Archives de Tag: années 1950

Pin-ups and Hot Chocolate!

Hello Darlings!

Enfin le week-end…! Je me suis levée tôt aujourd’hui pour ranger et nettoyer mon joli appartement, car ma grand-mère vient me rendre visite à Durham pendant quelques jours! J’ai également allumé mes brûle parfums, et maintenant l’appartement sent la vanille épicée, on a l’impression que j’ai passé ma matinée à cuisiner! On va donc dire que cette jolie pin-up tombe bien:

1

Comme vous le savez, Durham est relativement petit, donc nous allons surtout nous promener dans la vieille partie de la ville, on va aller faire un tour dans la Cathédrale et dans le Château bien-sûr, et peut être longer la rivière Wear. J’ai prévu d’aller prendre le thé avec ma grand-mère dans un joli salon de thé typiquement anglais, où toutes les dames de Durham se retrouvent autour d’un thé ou infusion et d’une part de gâteau maison pour pouvoir papoter et discuter tranquillement.

Après tout le rangement, (ma grand-mère ne reste pas chez moi, mais plutôt dans un B&B, mais j’ai quand même envie que tout soit propre!), j’ai juste le temps de me préparer un chocolat chaud en guise de petit-déjeuner, servi dans une de mes tasses de thé en porcelaine, et agrémenté d’une pincée de cannelle et d’un peu de chantilly, avant de sauter dans un taxi et d’aller retrouver ma grand-mère à la gare…

2

3

Je vous souhaite de passer un très bon week-end, et à la semaine prochaine!

Mémoire, mon joli mémoire…

Je pense que le fait de consacrer une journée entièrement à la rédaction du mémoire me pousse à rêvasser plus qu’autre chose. Au lieu de travailler sur le droit européen, je pense déjà à une multitude de choses plus douces…

  • J’aurais bien aimé passer la matinée à faire du Pilates, suivi d’un peu de natation.
  • J’aurais bien aimé me faire une manucure. En général je ne fais pas vraiment attention à mes ongles, mais à force de taper sur le clavier, je remarque qu’il faudrait que j’essaye d’être plus soigneuse.

  • J’aurais bien aimé passer la journée à la plage.

1

Photo prise à Larmor Plage dans le Morbihan

  • J’aurais bien aimé passer la matinée à faire de la pâtisserie.

  • J’aurais bien aimé claquer des doigts et me retrouver de nouveau à Prague, ou alors en Italie.
  • J’aurais bien aimé aller prendre un thé dans un de ces grands hôtels chics à Londres.

  • J’aurais bien aimé partir en voyage, n’importe où…

  • J’aurais bien aimé regarder un de ces vieux films, qui font rêver. Ou alors j’aurais bien aimé regarder Mary Poppins pour la énième fois.

  • J’aurais bien aimé passer la matinée à lire. En ce moment je lis « The Bolter », je viens tout juste de le commencer.

Bon, bon, je retourne à mes recherches et à mon boulot!

Bonne journée à vous toutes!

***

Darlings,

I don’t have anything at all important to say today. I just spent the last ten minutes procrastinating, thinking about what I would like to do today, if I had the time and the money: reading, swimming, Pilates, going away on holiday, going away to the beach, going away on a trip, baking, having tea or watching old films.

However, I really must get back to my dissertation: I have extra research and lots of writing to do today! Wish me luck!

Toodle pip for now!

Coup de coeur pour Boojiboo!

La boutique Boojiboo qui se trouve sur Etsy vous propose des tabliers kitschs et tellement mignons. C’est une équipe mère-filles qui coud tous les tabliers à la main et avec amour. J’ai découvert cette boutique il y a plusieurs mois déjà et depuis j’y retourne régulièrement pour rêver et baver devant les créations!  Outre l’aspect pratique, ces créations me font plus penser aux robes des années 1950 qu’aux vulgaires tabliers portés par nos grand-mères.

Vos réactions m’intriguent! J’ai déjà eu des commentaires assez variés de la part des personnes que je connais, entre celles qui trouvent qu’un tablier doit être de rigueur pour toute cuisinière qui se respecte et celles qui refuseraient catégoriquement d’en porter car cela ferait trop vieux jeu, trop synonyme de la femme au foyer… Qu’en pensez-vous?

Dans tous les cas, voilà une sélection de mes préférés:

apron

Bella Full Apron

apron-5

Chloe Full Apron

apron-3

Bella Full Apron

apron-4

Sophia Half Apron

J’adore la tête du chien qui vient se glisser dans certaines photos! Les prix sont peu onéreux: $28 pour les tabliers Bella et Chloe et $21 pour le tablier Sophia. Si cela vous intéresse, il y a même un tablier à gagner en ce moment! Vous avez jusqu’à demain pour laisser un commentaire ici afin d’avoir vos chances de gagner une création Boojiboo!

Une très bonne journée à vous toutes!

