Archives de Tag: corset

Tenue d’Halloween

Good morning!

Comment allez-vous? J’espère que vous passez un très bon week-end! Pour ma part ce fut visite de la Saatchi Gallery, shopping à Chelsea (j’ai trouvé une robe absolument divine!), et retrouvailles autour d’un chaï latte et une part de cheesecake au chocolat blanc avec une copine. Aujourd’hui s’annonce être un lazy Sunday, j’ai juste envie de cocooner dans mon petit appartement Londonien. Je vais regarder le premier épisode de la nouvelle saison de The Hour (hâte!) et cuisiner une soupe aux légumes d’hiver.

Je vous propose de découvrir ma tenue d’Halloween en trois photos! Il s’agit de la tenue que je portais pour ma très chouette soirée masquée et déguisée.

Tout d’abord, au lieu d’un masque, j’ai penché pour un fascinator voilé que j’ai déniché à Camden market. Je le trouve vraiment très sympathique avec son petit design noir et ses plumes rouges. J’ai également été séduite par le voile, parfait pour se cacher tout en transparence. Cette photo a été prise alors que je faisais un essai:

Quant à mes ongles, j’ai décidé que c’était très certainement la parfaite occasion de porter mon vernis Black Pearl de Chanel. J’ai posé trois couches pour que le vernis soit bien opaque, puis j’ai porté une bague de ma grand-mère adorée pour aller faire la fête! C’était peut être sa bague de fiançailles, elle est très ancienne et jolie, je porte cette bague souvent:

Enfin, ma tenue proprement dite était plutôt simple, je portais un body noir manches 3/4, avec un corset underbust noir de chez Orchard Corset, puis un collant à rayures noires et blanches (ces collants ont aussi une couture rouge à cœurs derrière, pour faire un rappel de couleurs avec le fascinator!). Enfin, je portais également un jupon en tulle esprit années 1950 avec des chaussures Kurt Geiger.

J’étais plutôt contente de ma tenue, j’aimais bien le jeu de la  transparence et de la légèreté avec le voile et le jupon en tulle… Ma tenue a fait son petit effet et était vraiment appropriée à la fête d‘Halloween! Bien sûr, j’aurais pu porter quelque chose de plus extravagant ou de plus osé, comme vous avez pu voir d’après les quelques photos que j’ai posté, absolument tout est permis!

Happy Sunday!

Alice in Wonderland façon Halloween

Hello!

Comment allez-vous? Cette semaine je suis plutôt occupée, beaucoup de boulot et d’études, mais lorsque j’ai un peu de temps libre je me réjouis de penser à ma tenue d’Halloween!

Cette année je suis invitée à plusieurs fêtes et je suis toujours ravie de pouvoir enfiler un jupon, un joli corset… d’autant plus lors des fêtes d’Halloween où tout est permis! A Londres, même si on ne va pas particulièrement à une soirée d’Halloween, la plupart des bars et clubs le fêtent avec décorations et cocktails d’Halloween, donc on peut toujours se déguiser juste pour aller dans un bar ou club de Soho par exemple. On commence à voir pas mal de personnes déguisées dans les rues si on sort le soir, ça met de l’ambiance dans la capitale!

J’aimerais que mon costume soit inspiré par le Alice in Wonderland Burtonien, avec un brin de Mad Hatter! Dans l’idéal j’aimerais trouver un chapeau haut de forme/fascinator comme celui-ci, que je porterai possiblement avec un masque tout fin en dentelle, que je n’ai pas encore mais que je pourrais très certainement me procurer ou fabriquer assez facilement.  Je porterai très probablement mon corset noir de chez WKD ou peut être mon corset à rayures de chez Orchid Corset avec un jupon en tulle noir. J’ai déjà plusieurs jupons, dont un avec trois épaisseurs de tulle de chez Peekaboo Vintage, mais je regardais aussi des jupons plus volumineux comme celui-ci. Je ne porterai pas de jupe par dessus le jupon mais plutôt des bas ou des collants Burtoniens! Je voulais absolument ces collants, mais je vois qu’ils sont en rupture de stock, grrr! Je pourrais donc soit me rabattre sur la version bas (mais j’aurais préféré des collants pour un résultat plus élégant sous le jupon et moins trashy car le bas des jarretelles pourrait se voir, quoi que tout est permis à Halloween!) soit prendre des collants à rayures noires et blanches verticales façon Bettlejuice, donc un peu moins chouettes que les Harlequin mais sympa tout de même. Au passage, ces bas me tentent beaucoup aussi.

