Archives de Tag: 1920’s

Happy Valentine’s Day!

9

Je vous souhaite de passer une merveilleuse journée! N’oubliez pas que la Saint Valentin est également la fête de l’amitié, je vais tâcher aujourd’hui de dire à mes proches et à mes amis à quel point ils comptent pour moi.

J’espère que vous avez passé une très belle semaine, pour ma part ça a été vraiment très chargé. Grosses réunions, longues journées au travail et hier, une journée entière d’examens à la Law School! J’ai aussi reçu une bonne nouvelle cette semaine, j’ai réussi mon examen oral passé à la Law School le mois dernier, où il fallait conseiller un « client », joué par un acteur, devant un jury . Ouf!

Comme je ne suis pas beaucoup sortie ces trois dernières semaines à cause de tout mon travail, je compte bien me rattraper dès aujourd’hui. Je vais sortir me promener ce midi à Carnaby Street (chose très rare pour moi, d’habitude je ne prends pas de pause), ce soir j’ai également une sortie de prévu, et demain je vais voir l’expo Turner à Greenwich! A partir de dimanche je serai en déplacement professionnel à Paris, mais j’aurai également un petit peu de temps libre la semaine prochaine, j’ai très hâte de découvrir la capitale française un peu plus. Je vous raconterai!

Belle journée!

Gatsby le Magnifique

the-great-gatsby-2012

Hier soir je suis allée voir The Great Gatsby  au cinéma en 3D, j’ai lu le livre il y a quelques temps et j’avais hâte de voir l’adaptation.

Le film nous transporte dans un jazz age éblouissant et clinquant où Nick Carraway découvre petit à petit le mystérieux monde de son voisin millionnaire, Jay Gatsby. L’histoire est racontée à travers les yeux de Nick, qui écrit l’historie de Gatsby, le film est donc un concentré de flash-backs.

the_great_gatsby_trailer

Nick se trouve dans une position de spectateur, il regarde avec stupeur et incompréhension ce monde privilégié où l’argent et le champagne coulent à flots, où les amours impossibles et rêves des milliardaires deviennent réalité, mais avec des conséquences tragiques et ravageuses.

Film_Review_The_Great_Gatsby.JPEG-0f10a-10508

Le luxe, l’excès, la décadence et les amours impossibles sont racontés avec panache, c’est une film clinquant où les fêtes mondaines éblouissent et fascinent. Quel luxe, quel volupté! Le décor ainsi que les costumes sont vraiment réussies.

THE GREAT GATSBY

Gatsby se met en scène tout au long de l’histoire, tente en vain de créer un nouveau départ avec l’âme sœur. Pour ma part,  j’ai retrouvé dans ce film une juste adaptation du personnage de Gatsby, on saisit bien la complexité du héros avec toutes ses hésitations, sa timidité, ses rêves, ses espoirs.

moviebyte.com

Le livre est tragique mais le film l’est un peu moins, cependant les détails tristes qui caractérisent une société superficielle, obsédée par l’argent ainsi le rang social se font néanmoins sentir. Pauvre Gatsby!

THE GREAT GATSBY

Je vous conseille ce film pour les magnifiques décors et costumes, pour les fabuleuses fêtes jazzy, pour la découverte du personnage de Gatsby; en somme j’ai trouvé l’adaptation plutôt juste du roman et je n’ai pas du tout vu le temps passer, pourtant le film dure 2hrs20!

Bien sûr, ce film ne fait pas l’unanimité et a incontestablement des défauts. J’ai par exemple trouvé les flash-backs plutôt artificiels, et le personnage de Nick se contente d’observer, bouche bée, le spectacle qui se déroule devant ses yeux.  Je n’ai pas particulièrement aimé la musique du film, en effet le hip-hop ainsi que le rap sont omniprésents. Pour cause, on a confié la bande originale à Jay-Z. Quelle idée nulle! J’aurais vraiment préféré un fond sonore plus authentique, une musique des années 1920 remixée, folle, aurait pu coller à merveille avec ce film surprenant et décadent.

1

Je serai ravie de connaître votre avis sur le film! Allez-vous le voir?

Happy Saturday!

In the mood for Easter

Bonsoir!