***

Boojiboo’s Etsy boutique is the best place to find retro-themed aprons and half aprons. Based in the USA, this mother-daughter team hand sews all of their original designs to ensure a perfect fit and a high quality garment! I actually discovered this on-line shop a few months ago and have been regularly checking back to drool over the cute aprons and new designs.

As you can see, these aprons look more like elegant dresses from the 1950’s than the old aprons that our grandmothers used to wear! What do you think? Above is a selection of my favourite designs; I especially like the Bella aprons, and the lovely little dog that you can spy in some of the photos just adds to the charm of this boutique.

Boojiboo provides for very good value for money: The Bella and Chloe aprons are $28 and the Sophia half apron is just $21. And of course, they are all made with love! At the moment there is even a give-away being hosted so if you fancy winning a cute apron you have until tomorrow to leave your comment here.

Cheerio for now darlings!

Vintage Fashion Fair

J’en avais entendu longuement parler, et après des mois d’attente,  je suis allée à mon premier ‘Vintage Fashion Fair’ il y a environ dix jours. Pour celles qui ne connaissent pas le concept, les ‘Vintage Fashion Fairs’ sont des marchés ambulants ou non, qui proposent plusieurs dates dans l’année où seront réunis des vendeurs du monde entier qui viennent proposer des vêtements, chaussures et accessoires qui datent pour la plupart des années 1900 à 1980. J’avais déjà évoqué tout ceci lorsque je suis tombée sur une publicité pour « Frock Me! » il y a quelques temps de cela.

vintage-fair

C’est donc avec plaisir que je suis allée à ‘The Affordable Vintage Fashion Fair’, qui est venu s’installer à Durham pour une journée seulement! Finalement j’y ai fait quelques affaires, et j’ai découvert avec joie quelques créateurs qui sont également venus exposer leur travail. Mais tout cela me laisse finalement assez perplexe. Tout d’abord, le marché a eu lieu un samedi matin; l’ouverture des portes était à 11heures. En tant que bonne élève, je suis arrivée précisément à 11hrs 10, où j’ai découvert un long fil d’attente pour pouvoir rentrer dans la salle d’exposition. Légèrement vexée de devoir attendre, j’en ai profité pour observer les personnes autour de moi. Je pense que la moyenne d’âge devait être de vingt ans, il y avait quasiment autant de garçons que de filles, ce qui est assez étonnant vu ce qu’il y avait à vendre. La grande majorité des personnes présentes étaient étudiantes, et pour cause, l’évènement a eu lieu en plein milieu du campus universitaire. Ce qui m’a vraiment étonné c’est que je n’aurais pas pensé que les personnes présentes étaient intéressées par la mode d’antan. Lorsque je fais les brocantes et vide-greniers qui ont lieu à Durham, je me retrouve parmi des personnes âgées, des collectionneurs, des passionnés. Ici, c’était vraiment tout l’inverse.

Arrivée enfin dans la salle où a lieu le marché, c’est tout simplement la fourmilière. Ça glousse, ça crie et ça pousse dans tous les sens! Au programme: autant de stands qui vendent du vintage que des jeunes créateurs. Pas que je sois rabat-joie mais je ne m’attendais pas vraiment à voir autant de choses ‘modernes’. Finalement j’ai du attendre une bonne heure pour que tout se calme aux alentours de midi, pour que je puisse enfin regarder tranquillement ce qu’il y a à vendre. Beaucoup de bibelots, de bijoux anciens, de sacs et de chaussures. Quelques stands de vêtements qui datent des années 1960 à 1980. Peu de choses de la période ‘New Look’ dont je raffole, et absolument rien des années folles. Les accessoires sont par contre sont beaucoup plus anciens, il y a de tout.

Quant aux créateurs, il y avait des sacs anciens retravaillés et personnalisés avec des images, des sacs en cuir faits à la main, des vendeurs de bibis, de broches, de bijoux. Tout était plus ou moins inspiré du style rétro, et j’y ai quand même découvert quelques merveilles.

Résultat des cours: Avis mitigé, déception par rapport à ce qui était annoncé car sur le site internet on précise bien qu’il y a des stands de lingerie ancienne, de jupons… Les publicités que j’avais vu autour de Durham avaient insisté sur le côté ‘vintage’ de la chose, mais la réalité était assez différente!

Quant aux trouvailles, je n’ai pas été déçue à ce niveau là! J’ai déniché un sac noir en cuir avec des finitions dorées, qui daterait selon la vendeuse du début des années 1950. J’ai personnellement un doute, j’aurais plus dit fin des années 1950, voir même les années 1960. Peu importe car je suis définitivement amoureuse de sa forme ainsi que de son cuir rigide! J’ai passé une journée ou deux à le nettoyer, et surtout à  bichonner son cuir, et je pense qu’il est maintenant prêt à faire ses débuts!

sac-1950s

J’ai également acheté un carré de soie uniquement car j’ai tout de suite été frappé par sa ressemblance avec un carré Hermès assez connu. Voyez donc:

carre-de-soie

hermes

Qu’en pensez-vous? Je précise que j’ai acheté mon carré en soie à £1.50! Je ne sais pas du tout de quand le foulard peut dater, car je ne suis pas d’accord avec l’estimation de la vendeuse. Il y a quelques taches de rouille qui ne partiront pas, et c’est assez bizarre car j’ai comme l’impression que les bords du carré ont été cousus à la main. Enfin, la ressemblance avec le carré Hermès est assez troublante!

