Archives de Tag: glamour

Le carnet culturel de Madeleine

Happy Friday!

Un vendredi culturel vous attend au Cabinet de Curiosités!  Dans l’avenir, j’espère pouvoir vous parler plus en détails de mes sorties culturelles à Londres. Il y a tellement de choses à voir, tellement de musées différents, tellement d’expositions que j’aurais vraiment tort de m’en priver et de ne pas vous en faire profiter en même temps.

Voici mes prochaines sorties culturelles:

-Au National Portrait Gallery, j’aimerais beaucoup aller voir l’exposition « Glamour of the Gods« , consacrée aux photographies iconiques Hollywoodiennes des années 1920 à 1960. L’exposition recueille plus de 70 photographies, dont beaucoup qui sont montrés en public pour la première fois…

Clark Gable et Joan Crawford, 1933

Greta Garbo et John Gilbert, 1926

Un compte rendu plus détaillé suivra, car c’est un sujet qui me passionne bien-sûr!

-La semaine prochaine, je vais aller visiter l’exposition Degas au Royal Academy of the Arts, à Mayfair. Le vendredi soir, le Academy est ouvert jusqu’à tard, donc je vais en profiter pour faire une sortie! Les billets pour l’exposition Degas sont pris, il me reste à trouver un restaurant qui sera également à la hauteur.

Voici un petit aperçu de ce que l’expo me réserve:

Degas « Two Dancers on the Stage », 1874

Muybridge « Women Dancing » 1884

Degas « The Dance Lesson » 1879

-J’aimerais beaucoup aller à Kensington Palace, au Enchanted Palace, qui a l’air parfaitement féerique. Entre théâtre, mode, histoire et art, j’ai vraiment envie de visiter le Enchanted Palace.  Inspiré par l’histoire des sept princesses qui ont vécu à Kensington Palace, j’ai cru comprendre qu’on y organise même des bals masqués…

Robe Westwood au Enchanted Palace

The Cupola Room

-Prochaine sortie cinéma: le nouveau Jane Eyre, what else?!

En vous souhaitant de passer un vendredi décadent et luxueux, je vous embrasse!

Waiting for the holidays…

Bientôt les vacances! Il me reste tout précisément sept jours de travail avant de m’envoler vers la Bretagne pour douze jours de repos bien mérité. Autant vous avouer que j’ai vraiment hâte…

Hâte de quitter Londres (pour mieux le retrouver… Londres est au masculin, non? J’en ai bien l’impression en tout cas!), hâte de ne plus me lever à 7hrs tous les jours; hâte de ne plus passer quinze heures dans le métro toutes les semaines; hâte de ne plus passer un nombre indécent d’heures dans un bureau climatisé où on a ni chaud, ni froid; hâte de quitter les étrangers qui envahissent ma ville; hâte de partir quelque part où les coupes de Champagne ne sont pas systématiquement à £25… La Bretagne m’appelle!

Programme des vacances:

  • Flâner dans mon jardin, lire, boire du Pimm’s à l’ombre, jouer avec mon chat.
  • Me promener à la campagne, bien protégé du soleil sous ma capeline ou sous un parasol.
  • Retrouver mes amis français! Youhouu, je rentre en Bretagne pour quelques jours!
  • Aller à la plage: Carnac, Quiberon… La mer me manque drôlement!
  • Ma baigner, sauter dans les vagues, partir à la recherche de coquillages.
  • S’il fait vraiment très beau, sortir mon masque et mon tuba et aller nager.
  • Lire toute la presse française qui me manque lorsque je suis à Londres: Cosmo, Glamour, le Vogue français, Marie Claire…
  • Manger des glaces près de la côte. Mon préféré: sorbet orange et chantilly chocolat. Uniquement en vacances!

  • Retrouver mes salons de thé préférés, acheter du thé Mariage Frères.
  • Conduire. Bah voui, je n’ai pas de voiture à Londres.
  • Manger des crêpes et galettes… Une crêpe caramel au beurre salé me dit bien, et vous?
  • Visiter quelque chose de nouveau, de charmant, peut être une ville médiévale.
  • Faire des sorties. Vous connaissez le parc animalier de Branféré? C’est tout joli et j’aimerais beaucoup y retourner.
  • Boire du Champagne. C’est beaucoup moins cher en France!
  • Faire un pic-nic. Daddy a un adorable panier à pic-nic qui sorti tout juste des années 1950, avec une très jolie nappe et toute la vaisselle qui va avec.
  • Dévaliser les parapharmacies. J’ai l’intention de ramener en GB mon shampooing, mes crèmes, mes gels douche que je ne trouve pas à Londres.
  • Prendre un Kir royal ou deux.
  • Faire les marchés. Les marchés me manquent tellement à Londres! A Londres il y a toujours trop de monde, c’est trop cher, il n’y a aucune bonnes affaire à faire, même si tout est très charmant. Je ferais bien une brocante également.
  • Faire des barbecue sur ma terrasse. Il va sans dire que Daddy est le roi des barbecue et que Mummy prépare de bons petits plats que je n’arrive pas à reproduire chez moi.
  • Profiter des boulangeries. Hmm le bon pain frais!