Avez-vous passé une bonne journée? Aujourd’hui était une journée placée sous le signe de la gourmandise! Au bureau était organisé une petite chasse aux œufs de Pâques, et il y avait également un petit Easter Egg painting competition, où on avait des œufs de Pâques à peindre! Un goûter de Pâques extravagant nous attendait également, avec des cupcakes, des French fancies, des Cream Eggs, des petits lapins Lindtt, des œufs Cadbury au caramel coulant… Tout était très joliment décoré, avec des nappes de couleur, des guirlandes et des tulipes.

Je suis restée travailler mes cours puis j’ai soigneusement pris de quoi travailler chez moi ce week-end, et je suis allée me promener à Mayfair. Je suis allée regarder dans les vitrines des Halcyon galleries, il y en a trois à Mayfair, tous très inspirants… Puis je suis allée faire un tour chez Fenwick’s, où j’ai longuement regardé les jolies nouveautés. J’ai été particulièrement séduite par le maquillage de printemps de chez Guerlain, par les chaussures L.K.Bennett et par les lunettes de soleil YSL. Ce qu’il me faut vraiment sont des robes, des jupes, mais rien ne me fait envie en ce moment, j’essaye de chercher sur internet mais je suis tellement difficile! Avant de rentrer chez moi, je suis passée prendre de délicieuses salades chez Marks & Spencer.

Ce soir je suis restée chez moi, j’ai regardé Downton Abbey, je suis à la saison 2! Il me reste encore plusieurs épisodes, j’ai fait exprès d’en garder pour ce long week-end.

Demain j’irais chercher des fleurs au marché, je pense prendre des jonquilles. Je vais m’occuper un peu de mon appartement, puis s’il fait beau j’irais retrouver des amis, ou peut être me promener dans un parc ou faire les boutiques, peut être même les trois!

Dans tous les cas, je vous souhaite une excellente soirée, merci pour tous vos petits commentaires et bonne nuit ♥

Rock Candy Cocktails

Mon cocktail préféré du moment :

Le Rock Candy

Servi dans un verre à martini, ce cocktail est tout rose et garni d’un marshmallow, le Rock Candy est ridiculement frais et délicieux, fruité mais pas trop sucré, en dépit de toute apparence.

Il vous faudra:

  • Du Grey Goose Citrus Vodka
  • Liqueur de Rose
  • Jus de Lychee
  • Jus de Pomme
  • Jus de Cranberry
  • Des marshmallow pour garnir

Hmm, drôlement simple, non? A mon avis, il suffit de jouer sur les quantités pour obtenir un résultat à son goût. Le cocktail préconise également du gingembre, mais je demande toujours sans.

Petit aperçu du London Cocktail Club, un lieu convivial mais raffiné, qui se trouve au sous-sol d’un théâtre, où il fait bon vivre, où c’est toujours très sombre (c’est éclairé à la bougie), il y a souvent des personnes très habillées, et… masquées. Entre dandys et rockers, c’est mon petit speakeasy que j’adore!

Happy Thursday!

Afternoon Tea at Claridge’s

Good morning!

Ah, comme cela faisait depuis bien longtemps que je devais vous raconter mon après-midi à Claridge’s avec ma grand-mère… Avec toutes mes jolies photos, le choix était dur, mais j’espère bien pouvoir vous donner un petit aperçu ici d’un après-midi typiquement British.

A Noël, ma grand-mère m’avait demandé ce que je souhaitais comme cadeau… Me sentant un peu gênée (j’ai 25ans, l’âge des cadeaux obligatoires est presque passé, non?), j’ai dit que j’aimerais simplement aller prendre l’Afternoon Tea, quelque part de chouette. Et puis c’est un projet que nous avions depuis longtemps.

Enfin je dis ‘nous’, mais en fait c’était plutôt mon idée de sortie, pour moi, car je n’avais jamais eu l’occasion de prendre un vrai Afternoon Tea, dans les règles de l’art. Ma grand-mère par contre,  businesswoman maintenant à la retraite, connaît trèèès bien tous ces grand hôtels Londoniens. En effet, ma grand-mère connaît un peu tout sur tout le monde et sur tous les sujets, et aujourd’hui on la trouve aussi facilement un cocktail au Champagne à la main au Ritz, que sur une croisière, que dans un de ses ‘clubs‘, entouré de ses amis.

