Archives de Catégorie: Madeleine Miranda

Anniversaire confiné!

35 ans aujourd’hui!

J’ai été vraiment gâtée et je suis heureuse de passer un week-end au calme à la maison pour fêter mon anniversaire. Pas de grande fête cette année (la dernière étant pour mes 30 ans au bar du Hilton Park Lane hôtel), ni de week-end à Bruxelles pour faire le marché de Noël (comme l’année précédente) mais plutôt de longues balades avec mon mari dans Trent Park (qui se trouve juste à côté de notre appartement) et des vidéo call avec ma famille et mes amis. J’ai aussi eu le bonheur de découvrir tout plein de surprises ce matin!

Fintan a commandé un gâteau Sachertorte chez Betty’s ainsi que des scones « Fat Rascal ».

Je ne sais pas si vous connaissez les « Fat Rascal »? C’est des scones géants de Yorkshire, avec des raisins, écorces d’orange et des cerises confites. C’est un gâteau traditionnel, Charles Dickens parlait des « Fat Rascal » dans ses écritures de 1859. Ils se dégustent tièdes avec du beurre, au petit-déjeuner ou pour le tea time. Ils sont vraiment grands, chaque scone fait 200g!

J’ai aussi reçu de très jolies fleurs, des macarons Ladurée, un calendrier de l’avent, un serre-tête tricoté à la main, des chocolats, des chaussons cosy, et de la part de mes parents, une oeuvre d’art d’une artiste Londonienne pour notre nouvelle maison (la Reine Elizabeth que vous pouvez voir ci-dessous!).

Je suis touchée que mes amis et ma famille ont pris le temps de m’envoyer une carte ou un petit quelque chose même avec le confinement ♡ Merci!

Je vous laisse avec une photo de mon petit déjeuner gourmand et vitaminé de ce matin!

Belle journée!

Réflexions sur le minimalisme selon Fumio Sasaki

Hello!

Comment allez-vous? J’espère que vous passez un bon week-end. Ces derniers temps, les réflexions sur l’achat de notre future maison ainsi que sa décoration me prennent beaucoup de temps. Je suis contente de pouvoir me concentrer sur ce projet créatif, qui m’occupe beaucoup les soirs et week-ends! Dans le cadre de ma réflexion, j’ai lu le livre « Goodbye Things » de Fumio Sasaki sur le minimalisme. J’aime les intérieurs clairs et épurés, avec quelques belles pièces choisies avec soin, et j’espérais que ce livre pourrait m’apporter quelques précisions sur le minimalisme, m’inspirer à faire des achats réfléchis, et m’aider à me débarrasser du superflu.

Le livre commence avec une interrogation: pourquoi est-ce que les êtres humains achètent tant de choses matérielles? Et pourquoi est-ce que nous achetons des objets aussi chers? Fumio raisonne qu’une montre à €20.000 fait aussi bien son travail qu’une montre à €50, alors pourquoi est-ce que nous nous mettons la pression pour acheter des objets de marque et de luxe? Un autre exemple est la bague de fiançailles: la personne à qui on offre une bague à €10.000 ne sera pas cent fois plus heureuse que celle qui reçoit une bague à €100, donc pourquoi attacher autant d’importance au matérialisme, puisque ça ne garantit pas un bonheur supérieur ou plus durable? Un des arguments de Fumio est que plus on achète, plus on a envie de nouveauté et de choses qui coûtent chers, ce qui nous met la pression d’avoir un travail stable et rentable. Cette pression peut nous rendre malheureux et inquiet alors qu’une solution existe.

Le minimalisme, une remède aux maux? Pour Fumio, la solution est évidente: pour vivre une vie heureuse, il suffit de réduire ses biens et de réduire ses dépenses. Fumio habite dans un appartement de 20m2 qu’il loue pour environ €520, qu’il trouve trop grand, puisque justement il n’a que très peu d’objets (un matelas, un ordinateur portable, un téléphone portable, quatre chemises, une serviette…). Il aimerait vivre dans une pièce de 12m2 pour réduire son loyer encore plus. Actuellement, Fumio estime qu’il n’a besoin que de €780 par mois pour vivre de façon très convenable. Ceci est important car ça veut dire que Fumio n’a pas besoin d’avoir un travail très prenant ou très difficile, et qu’il peut même travailler à mi-temps pour répondre à ses besoins. Cette situation lui permet de ne pas être angoissé à l’idée de perdre son travail (car il y a beaucoup de choses qu’il pourrait faire pour gagner €780 par mois), et il ne se met pas la pression pour avancer dans une carrière car il n’a pas besoin d’argent. Puisqu’il ne fait que très peu d’achats, il ne se sent pas concerné par le marketing, il ne va tout simplement pas dans les magasins et ne regarde pas les boutiques en-ligne, ce qui lui permet de gagner du temps et de l’énergie. L’avantage de se retirer complètement de toute tentation matérielle c’est que Fumio ne se compare plus aux autres. Il ne compare plus sa carrière aux autres, ne compare plus son appartement aux autres, ne compare plus ses objets… Tout ce stress a tout simplement disparu. En résumé, le minimalisme c’est la liberté.