Voilà où j’en suis pour le moment!

En vous souhaitant de passer une délicieuse journée, je vous embrasse!

Temptation. Seduction. Obsession. Bel Ami.

Le week-end dernier, je suis allée voir Bel Ami. C’est un film dont j’attendais la sortie avec grande impatience! J’ai lu Bel Ami pour la première fois lorsque j’étais au lycée. C’est vraiment un des mes livres préférés, donc je suis ravie d’avoir eu la chance de voir cette nouvelle interprétation cinématographique.

Bel Ami est avant tout un joli film, avec de beaux costumes, un magnifique décor et de chouettes acteurs. Oh, les jolis corsets! Oh, les magnifiques appartements! Oh, Georges!

Le film se focalise essentiellement sur le développement du personnage de Georges Duroy, de ses débuts humbles jusqu’à une corruption extrême. La séduction et l’obsession ainsi que l’argent et la réussite font partie des thèmes récurrents.

Malgré un casting impressionnant, j’ai tout de même trouvé les dialogues quelque peu creux. Bien qu’il y ait divers allusions à la politique et à l’économie, on ne détecte pas vraiment les observations de Maupassant sur la société Parisienne du 19ème.

Cependant, j’ai beaucoup apprécié ce film, j’ai adoré les costumes et le décor, c’était vraiment très inspirant et m’a fait rêver!  Je trouve que la transformation du caractère de Georges Duroy a été très bien montré et j’ai beaucoup aimé les personnages des trois femmes principales.

En somme, Bel Ami est un joli film que je vous conseille, et qui se regarde très facilement. Cependant, il faut avouer que ce film ne m’a pas laissé de souvenir mémorable. Pour ma part, ceci est dû au fait qu’il manque un petit quelque chose au dialogue, qui aurait pu rendre les personnages plus… réalistes.

Malgré ce défaut, Bel Ami est un film que j’ai vraiment apprécié et que j’aimerais beaucoup revoir, et je suis sûre que ça plaira à bon nombre d’entre vous!  Et puis soyons honnêtes, j’ai très envie de revoir ce film si ce n’est que pour le plaisir des yeux, car notre Georges Duroy reste terriblement, terriblement beau ♥

Je serais curieuse d’avoir votre avis sur ce film également!

Bonne journée!

Masquerade Ball

Le week-end dernier, j’étais à Adam Street pour un bal masqué d’hiver. Comme j’ai récupéré quelques photos, je souhaite partager l’ambiance avec vous!

Adam Street se trouve près du Strand, on y pousse une porte tout à fait chic et élégante, avec juste une minuscule plaque dorée qui indique l’existence du club. On descend les escaliers, où des portiers charmants vous débarrassent de vos affaires, et vous donnent votre clé pour la soirée. On resserre nos corsets, on attache nos masques… On descend quelques escaliers de nouveau et nous y voilà!

Lorsqu’on rentre dans la première salle, tout le monde se retourne pour nous regarder arriver. Nous sommes acceuillis avec des austères hochements de la tête.

Les costumes sont sublimes et tout la monde a fait de jolis efforts! Robes du 18ème, perruques, masques, corsets, bas couture,  robes de bal, tenues de flapper, perles, diamants. Les hommes sont en black tie, en white tie, en tenues de militaire à la Prince Charming, en chapeau haut de forme, habillés en dandy.