Ma grand-mère m’a donc demandé de choisir un hôtel, n’importe lequel, où nous pourrions aller prendre un Afternoon Tea. Je réfléchis, je demande à mes parents, je regarde les sites internet… Puis je choisis Claridge’s, c’est tellement moi (ahem): Mayfair, Art Déco, connotations royales… Wonderful!

Liste d’attente de plus de six semaines. Quand même. En même temps ça nous arrangeait, car ma grand-mère est toujours surbooké. Sa vie sociale est environ dix fois plus importante que la mienne!

Ça y est, le jour arrive et je retrouve ma grand-mère dans un des bars de l’hôtel, nous avons une place au Fumoir, lieu extrêmement branché, très petit, sombre, où l’on sert des cocktails d’inspiration 1930s, sur un air de jazz.

Je penche pour un 1930’s Berry Fizz si je me souviens bien: fruits pressés frais, gin… Ma grand-mère prend un cocktail au Champagne, délicieusement fruité. Notre cocktail était accompagné de tuiles au parmesan et au romarin, absolument délicieux.

Après notre cocktail nous passons dans le salon, où notre table nous attend. Coupes de Champagne, un choix de thés tout à fait respectable, une porcelaine délicate et un personnel aux petits attentions. On nous joue du piano.

Nous avons choisi le Champagne Afternoon Tea, avec une coupe de Champagne Rosé. Le prix de l’Afternoon Tea varie en fonction de quel Champagne vous preniez, entre £35 pour un Afternoon Tea classique (sans Champagne – bouhhhh) et £55 pour le Afternoon Tea Vintage (avec un coupe de Champagne Vintage – yummy!).

On nous sert d’abord le Champagne, avec une sélection de petits sandwiches absolument délicieux, et assez originaux.  Il y avait les sandwiches au saumon avec son beurre orange / concombre et cream cheese /poulet fermier, noix et légumes /jambon, tomates et sauce au taragon / œufs et cresson du jardin…  Les sandwiches au saumon étaient délicieux. J’en redemande!

Comme thé je choisis ‘L’Opéra’, un thé vert fleuri, bien parfumé.

Ensuite viennent les gâteaux! On nous apporte une sélection de scones: nature et avec fruits secs (raisins, fruits confits…), avec sa crème (clotted cream – hmumm!) et une confiture maison. Les scones étaient relativement mini, mais une fois que vous aviez terminé, on vous en rapporte aussitôt. Idem pour les sandwiches. Yummy!

On mange traditionnellement les scones avec de la crème et de la confiture, comme ceci:

C’est un véritable délice, et si vous n’avez jamais mangé des scones de cette façon, je vous encourage vivement à vous procurer un peu de clotted cream quelque part afin que vous puissiez essayer. C’est à tomber!

Enfin, une délicieuse sélection de mini gâteaux: crumbe aux pommes et aux amandes, délice chocolaté, cheesecake au citron et au chocolat blanc, verrine mousseux aux fruits rouges.

On a tout partagé, tout essayé, c’était un moment de vrai gourmandise! Le personnel était vraiment attentif, on nous a rapporté du thé, on nous propose d’autres gâteaux, d’autres confitures…Il y a vraiment de quoi se régaler!

Après le Afternoon Tea nous nous sommes un peu baladés dans l’hôtel, où j’ai fait ma touriste en prenant quelques photos. J’avais envie de dire que ce n’était pas forcément pour moi, mais pour mon blog (super méga connu, très important et très sérieux, thank you very much)! Car oui, je suis sûre qu’il y a eu au moins un businessman qui m’a regardé de travers lorsque je prenais le lobby en photo. *soupir*.

Même le restroom était hyper joli, et toujours ces fleurs blanches un peu partout. L’effet était vraiment très chic.

Claridge’s c’est avant tout des roses blanches un peu partout, vraiment partout, dans un décor des années folles. On m’aperçoit un petit peu sur cette photo: trench fleuri et sac Karina, oui, c’est moi!

Le lobby de mes rêves…

Avec plein d’attentions, comme ces bougies sur les escaliers, des photos de sa Majesté chez Claridge’s…

De bien jolis portraits et toujours ces fleurs banches.

