Archives mensuelles : mars 2011

Photo du Jour

Juste comme ça, un soir à Londres… Pas de mise en scène nécessaire, j’ai juste vu ces chaussures aux pieds de la boîte à lettres, c’était étrange et pas vraiment rassurant. Personne autour, rien qui laissait deviner où est parti le propriétaire de ces chaussures. Il n’était pourtant pas tard, à peine 19 ou 20 heures. Un city boy qui a changé de chaussures pour rentrer à vélo puis qui a laissé ses chaussures de boulot sans faire attention? Un trader qui aurait eu marre de tout, qui a laissé ses chaussures et qui est rentré pieds nus afin de faire un dernier pied de nez à Mayfair? Quelqu’un qui venait de s’offrir de nouvelles chaussures puis que s’est dit qu’il allait les porter tout de suite?

D’autres solutions? c’est bien mystérieux en tout cas!

Belle journée!

Lemon Curd: La recette

Voilà la recette de Lemon Curd, c’est très facile et rapide à faire. Surtout n’hésitez pas à diminuer les quantités si vous souhaitez ne remplir qu’un pot de Fruit Curd. Lancez-vous, c’est facile, il ne faut que peu de choses, et c’est en effet moins chez que chez Fortnum & Mason!

Ingrédients pour 3 grands pots de Lemon Curd:

  • Le jus et zeste de 4 citrons
  • 4 œufs
  • 350g sucre
  • 225g beurre
  • 1 cuillère à soupe de Maïzena
  1. Dans une casserole, battez les œufs et ajoutez le reste des ingrédients au fur et à mesure.
  2. Mettre sur un feu moyen et continuez de battre la mixture pendant 7 à 8 minutes, le temps que la Lemon Curd s’épaissit.
  3. Lorsque la Lemon Curd devient épais, baissez la température et faire cuire à feu très doux pendant encore 2 à 3 minutes. Continuez à battre la Curd.
  4. Versez encore chaud dans des pots de confiture (ou autre), laissez refroidir puis conservez au frigo. La Lemon Curd se conserve plusieurs semaines.

Tartelettes au Lemon Curd: Plus un ‘truc’ qu’une vraie recette, voilà une astuce pour faire un petit dessert tout simple et tellement anglais!

Prenez tout simplement une pâte sablée, découpez la pâte pour mettre dans des moules à tartelettes, puis faire cuire au four. Versez de la Lemon Curd sur la pâte, ajoutez une framboise fraîche. Pas besoin de refaire cuire, mais mettrez au frigo pendant quelques heures, afin de faîre durcir la Lemon Curd. Absolument délicieux, très rapide et simple à faire, inratable même, et l’effet est garanti.

Bonne dégustation!

Tea Tasting @ The East India Company

La semaine dernière, j’étais invitée à une soirée organisée par The East India Company, une soirée entre bloggeurs et passionnés, pour un tea tasting!

J’étais absolument ravie d’accepter, c’est la première fois que j’assistais à une telle soirée. Non, je n’ai jamais participé à d’autres soirées organisées par les marques, j’ai toujours hésité. En effet, on aurait pu penser que ça pourrait être assez intimidant ou atypique comme soirée, mais finalement j’ai appris beaucoup de choses sur le thé, j’ai discuté avec des personnes sympathiques puis j’ai goûté à plusieurs thés délicieux ainsi qu’à des petites gourmandises.

The East India Company a une boutique à Mayfair, qui se trouve non loin de mon bureau, donc c’était parfait pour m’y rendre après le travail. Comprenez, je ne pouvais pas refuser! D’ailleurs je m’y sentais tellement bien que si je pouvais y aller tous les jours après le boulot, ça ne me dérangerais aucunement!

La boutique est très chic, sobre, avec une ambiance d’ailleurs qui invite à la découverte. Le packaging des produits est impressionnant et donne envie de collectionner et de garder précieusement les divers boîtes à thé et chocolats.

The East India Company est une société qui regorge d’histoire, c’était vraiment fascinent d’ apprendre un peu plus sur cette institution.