Le club est sublime, et on y trouve plusieurs salles, sur plusieurs niveaux. Dans la première salle, le bar est très joli et bien fourni, et on peut y faire du pole-dancing. Une deuxième salle est consacrée aux années 1920,on peut y apprendre le charleston car il y a des cours en début de soirée. C’est décoré avec des cages, pour les flappers audacieux! On a vraiment l’impression de rentrer dans un endroit hors du temps, où tout le monde est joli, charmant et sur son trente-et-un!

Le club est illuminé de bougies, d’ampoules arty, comme ci-dessous. Les fauteuils sont immenses et en cuir, façon château.

La troisième salle est grande, remplie de bougies, de fleurs et décoré avec des légumes aux apparences étranges. C’est féerique, on y joue la musique de Sleeping Beauty, de Beauty and the Beast. Des waltz classiques pour les bright young things de Londres!

Des petites pièces sont également disponibles, on y trouve une fontaine à chocolat, des fruits… On peut également descendre à la cave, où il fait encore plus sombre, où il y a de la musique, un groupe de jazz, un troisième bar.

Les serveurs sont peints en dorés, masqués, et viennent nous proposer des huitres et autres gourmandises.

J’ai passé la soirée à discuter avec beaucoup de personnes, à danser, à boire du champagne et du vin. J’ai rencontré des New-Yorkais, des Italiens et beaucoup de jolis anglais! J’ai l’impression que les membres de ce society se connaissent tous, je suis tellement contente d’avoir été invitée à les rejoindre. Ma fac de Durham m’a ouvert bien des portes, dont celle-là.

Ce qui m’a le plus marqué c’est que l’on pouvait discuter très facilement avec les membres de ce society, et j’ai retrouvé une ambiance que je n’avais pas vu depuis le Château. Des discussions juste pour le plaisir de parler, de découvrir quelqu’un de nouveau, sans prétentions. Des hommes qui m’offrent des verres sans rien attendre en retour. Passer du temps avec de jolis garçons habillés en militaire anglais pompeux (vestes rouges, boutons dorés, pantalon noirs avec lisérés rouges, masqués!) dehors, à 4heures du matin comme si c’était la chose la plus naturelle du monde.

On y découvre des personnalités intéressantes, des personnes éloquentes, éduquées, excentriques, aimant le luxe et les jolies choses.

Une très bonne soirée en somme, où je me suis beaucoup amusée et où j’ai fait de belles rencontres! Tout ceci me donne très envie de réfléchir à de prochaines tenues pour les bals et autres soirées masquées, car je sens que je pourrais très vite devenir une habituée de ces événements décadents et luxueux!

♥ Happy Sunday ♥

Pin-up du Jour

Bonsoir!

Comment allez-vous? A Londres il commence à faire drôlement frais, on sent que l’automne est bel et bien là. Entre autres, ces journées plutôt froides me donnent envie de recommencer à porter mes corsets! D’ailleurs, j’aimerais retourner à la boutique What Katie Did bientôt, juste pour voir les jolies nouveautés et admirer leurs dessous rétros…

Je trouve leur nouveau corset « Cabaret » très réussi:

Je pense que je commencerais à reporter mes corsets en week-end et en soirée, pour m’y habituer de nouveau. Ça me fait penser que je crois n’avoir jamais passé une soirée Londonienne en corset, je vais essayer d’y remédier rapidement!

Bonne soirée!

3 ans!

Aujourd’hui est un très grand jour…

Mon petit blog grandit, voilà que j’écris depuis maintenant trois ans ici!

Il y a environ trois ans et quatre mois, j’apprenais tout juste l’existence des blogs. A l’époque, j’habitais à Rennes dans un joli studio en duplex, tout mini et adorable, j’étais en M1. J’aimais la ville, j’adorais m’y promener, je faisais les boutiques, le marché. Tous les samedis, j’allais acheter mes lys. Un jour, en rentrant, je suis tombée sur une boutique baroque, cachée, à l’odeur envoutante. Cette boutique était spécialisée dans…. les corsets. Au moment de franchir la porte, j’étais déjà conquise.