L’entrée art déco de Claridge’s avec ses immenses miroirs spectaculaires.

En somme, un après-midi et début de soirée très agréable, chic, décadent, luxueux et très gourmand. Thank you Grandma!

***

J’espère que la visite vous a plu! Je vous souhaite de passer un bon samedi.

Aujourd’hui je vais retrouver des amis un peu plus tard à Trafalgar Square, je vais faire les boutiques, peut être une galerie, aller prendre un verre au soleil… Et ce soir, hmm qui sait? Je suis à Londres, tout est possible!

A très bientôt

Going home for Christmas

Je viens de réserver mes billets pour rentrer en France pour Noël, je vais chez mes parents, à la campagne, en Bretagne. A Noël nous ne serons que quatre: mes parents, mon frère, moi-même… et le chat bien sûr, donc ça va être vraiment très très calme.

A Durham tout ferme complétement à Noël, et la ville devient vraiment un village-fantôme. Les étudiants ont un mois de vacances, et il n’y a jamais de partiels au mois de janvier ici, donc pas de révisions, donc bibliothèques fermées… Le Château sera complétement fermé aussi, les chambre vides, pas de visites guidées, et ils ne louent même pas les chambres étudiantes aux touristes cette année. Donc heureusement que je ne reste pas!

Je pars de Durham le 18 décembre, et je ne reviens que le 13 janvier, quelques jours avant la graduation. Ensuite il y aura cette fameuse remise des diplômes, puis je rends mon appartement fin janvier, je déménage mes affaires à Londres, et ensuite je dois trouver un travail!

Ce programme me fait forcément angoisser d’avance, je n’ai pas particulièrement envie de quitter Durham mais en même temps ça ne sert à rien de rester dans ce village étudiant si je ne suis plus attachée à la fac. Argh. J’ai l’impression de partir un peu dans l’inconnu, et Dieu sait c’est quelque chose que je déteste! J’ai toujours préféré planifier les choses en avance, et là, pour la première fois de ma vie je ne sais pas vraiment où je vais, ni ce que je vais trouver dans la capitale. Au moins j’ai quelques points de repère à Londres: un peu de famille, une maison vide… Mais bon, ce n’est vraiment pas idéal!

Pendant les trois semaines en France je serais loin de tout et je vais pouvoir me concentrer sur les recherches de boulot à Londres via les annonces postées sur internet, parce qu’à Durham, entre le travail au Château, les rendez-vous pénibles qui me prennent tout mon temps, les quelques petites sorties, le tri que je fais dans mes affaires en vue du déménagement… J’ai plus qu’un peu du mal à me concentrer. Et c’est peut être idiot, mais à  Durham, à 15hrs30 maxi il fait nuit noire, et ça joue horriblement sur ma motivation et sur mon humeur!

En France je n’ai donc pas prévu de faire grand chose à part  chercher du travail, bouquiner, jouer avec mon chat, rester au coin du feu, voir une copine ou deux si possible, peut être faire un promenade autour du village… Finalement, ce Noël simple et traditionnel me convient bien!

Et votre Noël, vous le voyez comment?

***

Aujourd’hui je voulais également partager une recette avec vous, car c’est de saison! C’est la recette du Christmas Cake de Mummy, que j’avais déjà publié ici au mois de janvier, mais Noël était déjà passé et il était trop tard pour que vous puissiez en profiter! Aujourd’hui je vous redonne donc cette recette, au cas où vous avez envie de faire un Christmas Cake cette année!

Le Christmas cake est une spécialité anglo-saxonne, qui trouve toujours sa place à côté du Christmas pudding le jour de Noël. Cependant, en général, on commence à préparer ce gâteau au début du mois de décembre, car sa réalisation se fait en plusieurs étapes. Donc si vous souhaitez avoir un Christmas Cake anglo-saxon pour votre repas de Noël, il faut déjà commencer à songer à la préparer!

J’ai souvent entendu dire que chaque famille britannique qui se respecte avait SA recette traditionnelle, et nous ne sommes pas une exception à la règle. Notre Christmas cake se compose d’une base de gâteau aux fruits secs au cognac et d’amandes, cependant vous pouvez trouver bien d’autres recettes sur internet qui comportent du golden syrup, treacle, rhum ou whisky par exemple. Traditionnellement, lors de la confection du gâteau, chaque membre de la famille doit venir touiller la mixture, et faire un vœu en même temps.