Le livre continue avec 55 conseils pour se débarrasser de ses affaires, suivi de 15 conseils pour approfondir sa pratique minimaliste. J’ai bien aimé ces conseils pratiques, que l’on peut appliquer à sa façon si on souhaite réduire ses objets et se débarrasser du superflu. Voici cinq conseils que j’ai trouvé utiles: 1/Commencer par se débarrasser de tous les duplicatas que l’on a à la maison (est-ce que l’on a vraiment besoin de dix tasses à thé, quatre casseroles ou cinq paires de ciseaux?), 2/ Dire au revoir à qui on était auparavant (ce n’est pas bien utile de garder des vêtements qui ne correspondent plus à son style ou qui ne sont plus à sa taille), 3/ Prendre en photos ses objets avant de s’en débarrasser, afin de pouvoir les regarder de nouveau si on le souhaite, 4/ Ne pas acheter quelque chose si c’est pour les apparences uniquement (est-ce que j’aime vraiment ce sac Chanel ou est-ce que c’est pour frimer devant les autres?), 5/ Ne pas acheter quelque chose car c’est une bonne affaire, ne pas accepter quelque chose uniquement car c’est gratuit (Plus on a d’affaires, plus on a besoin d’espace, plus on doit faire le ménage, plus on paye de loyer, plus on doit travailler, plus on sera stressé).

Pourquoi le minimalisme ce n’est pas pour moi: Je me suis sentie concernée par les propos de Fumio puisque en achetant une maison à Londres, je m’apprête à faire exactement le contraire de ce que Fumio conseille! Cet achat va nécessiter que je travaille, que mon mari travaille (même si bien sûr nous sommes prudents, et comme pour notre loyer actuel, avons fait en sorte qu’on puisse rembourser le crédit immobilier avec un seul salaire, au cas où un de nous perdrait son travail). C’est à la fin du livre que Fumio explique que le vrai but du minimalisme c’est de se débarrasser de tout le superflu, que ce soit matériel, financier ou émotionnel afin de se concentrer sur ce qui est vraiment important pour soi. Il donne l’exemple de Steve Jobs, qui vivait avec très peu d’objets, pour qu’il puisse se concentrer sur sa passion, qui était la technologie. En réduisant tous les objets matériaux, Fumio explique que l’on apprendra ce qui est vraiment important pour nous. Si sa passion est le voyage par example, alors le fait de pouvoir partir avec juste un sac à dos sera un avantage, et on ne passera pas le voyage à s’inquiéter d’avoir laissé des objets de valeur à la maison.

La question est donc de savoir ce qui est vraiment important pour nous, et sur quoi nous nous concentrions si nous n’avions pas à travailler pour financer un appartement et des achats. Pour Fumio, ce sont les expériences qui enrichissent une vie, plutôt que le matérialisme. Je suis bien d’accord que rien ne vaut un bon dîner partagé avec sa famille ou ses amis, et que les voyages sont de merveilleuses expériences qui peuvent nous faire grandir, et enrichir notre quotidien. Cependant, pour moi, la vie c’est aussi prendre le plaisir se s’entourer de jolis objets, qui n’ont pas plus d’utilité que d’être beaux. Je pense à mes chaussures de luxe par exemple, fragiles et pas pratiques du tout (pas question de porter mes Jimmy Choo dans le métro de Londres, et encore moins les Manolo Blahnik en soie que j’aimerais m’offrir une fois que je pourrai reprendre mes sorties Londoniennes). Ca fait toujours rire mon mari que je dépense autant pour des chaussures que je ne peux même pas porter dehors, mais pour moi ça a du sens car j’apprécie la beauté de la chose, la fantaisie et le rêve que ces marques m’offrent. Pour Fumio, si on a envie de profiter de jolies choses, alors il faut plutôt aller au musée ou dans une galerie. Dans un autre registre, je suis en train de me pencher sur la question du jardin de notre future maison, que j’ai envie de remplir de fleurs et de plants intéressantes, afin de créer un « jardin d’automne » dans les tons rouges, roses et orangés. C’est vrai que ce sera du temps et de l’argent investi, et dans quel but? Uniquement pour la beauté, le plaisir de remplir un jardin de couleurs, le plaisir de voir des fleurs pousser, peut être aussi de les couper afin d’en profiter même à l’intérieur. Pour Fumio, il faudrait plutôt aller dans des jardins publics. Avoir un jardin n’est certes pas très minimaliste, mais je pense qu’avoir un petit espace extérieur va m’apporter beaucoup de bonheur.

La lecture de « Goodbye Things » était vraiment intéressante, et m’a surtout donné envie de continuer à choisir mes objets avec soin et attention, et de les apprécier pleinement. Je vous conseille cette lecture sans hésiter si la question du minimalisme vous intéresse, ne serait-ce qu’un petit peu.

Happy October

Hello,

Happy Friday! Enfin vendredi, ouf. Après une semaine particulière chargée je suis prête pour le week-end. Quel est votre programme? Nous sommes désormais confinés en Angleterre mais ça ne change pas grand chose pour moi. Ce week-end j’ai l’intention d’essayer une nouvelle recette de cannelés (si mes courses arrivent en temps et en heure aujourd’hui, car ça a été difficile de se faire livrer cette semaine!) et de sortir me promener dans le parc à côté de chez moi, puisque nous avons toujours le droit de prendre l’air librement.