En rentrant chez moi, j’ai commencé à chercher des renseignements sur les corsetiers français et anglais, je voulais tout savoir. Au cours de mes recherches, je suis tombée sur le Forum Rétro Corsets, où je me suis pressée de m’inscrire. Ce Forum était tenue par la charmante Lily, et c’est également dans ce boudoir virtuel que j’ai rencontré Anna Bogen, Tsarine (son blog n’existe plus) et Theremina (devenue Stella Polaris). Sur ce forum, Theremina était la première à avoir un blog et elle en parlait de temps en temps. Auparavant, je n’en avais jamais vraiment entendu parler des blogs, honte à moi! J’adorais le blog de Theremina, elle partageait son opinion sur les livres qu’elle lisait, elle montrait ses tenues, sa vie de parisienne me faisait rêver.

De clique en lien, j’ai découvert d’autres jolis univers, et très rapidement j’ai décidé de créer le mien également, j’estimais avoir des choses à dire et des avis à partager. J’ai crée mon blog sans trop me poser de questions, je pensais que ce serait un bon moyen de mettre en ligne quelques photos à partager avec mes amies, sachant que j’allais bientôt quitter la France.

Je continuais à papoter sur le Forum Rétro (hélas, il me semble qu’il n’est désormais plus très actif, faute de temps très certainement), tout en gardant un œil sur le autres blogs, et en alimentant le mien. Entre temps, mon premier corset sur-mesure a été commandé.

Mon blog a toujours été un Cabinet de Curiosités virtuel, un endroit où parler de tout et vraiment de rien, au gré de mes envies et de mes découvertes. J’aurais pensé privilégier la culture dans ce lieu, cependant le frivole se révèle être souvent bien plus intéressant. J’ai toujours aimé le rétro, les gourmandises, le style, la recherche d’une certaine esthétique, les fleurs, la mode d’antan, le luxe, les belles choses, l’excès.

Je me demande souvent si je vais blogger pendant encore longtemps.

Tant que j’aurais encore des choses à dire, je serais absolument ravie de vous retrouver ici au quotidien! Ce blog est un de mes hobbies, c’est à la fois tout… et rien. Ce joli endroit est également ma bulle, un espace bienveillant où je peux me réfugier après une longue journée.  Si je me sens bien ici, c’est également car je sais que je suis très bien entourée.

Aujourd’hui n’est pas que mon jour, c’est le votre également. Sans vous, ce blog n’existerait plus. Merci d’être là, merci de prendre le temps de m’écouter, de me conseiller, de me soutenir. Vos petits commentaires égayent ma journée et me redonnent le sourire lorsque je suis triste.

Pas de fanfares ni de cadeaux pour fêter ce troisième anniversaire, mais juste un énorme « merci » du fond du coeur pour tout ce que vous m’apportez et tout ce que vous continuerez de m’apporter, jour après jour.

A ces trois prochaines années!

***

***

Vos histoires m’intéressent également bien-sûr! Comment avez-vous appris l’existence des blogs? Pourquoi avez-vous décidé de créer le votre? Ressentez-vous un décalage entre votre blog « rêvé » et la réalité?

London Burlesque Week 2011

Il y a déjà plusieurs semaines, la jolie Caroline me proposait d’aller au London Burlesque Week, afin de voir LilyDeslys. J’avais déjà un peu entendu parler de ce festival burlesque, et j’avais envie de rencontrer Lily depuis très longtemps, donc j’ai confirmé sans hésiter.


La jolie Lily, via.

Caroline s’occupe de prendre les places, et moi je me réveille, hum, le jour avant le spectacle, en me posant plein de questions. C’est où ? On y va comment ? C’est à quelle heure ? On y va pour voir qui à part Lily ?