Ingrédients:

Pour le gâteau:

  • 150g beurre
  • 150g sucre en poudre
  • 3 œufs
  • 225g farine + levure chimique
  • 300g de fruits secs (raisins blonds et noirs, abricots, figues, cerises…)
  • 100g de poudre d’amandes
  • 50g amandes entiers
  • quelques gouttes de cognac
  • Vous pouvez également ajouter des écorces d’orange et de citron, et de la cannelle si vous le souhaitez.

Pour le glaçage:

  • de la pâte d’amande
  • de la confiture d’abricots
  • 450g sucre glace
  • deux blancs d’œufs

Première étape:

  1. 24 heures avant la préparation du gâteau, mettre tous vos fruits secs dans un petit saladier et recouvrir de cognac. Protéger vos fruits avec du film alimentaire et laisser reposer au frigo.

Deuxième étape:

  1. Faire préchauffer votre four à 170°C
  2. Beurrer et tapisser votre moule à gâteau de papier sulfurisé. Préparer un disque de papier sulfurisé afin de protéger l’extrémité du gâteau.
  3. Mettre le beurre ramolli ainsi que le sucre dans un saladier, bien mélanger.
  4. Battre les œufs un par un avant de les ajouter à la mixture.
  5. Ajouter délicatement la farine et sa levure chimique en utilisant une cuillère pour touiller.
  6. Ajouter enfin les fruits secs, les amandes et la poudre d’amande. N’oubliez pas de faire un vœux!
  7. Vous pouvez éventuellement rajouter un peu de lait à la mixture si elle semble trop sèche.
  8. Verser la pâte dans votre moule et faire cuire pendant environ deux heures, sans oublier de protéger le Christmas cake avec le disque de papier sulfurisé pour éviter que le gâteau brûle.
  9. Attendez que le gâteau refroidisse et emballez-le dans du papier aluminium. Le gâteau se conserve ainsi une ou deux semaines jusqu’à la prochaine étape.

Troisième étape:

  1. Badigeonner votre Christmas cake de confiture. Nous utilisons de la confiture d’abricot. Recouvrir la gâteau de pâte d’amande.  Laisser sécher le  gâteau à l’air libre pendant 24 heures.

Quatrième étape:

  1. Monter les blancs d’œufs en neige. Il est préférable d’utiliser un batteur électrique! Ajouter le sucre glace petit à petit. Le glaçage doit former des piques.
  2. Verser le glaçage sur le gâteau, et décorer à votre guise!

Voilà le Christmas Cake de l’année dernière:


Cartes postales anciennes

Vous connaissez déjà tout l’intérêt que je porte aux cartes postales et aux photographies anciennes! J’en ai déjà parlé un petit peu il y a déjà plusieurs mois, lorsque je commençais tout juste à rédiger des articles pour ce blog, avec un billet sur les cartes postales érotiques des années folles; puis une note sur quelques trouvailles dans une brocante. Depuis que je suis en Angleterre, ma collection s’est encore agrandie car des brocantes ont lieu très régulièrement à Durham! Je me nourris également de certains sites dont j’en ai déjà parlé aussi: http://www.tallulahs.com/ et http://e-vint.com/. J’ai appris tout récemment que ces deux sites étaient tenus par une seule même personne, Pamela, qui travaille sur ses cartes postales anciennes depuis la Floride. En effet, c’est seulement après avoir hérité d’une très grande collection de cartes postales anciennes, qu’elle a décidée de créer ces deux sites afin de partager toute la beauté de ces charmantes cartes. Pamela vous propose une très grande sélection de cartes postales gratuites à regarder et même à envoyer en tant que carte postale virtuelle; ainsi que des cartes à télécharger pour un tout petit prix, environ $3 pour 25 images; et vous avez également la possibilité d’acheter des cartes postales anciennes, qui se vendent à partir de $2, frais de port inclus. Très généreusement, Pamela a remarqué que ses deux sites avaient pas mal de visites en provenance de ce Cabinet de Curiosités, donc j’ai eu le plaisir de recevoir quelques images gratuites sur ma boîte mail! Bien sûr, je m’empresse de les partager avec vous:

1

2

3

Vous disposez également d’une partie « boutique » où vous pouvez acheter des cartes postales anciennes à prix mini. Voilà quelques exemples: la première est à $2, et la seconde à $2.50, frais de port inclus.

