Archives de Tag: film

Secret Cinema – Mademoiselle

Bonjour!

Je vous souhaite de passer un excellent long week-end de Pâques. Quel est votre programme? Pour ma part aujourd’hui je vais visiter mon ami Ben, qui a déménagé à Northampton, demain je vais déjeuner avec ma grand-mère et lundi je vais visiter les parcs de Londres avec des amis, si le temps est clément. Et bien sûr je vais aussi déguster des hot cross buns, m’offrir des tulipes, manger un Cadbury’s Creme Egg… Miam!

Je suis allée avec mes amies au Secret Cinema lundi soir. Le concept est intrigant: le lieu où le film sera montré ainsi que le film en lui-même est un secret! Une surprise totale donc, que l’on découvre le soir-même.

Voici l’e-mail que nous avons reçu une semaine avant la soirée:

J’ai alors découvert qu’il fallait porter une robe de cocktail ainsi que des gants de soirée blancs! Les hommes étaient tenus d’arriver en black tie. Et toujours aucune indice sur le film que nous allons regarder. La soirée se déroule en silence, il faut prendre un carnet avec soi pour communiquer avec les autres.

Pour ma part j’ai porté une robe turquoise que j’ai acheté en 2010 (!!) pour une soirée au Savoy, avec des gants longs blancs achetés pour l’occasion. Que le temps passe vite, j’ai l’impression que ce n’était il y a pas si longtemps que j’ai acheté cette robe.

Le soir-même de l’événement, nous avons reçu un lien Google Maps pour nous montrer où il fallait aller. Je me suis changé au travail, puis c’était direction Limehouse.

La salle de cinéma était très joliment décorée, dans un thème japonais, avec de la musique. Nous avons pu prendre un verre au bar avant de nous installer. Après beaucoup de musique et de danses japonaises sur scène, le film commence. Nous découvrons ainsi que le film de la soirée sera « The Handmaiden« , ou « Mademoiselle » en français.

The Handmaiden est un film qui se déroule pendant les années 1930 en Corée. C’est un film absolument spectaculaire, visuellement très joli, avec de très belles scènes montrant la campagne et la forêt, des tenues merveilleuses, des intérieurs travaillés et inspirants.

Le film raconte l’histoire de Sookee, qui est engagée comme serveuse d’Hideko, une riche japonaise. Sookee a pour but de pousser Hideko à marier son cousin, un escroc qui se fait passer pour un comte japonais.

Cependant, les choses ne se passent pas comme prévu car Sookee et Hideko tombent amoureuses d’une de l’autre.

Le film se déroule en trois parties, c’est à vrai dire un thriller psychologique qui a nombreux rebondissements.  Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir le film si cela vous tente.

Je suis quelqu’un de très difficile par rapport aux films (je ne vais que rarement au cinéma), mais j’ai bien aimé The Handmaiden, notamment pour les très jolies mises en scène, et l’histoire intrigante qui fait que le film passe très rapidement. Certaines scènes sont juste un peu graphiques, il y a plusieurs scènes sexuelles ainsi qu’une scène de torture. Comme on disant avec mes copines, c’était un peu too much pour un lundi soir!

Le concept du Secret Cinema est intéressant, et je retenterai volontiers l’expérience! Pour l’instant aucun autre événement est prévu (The Handmaiden était montré chaque soir cette semaine, mais maintenant c’est fini – d’ailleurs c’est bien pour ça que je vous en parle maintenant, on était tenu au silence jusqu’à hier soir!) mais je vais surveiller leur site. Les places sont assez chères pour aller voir un film par contre car elles sont à £30…

J’espère que cette découverte vous a plu!

Happy Saturday!

The Making of Harry Potter (2)

Happy Saturday!

Comment allez-vous? J’espère que vous avez un magnifique week-end de prévu! Pour ma part je vais à Notting Hill retrouver une copine ce matin, puis nous allons déjeuner et faire un tour à Holland Park.

Pour le moment, poursuivons notre visite au Warner Bros. Studio!

J’ai eu l’occasion d’admirer les lettres, journaux, livres, jeux… Qui ont tous été fabriqués pour les films, dont des centaines de lettres tous inscrits à la main… Que de détails! Dingue!

4

5

Voici la maison des Weasley, c’était très chouette en vrai car le pain se coupait tout seul, la vaisselle se lavait tout seul dans le lavabo… C’était très bien fait!

1

Le bureau so Versace d’Umbridge:

2

Ainsi que ses tenues roses à souhait!