Alors que la première semaine de novembre arrive déjà à son terme, voici quelques petites choses qui m’ont fait sourire au mois d’octobre:

  • Je me suis beaucoup amusée à peindre des mini citrouilles et à créer des cartes d’automne pour quelques amies et de la famille. Je passe énormément de temps sur mon ordinateur portable pour mon travail, donc c’est bien pour moi de trouver le temps de faire quelque chose de créatif. J’ai enfin trouvé le temps de passer poster mes cartes en début de semaine.

  • Comme je passe désormais les week-ends chez moi, j’ai eu d’avantage le temps de lire et de regarder des séries, films et documentaires. J’ai beaucoup aimé le film Rebecca que nous avons regardé pour Halloween, ainsi que la nouvelle série des Unsolved Mysteries (tous les deux sur Netflix).

  • Puisque je ne peux pas facilement passer en librairie, j’ai commandé un petit tas de magazines, qui sont arrivés la semaine dernière. J’ai commandé des magazines de décoration intérieure (House & Garden et The World of Interiors) et de jardinage (Gardens Illustrated), afin de puiser de l’inspiration pour mon futur chez moi.  C’est un plaisir de les feuilleter tranquillement, de regarder les belles images…
  • J’ai fait quelques achats réfléchis, et j’ai fait attention à soutenir des petites entreprises familiales là où c’était possible, par exemple en passant commande chez The Botanical Candle Company, Vegan Bunny ou alors The Marshmallow Lady.
  • Comme toujours à ce moment de l’année, j’ai soutenu Bransby Horses en faisant un don pour Domino, l’âne que je parraine depuis des années. Ca me fait toujours si plaisir de pouvoir aider les associations chères à mon cœur, même si bien sûr, j’aimerais toujours pouvoir donner plus!

Qu’est-ce qui vous a fait sourire ces derniers temps? Je vous souhaite de passer un très bon vendredi. A demain!

Happy Halloween!

Hello!

Comment allez-vous? J’espère que le moral ça va, après les différentes annonces de confinement cette semaine. En Angleterre il parait que le confinement arrive dès mercredi de la semaine prochaine. Pour ma part, j’ai de la chance d’être en télé-travail depuis mars et comme on se fait livrer nos courses à la maison, je n’ai pas vraiment besoin de sortir. Si j’ai envie d’acheter quelque chose, je le fais en-ligne. Le week-end on fait de longues promenades dans le parc à côté de chez nous et sinon la semaine est habituellement consacrée au travail, car comme vous pouvez l’imaginer, il y a beaucoup de travail juridique en ce moment. Hier j’ai posé une journée afin de pouvoir souffler un peu!

J’ai profité de ma journée d’hier afin de prépare ma citrouille, de me reposer et profiter des petits bonheurs d’automne. Voici un aperçu!

Tout d’abord, je me suis commandé un bouquet d’Halloween en-ligne, de chez Bloom & Wild. J’adore ces couleurs d’automne! C’est la première fois que je commande chez Bloom & Wild et je n’ai pas été déçue.

J’ai aussi sorti une petite décoration d’Halloween: ma petite souris et les petites citrouilles fait à la main. J’ai acheté cette décoration chez Lynn in Stitches, une jolie boutique Etsy.

J’attendais Halloween pour allumer ma bougie Pumpkin Pie, à la cire végétale! Elle sent vraiment très bon, on retrouve l’odeur gourmande du Pumpkin Pie épicé et vanillé. J’ai acheté cette bougie chez Vegan Bunny.

Hop, il était donc temps de commencer ma citrouille! Comme d’habitude, j’aime les citrouilles mignonnes. J’ai donc pris une feuille et un crayon gris, et j’ai commencé à dessiner. Après avoir cherché de l’inspiration en-ligne, j’ai finalement dessiné un chat, assis sur une branche d’arbre.

Je me suis préparé un déjeuner gourmand, avec du pain et une petite sélection de fromages.

J’ai ensuite commencé la découpe! Comme d’habitude, j’ai utilisé mon petit kit à découper la citrouille pour enfants, que j’ai acheté en 2012

Il faut d’abord enlever la tête de la citrouille puis le vider. Ensuite, j’ai dessiné mon motif au crayon gris sur la citrouille, puis j’ai utilisé le petit outil pour faire des pointillés dans la citrouille. Les pointillés aident la découpe. Enfin, j’ai pris la scie à citrouille (c’est pour les enfants, on ne risque pas de se blesser!) et on découpe soigneusement en suivant les pointillés.

Et voilà! Il suffit des mettre quelques bougies chauffe-plat à l’intérieur pour un Pumpkin mignon et de saison. On peut aussi y placer des petites bougies parfumées, comme celles-ci.

Je vous souhaite de passer un très bon week-end cosy à la maison. Prenez soin de vous.

Inspirations décoration #2

Hello et Happy Sunday!