5

6

Vous pouvez également trouver des cartes postales érotiques à vendre, mais celles là sont un peu plus chères. En voici une que j’aime beaucoup, qui coûte $10:

7

J’espère que ces images vous ont plu! Je vous souhaite de passer un très bon week-end à tous et à toutes!

***

You already know all about my love for old postcards and photos! I wrote an article dedicated to erotic postcards from the 1920’s a few months ago when I was just starting my blog, and I also mentioned a few vintage finds from a French flea market over the summer. I am lucky enough to be able to attend regular antiques fairs in Durham, so this year my little postcard collection has grown quite considerably! I also enjoy looking at certain internet sites that are dedicated to bringing us quality vintage images like http://www.tallulahs.com/ and http://e-vint.com/. I only recently found out that these same websites are owned by Pamela, who decided to create these fascinating pages after having inherited a large number of old postcards. These private images have all been restored in her digital studio. On both websites you will find lots of free images and information, but there is also an on-line shop where you are able to purchase high quality image downloads, along with real vintage postcards; and all at very competitive prices! The downloads cost around $3 for 25 images, and you can buy the most lovely old postcards, with prices starting from just $2 including postage.Please see above for some examples! Pamela very generously sent me a few free high quality pictures for me to share with you, which you can see in the French part of the article. These images are all taken from the downloads that are available for purchase on http://www.tallulahs.com/ . I do hope that you enjoy them as much as I did!

Have a nice week-end Darlings!

Daddy’s breakfast muffins

Lorsque je suis chez mes parents, il n’y a vraiment rien de mieux au petit déjeuner que les breakfast muffins de Daddy! La recette est apparemment américaine à la base, donc l’unité de mesure pour les ingrédients reste la tasse. Peu importe la taille de la tasse utilisée bien-sûr!

Ingrédients:

  • 2 tasses de farine
  • un demi-sachet de levure chimique
  • 3 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 1 tasse de lait
  • 1 œuf
  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu
  • une pincée de sel
  1. Préchauffer votre four à 180°C et beurrer vos moules à muffins.
  2. Dans un saladier, préparer le mélange sec: verser la farine, la levure chimique, le sucre et une pincée de sel dans votre saladier et bien mélanger avec une cuillère. Creuser un puits dans le mélange
  3. Dans un deuxième saladier, préparer le mélange humide: Battre l’œuf avec le beurre fondu et la lait.
  4. Verser d’un coup le mélanger humide sur le mélange sec et mélanger rapidement avec une fourchette pendant 15 secondes maximum. Il doit rester des grumeaux.
  5. Verser la mixture dans les moules à muffins et faire cuire pendant 15-20 minutes.

***

When I’m at home the yummiest thing for breakfast is Daddy’s breakfast muffins. The recipe is apparently American, so the measures are all in cups. Of course, it doesn’t matter which cups you choose!

Ingredients: 2 cups of self-raising flour, extra raising agent, 3 tablespoons of sugar, a pinch of salt, 1 cup of milk, 1 egg, 2 tablespoons of melted butter.

  1. Preheat your oven to 180°C and butter your muffin tray.
  2. Put all of the dry ingredients into a large mixing bowl, mix with a fork and then make a well with a spoon.
  3. In a separate bowl, whisk the eggs, butter and milk together.
  4. Pour liquid into the well and mix with a fork for 15 seconds.
  5. Bake for 15/20 minutes

110

24

310

Les muffins se dégustent très bien natures, ou alors avec de la confiture, du sirop d’érable.. Mais moi je les préfère avec du Golden Syrup, c’est tout simplement délicieux! D’ailleurs je viens d’apprendre que Lyle’s Golden Syrup fête ses 125 ans cette année. Quoi de mieux pour fêter l’évènement que quelques publicités anciennes?