En parcourant le site Hermès pour me tenir au courant des prix de leurs foulards, à part le fait que j’ai remarqué une hausse des prix, je suis également tombée sur des petits cahiers à télécharger qui expliquent les différentes façons de porter votre carré! C’est drôlement pratique, et ça peut donner des idées! C’est ici! Personnellement je vais nouer le mien en ‘pussy bow’, tout en essayant d’éviter le côté ‘hôtesse de l’air’.

Autres trouvailles: Une broche en forme de fleur crée par une gentille petite dame ainsi que de véritables bas couture pour £2 seulement!

Malgré quelques petites déceptions, si j’ai l’occasion de retourner à un Vintage Fashion fair, je n’hésiterai pas! Voilà quelques adresses si vous voulez en savoir plus:

-http://www.vintagefair.co.uk/

-http://www.frockmevintagefashion.com/

Je vous souhaite une très bonne journée!

***


Hello Girls!

I was just talking about the day that the « Affordable Vintage Fashion Fair » came to Durham! It was very overcrowded, and there was a long queue to actually get in and quite a bit of pushing and shoving once inside. Not to be discouraged, I waited for about an hour for the crowds to finally disperse at around lunchtime. I was surprised to notice that not all sellers were actually selling vintage clothing or accessories; quite a few of them were selling modern creations. Nevertheless, I found a few bits and bobs! As you can see, I bought a black leather bag that I think is from the late 1950’s, early 1960’s and a silk scarf that has an uncanny resemblance to a Hermès ‘carré’! I also found a lovely brooch and some seamed stockings. All in all I had a good time, and I hope that I will get the chance to go to another fair sometime soon.

Toodle pip for now!

Coup de coeur!

Il y a quelques jours, j’ai eu un coup de cœur aussi surprenant qu’inattendu… pour une voiture! C’est totalement inhabituel pour moi qui d’habitude ne prête guère d’attention à ce genre de chose, mais là j’ai été complètement séduite! Depuis que H. m’a montré cette voiture, je n’arrête pas d’y penser, car c’est une petite voiture adorable, mignonne comme tout et qui me convient parfaitement! Voyez plutôt:

A few days ago, I fell in love… With a car! So, pretty, so sweet, so retro… Divine! This little cutie is perfect for me! What do you think?

Oh, and don’t forget about my giveaway! Please see below for the details.

pink-car1

carr

baby-car

Je pense que je le préfère en vert ou bleu pale. Quoi que. Je l’aime également en rose et en couleur argenté! Plus je me renseigne sur cette voiture et plus je l’aime! C’est une Nissan Figaro, et si j’ai bien compris elle a été fabriquée en seulement 20,000 exemplaires. On trouve ce petit bout d’amour surtout au Japon, mais j’ai évidemment mené l’enquête, et il y en a pas mal qui sont en vente, d’occasion, en Angleterre en ce moment. Je suis totalement sous le charme! En plus, depuis que j’ai quitté la France, je n’ai plus de voiture, et ça me manque terriblement. Celle là serait parfaite pour moi! Petite, jolie, totalement inspiré des fifties, et tellement mignonne! Tout comme moi, lorsque j’y pense! ( Hihi…!) Je la trouve absolument craquante! Il me reste à essayer de trouver un moyen de l’acquérir… C’est peut être même une motivation supplémentaire à arrêter mes études après ce deuxième Master afin que je puisse enfin avoir un vrai salaire. Vraiment, je ne pense plus qu’à cette jolie voiture! C’est à se demander si je n’ai pas totalement perdu la tête!

Et vous, qu’en pensez-vous? Avez-vous une voiture de vos rêves?

***

Concours « Les Matins Roses: Only For Pin-Up Girls! »

N’oubliez pas mon concours « Les Matins Roses »! Souhaitez-vous gagner cette petite pochette « Les Cerises Gourmandes »? Si c’est le cas, alors je vous donne tout de suite rendez-vous ici:  Vous avez jusqu’à ce jeudi pour me laisser un commentaire, et un tirage au sort sera effectué ce vendredi 27 février par la créatrice, Lucie. Il vous suffit de visiter son blog « Les Matins roses » et ensuite de me laisser votre commentaire ici afin d’avoir toutes vos chances de gagner. Simple!

les-matins-roses4

les-matins-roses-24

Girls, don’t forget about my giveaway! You have until Thursday to visit Lucie’s blog: « Les Matins Roses » and to leave me a comment here in order to be entered into the prize draw this Friday. Simple!