J’aurais très certainement des tonnes de choses à rajouter sur ma liste, mais en attendant je n’ai plus qu’à prier pour qu’il fasse beau!

Bon week-end!

London Academy of Burlesque

Ce week-end, j’ai assisté à mon premier cours de burlesque de la London Academy of Burlesque, la première école de son genre en Europe, fondée par la merveilleuse Jo King.

J’étais un peu appréhensive, mais j’ai eu vraiment tort car c’était un cours fabuleux, ma prof était charmante, les autres filles étaient drôles et sympathiques. Les cours ont lieu tous les samedi matins non loin de Carnaby Street, et il me semble qu’il y a également des cours le jeudi soir.

Le cours s’est déroulé comme un cours de danse, on a appris une chorégraphie où des mouvements d’effeuillage étaient savamment intégrés. Ma prof insiste sur la confiance, la façon de se tenir, de marcher sur scène. Ce sont des conseils qui l’on peut appliquer également au quotidien, ce que je trouve vraiment génial. On apprend comment mettre en valeur son corps ainsi que ses mouvements, la chorégraphie se voulait être séduisante, sans en faire trop, jamais vulgaire.

Notre prof a également parlé un petit peu de l’histoire du burlesque, de la musique, et nous a donné quelques astuces pour travailler la chorégraphie chez nous si on le souhaitait. On nous a également parlé d’événements burlesques à Londres, notamment à Soho. Je réfléchis déjà à une prochaine sortie !

Le cours est adapté à tous les niveaux, donc je me suis retrouvée avec des nouvelles ainsi que des habituées. Pour le cours, on peu s’habiller comme on le souhaite, on préconise uniquement une jupe ou robe où l’on se sent à l’aise, et bien sûr, des talons. J’ai choisi de talons plutôt hauts pour ce premier cours, et des chaussures qui sont déjà un peu usées, pour pas que je m’inquiète de les abîmer. Cependant, je dois dire que j’étais bien contente de mettre mes ballerines après le cours car quand même, j’étais avec ces chaussures-là.

Le prochain cours a lieu samedi, j’ai déjà hâte ! Je suis vraiment ravie de faire quelque chose d’un peu différent, j’aime beaucoup découvrir de nouvelles choses et rencontrer de nouvelles personnes. Qui sait, je vais peut me faire quelques amis et découvrir une nouvelle passion !

J’ai profité d’un bon acheté sur un site pour ces premiers cours, c’est d’ailleurs vous qui avez voté pour (hiiii!); habituellement le cours et à £15/h. Pour plus d’infos, voilà leur site.

Je vous souhaite de passer une excellente journée, soyez heureuses, profitez du beau temps, de vos passions, de votre famille, de vos amis… La vie est trop courte ♥

London Burlesque Week 2011

Il y a déjà plusieurs semaines, la jolie Caroline me proposait d’aller au London Burlesque Week, afin de voir LilyDeslys. J’avais déjà un peu entendu parler de ce festival burlesque, et j’avais envie de rencontrer Lily depuis très longtemps, donc j’ai confirmé sans hésiter.


La jolie Lily, via.

Caroline s’occupe de prendre les places, et moi je me réveille, hum, le jour avant le spectacle, en me posant plein de questions. C’est où ? On y va comment ? C’est à quelle heure ? On y va pour voir qui à part Lily ?

Je me rends sur le site, où je constate que le show a lieu à Elephant & Castle. Bon. Non, non, ce n’est pas comme si c’était un des quartiers les plus dangereux  de Londres, situé, horreur des horreurs, au sud de la rivière. Deuxième surprise, ça commence à 22heures, les portes sont ouvertes à partir de 21 heures. Ceci est très étonnant pour Londres, tous les spectacles du West End ne commencent pas plus tard que 20 heures et terminent en général avant 23 heures, pour que l’on puisse prendre un verre avant de sauter dans le dernier métro. Je suis déjà donc un peu inquiète, je préfère appeler les organisateurs de la London Burlesque Week afin d’avoir plus de précisions. J’aurais aimé savoir à quelle heure ça allait se terminer, s’il y avait des partenariats avec des Taxi… Et surtout, Caroline n’a toujours pas reçu nos  billets. Troisième surprise, il n’y a pas de numéro de contact. Aucun ! Bon, j’essaye d’appeler le site à travers lequel les billets ont été pris, comme c’est étrange il n’y a qu’un répondeur. Soit. Je vais donc voir sur le site du Coronet, la salle de spectacle, où j’apprends enfin que le show se termine à 1hr30 et qu’il y a un after party jusqu’à 3heures du matin. Ils ont un partenariat avec un Taxi local, je note l’adresse.