Je me rends sur le site, où je constate que le show a lieu à Elephant & Castle. Bon. Non, non, ce n’est pas comme si c’était un des quartiers les plus dangereux  de Londres, situé, horreur des horreurs, au sud de la rivière. Deuxième surprise, ça commence à 22heures, les portes sont ouvertes à partir de 21 heures. Ceci est très étonnant pour Londres, tous les spectacles du West End ne commencent pas plus tard que 20 heures et terminent en général avant 23 heures, pour que l’on puisse prendre un verre avant de sauter dans le dernier métro. Je suis déjà donc un peu inquiète, je préfère appeler les organisateurs de la London Burlesque Week afin d’avoir plus de précisions. J’aurais aimé savoir à quelle heure ça allait se terminer, s’il y avait des partenariats avec des Taxi… Et surtout, Caroline n’a toujours pas reçu nos  billets. Troisième surprise, il n’y a pas de numéro de contact. Aucun ! Bon, j’essaye d’appeler le site à travers lequel les billets ont été pris, comme c’est étrange il n’y a qu’un répondeur. Soit. Je vais donc voir sur le site du Coronet, la salle de spectacle, où j’apprends enfin que le show se termine à 1hr30 et qu’il y a un after party jusqu’à 3heures du matin. Ils ont un partenariat avec un Taxi local, je note l’adresse.

Nous prenons donc la Northern Line, et nous arrivons avec pas mal d’avance. A Elephant & Castle, le choc culturel est rude, c’est une partie de la ville qui tombe en ruine. C’est sale, il y a des graffiti partout, c’est rempli d’immeubles douteux. Regardez (et ceci est en 2008, c’est devenu pire depuis! L’article est très intéressant d’ailleurs). On ne se croit plus à Londres, on ne se croit certainement pas en Angleterre. Nous allons voir les Taxi afin de voir si on peut réserver pour la sortie du spectacle, et je ne suis pas vraiment rassurée. Honnêtement, si j’avais été toute seule, j’aurais fait demi tour il y a bien longtemps ! (Et le taxi était au final archi cher en plus… argh!)

Nous trouvons le théâtre et la queue commence à se former dehors, dans le froid. Nous avons le malheur de patienter devant un marchand de journaux, où nous avons le plaisir de pourvoir lire dans les vitrines toutes les petites annonces qui proposent des services un peu olé olé, je vous dis tout de suite que c’était de très mauvais goût. On attend, on attend et on attend encore. On a commencé à se plaindre il y a déjà longtemps (je fais donc un peu ma française, car les anglais patientent toujours stoïquement, c’est impressionnant), à propos d’un peu tout : l’organisation, le lieu, la salle, l’attente… C’est mon premier show burlesque et je suis agacée, nous sommes bien loin du glamour qu’on nous promet sur le site. Je suis aussi bien consciente que cet épisode ne va pas donner une bonne image de Londres aux personnes qui visitent la ville, je suis donc bien désolée pour mes amis et pour Lily ! On hésite à partir, en se disant qu’on serait tellement mieux à Soho.

On rentre enfin dans la salle, on nous fait passer dans des détecteurs de métaux pour vérifier qu’on n’a pas d’armes ou bombes ou je ne sais quoi (mon dieu, je n’ai jamais vu ça dans une salle de concert !), on me tripote gentiment ( ?)  également, encore plus qu’à l’aéroport, on vérifie mon sac, on le revérifie, on ouvre tout (mais pourquoi ?!), on fouille dans toutes les poches.

Nous sommes bien sur la liste, on nous fait rentrer, on devine la salle un peu sombre. Nous avons des places VIP (ahem) très bien placés:

Un petit tour au bar, on espérait avoir une coupe de Champgne, mais je ne suis pas étonnée, on ne peut acheter qu’à la bouteille (80£ la bouteille dont je n’en ai jamais entendu parler, quand même). Vu les prix exorbitants et mon humeur, je me contente d’un soft drink,  servi dans un gobelet en plastique. Ouaip.