***

Lovely on their own or with jam, maple syrup or with my favorite, Golden Syrup. I understand that Lyle’s Golden Syrup is 125 years old this year!

vintage-syprup

vintage-syrup-advert

L’histoire de Lyle’s Golden syrup a débuté en 1881 lorsque Abram Lyle, un homme d’affaires écossais a décidé d’envoyer ses cinq fils à Londres afin de construire une raffinerie de sucre, qui a commencé à produire du sucre en 1883. Lorsque des problèmes de transport se sont manifestés, la production aurait du s’arrêter. Cependant, A. Lyle a insisté pour que la production continue, car il savait que le procédé de raffinement de sucre pouvait produire une sorte de caramel sucré, qui avait le potentiel d’être transformé et mis dans des boîtes de conserve, pour ensuite être utilisé lors de la cuisson de gâteaux, pains et autres. Ainsi, le Golden Syrup a commencé a être produit, et à l’origine on le faisait couler dans des petites boîtes en bois. En 1885 A Lyle a décidé de mettre le Syrup dans des boîtes de conserve, et c’est ce que nous pouvons retrouver aujourd’hui au supermarché, dans un design presque identique. Aujourd’hui, plus d’un million de boîtes de conserve de Golden Syrup sont produits chaque mois dans l’usine qui trouve aujourd’hui son siège sur la rive du Tamise à Londres.

***

The story of Lyle goes back to 1881 when Abram Lyle, a Scottish businessman, sent his five sons from Greenock to London to build a sugar refinery which started melting in 1883. When problems with cargoes almost brought their work to an abrupt halt, Lyle insisted they carry on. He knew that the sugar cane refining process produced a treacly syrup that usually went to waste, but could be refined to make a delicious preserve and sweetener for cooking. The syrup was poured into wooden casks and sold to employees and local customers. Word spread even faster than the syrup – and in a few short months, a tonne a week was being sold. Wooden casks soon gave way to large Lyle’s Golden Syrup dispensers that were placed on shelves of grocery stores. Lyle’s Golden Syrup was first filled into tins in 1885. Today more than a million tins leave the Plaistow factory on the banks of the River Thames each month.

syrup-factory

Voici l’usine de Lyle’s dans les années 1920.

Lyle’s factory in the 1920’s.

lylesgoldensyrup

Et voici le Golden Syrup que j’achète encore aujourd’hui. Vous pouvez remarquer que les boîtes ont un design quasiment identique à celles qui étaient produites dans les années 1920, et à celles qui figurent sur les publicités vintage. A mon avis, cela doit être vraiment assez rare de retrouver un produit inchangé depuis toutes ces années! Le goût est assez difficile à décrire, cela ressemble à du caramel liquide très sucré, sans l’arrière goût de « brûlé » que l’on peut retrouver avec certains caramels. En tout cas si jamais vous le pouvez, c’est vraiment à essayer! Et en petites quantités bien sûr…

Cela me fait penser que j’ai hérité de ma grand-mère adorée un livre de recette qui date de 1954 si mes souvenirs sont bons, et c’était un petit livre gratuit à la base, offert par Lyle’s. Il n’y a que des recettes au Golden Syrup dedans! On peut vraiment en mettre partout, dans n’importe quel gâteau ou biscuit. Je n’ai jamais tenté de recette avec du Golden Syrup mais dès que je retourne en France, je vais noter soigneusement quelques recettes, et puis sûrement prendre quelques photos du livre, car cela vaut vraiment le coup d’œil! Il a mal vieilli, mais les recettes sont encore tout à fait lisibles.

***

I inherited from my lovely Nanny a Lyle’s Golden Syrup cookbook from 1954. It’s really amazing to see how many recipes Golden Syrup can be added to! When I go back to France, I shall make sure that I note some of the recipes down, as I’d quite like to try some. The recipe book should be photographed too as it really is worth a look at!

syrup

Cartes postales d’amour du début du 20ème siècle

Il y a plusieurs semaines, j’ai feuilleté un livre vraiment charment chez une copine, intitulé « Les plus belles certes postales d’amour ». Et aujourd’hui, j’y ai encore pensé, comme quoi ce petit livre de G. Klochendler m’a vraiment marqué. Comme vous pouvez le deviner, dans ce joli bouquin on peut contempler des cartes postales du début du siècle dernier qui témoignent d’une correspondance amoureuse entre plusieurs dizaines de couples. Le plus intéressant est que le recto ainsi que le verso de ces cartes sont publiés, et donc on peut lire toutes les petites inscriptions qu’il y a eu sur les cartes, que ce soit pour se donner rendez-vous ou tout simplement pour partager une petite pensée, tout est là.