Nous prenons donc la Northern Line, et nous arrivons avec pas mal d’avance. A Elephant & Castle, le choc culturel est rude, c’est une partie de la ville qui tombe en ruine. C’est sale, il y a des graffiti partout, c’est rempli d’immeubles douteux. Regardez (et ceci est en 2008, c’est devenu pire depuis! L’article est très intéressant d’ailleurs). On ne se croit plus à Londres, on ne se croit certainement pas en Angleterre. Nous allons voir les Taxi afin de voir si on peut réserver pour la sortie du spectacle, et je ne suis pas vraiment rassurée. Honnêtement, si j’avais été toute seule, j’aurais fait demi tour il y a bien longtemps ! (Et le taxi était au final archi cher en plus… argh!)

Nous trouvons le théâtre et la queue commence à se former dehors, dans le froid. Nous avons le malheur de patienter devant un marchand de journaux, où nous avons le plaisir de pourvoir lire dans les vitrines toutes les petites annonces qui proposent des services un peu olé olé, je vous dis tout de suite que c’était de très mauvais goût. On attend, on attend et on attend encore. On a commencé à se plaindre il y a déjà longtemps (je fais donc un peu ma française, car les anglais patientent toujours stoïquement, c’est impressionnant), à propos d’un peu tout : l’organisation, le lieu, la salle, l’attente… C’est mon premier show burlesque et je suis agacée, nous sommes bien loin du glamour qu’on nous promet sur le site. Je suis aussi bien consciente que cet épisode ne va pas donner une bonne image de Londres aux personnes qui visitent la ville, je suis donc bien désolée pour mes amis et pour Lily ! On hésite à partir, en se disant qu’on serait tellement mieux à Soho.

On rentre enfin dans la salle, on nous fait passer dans des détecteurs de métaux pour vérifier qu’on n’a pas d’armes ou bombes ou je ne sais quoi (mon dieu, je n’ai jamais vu ça dans une salle de concert !), on me tripote gentiment ( ?)  également, encore plus qu’à l’aéroport, on vérifie mon sac, on le revérifie, on ouvre tout (mais pourquoi ?!), on fouille dans toutes les poches.

Nous sommes bien sur la liste, on nous fait rentrer, on devine la salle un peu sombre. Nous avons des places VIP (ahem) très bien placés:

Un petit tour au bar, on espérait avoir une coupe de Champgne, mais je ne suis pas étonnée, on ne peut acheter qu’à la bouteille (80£ la bouteille dont je n’en ai jamais entendu parler, quand même). Vu les prix exorbitants et mon humeur, je me contente d’un soft drink,  servi dans un gobelet en plastique. Ouaip.

Le spectacle doit commencer à 22heures, mais a du retard. On attend encore et encore, il fait très froid, la salle ne se remplit pas plus que ça. Ils annonçaient 2000 personnes, nous sommes bien loin du compte à mon avis.

Dans les spectateurs, il y a un peu de tout : des personnes âgées, des mecs venus entre potes qui ont l’air un peu trop à l’aise avec leurs canettes de bière, des personnes parfaitement normales, quelques personnes seules, et bien sûr beaucoup de jolies filles qui assument parfaitement leur air un peu rétro. J’ai bien aimé les tenues de certaines filles, qui ont vraiment fait un effort : robes longues, coiffures extravagantes, corsets, maquillage soignée, talons hauts. Il y avait entre autres un corset Union Jack que j’ai adoré, pour le côté punk !

***

Youpi, ça commence enfin !

Le spectacle débute par un défilé Secrets in Lace, qui sponsorise l’événement. On voit de très belles choses, de jolis bas coutures ainsi que la nouvelle collection de dessous trop graouu. On aperçoit pour la première fois la sublime Lily (qui est l’égérie de la marque en France) , souriante et très élégante !

Promo Shoot – Secrets in Lace, via

Le spectacle commence enfin, les filles sont belles et gracieuses, j’ai l’impression qu’il y a un vrai mélange entre amateurs et professionnels.

J’ai beaucoup aimé découvrir le burlesque, et le spectacle a largement compensé l’attente, je suis ravie d’avoir pu découvrir ces artistes. Chaque fille (et garçon !) passe donc faire son petit show, je dirais que chaque représentation dure environ 5 min ( ?). Il y avait un vrai mélange entre les genres de danse, les costumes étaient très réfléchies, les mises en scène également. Mangeurs de feu, paillettes et plumes ; je suis aux anges !