Le spectacle doit commencer à 22heures, mais a du retard. On attend encore et encore, il fait très froid, la salle ne se remplit pas plus que ça. Ils annonçaient 2000 personnes, nous sommes bien loin du compte à mon avis.

Dans les spectateurs, il y a un peu de tout : des personnes âgées, des mecs venus entre potes qui ont l’air un peu trop à l’aise avec leurs canettes de bière, des personnes parfaitement normales, quelques personnes seules, et bien sûr beaucoup de jolies filles qui assument parfaitement leur air un peu rétro. J’ai bien aimé les tenues de certaines filles, qui ont vraiment fait un effort : robes longues, coiffures extravagantes, corsets, maquillage soignée, talons hauts. Il y avait entre autres un corset Union Jack que j’ai adoré, pour le côté punk !

***

Youpi, ça commence enfin !

Le spectacle débute par un défilé Secrets in Lace, qui sponsorise l’événement. On voit de très belles choses, de jolis bas coutures ainsi que la nouvelle collection de dessous trop graouu. On aperçoit pour la première fois la sublime Lily (qui est l’égérie de la marque en France) , souriante et très élégante !

Promo Shoot – Secrets in Lace, via

Le spectacle commence enfin, les filles sont belles et gracieuses, j’ai l’impression qu’il y a un vrai mélange entre amateurs et professionnels.

J’ai beaucoup aimé découvrir le burlesque, et le spectacle a largement compensé l’attente, je suis ravie d’avoir pu découvrir ces artistes. Chaque fille (et garçon !) passe donc faire son petit show, je dirais que chaque représentation dure environ 5 min ( ?). Il y avait un vrai mélange entre les genres de danse, les costumes étaient très réfléchies, les mises en scène également. Mangeurs de feu, paillettes et plumes ; je suis aux anges !

Les burlesques dancers sont toutes différentes les unes des autres, petites, grandes, menues, voluptueuses… Pas de stéréotype, elles sont toutes séduisantes, féminines. La beauté se trouve sous toutes les formes, et les spectateurs adorent!

Les photos étaient autorisées, je suis donc ravie de pouvoir vous donner un petit aperçu. Je n’ai pas tout pris en photo (j’avais un peu peur de déranger les artistes avec mon flash, même si beaucoup de personnes prenaient des photos…), mais voilà des filles (et un garçon !) qui étaient vraiment supers :

Je suis tombée sous le charme de cette tenue, c’était vraiment sublissime: corset couleur chair, froufrous, étoiles et paillettes tout partout!

La sublime Beau Rocks.

Cette jolie fille faisaient également partie de mes préférées, sa tenue était très belle et j’adore la couleur de ces plumes!

Lily était vraiment superbe! Élégante, chic et très classe. A force de vouloir aller vite, j’ai pris plein de photos, mais beaucoup sont un petit peu floues, ou alors l’angle n’est pas génial… Je suis nulle! Je ne souhaite pas importuner Lily, donc je me contente de cette photo, qui montre la délicatesse et tous les détails de son joli corset (toute pailletée!) et l’élégance avec laquelle Lily enlève ses bas.

J’étais vraiment en admiration devant tant de talent! Si vous ne connaissez pas son site, c’est par ici, et vous pouvez retrouver des photos beaucoup plus réussies de la belle.

Et pour terminer, Lada Redstar, who else?!

Malgré toutes mes mauvaises impressions du départ, c’était vraiment une magnifique soirée, c’était extraordinaire de voir autant de chouettes personnes passionnées par le burlesque. Merci Caroline et merci Lily ♥

D’ailleurs je serais très curieuse d’avoir l’avis de Lily par rapport à ce show burlesque!

Bon week-end à tous!