The East India Company a été institué en 1600 pour importer le thé. A ses débuts, The East India Company était responsable pour 50% du volume de thé qui était importé en Angleterre.

La société s’est vu agrandir de plus en plus et en 1663 a mis en place plusieurs usines pour faciliter la production et l’importation du thé.

L’expansion s’est répandu jusqu’à la Chine et en également en Inde. The East India Company commence à importer du café, soie et porcelaine.

Plusieurs anecdotes que je trouve intéressantes:

  • En 1667, le producteurs de lin se révoltent à Londres, en affirmant que les importations indiennes vont faire tomber la valeur du commerce anglais.
  • En 1773, The East India Company était bien présent  concernant la démonstration contre le Tea Act lors du Boston Tea Party car c’est en effet leurs importations de thé qui ont été jetés par dessus bord!

Pour revenir à ma soirée sur Mayfair, on nous a d’abord parlé de l’histoire du thé et de l’entreprise, puis on a commencé les dégustations.

Nous avons goûtés cinq thés en tout il me semble: un thé blanc, trois thés verts puis un thé noir, tous très bons!

On a goûté les thés, on nous a fait sentir dans les si jolies boîtes, on nous a parlés des fleurs à thé et comment on les produit, c’était vraiment très intéressant! Les fleurs à thé sont tous cousus à la main par exemple, et il faut trois ouvriers pour faire une fleur à thé, chacun a son rôle à jouer. On reconnaît une fleur à thé de qualité en fonction de la façon dont la fleur a été cousu. Une excellente fleur à thé doit être complètement en boule, cousu de manière rigoureuse, avec aucune feuille qui dépasse.

Après avoir dégusté le thé, on nous a fait goûter quelques petites gourmandises du East India Company également: Truffes au Champagne, fruits confits, graines de café enrobés…

Malheureusement j’étais vraiment pressée par le temps, je ne savais pas que la soirée allait se passer ainsi, et j’ai du filer à toute allure!

La boutique de Mayfair vaut vraiment le coup d’œil, tout est vraiment décoré avec goût, le personnel est aimable, passionnée et s’y connait vraiment en matière de thés et de cafés.

Voilà les chocolats que nous avons goûtés, ils étaient justes délicieux, et la boîte est tellement jolie, j’aurais bien envie de la garder pour y ranger des bijoux, lettres ou autres.

En somme, c’est une boutique très chouette pour découvrir des petites nouveautés, des gourmandises, de belles théières… Parfait pour de jolis cadeaux à ramener d’Angleterre, des mignardises à offrir ou à s’offrir.

Merci à The East India Tea Company pour ces dégustations et cette soirée très réussie!

Cake fondant au Citron

Bonjour!

Une recette pour bien débuter la semaine. Hier était une journée un peu mélancolique, j’avais juste besoin d’être chez moi, à ne pas faire grand chose. J’ai dormi, je me suis levée tard, je suis allée faire des courses, j’ai fait un gâteau, répondu à mes mails, lu un petit peu, parcouru vos blogs.

Les week-ends passent à une vitesse de folie, bien dommage que ce ne soit pas pareil en semaine! J’ai juste envie de passer un peu de temps chez moi, de me sentir reposée, et d’avoir le temps de profiter de ma ville. Les longs week-ends me tardent. Vivement le mois d’avril tiens.En plus j’ai bien envie de râler sur le changement d’horaire, voilà une heure sur mon week-end qui se perd! Argh.

Je me suis donc concocté un gâteau tout simple, où il faut très peu d’ingrédients. Un bon gâteau pas trop sucré, aux agrumes, à déguster avec un thé brûlant tout en parcourant un magazine.

Ingrédients:

  • 115g de beurre
  • 75g de sucre
  • 115 g de farine + levure chimique
  • 2 œufs
  • 2 citrons
  • sucre glace
  1. Préchauffer le four à 180°C
  2. Travailler le beurre mou avec le sucre puis ajouter les œufs
  3. Ajouter la farine, la levure, le zeste et le jus d’un citron
  4. Verser la mixture dans un moule à cake beurré et tapissé de papier sulfurisé
  5. Faire cuire pendant 20 – 25 minutes
  6. Démouler le gâteau aussitôt et préparer un glaçage tout simple, avec du sure glace et de jus de citron.