3

Voici une des parties que j’ai le plus aimé de la visite, la partie concernant les animaux. Il y avait une vidéo qui montrait tout le travail fait avec les animaux avant qu’ils puissent apparaître dans les films. Il y avait en fait plusieurs animaux pour chaque caractère animal dans le film, la plupart sont des animaux qui étaient adoptés par l’équipe:

6

7

9

8

La deuxième partie de la visite se trouve à l’extérieur! Là encore je ne vous montre pas tout, mais on peut aller voir les maison de Privet Drive, le bus de nuit, le pont qui figure dans plusieurs scènes, la maison des parents de Harry Potter… Il y a également un endroit où picque-niquer, on peut acheter des petites choses à manger ou à boire… On peut même essayer un Butter Beer! Je vous conseille de garder vos £4 car ce n’était pas particulièrement bon, désolé Warner Bros.! C’est comme une eau gazeuse mélangé avec du caramel, avec une mousse au caramel bien sucrée sur le dessus…

10

La troisième partie de la visite est à l’intérieur de nouveau, j’ai pu apprécier tout le travail nécessaire pour réaliser les monstres du film. La plupart ont été ajoutés grâce aux effets spéciaux, mais il y a aussi beaucoup de maquettes qui ont été construites, pour que les acteurs puissent réagir lors des scènes.

11

J’ai également découvert Diagon Alley! On le traverse, comme dans les films!  C’est vraiment grandiose, on peut alors apprécier tous les détails de chaque boutique. Voici un seul cliché, je vous laisse découvrir le reste lors de votre visite:

12

Toute une galerie était consacré au travail des artistes qui ont imaginé l’univers de Harry Potter après avoir lu les livres. Ces artistes ont forgé les films:

13

14

15

Enfin, voici une énorme maquette de Hogwarts! C’était grandiose! On s’en est servi pour toutes les scènes où l’on voit Hogwarts au loin. C’est juste magique! La lumière change toutes les quelques minutes, on peut alors aperçevoir Hogwarts de jour et de nuit:

16

17

Enfin, on passe à travers la boutique des baguettes magiques. Chaque baguette a un nom inscrit dessus, le nom d’une personne qui a travaillé sur les films… Ils étaient 40.000 en tout. Quelle jolie idée:

18

Et voilà! La visite est terminée mais on peut prolonger la visite dans leur superbe boutique, qui donne envie de tout acheter! Au choix, des crapauds en chocolat ou des Every Flavour Beans (attention, il y a vraiment des jelly beans au vomit ou au savon par exemple! Beurk!):

20

22

19

La boutique est vraiment énormissime! On peut acheter des baguettes magiques, des vêtements, les livres et dvd, toutes sortes de gourmandises, des peluches, des cartes, on peut se faire prendre en photo en portant une robe de l’école…

Voici Hedwig:

21

Pour ma part, impossible de repartir sans un petit souvenir gourmand! Alex m’a très gentiment offert un crapaud géant en chocolat:

23

…Ainsi que des plus petits au chocolat/menthe!

24

Miam miam! Je ne les ai pas encore tout mangés!

J’espère que la fin de la visite vous a plu!

Belle journée

Gatsby le Magnifique

the-great-gatsby-2012

Hier soir je suis allée voir The Great Gatsby  au cinéma en 3D, j’ai lu le livre il y a quelques temps et j’avais hâte de voir l’adaptation.

Le film nous transporte dans un jazz age éblouissant et clinquant où Nick Carraway découvre petit à petit le mystérieux monde de son voisin millionnaire, Jay Gatsby. L’histoire est racontée à travers les yeux de Nick, qui écrit l’historie de Gatsby, le film est donc un concentré de flash-backs.

the_great_gatsby_trailer

Nick se trouve dans une position de spectateur, il regarde avec stupeur et incompréhension ce monde privilégié où l’argent et le champagne coulent à flots, où les amours impossibles et rêves des milliardaires deviennent réalité, mais avec des conséquences tragiques et ravageuses.

Film_Review_The_Great_Gatsby.JPEG-0f10a-10508

Le luxe, l’excès, la décadence et les amours impossibles sont racontés avec panache, c’est une film clinquant où les fêtes mondaines éblouissent et fascinent. Quel luxe, quel volupté! Le décor ainsi que les costumes sont vraiment réussies.

THE GREAT GATSBY

Gatsby se met en scène tout au long de l’histoire, tente en vain de créer un nouveau départ avec l’âme sœur. Pour ma part,  j’ai retrouvé dans ce film une juste adaptation du personnage de Gatsby, on saisit bien la complexité du héros avec toutes ses hésitations, sa timidité, ses rêves, ses espoirs.

moviebyte.com

Le livre est tragique mais le film l’est un peu moins, cependant les détails tristes qui caractérisent une société superficielle, obsédée par l’argent ainsi le rang social se font néanmoins sentir. Pauvre Gatsby!

THE GREAT GATSBY

Je vous conseille ce film pour les magnifiques décors et costumes, pour les fabuleuses fêtes jazzy, pour la découverte du personnage de Gatsby; en somme j’ai trouvé l’adaptation plutôt juste du roman et je n’ai pas du tout vu le temps passer, pourtant le film dure 2hrs20!

Bien sûr, ce film ne fait pas l’unanimité et a incontestablement des défauts. J’ai par exemple trouvé les flash-backs plutôt artificiels, et le personnage de Nick se contente d’observer, bouche bée, le spectacle qui se déroule devant ses yeux.  Je n’ai pas particulièrement aimé la musique du film, en effet le hip-hop ainsi que le rap sont omniprésents. Pour cause, on a confié la bande originale à Jay-Z. Quelle idée nulle! J’aurais vraiment préféré un fond sonore plus authentique, une musique des années 1920 remixée, folle, aurait pu coller à merveille avec ce film surprenant et décadent.