Les burlesques dancers sont toutes différentes les unes des autres, petites, grandes, menues, voluptueuses… Pas de stéréotype, elles sont toutes séduisantes, féminines. La beauté se trouve sous toutes les formes, et les spectateurs adorent!

Les photos étaient autorisées, je suis donc ravie de pouvoir vous donner un petit aperçu. Je n’ai pas tout pris en photo (j’avais un peu peur de déranger les artistes avec mon flash, même si beaucoup de personnes prenaient des photos…), mais voilà des filles (et un garçon !) qui étaient vraiment supers :

Je suis tombée sous le charme de cette tenue, c’était vraiment sublissime: corset couleur chair, froufrous, étoiles et paillettes tout partout!

La sublime Beau Rocks.

Cette jolie fille faisaient également partie de mes préférées, sa tenue était très belle et j’adore la couleur de ces plumes!

Lily était vraiment superbe! Élégante, chic et très classe. A force de vouloir aller vite, j’ai pris plein de photos, mais beaucoup sont un petit peu floues, ou alors l’angle n’est pas génial… Je suis nulle! Je ne souhaite pas importuner Lily, donc je me contente de cette photo, qui montre la délicatesse et tous les détails de son joli corset (toute pailletée!) et l’élégance avec laquelle Lily enlève ses bas.

J’étais vraiment en admiration devant tant de talent! Si vous ne connaissez pas son site, c’est par ici, et vous pouvez retrouver des photos beaucoup plus réussies de la belle.

Et pour terminer, Lada Redstar, who else?!

Malgré toutes mes mauvaises impressions du départ, c’était vraiment une magnifique soirée, c’était extraordinaire de voir autant de chouettes personnes passionnées par le burlesque. Merci Caroline et merci Lily ♥

D’ailleurs je serais très curieuse d’avoir l’avis de Lily par rapport à ce show burlesque!

Bon week-end à tous!

Glamour on a Friday – John Rawlings

Petit article de fin de semaine dédié à John Rawlings (1912 – 1970), un photographe de mode vraiment exceptionnel.

Un de mes clichés préférés se trouve juste en dessous:

Happy Friday to you!

Bonne journée et je vous retrouve ce week-end pour des articles un peu plus complets. Bisous!

Envies du moment

  • Envie d’un spa, j’aimerais beaucoup découvrir le spa de Bath, qui a l’air absolument divin. Le cadre doit être absolument génial, cette vue est magnifique. La ville a l’air très historique, culturelle, calme où il y a beaucoup de jolies balades à faire. Le site donne bien envie!

  • Envie de découvrir de nouveaux thé en vrac, et de passer des après-midis entières à découvrir les nouveautés et à papoter avec des amis. Comme ça me manque de ne plus pouvoir faire des mini Afternoon Tea entre amis, l’apèrs-midi, en semaine, juste comme ça, pour se retrouver, pour discuter, pour s’interroger sur nos mémoires, nos cours, sur notre avenir… Ces thés de chez Bellocq ont l’air divins.

  • Envie de nouvelles ballerines pour le printemps, des ballerines en cuir qui n’ont pas peur de prendre quelques gouttes d’eau s’il se met à pleuvoir tout d’un coup. Mon autre paire de ballerines Pretty Ballerina sont en croûte de cuir et craignent l’eau; il faut donc que je fasse attention à ne pas les sortir trop tôt!

  • Envie de jolies choses toutes mignonnes de chez Bake It Pretty. J’aime toute cette possibilité de créer, de décorer et d’expérimenter en cuisine, notamment lorsqu’il s’agit de petits gâteaux, cookies et autres douceurs.

J’aime énormément ces jolis petits coffrets cadeaux, une bonne façon de découvrir la marque et de recevoir aussi quelques petites surprises.

  • Envie de old-fashioned glamour; il sera bientôt temps de ressortir toute ma collection de bas anciens! Pendant l’hiver j’évite les bas couture etc, je porte trop souvent mes bottes. Vivement les beaux jours!

Bonne soirée à vous, et bon fin de week-end!

 

It’s on my wish-list…!

When I grow up, j’aurais… :

  • Une jolie chambre, lumineuse, douce, féminine, glamour.

Je crois que cette photo représente mon idéal en ce moment: Quelque chose de très frais, clair, un peu rétro, de jolies curiosités… J’aime absolument tout ici!

  • Une belle bague estivale à admirer dès l’arrivée des beaux jours:

  • Une jolie cuisine, où je cuisinerais des gâteaux « red velvet »; le comble du chic!

  • Un très joli jardin, fleuri et sauvage à la fois, où il y aura juste un petit bout de terrasse, parfait pour déguster des cocktails frais avec des copines:

…Et vous?