Le cake est vraiment tout fondant, pas trop sucré, un délice! Parfait avec un thé au Jasmin pour moi.

Sur ce, je vous souhaite un très bon lundi!

Dimanche

Her Eyes are with Thoughts and They are Far Away 1897

Bonjour, bonjour!

Comment allez-vous? J’espère que vous avez passé une bonne semaine et que votre week-end est reposant et agréable.

J’ai l’impression de ne pas avoir pu passer beaucoup de temps ici et chez vous cette semaine, à chaque fois ça me manque et j’ai hâte de revenir dans ma bulle virtuelle pour vous retrouver, tel de bons amis que je n’ai pas vu pendant quelques jours.

J’ai été occupée pour plusieurs raisons, boulot, sorties et les horribles ‘dates‘ qui commencent en toute sincérité à m’agacer. Comme vous le savez peut être, j’ai la chance de pouvoir rencontrer beaucoup de personnes sur Londres, mais le Prince Charmant se fait vraiment désirer. Parfois j’aimerais beaucoup raconter mes périples ici, car c’est souvent très drôle, je pourrais dresser un portrait très amusant de la plupart de mes prétendants, mais je pense que la pudeur m’empêche de m’exprimer sans scrupules, je n’aurais pas envie que qu’un d’eux tombe dessus par exemple. Sait t-on jamais! Cependant, parfois on rencontre quelqu’un qui de tellement scandaleux que ça vaudrait bien le coup. Peut être dans un article privé, ou une autre catégorie, je n’en sais rien. Je ne sais même pas si ça vous intéresserai, car après tout, ça pourrait être plutôt ennuyeux.

In the Tepidarium, 1881

Aujourd’hui je me sens bien dépitée, fatiguée par ces histoires qui n’ont pas de sens et j’ai juste envie de m’envelopper, de me créer un monde où tout est rose bonbon.

J’ai envie de me promener sous le soleil Londonien, de m’offrir des fleurs, d’enjoliver mon appartement, qui me sert vraiment de refuge. Envie de faire le plein de fruits, de légumes, de céréales. Envie de vraiment cuisiner et de me pas manger sur le pouce comme je le fais depuis des semaines. Hier soir c’était la junk food en prime, devant la saison 4 de Mad Men, sans aucune culpabilité. Aujourd’hui peut être me ferais-je des pancakes, ou une tarte salée, quelque chose de bon et délicieux.

Rose of All Roses 1883

Je me promène sur art.co.uk, où je regarde pendant des heures mes œuvres préférées, je m’invente des histoires, je me dis que moi aussi j’aimerais être sur une terrasse, habillée telle une déesse grecque, attendant quelqu’un, près de la mer, entourée d’un jardin de roses…

The Roses of Heliogabalus, 1888

Les peintures sont tous de Sir Lawrence Alma-Tadema.

***

Bon, ce n’est finalement pas le tout, mais à cause du changement d’horaire j’ai perdu une heure, il est déjà midi, mon frigo est vide, mon appartement est propre mais il me reste un tas de vêtements dans ma chambre à trier et à ranger. Du rangement, les courses, un grand bol d’air frais et tout rentrera dans l’ordre.

Bon dimanche!

Madeleine à Paris (5)

Lorsque j’étais à Paris, j’ai eu la grande chance de pouvoir rencontrer Catherine de Jean, et de découvrir en avant-première toute la nouvelle collection de Parapluies Guy de Jean.

En effet, j’étais invitée au Salon Première Classe qui était sur les Tuileries lors de mon week-end Parisien. C’est la première fois que je découvrais ce salon, et je n’ai pas du tout été déçue!

Le salon est destiné aux acheteurs, qui découvrent les nouvelles collections de petits et grands créateurs de mode, d’accessoires… J’ai parcouru le salon comme si j’étais dans un musée, à regarder, découvrir, et admirer les œuvres. J’ai alors découvert de nouvelles tendances, des créateurs aux qui exposaient des produits uniques, pointus et décalés.