Pou Pou Pidou!

bm

Bianca Mosca – Octobre 1949

Hello Girls!

J’espère que vous passez un très bon week-end, et que mon billet sur les années 1950 vous a plu! A ce propos, vous n’avez toujours pas deviné quelle décennie a été désignée comme étant le plus « stylish »! Quel est votre style préféré?

Plusieurs petites choses pour vous aujourd’hui: Un blog award et le tag culture de MK!

I hope that you are all having a lovely week-end! Just one thing that’s related to my last post on the 1950s:  no one guessed which decade was thought to be the most stylish for British fashion! What do you think? What is your preferred style?

Two little things for today; a blog award and a few questions about me!

***

N’hésitez pas à repasser demain, car j’ai une très belle surprise pour vous!

Don’t forget to pop back tomorrow, as I have a lovely surprise for you all!

Une indice:

A clue:

wkd

***

blog-award

Je voulais remercier Betsy pour son »blog award », c’est vraiment très gentil! Je pense que vous connaissez le principe, lorsque vous recevez quelque chose, vous devez ensuite tagguer dix autre blogs que vous appréciez!

Alors, je vais donner ce prix à:

  • Darkitty et Olivia, qui me font toutes les deux beaucoup rire avec leurs jolis dessins!
  • Anna Bogen qui commence juste son blog, qui me plait déjà beaucoup!
  • Marieaunet pour ses belles découvertes journalières;
  • The Freelancer que j’admire depuis toujours;
  • Caroline pour ses drôles d’histoires;
  • It’s oh so Kawaï pour les jolies petites choses que je découvre chez elle,
  • Pin up Mania pour les belles photos et découvertes intéressantes;
  • Nothing Elegant pour ses articles très intéressants
  • Et Casey, pour ses adorables tenues et bons conseils concernant les coiffures de pin-up!

I just wanted to thank Betsy for the blog award; it’s so lovely of you to have thought of me! I think that everyone knows the basic principles: once you receive an award, it’s polite to pass it on to ten other fabulous blogs! Here goes:

***

Taguée par MK il y a déjà plusieurs semaines, je tenais absolument à répondre à son tag culture. Le principe: rédiger sur chaque catégorie quelques mots tout simplement! A ne pas confondre avec le tag de l’inculture qui circulait il y a un peu de temps.

Littérature: La littérature est une de mes passions, mais malheureusement j’ai de moins en moins de temps pour lire. Pourquoi? Je l’ignore. Pourtant on ne peut pas dire que je sois tout le temps débordée en ce moment. Passons. En ce moment, je lis deux livres : « The Duchess », un cadeau de H.; et « Le Mythe De Sisyphe » de Camus. J’ai trouvé le livre de Camus à la bibliothèque de Durham car il y a une section en français. C’est quand même assez ironique de voir que j’ai rouspété pendant des années de ne pas pouvoir trouver les livres que je voulais en anglais, et maintenant que je suis de retour en GB, je fonce sur les livres français.

books-3

Mon livre préféré? « The Secret History » de Donna Tartt. Je l’ai lu une dizaine de fois, aussi bien en anglais qu’en français. Le titre français: « Le Maître des Illusions ». Drôle de traduction, qui ne colle pas très bien au livre je trouve. Lorsque je suis à Durham, au château, je repense à ce livre et j’aime m’imaginer en tant qu’un des personnages du roman. Je vous invite très fortement à lire ce livre, et si quelqu’un  l’a déjà lu, je serais curieuse de connaître votre avis sur ce roman!

books1

books-2

Cuisine: J’aime beaucoup cuisiner! J’aimerais progresser et essayer de nouvelles choses, mais le plus dur c’est de se lancer. Ici, je mets assez régulièrement mes recettes sucrées, mais il ne fait pas pour autant croire que je passe ma vie à faire des gâteaux! C’est juste que c’est toujours plus joli de prendre des photos de petits cupcakes en forme de cœur qu’un plat salé. Je ne suis pas du genre à essayer d’enjoliver mes plats principaux, donc j’évite tout simplement d’en parler ici.

Mathématiques: Je suis très fière de pouvoir dire que j’ai eu 18/20 au bac en cette matière! Notez que j’ai passé un baccalauréat littéraire quand même, donc vous pouvez vous douter que mon esprit n’est pas trop fait pour les chiffres. Pourtant, jusqu’au lycée, c’était ma matière préférée!