Comment allez-vous? J’espère que vous passez un bon week-end. Pour ma part je suis sortie hier voir des amis à Londres pour la première fois depuis le mois de février. Les règles ont changé cette semaine et on peut désormais uniquement voir ses amis à l’extérieur. Il n’est plus possible d’aller prendre un café ou d’aller au restaurant avec ses amis, ni d’aller chez les uns les autres, puisque les scientifiques estiment que le virus se transmet d’avantage à l’intérieur qu’à l’extérieur. Du coup, nous sommes allés à Hampstead Heath en voiture afin de retrouver nos amis mais malheureusement la moitié de Londres a eu la même idée! Après une heure à essayer de trouver un endroit où se garer nous avons déclaré forfait et sommes allés à Alexandra palace à la place. Au moins on le saura pour la prochaine fois! Quoi qu’il en soit, c’était un plaisir de faire une promenade à l’extérieur avec nos amis et d’admirer les belles couleurs des arbres qui prennent maintenant leurs tons orangés et dorés.

Nous avons enfin une nouvelle pour notre maison: la semaine dernière nous avons signé le contrat et versé un apport initial correspondant à 10% de la valeur de la maison. En début d’année prochaine il faudra finaliser l’emprunt et verser de nouveau 5% à 10%, j’attends un peu de voir comment ça va se passer. Il y a deux semaines nous avons choisi et acheté notre cuisine (qui sera de cette gamme, en forme de « L », très moderne et épuré avec un dessus en granite marbré). Nous avons aussi choisi les sols (et découvert qu’en Angleterre on adore la moquette bien moelleuse dans les chambres et qu’on nous regarde avec de si grands yeux si on suggère autre chose!), ainsi que le carrelage de la salle de bains. J’ai souhaité avoir cette baignoire ainsi qu’une douche séparée dans la salle de bains principale, mais je n’ai pas tellement de flexibilité concernant la disposition de la salles de bains pour l’instant. Je mets donc ma salle de bains ultra moderne dans un coin de ma tête, et d’ici quelques années on fera des travaux afin d’améliorer la salle de bains principale (je sais que c’est bête de déjà penser à changer une salle de bains toute neuve mais le développeur ne nous a pas laissé tellement de choix).

J’ai encore une hésitation à parler de ma maison et de mes idées déco car même si le contrat est signé je ne suis toujours pas convaincue que l’on va vraiment pouvoir acheter cette maison à cause de la crise financière qui est déjà là. Hier j’ai lu dans le journal que les banques commencent à retirer leurs offres d’emprunt pour les acheteurs qui ont un apport initial de moins de 25% (Jusqu’à récemment, l’apport initial standard était de 10% et les banques ne demandaient pas plus. Pour notre part nous avons 15% à 20% et pas plus, vu le prix des maisons à Londres…) et bien sûr ni moi ni mon mari sommes à l’abri d’un licenciement pour raison économique. Dans mon cercles de connaissances à Londres je connais déjà plusieurs personnes qui ont perdu leur travail ces dernières semaines et la crise commence à prendre de l’ampleur. Malgré ces interrogations, hier soir j’ai continué ma réflexion concernant la décoration intérieure, car ça fait toujours du bien de rêver un peu. Pour le salon, je suis toujours contente de mon mood board que j’avais partagé ici il y a quelques temps. Maintenant, je me tourne vers les chambres!

La maison a quatre chambres et la plus grande fait 5.92m x 3.72m. C’est un beau volume! Il y aura une armoire intégrée, ce qui va diminuer un peu la taille de la pièce, mais je pense que cette chambre sera néanmoins assez grande pour avoir un lit ainsi qu’un coin canapé. Je vois cette pièce comme un endroit calme, doux et féminin, avec un canapé cosy (que je pourrai utiliser lorsque mon mari regarde ses films d’action et de sci-fi dans le salon!).

Sachant que les murs seront blancs et le sol un beige clair, j’ai envie d’apporter un peu de couleur à cette pièce. J’aimerais garder le même style dans toute la maison, c’est-à-dire contemporain et épuré, mais avec une touche de design « mid-century ».

Pour le lit, j’ai l’intention de me tourner vers Button & Sprung. Ce sont des lits faits à la main en Angleterre et garantis 10 ans. Pour cette première chambre, j’hésite entre le lit « Eliza » couleur « Wedgewood » (le bleu canard que vous pouvez voir ci-dessus) ou alors le lit « Primrose » couleur « Blush » (le rose pastel ci-dessous). L’avantage avec le lit Eliza c’est que ça fait partie de leur gamme « mid-century » (j’aime les petits pieds du lit!), le style irait donc mieux avec le canapé. J’ai aussi vu cette photo du lit Eliza et je le trouve très joli! Cependant j’ai aussi vu une photo d’un de leurs lits couleur rose pastel et je dois dire que je trouve ça si joli et romantique!

Pour le canapé je pense prendre un petit canapé deux places « Harper » de sofa.com, en gris (qui irait donc avec la chaise Harper rose velours que j’ai l’intention d’acheter pour  le salon). Que je prenne le lit bleu canard ou rose, le gris irait bien avec les deux couleurs. J’ai aussi vu ces coussins en velours gris, roses et couleur moutarde qui me plaisent beaucoup! J’aimerais prendre le petit bureau en bois que vous pouvez voir ci-dessus, ce serait un endroit où me maquiller, travailler et blogger. Je pense que je vais continuer à faire du télé-travail dans l’avenir, mais je n’ai pas envie d’y consacrer toute une pièce de la maison. Personnellement je travaille sur un ordinateur portable depuis des mois et j’ai juste acheté de quoi élever l’ordinateur, ainsi qu’un clavier et souris séparé. L’avantage c’est qu’à la fin de la journée je peux facilement tout ranger (même si les deux grands écrans du bureau me manquent, ce n’est pas si esthétique d’avoir ça à la maison!).