Je pense d’ailleurs que ce livre va atterrir sur ma wish list de livres coup de coeur. A vrai dire, il y a tellement de jolis livres que j’aimerais m’acheter en ce moment, mais malheureusement je n’ai ni le temps, ni l’argent de les commander sur le net, puisque comme vous pouvez l’imaginer, ce genre de livre ne se trouve pas partout.

Bien sûr, je n’ai pas pu trouver les images directement issues de ce livre, mais aujourd’hui j’ai quand même eu envie d’essayer de retrouver des cartes postales anciennes qui témoignent de la vie de couple d’antan, et qui récapitulent l’esprit de cet ouvrage.

Carte postale érotique; 1914-1918

Carte postale érotique; 1926-1928

Carte postale érotique; 1907-1909

Vous pouvez retrouver quelques unes de ces images sur : http://tallulahs.com c’est un site où l’on peut acheter des images anciennes à télécharger, mais qui propose tout de même quelques aperçus gratuits. Un autre site intéressant à consulter reste http://www.vintageimagemadness.com où l’on peut acheter toutes les cartes postales montrées sur le site. http://e-vint.com/ dont j’en ai déjà parlé reste également une source utile d’informations.

***


A few weeks ago, I was lucky enough to be able to flick through a really charming French book called « Les plus belles cartes postales d’amour ». Today, that book was still on my mind.  Perhaps because of the beautiful old postcards from the 1920’s, or maybe it was the moving correspondence between the couples. What is truly adorable about this book is that you can follow the lives of several couples through the postcards that they sent one another. I think that this book will be added to the terribly long list of books that I would like to buy myself, but unfortunately I have neither the time nor the money to order them at the moment.

I obviously haven’t been able to find any of the gorgeous pictures from this book on the internet, but I still wanted to try and recapture the general feeling of this book throughout these inspiring images.

Please see above for the related links if you are particularly interested in vintage postcards.

« Frock Me! » Vintage Fashion Fair

En feuilletant un magazine que mon père a ramené d’Angleterre, je suis tombée sur une publicité qui a immédiatement attirée mon attention.

Et voilà que je découvre « Frock Me ! » un « Vintage Fashion Fair », qui a lieu 6 fois par an à Londres et qui sera également présent dans la ville de Brighton en fin d’année. Après avoir fait un petit tour sur leur site internet, j’apprends que « Frock Me ! » est un marché qui accueille des vendeurs du monde entier, et qui sont spécialisés dans la vente de vêtements, de bijoux, de chapeaux, de sous-vêtements, de corsets anciens… Les vendeurs proposent des stands dédiés à la mode des années 1900 à 1960.

Puisque ce « Vintage Fashion Fair » se tient tout le temps au même endroit, ils ont même un salon de thé décoré dans le style des années 1930, avec des serveuses vêtues de tenues vintage, où l’on peut déguster des petits gâteaux, des cupcakes ou scones, avec un thé ou café servi dans de la porcelaine d’époque. Je ne vous cache pas que je trouve l’idée vraiment chouette, et leur salon de thé donne vraiment envie !

Il me semble que ce genre de chose est plutôt rare en France, en tout cas on n’entend que très peu parler. Je sais qu’à Paris, il y a récemment eu un mini-marché sur le thème de la Pin-Up, organisé par VoluteLady dans sa jolie boutique, mais c’est bien tout à ma connaissance. http://www.volutecorsets.com/

En plus, il semblerait qu’il  n’y ait pas que les événements « Frock Me ! » en Angleterre, car ce genre de marché semble assez bien répandu dans tout le pays. J’espère qu’avec mon déménagement en Grande-Bretagne que je pourrais assister à un Vintage Fair très prochainement !

Vous pouvez retrouver toutes ces photographies, et bien plus d’informations sur leur site web: http://www.frockmevintagefashion.com/