Cinéma: Je ne regarde jamais la télé car je n’en ai pas, et je ne regarde que très rarement des films. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai été au cinéma, mais je me souviens pas contre du dernier film que j’ai regardé : The Nightmare Before Christmas (L’étrange Noël de Mr Jack). En règle générale, j’ai une mémoire relativement mauvaise pour tout ce qui concerne les films. En vrac, voilà quelques uns de mes films préférés : Mulholland Drive, Charlie and the Chocolate factory (l’ancien film; pas le nouveau avec J. Depp), Le fauteuil des Orchestres, Marie Antoinette, Mary Poppins (je l’ai regardé il y a quelques mois, cela me plait toujours autant!); et j’ai beaucoup aimé Paris Je T’aime.

Géographie: Je crois avoir hérité du sens de l’orientation de mon père. Par contre, j’ai eu la chance de visiter par mal de pays européens dans ma vie et j’arrive à tous les situer sur la carte, ce qui est déjà pas mal!

Alors, voyons voir… Je tag à mon tour: Anna Bogen, Misssunalee, VeryCynthia, Mademoiselle Catherine, et Toute Petite si vous voulez bien!

I do apologise, but I’m not going to translate this section!

A demain!

See you tomorrow!

Style on Trial : The 1950s

Après les années 1940, voilà que nous allons pouvoir papoter des années 1950! J’ai donc enfin trouvé le temps de faire mes captures d’écran, et je vais essayer de vous résumer l’émission; que j’ai d’ailleurs trouvé beaucoup plus intéressant que celle consacrée aux années 1940. Pourquoi? Eh bien parce que j’ai appris des choses avant tout!

***

Au début des années 1950, la société anglaise était très conservatrice, et c’était avant tout la famille royale et la bourgeoisie qui étaient photographiés dans leurs belles robes de créateurs. La mode était vécue comme quelque chose de noble.

19

23

Cependant, tout cela allait très rapidement changer avec le New Look de Christian Dior, déjà lancé en 1947, et qui a rapidement gagné en popularité au début des années 1950 en France, et ensuite en Angleterre.

94

102

122

Un des invités sur l’émission, David Sasson, était étudiant en mode pendant les années 1950,  et a raconté ses expériences chez Dior et Balenciaga. D. Sasson est devenu par la suite un grand couturier anglais, qui a habillé la famille royale pendant des années. Apparemment C.Dior était très stressé à l’idée d’être copié trop tôt. Il voulait toujours être le premier à avoir de nouvelles idées, mais était très content de vendre une de ses pièces à un grand magasin plus tard pour que le patron puisse être reproduit et modifié. C’est pendant les années 1950 que le « high street » a vu sa naissance. J’entends ‘high street’ par la naissance de grands magasins qui reproduisent les tenues des couturiers à moindre frais. En effet, ces grands magasins achetaient une pièce Dior à Paris, et ensuite dans les ateliers, le retravaillait pour que cela puisse être vendu en masse. En Angleterre, Marks & Spencers et Burton étaient très populaires.

143

Chez Balenciaga, il fallait payer l’équivalent de £1000 juste pour voir le défilé, avant même d’acheter quoi que ce soit. Les passeports des étudiants étaient toujours vérifiés afin de se protéger contre des éventuels espions qui pourraient ’emprunter’ les idées des plus grands créateurs.

42

52

62

112

En Angleterre, tout le monde surveillait Paris, qui était vu comme la capitale de la mode, au détriment des designers anglais. Ce qui était vraiment intéressant dans l’émission, c’est que justement, ces créateurs anglais ont été évoqués. Pour moi c’était vraiment une découverte, car je ne connais que très mal ce qui se faisait dans mon propre pays pendant les fifties. Il faut dire que dans tous mes livres sur l’Histoire de la Mode, on focalise énormément sur Paris, mais il y avait vraiment des choses très intéressantes à vois aussi à Londres.

En effet, à cette époque existait la « Incorporated Society of London Fashion Designers« . C’était une sorte d’association officielle entre les designers influents de l’époque. Cette association a été mise en place pendant en 1942 afin de créer le « utility clothing‘ »dont on a parlé la dernière fois. Le ‘utility clothing’ a été produit en masse pendant la guerre, en faisant le plus d’économies que possible sur les matières utilisées. C’était des vêtements destinés à habiller les femmes qui devaient désormais travailler à l’usine par exemple. Après la guerre, la « Incorporated Society » a continué à créer des vêtements, en profitant de la liberté d’utiliser de nouvelles matières, sans restriction sur la qualité ou quantité. Cette société regroupait plusieurs personnes très influentes: Captain Molyneux, Norman Hartnell, Digby Morton, Victor Stiebel, Angèle Delange, Peter Russell, Madame Bianca Mosca et Hardy Amies, dont je vous ai parlé hier.  Ces designers montraient leurs collections juste avant les défilés de Paris, ce qui était regrettable car la plupart de la presse anglaise était déjà à Paris lorsque les anglais montraient leurs nouveautés.