Je suis tombée en amour devant la lampe blanche Kaiser Idell de Fritz Hansen. Je l’adore en noir aussi et je crois que je n’ai jamais vu une lampe aussi sexy! Je le verrai bien en noir dans le salon. J’ai été intriguée d’apprendre que cette lampe a été imaginée en 1931 et que le design est inspiré par le mouvement artistique du Bauhaus. Je suis justement en train de lire un livre concernant le Bauhaus en ce moment!

J’aimerais aussi avoir un tableau dans cette chambre! Pour l’instant je pense à deux options: soit une oeuvre abstraite très grande comme vous pouvez le voir dans le premier mood board (il s’agit d’une oeuvre d’Emma Stone-Johnson qui fait 100cm x 140cm), soit une reproduction Conde Nast. J’ai toujours adoré les photos de Cecil Beaton et je trouve cette image des mannequins portant des robes Charles James très inspirante. J’aime les couleurs et la douce lumière de la photo, qui date de 1948. Si j’utilise cette photo dans la chambre elle serait aussi très grande et apporterait une touche de glamour à la pièce. Cependant je ne suis pas sûre que ce glamour old-school irait avec la petite touche moderne et mid-century des autres meubles. Je me demande donc si l’art abstrait rendrait mieux… Quoi qu’il en soit, il me reste plusieurs mois pour me décider, donc je vais continuer à chercher de l’inspiration tout doucement.

Je serai ravie d’avoir vos conseils et impressions concernant mes idées déco! A vrai dire je débute dans le monde de la décoration intérieure et je cherche encore mon style donc toutes les idées sont les bienvenues. Belle journée!

Retour à Londres et quatorzaine

Hello,

J’espère que vous allez bien. Comme je vous le disais avant hier, je suis bien rentrée à Londres samedi après-midi, après un voyage plutôt paisible. Brittany Ferries ayant malheureusement annulé tous les voyages depuis Saint Malo, j’ai conduit jusqu’à Caen pour prendre le Ferry. L’accès au Ferry était très bien réglé: chaque voiture avait une étiquette colorée à mettre sur le parebrise, et une fois sur le Ferry il fallait attendre qu’on nous annonce notre couleur avant de quitter sa voiture (ou de la rejoindre), ce qui fait que la distanciation sociale était parfaitement respectée. Il était en plus obligatoire de porter un masque partout dans le Ferry, sauf dans sa cabine bien sûr. C’était une traversée de nuit plutôt courte (à peine 7 heures), donc on a pu dormir un peu avant de reprendre la route pour Londres.

Je suis maintenant chez moi pendant 14 jours, le gouvernement ayant imposé une quatorzaine à toutes les personnes rentrant de la France. Avant de revenir en Angleterre il a fallu remplir une déclaration en-ligne pour déclarer où on allait passer les 14 jours de confinement et certifier le fait qu’on n’allait pas sortir de chez soi pendant ce temps. Je dois absolument rester chez moi pendant les 14 jours, je peux ni sortir faire des courses, ni aller me promener, ni aller à pharmacie etc. En théorie, on peut venir frapper à ma porte pour vérifier que je suis là, ou bien m’appeler pour me demander la confirmation. En cas de non-respect de la quatorzaine, je pourrai recevoir une amande de £1,000.

Pour ma part ça ne me dérange pas du tout de rester à la maison pendant 14 jours, je me sens d’ailleurs bien plus en sécurité chez moi que dehors, où le taux d’infection ne fait qu’accroître de jour en jour. J’ai donc planifié les menus de la semaine bien en avance, et j’ai prévu une livraison de courses à domicile pour les quelques semaines à venir. J’ai la chance d’être à Londres où l’on peut se faire livrer des courses, de la nourriture, des fleurs, des cupcakes… très rapidement. Les livreurs ont l’habitude du Covid maintenant et se contentent de laisser les paquets devant la porte, de sonner et repartir avant qu’on ouvre. La quatorzaine doit être bien plus compliquée pour les personnes habitant à la campagne, où l’on ne peut pas toujours recevoir de livraisons, et dans ce cas-là il faudrait que des amis ou de la famille aide à faire des courses. C’est aussi compliqué pour les personnes ayant un chien car on ne peut pas sortir le promener, là aussi il faut se faire aider.