Mummy et moi-même étaient en admiration devant les beaux parapluies Guy de Jean: tout était très féminin et charmant, dentelles, frou-frous, romantisme, des couleurs délicats, le chic du noir et blanc.

J’ai été particulièrement séduite par les petits parapluies pliables, pratiques pour glisser dans son sac. J’aimerais beaucoup m’en offrir un, donc la semaine prochaine ce sera direction Fortnum & Mason pour voir s’ils y sont. Je commence à avoir une belle collection de parapluies Guy de Jean, mais j’y tiens tellement que lorsque je vais au boulot par exemple, je ne les prends pas souvent avec moi. Tête en l’air que je suis, j’aurais peur de les oublier quelque part.

Mention spéciale pour cet adorable parapluie über chic, en imprimé toile de Jouy, avec ses précieux frous-frous. Ce parapluie est vraiment divinement joli!

Merci infiniment à Catherine de Jean pour cette très belle rencontre!

♥♥♥

Après avoir parcouru de long en large le salon, je me suis promenée avec Mummy le long des tuileries. C’est vraiment un lieu très agréable pour se promener! J’aime beaucoup observer les jolies statues, et la lumière était très douce, parfaite pour prendre de jolis clichés.

Les parisiennes, je suis parfois très jalouse de votre jolie ville! Tellement d’endroits pour se promener, pour faire les boutiques, pour observer des personnes très chics et bien habillés….

Je vous souhaite de passer un très bon samedi! A très bientôt.

Madeleine à Paris (4)

Ohlala! Je me rends compte que j’ai beaucoup de retard dans les article que j’avais prévu… Il ne reste quelques jolies photos à partager de mon séjour Parisien, et beaucoup de choses à vous raconter sur Londres aussi!

Cette semaine je suis über fatiguée, je ne sais vraiment pas pourquoi. Je ne passe quasiment pas de temps sur internet le soir en rentrant, et je vais me coucher entre 22heures et 22heures30, puis j’ai un mal fou à me lever à 7heures. Tous les jours j’éteins mon réveil et je me rendors, et là c’est encore pire pour se lever je trouve. Pourtant il commence à faire de plus en plus jour le matin, et il fait mois froid. J’ai même réussi à éteindre mon chauffage, et j’en suis ravie. Je n’aime pas particulièrement la chaleur artificielle, je préfère pourvoir aérer dès le matin sans avoir trop froid.

Puisque je n’ai pas vraiment le temps, aujourd’hui je vais faire court et vous livrer une bonne adresse Parisienne! En effet, Mummy m’a amené dans un restaurant Marocain à Paris, qu’elle connaissait depuis bien longtemps. Un restaurant caché dans une petite ruelle, ambiance authentique et cosy, grands fauteuils recouverts de coussins luxueux, feux de cheminée, encens et épices qui embaument les pièces… Un vrai régal!

Ce restaurant s’appelle Le Sirocco et se trouve près de la station de métro Les Gobelins. J’ai penché pour un Couscous Royal, et Mummy une Tagine.

Le Couscous était un véritable délice, le bouillon de légumes était absolument parfait, et j’adore les pois chiches. Un vrai plaisir de pouvoir faire son couscous soi-même! C’était très copieux et un bon rapport qualité/prix.

Je n’ai pas pris de dessert, mais j’ai opté pour un thé à la menthe fraîche. D’ailleurs j’aimerais tellement savoir ce que les restaurants marocains mettent dans leur thé à la menthe… C’est sucré et délicieux,  est-ce que quelqu’un veut bien partager le secret?

Dommage que je n’ai pas eu le réflexe de prendre la théière en photo, elle était tellement belle.

Je viens de remarquer qu’ils ont un site internet, je vous donne le lien.

J’y retournerai sans hésiter! Il faut juste prendre le soin de réserver, car c’était vraiment complet.

Merci Mummy pour ce délicieux repas!