Aujourd’hui, une robe Hardy Amies des années 1950 n’a pas du tout le même cachet qu’une robe Givenchy de la même époque. Les présentateurs de l’émission étaient d’accord pour dire qu’à Londres, il y avait de très belles choses, mais que le flair parisien était absent. Il devait manquer le fameux « je-ne-sais-quoi »! Néanmoins, c’est un sujet qui m’intéresse vraiment, et je pense que cela mérite d’être creusé un peu. Regardez un peu ces merveilles:

nh1

Norman Hartnell – Fin des années 1940

dm

Digby Morton – 1952

vs

Victor Stiebel 1951

vs2

vs3

Victor Stiebel 1956

Voilà un petit aperçu des défilés anglais:

171

182

191

Les différences entre les styles étaient quand même notables, et il y a apparemment eu des petites controverses sur la longueur idéale pour les jupes au quotidien. Dans une publicité de l’époque, on a expliqué la situation:

152

Toute à gauche, voilà la position de l’Angleterre. Au centre Paris, et à droite Rome. On a même mesuré la différence entre les trois!

Ce qui était également intéressant c’était les réflexions sur les mannequins de l’époque. David Sasson a raconté comment les mannequins savaient vraiment marcher à cette époque, sans croiser leurs jambes comme on le fait de nos jours. Il faut aussi réfléchir au fait qu’il n’y avait pas de musique pour accompagner les défilés à cette époque, donc que la présence des mannequins devait être vraiment forte. Être mannequin était un métier prestigieux, et les modèles épousaient souvent des nobles.

20

Concernant les hommes, il y n’y avait pas de changement radical au début des années 1950. En effet, les jeunes hommes voulaient ressembler à leurs pères, et il n’y avait que très peu d’innovations dans la société anglaise. Un extrait d’une émission des années 1950 a montré la réaction des hommes anglais conservateurs concernant les innovations parisiennes. C’était vraiment très drôle, et assez moqueur des français!

231

221

….Voilà donc nos gentlemen anglais

24

25

…Et ici ce qui leur a fait sourire! Pourtant je trouve que la fantaisie n’est pas exactement au rendez-vous dans ces deux clichés!

27

28

Les jeunes hommes s’inspiraient des stars de l’époque…

211

29

30

… Mais tout cela allait prendre une très grande ampleur avait l’apparition du rock ‘n roll, des nouvelles stars américaines, des nouvelles matières, et la démocratisation des jeans et du sportswear par exemple.  Les adolescents se réveillent et créent leur style!

Avec le sportswear, les hommes se sont permis un peu de fantaisie, et les designers se sont mis à jouer avec les matières nouvelles, qui sont facilement lavables, et qui durent plus longtemps.Voilà un exemple de sportswear de l’époque pour les hommes: petites chemises et foulards!

26

Pour terminer, une réplique d’une publicité qui vantait les mérites des nouvelles matières m’a vraiment bien fait rire: « …But how many women would want to wear clothes that last for ever? Poor things! »

***

Voilà ce que l’émission a pu me raconter pendant une petite heure! J’espère que cela vous a plu!  Tout cela bien sûr dans l’optique de trouver quelle décennie était le plus « stylish ». Remarquez, on ne dit pas chic ou élégant, mais « stylish »…Ne me demandez pas la définition; pour le coup je suis plutôt confuse.

Je n’ai regardé donc que les émissions concernant les années 1940 et 1950. Mais j’ai également eu le malheur de regarder la décision du jury tout à la fin de la série…Bon, ils auraient apparemment analysé les années 1940, 1950, 1960, 1970, 1980 et 1990… Et devinez quelle décennie ils ont choisi? Allez devinez! Je vous dirai ce week-end…

Bonne soirée!

***

Hello Darlings! I’m sure that most of you have been able to watch « Style on Trial : the 1950s » on the BBC, so I think that you only need a very brief outline of the show.

The fashionable 1950’s started out with a focus on the Royals and the aristocracy as being the ultimate style icons of that period. There was an idea of looking impeccable for formal occasions; one dressed for dinner, to go to the opera and even to fly. In terms of fashion designers, London was most often overshadowed; as all eyes were on Paris at this time. Dior, Balenciaga and Givenchy took the centre stage with their collections.

The most interesting part of the show was when the presenters talked about the Incorporated Society of London Fashion Designers. I know little or nothing about British fashion designers in the 1950s, so it was interesting to learn something. I look forward to doing some personal research on the works and designs of Captain Molyneux, Norman Hartnell, Digby Morton, Victor Stiebel, Angèle Delange, Peter Russell, Madame Bianca Mosca and Hardy Amies.

In the final part of the documentary, they talked about the Rock n’ Roll culture where dressing down became cool. Marilyn Monroe, James Dean and Marlon Brando made jeans, leather jackets and sportswear fashionable.

I feel that the 1950s represent the golden age of style and glamour. However, did the ‘jury’ finally choose the 1950s or even the 1940s as the most stylish decade? Did they heck!