Puisque je suis à la maison pour les quelques semaines à venir (et bien plus encore, sans doute), autant me fixer quelques gentils petits défis, destinés à me motiver et à me faire découvrir de nouvelles choses. En journée je serai bien sûre très occupée par mon travail, donc ça ne me laisse pratiquement que les week-ends à occuper. Voici ce qui me tente:

  • Créer et commander un album de mariage. J’ai récemment gagné un bon d’achat pour un album photo, donc autant en profiter.
  • Apprendre à créer de petites vidéos. Ca fait depuis des années que j’aimerais apprendre à créer des vidéos, par exemple de mes voyages, donc c’est l’occasion de rechercher un logiciel à utiliser.
  • Faire un peu de sport dès que possible, grâce aux vidéos Youtube. Je me donne le but de suivre au moins 7 vidéos par semaine (pas forcément une vidéo par jour car il arrive de temps en temps que je sois très prisée au travail et que je travaille jusqu’à tard le soir, mais je pourrai toujours me rattraper le week-end). Depuis que je suis rentrée je suis la chaîne Youtube de Pamela Reif, ses vidéos sont ludiques et motivantes.
  • Commander de quoi préparer un cocktail Mozart, que j’avais testé et adoré lors de mon séjour à Vienne au mois d’octobre dernier. Et oui, il faut bien s’accorder quelques plaisirs de temps en temps! Le cocktail est composé de la liqueur Mozart (au chocolat), de la vodka, de la Disaronno (une liqueur à l’amande), et un peu de lait pour adoucir. C’est un cocktail-dessert!
  • Avec l’arrivée de l’automne cette semaine, je déclare la saison du porridge ouverte. Au menu ce week-end: du porridge avec une compote pommes-cannelle maison, en utilisant les pommes du jardin ramenés de la France. Miam!

Bon courage pour le reste de la semaine et prenez soin de vous ♥

Papotages du dimanche

Hello!

Comment allez-vous? Je suis bien arrivée en Bretagne dimanche dernier. Pour mon mari et moi, le confinement continue en quelque sorte depuis le mois de mars. Nos deux employeurs nous demandent toujours de faire du télé-travail, et à vraie dire ça m’étonnerait qu’on nous demande de reprendre le métro Londonien avant plusieurs mois encore. Puisque c’est le cas, nous gardons notre appartement (loué) à Londres pour l’instant, mais préférons rester au calme dans la campagne Irlandaise et maintenant Bretonne. Depuis le mois de mars, en Irlande et maintenant en France nos déplacements sont quasi-inexistants, puisque nous n’allons ni faire les magasins, ni les restaurants, ni même les pâtisseries du coin. Nous restons prudents et les sorties au supermarché sont limitées à une fois par semaine, ce qui ne nous empêche pas de faire de jolies balades dans la campagne ou près de la mer. La seule fois où nous avons été en ville à Galway nous avons été choqués par la foule, qui se bousculait dans les magasins et qui ne portait pas de masques: tout était redevenu comme avant alors que le virus n’est pas parti. Quelques jours après, les masques sont devenus obligatoires en Irlande, puis en France et maintenant en Angleterre.

Notre voyage en France s’est bien passé. Le gouvernement Irlandais demande aux citoyens de ne pas se déplacer si le voyage n’est pas vraiment essentiel, donc nous n’étions pas très nombreux sur le Ferry (ce qui me fait bien de la peine pour Brittany Ferries et toutes les autres enterprises qui souffrent en ce moment). Les masques sont obligatoires partout dans le Ferry, on peut les enlever uniquement pour manger au restaurant. On nous demander de rester dans nos cabines le plus possible afin d’éviter les interactions. On nous a aussi donné un créneau afin d’aller manger au restaurant, pour éviter qu’il y ait trop de gens à la fois, et ça a très bien marché. La boutique du Ferry a bien changé depuis la dernière fois que j’y étais, c’est-à-dire au mois de décembre. Le Ferry ne vend plus de magazines ni de journaux, pour éviter que des gens les feuillettent puis les remettent à leur place. Les testeurs parfum et maquillage ont bien sûr disparu et ils ont fait d’avantage de place entre les rayons. Le cinéma, spa et restaurant haut de gamme sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’expérience était assez étrange!

Quoi qu’il en soit, nous sommes maintenant bien arrivés en Bretagne et avons passé notre semaine à travailler. Ce week-end nous avons profité de mes parents, de mes chats et avons préparé de petits tea time en famille. Comme vous pouvez le voir, j’ai passé une petite commande au Botanical Candle Company, et j’ai offert une bougie Quietude (à l’eucalyptus et la lavande) à ma maman, en plus d’une bougie au thé et à la rose, et une bougie aux agrumes. Ce sont de bougies à la cire de soja qui sentent très bon! Cet après-midi j’ai l’intention de préparer un gâteau, de me promener au village et de lire tranquillement dans le jardin à l’ombre.

Je vous souhaite de passer un très bon dimanche, à bientôt!

Quelques associations à soutenir

Hello,

Comment allez-vous? Aujourd’hui je souhaite partager avec vous quelques associations que j’ai soutenu cette année. Les années précédentes j’avais tendance à aider uniquement deux ou trois associations chères à mon cœur, mais cette année je me suis diversifiée! De plus, les circonstances actuelles font que beaucoup d’associations ont vraiment besoin d’une aide financière, car le Covid a mis fin à pratiquement toutes les activités que les associations organisaient pour collecter des fonds.