Sir Hardy Amies

hardy-aimes-21

Hardy Amies – 1951

hardy-aimes1

Hardy Amies – 1955

Demain, nous allons pouvoir parler des années 1950! J’ai enfin fini mes captures d’écran de « Style On Trial; The 1950s », un peu in extremis car j’avais jusqu’à minuit aujourd’hui dernier délais pour regarder l’émission sur i-player…

Mais passons aux choses sérieuses: qui connaît Sir Hardy Amies?! La partie de l’émission que je trouvais vraiment intéressante était consacrée aux designers anglais des années 1950, dont la plupart ont été complètement dépassés par Dior, Balenciaga et compagnie en France, et oubliés depuis lors.

La suite demain!

***

I finally finished the screen shots from « Style on Trial, The 1950s », albeit a little in extremis, as I had until midnight last night to watch the programme on i-player. The most interesting part was when the presenters mentioned the work of British designers in the 1950s. All too often, they are completely left out of Fashion History books, as all eyes were on Dior, Balenciaga and co at that time.

Stay tuned!

Daddy’s breakfast muffins

Lorsque je suis chez mes parents, il n’y a vraiment rien de mieux au petit déjeuner que les breakfast muffins de Daddy! La recette est apparemment américaine à la base, donc l’unité de mesure pour les ingrédients reste la tasse. Peu importe la taille de la tasse utilisée bien-sûr!

Ingrédients:

  • 2 tasses de farine
  • un demi-sachet de levure chimique
  • 3 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 1 tasse de lait
  • 1 œuf
  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu
  • une pincée de sel
  1. Préchauffer votre four à 180°C et beurrer vos moules à muffins.
  2. Dans un saladier, préparer le mélange sec: verser la farine, la levure chimique, le sucre et une pincée de sel dans votre saladier et bien mélanger avec une cuillère. Creuser un puits dans le mélange
  3. Dans un deuxième saladier, préparer le mélange humide: Battre l’œuf avec le beurre fondu et la lait.
  4. Verser d’un coup le mélanger humide sur le mélange sec et mélanger rapidement avec une fourchette pendant 15 secondes maximum. Il doit rester des grumeaux.
  5. Verser la mixture dans les moules à muffins et faire cuire pendant 15-20 minutes.

***

When I’m at home the yummiest thing for breakfast is Daddy’s breakfast muffins. The recipe is apparently American, so the measures are all in cups. Of course, it doesn’t matter which cups you choose!

Ingredients: 2 cups of self-raising flour, extra raising agent, 3 tablespoons of sugar, a pinch of salt, 1 cup of milk, 1 egg, 2 tablespoons of melted butter.

  1. Preheat your oven to 180°C and butter your muffin tray.
  2. Put all of the dry ingredients into a large mixing bowl, mix with a fork and then make a well with a spoon.
  3. In a separate bowl, whisk the eggs, butter and milk together.
  4. Pour liquid into the well and mix with a fork for 15 seconds.
  5. Bake for 15/20 minutes

110

24

310

Les muffins se dégustent très bien natures, ou alors avec de la confiture, du sirop d’érable.. Mais moi je les préfère avec du Golden Syrup, c’est tout simplement délicieux! D’ailleurs je viens d’apprendre que Lyle’s Golden Syrup fête ses 125 ans cette année. Quoi de mieux pour fêter l’évènement que quelques publicités anciennes?

***

Lovely on their own or with jam, maple syrup or with my favorite, Golden Syrup. I understand that Lyle’s Golden Syrup is 125 years old this year!

vintage-syprup

vintage-syrup-advert

L’histoire de Lyle’s Golden syrup a débuté en 1881 lorsque Abram Lyle, un homme d’affaires écossais a décidé d’envoyer ses cinq fils à Londres afin de construire une raffinerie de sucre, qui a commencé à produire du sucre en 1883. Lorsque des problèmes de transport se sont manifestés, la production aurait du s’arrêter. Cependant, A. Lyle a insisté pour que la production continue, car il savait que le procédé de raffinement de sucre pouvait produire une sorte de caramel sucré, qui avait le potentiel d’être transformé et mis dans des boîtes de conserve, pour ensuite être utilisé lors de la cuisson de gâteaux, pains et autres. Ainsi, le Golden Syrup a commencé a être produit, et à l’origine on le faisait couler dans des petites boîtes en bois. En 1885 A Lyle a décidé de mettre le Syrup dans des boîtes de conserve, et c’est ce que nous pouvons retrouver aujourd’hui au supermarché, dans un design presque identique. Aujourd’hui, plus d’un million de boîtes de conserve de Golden Syrup sont produits chaque mois dans l’usine qui trouve aujourd’hui son siège sur la rive du Tamise à Londres.

***

The story of Lyle goes back to 1881 when Abram Lyle, a Scottish businessman, sent his five sons from Greenock to London to build a sugar refinery which started melting in 1883. When problems with cargoes almost brought their work to an abrupt halt, Lyle insisted they carry on. He knew that the sugar cane refining process produced a treacly syrup that usually went to waste, but could be refined to make a delicious preserve and sweetener for cooking. The syrup was poured into wooden casks and sold to employees and local customers. Word spread even faster than the syrup – and in a few short months, a tonne a week was being sold. Wooden casks soon gave way to large Lyle’s Golden Syrup dispensers that were placed on shelves of grocery stores. Lyle’s Golden Syrup was first filled into tins in 1885. Today more than a million tins leave the Plaistow factory on the banks of the River Thames each month.

syrup-factory

Voici l’usine de Lyle’s dans les années 1920.

Lyle’s factory in the 1920’s.

lylesgoldensyrup

Et voici le Golden Syrup que j’achète encore aujourd’hui. Vous pouvez remarquer que les boîtes ont un design quasiment identique à celles qui étaient produites dans les années 1920, et à celles qui figurent sur les publicités vintage. A mon avis, cela doit être vraiment assez rare de retrouver un produit inchangé depuis toutes ces années! Le goût est assez difficile à décrire, cela ressemble à du caramel liquide très sucré, sans l’arrière goût de « brûlé » que l’on peut retrouver avec certains caramels. En tout cas si jamais vous le pouvez, c’est vraiment à essayer! Et en petites quantités bien sûr…

Cela me fait penser que j’ai hérité de ma grand-mère adorée un livre de recette qui date de 1954 si mes souvenirs sont bons, et c’était un petit livre gratuit à la base, offert par Lyle’s. Il n’y a que des recettes au Golden Syrup dedans! On peut vraiment en mettre partout, dans n’importe quel gâteau ou biscuit. Je n’ai jamais tenté de recette avec du Golden Syrup mais dès que je retourne en France, je vais noter soigneusement quelques recettes, et puis sûrement prendre quelques photos du livre, car cela vaut vraiment le coup d’œil! Il a mal vieilli, mais les recettes sont encore tout à fait lisibles.

***

I inherited from my lovely Nanny a Lyle’s Golden Syrup cookbook from 1954. It’s really amazing to see how many recipes Golden Syrup can be added to! When I go back to France, I shall make sure that I note some of the recipes down, as I’d quite like to try some. The recipe book should be photographed too as it really is worth a look at!

syrup

Thank yous, pin-ups and corsets

Ohhh Thank You Laura for your little parcel! It was such a nice surprise to find your goodies by my letterbox this afternoon! I love everything, the card is adorable, and I especially love the red lipstick! I’m already a fan of Lancôme’s Juicy Tubes, so I can’t wait to try out their lipstick, the color is just divine, very me… Thank you so much!

Un grand merci à Laura de Daisy Chain Dreams pour son adorable petit colis que j’ai eu le plaisir de découvrir chez moi cet après-midi! Une bien jolie surprise! Je suis déjà adepte des Juicy Tubes de Lancôme, donc j’ai hâte à tester ce rouge à lèvres, la couleur est tout simplement parfaite! Mille mercis!

a

What are you waiting for? Go take a peek at her lovely blog: Daisy Chain Dreams

Qu’attendez-vous? Allez faire un petit tour sur son blog: Daisy Chain Dreams

Thank you!

***

Vous avez été plusieurs à me poser des questions sur mon calendrier; il s’agit tout simplement du calendrier « Pin-Ups » de Gil Elvgren, disponible à la FNAC, sur Amazon… Le principe? Une pin-up par jour! De quoi se mettre de bonne humeur tous les matins! Il est également disponible en format agenda de poche.

cd

aa

bb

Ces agendas coûtent relativement peu chers, entre 10 et 12 euros; et en plus les pin-ups se recyclent parfaitement si l’on veut s’amuser à découper et à coller les images! Et voilà comment réaliser de jolies cartes de vœux pour trois francs six sous:

b

Quite a few of you have asked me about my Gil Elvgren calendar. I bought it quite simply at a Calendar Club shop, for about 10£. I also know that it’s also available in a pocket diary version, as I’ve seen it in Waterstone’s several times. The great thing about these calendars is that the pretty pictures can be quite easily recycled into charming greeting cards, for next to nothing!

***

Une dernière petite chose pour aujourd’hui: ce sont les soldes chez What Katie Did! On en a déjà parlé ici et . C’est vraiment l’occasion de se trouver des basiques à prix cassés! Cependant, tout part rapidement, donc dépêchez-vous!

g

Corset Doris £35 au lieu de £110 – A ce prix là, c’est vraiment donné! Je suis furieuse de voir qu’il n’y a déjà plus ma taille!

h

Porte-jarretelles – £13.75 au lieu de £27.50    Un basique absolu! Disponible en noir, rouge, rose et blanc.

One last thing for today: the sales are on at What Katie Did! Everything seems to be selling out fast, so you’d better hurry! I’m furious to see that the Doris black and white corset was going for £35 instead of £110 and that it had already sold out in my size! Dammit!