Comme vous pouvez le voir, j’ai tendance à soutenir essentiellement des associations animalières car je trouve que c’est souvent ces associations-là que l’on aide en dernier, et elles ne reçoivent pratiquement jamais d’aides des gouvernements. J’essaye de privilégier de petites associations (souvent tenues par une ou deux personnes seulement!) pour que mon argent puisse être directement mis à des fins utiles. J’ai trouvé ces associations par hasard sur les réseaux sociaux: je trouve que Twitter est une bonne façon de suivre des associations caritatives, et souvent on me suggère de nouveaux comptes à suivre dans le même genre, ce qui me permet de découvrir de nouvelles associations souvent. Voici les associations que j’ai soutenu cette année, soit en leur faisant un don, soit en leur achetant directement des fournitures:

Janvier: L’année a mal commencé et à mal continué, c’est le cas de le dire. Dès le 6 ou 7  janvier il y a eu de terribles incendies en Australie. En début d’année, j’ai donc décidé de faire un don à deux associations, d’abord celle qui soutient les pompiers bénévoles qui combattent les incendies en Australie, puis l’hôpital pour koalas de Port Macquarie.

Février: J’ai découvert Hedgehog Cabin, un sanctuaire pour hérissons tenu par une seule dame en Angleterre. Malheureusement, les hérissons sont en train de disparaître en Angleterre, et beaucoup de gens ne pensent pas à leur laisser à manger ou à boire dans les jardins. Cette dame aide les hérissons et les soigne à ses propres frais. J’ai pu acheter quelques articles directement sur sa wish list Amazon qui vont aider les hérissons, comme de la nourriture – j’aime beaucoup pourvoir aider « directement » de cette façon-là.

Mars: Mon attention a été attirée par Sirius Dog Rescue, qui aide les chiens en Roumanie. Malheureusement, en Roumanie les animaux ne sont pas toujours respectés et les chiens sont souvent battus ou abandonnés.  Cette association les soigne et essaye de les faire adopter. En attendent d’être adoptés, il faut bien sûr payer pour les frais vétérinaires et la nourriture. J’ai donc décidé de sponsoriser une chienne, le temps qu’elle trouve sa famille d’adoption. Voici Cotton! C’est £10 par mois pour sponsoriser un chien, ou £100 à l’année.

Avril: J’ai découvert une deuxième association, Dogbus, qui aide les chiens battus et abandonnés partout dans le monde mais surtout en Roumanie (décidément!) et qui les ramène en Angleterre pour commencer une nouvelle vie. J’avais fait un premier petit don pour acheter de la nourriture pour chiens, puis un deuxième don pour leur aider à acheter un nouveau bus pour chiens, puisque le leur a été détruit dans un accident de voiture.

Mai: J’ai fait un petit don à Evermore Rescue qui collecte et distribue des fonds pour aider les animaux dans l’est de l’Europe. J’ai participé à une campagne pour payer le loyer d’un sanctuaire pour animaux.

Juin: J’ai beaucoup de respect pour le travail que font Dogbus! J’aime beaucoup suivre leur travail sur Twitter et Instagram. Au mois de juin l’association se préparait à aller en Roumanie afin de sauver 40 chiens affamés, et les ramener en Angleterre afin de leur offrir une nouvelle vie. Les chiens sont stérilisés et vaccinés avant d’être placés dans une famille d’accueil, puis adoptés. Pendant le voyage les bénévoles s’arrêtent souvent sur les bords des routes afin de nourrir les chiens des rues et de les soigner avec ce qu’ils ont. Voir l’état de certains chiens en Roumanie me fait vraiment de la peine, j’ai du mal à comprendre comment le gouvernement et les habitants tolèrent la situation. Pour ma part, j’ai aidé en leur offrant de la nourriture pour chats et chiens, que j’ai pu acheter directement sur leur Wish List Amazon.

Juillet: Un copain a été récemment diagnostiqué avec une forme de cancer du sang, et a demandé à ses amis de soutenir l’association Leukaemia & Blood Cancer New Zealand.

Pendant le reste de l’année je pense que je vais continuer à soutenir les associations mentionnées ci-dessus, surtout Dogbus, Hedgehog Cabin et bien sûr je vais continuer à soutenir la petite Cotton tous les mois, en attendant qu’elle soit adoptée. La raison pour laquelle je travaille n’est pas uniquement pour moi, et rien de me fait plus plaisir que de faire de petits dons à des associations qui méritent tellement plus que ce que je peux leur donner. J’espère que la découverte de ces associations vous a plu et que vous passez un bon début de week-end! A bientôt.

Papotages du vendredi

Coucou,

Comment allez-vous? Ca fait depuis un petit moment que je ne suis pas passée vous dire bonjour!

Quoi de neuf cette semaine? Pour ma part, c’est ma dernière semaine complète en Irlande. En effet, les ferry sont maintenant de nouveau en marche donc le week-end prochain je rentre chez moi en France. Lorsque j’ai quitté Londres au mois de mars je ne pensais pas du tout que je resterai autant de temps en Irlande. Je suis heureuse d’avoir pu passer ces quelques mois au County Galway. Notre petit bungalow au Connemara était un vrai refuge lorsque le Covid était omniprésent et les restrictions aux plus sévères, et je m’y sentais en sécurité. La maison de mes beaux-parents est si cosy, et j’étais heureuse de pouvoir être de nouveau dans une bulle familiale chaleureuse. Je suis maintenant contente de pouvoir rentrer chez moi en Bretagne, avant de retourner à Londres.

Pour ce qui est de retourner à Londres, je n’ai toujours pas de date précise. Le bureau de mon mari est fermé jusqu’au mois de janvier 2021 et mon bureau semble être fermé jusqu’au moins le mois d’octobre. A vraie dire, je trouve la situation toujours quelque peu surréelle. Parfois je me réveille et le temps d’une seconde je me dis que ce n’était qu’un mauvais rêve, avant que la réalité me rattrape. Je trouve ça complètement fou que j’ai pu exercer mon métier d’avocate depuis toutes ces semaines en utilisant uniquement mon tout petit ordinateur portable et une connexion wifi. Je me suis sentie si loin de Londres. J’ai appris comment gérer juridiquement une crise sans précédent. Je découvre de nouvelles choses tous les jours. C’est intéressant, quelque peu tragique parfois, et je n’ai jamais autant travaillé.

Notre projet d’achat de maison a été retardé. J’ai été heureuse d’apprendre que notre maison est toujours en construction, mais au lieu d’être prête au mois de novembre, elle sera normalement prête au mois de mars 2021. Cette nouvelle ne me dérange pas, car je comprends parfaitement que les développeurs ont préféré fermer le site de construction pendant ces trois derniers mois. En parlant avec les développeurs ils ont indiqué que j’étais la seule cliente à réagir de façon aussi sereine face à cette nouvelle. Il faut savoir qu’en Angleterre la construction pouvait en théorie continuer pendant le confinement, à condition de respecter les mesures d’hygiène et la distanciation sociale. Pour ma part je préfère largement savoir que les personnes qui travaillent sur la maison étaient en sécurité pendant ces derniers temps. Le point positif c’est que ça me laisse le temps d’approfondir mes recherches sur mon style et choix de meubles, et bien sûr d’économiser d’avantage. J’ai maintenant un ficher où je note mes idées de meubles à acheter, pièce par pièce, et bien sur un ficher Excel très détaillé qui nous aide à gérer note budget. Autant passer ce temps supplémentaire à tout planifier et organiser!

Je vous souhaite de passer un très bon vendredi. A bientôt!

Papotages du samedi

Coucou,

Comment allez-vous? Je vous souhaite de passer un excellent week-end.

-Les semaines sont difficiles en ce moment n’est-ce pas? Quel mal être!

-Pour ma part, je suis toujours dans le petit bungalow au Connemara, mais ce sera notre dernier week-end complet ici. Dès la semaine prochaine nous avons le droit de nous déplacer à plus de 20km de notre « résidence principale », donc nous allons pouvoir quitter le bungalow et aller chez les parents de mon mari qui habitent à Galway City, sans avoir peur d’être arrêtés par la police locale. Une des stratégies principales de l’Irlande contre le Covid était de faire en sorte que les gens restent à 2km (puis 5km, puis 20km) de chez eux, afin de ne pas propager le virus. La police locale était très active, et même dans les petites rues de campagne au Connemara lorsqu’on sortait à pieds pour marcher on voyait la Garda passer: ils arrêtaient les voitures et demandaient aux gens de rentrer chez eux. La stratégie a bien marché et d’après ce que j’ai vu, tout le monde était très respectueux des règles. Je suis déjà un peu triste de quitter le petit bungalow avec sa vue sur un joli lac! J’aime beaucoup le calme et la verdure, et le fait que la plage soit à une demi heure de marche de la maison. Cependant je dois me rendre à l’évidence: on ne peut pas continuer à payer un double loyer et il va bien falloir que je rentre à Londres un de ces jours, même si je n’en ai pas trop envie pour l’instant.

-Cette semaine, je me suis fait plaisir en commandant du chocolat artisanal, produit à Wexford en Irlande. J’ai commandé quatre tablettes de 70g, une tablette de chocolat noir aux algues du Connemara, et trois tablettes de chocolat au lait (une tablette au amandes, une aux noix pimentés et une au sel fumé). Ce sont des saveurs intéressantes! Moi qui en général n’aime pas tellement le chocolat noir j’ai été surprise de voir que mon chocolat préféré est justement le chocolat noir aux algues! Je vous recommande Bean & Goose pour le chocolat, c’est une bonne adresse!

-J’ai commencé à regarder des maisons dans la campagne Irlandaise, juste pour le plaisir! J’ai complètement flashé sur ce bungalow! Le bungalow était sur le marché pour €550,000 il y a un an, mais ils ont dû avoir beaucoup de mal à vendre car comme vous pouvez le voir, il est maintenant à €385,000. Il va sans dire que le prix est très intéressant par rapport à la maison que nous sommes supposés acheter à Londres. J’aime bien penser qu’il y a différentes possibilités qui s’offrent à moi. D’une façon, cette terrible pandémie m’a montré que tout est possible, en bien et en mauvais. Rien ne m’empêche de vider mon appartement Londonien et de m’installer n’importe où.

-Quel est votre programme pour ce week-end? Pour ma part je commence doucement à ranger mes affaires au bungalow, à vider le frigo. Nous allons aussi nous promener à la plage, préparer un gâteau, regarder un film. Je vais continuer à m’entraîner à la peinture.

Je vous souhaite de passer un doux week-end. A demain!