1

Je serai ravie de connaître votre avis sur le film! Allez-vous le voir?

Happy Saturday!

Avant-Première de « Champagne »

Hier soir j’ai eu la très grande chance d’être invitée par un copain à l’avant-première de « Champagne » retravaillé de Hitchcock, qui date de 1928.

Dans les archives du British Film Institute se trouvait le film en négatif, cependant la qualité était particulièrement médiocre.  En effet, depuis trois ans on y travaille dessus, afin de le restaurer et de donner au film une qualité que l’on peut qualifier de haute définition, absolument incroyable à voir sur un film qui date des années 1920. Regardez la différence de qualité entre la première photo, tirée du film d’origine et des deux photos ci-dessous, issues du film retravaillé… C’est à couper le souffle!

Champagne est un film silencieux, une comédie qui suit une héritière gâtée qui va apprendre à vivre d’une façon modeste lorsque son père lui fait croire qu’il a perdu sa fortune afin de dissuader les prétendants mal-intentionnés.

Le film est silencieux et BFI a choisi d’accompagner Champagne de musique, mais pas de n’importe quelle musique! En effet, il y avait un groupe qui jouait en live dans le cinéma, je vous laisse imaginer le drôle de scène…

Le groupe qui jouait s’appelle Live Score et la musique qui accompagnait le film était vraiment surréelle! C’était un groupe de filles habillées en années 1920, on passait du jazz, à une musique psychédélique, à des airs des années 1920 retravaillés, à du piano, à du dub-step… C’était absolument dingue!

Puisque c’était l’avant-première, il y avait un discours avant le film, des petites choses à boire, on nous a filmé, et il me semble également qu’on diffusait le film en live sur le net. Il y avait beaucoup de reporteurs et de personnes du média à la séance, quelle ambiance!

Le BFI est un lieu terriblement trendy et arty qui se trouve au Southbank, si un jour vous avez l’occasion d’y aller je vous le conseille fortement, il se passe toujours des choses complètement farfelues et décalées.

J’étais ravie de cette soirée Londonienne complètement surréelle, et j’ai adoré Champagne, le film dure 100 minutes mais on ne les voit pas passer, Betty Balfour est tout simplement merveilleuse…

Happy, happy Friday!

Before I go to sleep

Avant de quitter Londres, j’ai pris le soin d’aller à Waterstones et de choisir quelques livres pour mes vacances. C’était un vrai moment de plaisir, cela faisait depuis tellement longtemps que je ne lisais plus que des articles juridiques!

Dans mon sac, j’ai donc glissé ‘Before I go to sleep‘ de SJ Watson. L’histoire m’a captivé dès les premières pages, je n’ai pas pu reposer le livre!

C’est un thriller captivant, angoissant par moments et deux jours après avoir fini le livre, j’y pense encore. C’est le signe d’un bon livre, qui m’a vraiment marqué! Voilà de quoi vous mettre en bouche:

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée  d’un cas rare d’amnésie, sa mémoire efface tout dès qu’elle va dormir. En effet, chaque matin, Christine se réveille dans une chambre qu’elle ne reconnaît pas, aux côtés d’un homme qui lui est un parfait inconnu. Tous les matins elle doit chasser la panique et tout reconstruire à partir de bribes d’information, de quelques photos et de ses souvenirs éphémères.

Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien afin de reconstituer peu à peu son existence.

Le roman raconte le voyage de Christine, qui souhaite avant tout se souvenir de son accident, de son passé, afin de pouvoir avancer… Cependant, comme elle perd la mémoire toutes les nuits, le voyage est difficile, surtout que la seule personne à qui elle fait confiance, son mari, ne lui dit peut être pas toute la vérité.

Je n’en dis pas plus sauf que j’ai vraiment aimé le livre! Ce n’est pas forcément un roman hyper joyeux, ni très bien écrit, mais l’histoire est surprenante, captivante… Je l’ai lu en une journée et demi, je vous le conseille vraiment. Je viens de voir qu’ils vont en faire un film, Nicole Kidman va interpréter le personnage de Christine.

Avez-vous lu le livre? J’ai vu qu’il est disponible en français, le titre est alors ‘Avant d’aller dormir’. Si vous l’avez lu, je serais très curieuse d’avoir votre avis.

Belle journée!

Temptation. Seduction. Obsession. Bel Ami.

Le week-end dernier, je suis allée voir Bel Ami. C’est un film dont j’attendais la sortie avec grande impatience! J’ai lu Bel Ami pour la première fois lorsque j’étais au lycée. C’est vraiment un des mes livres préférés, donc je suis ravie d’avoir eu la chance de voir cette nouvelle interprétation cinématographique.

Bel Ami est avant tout un joli film, avec de beaux costumes, un magnifique décor et de chouettes acteurs. Oh, les jolis corsets! Oh, les magnifiques appartements! Oh, Georges!

Le film se focalise essentiellement sur le développement du personnage de Georges Duroy, de ses débuts humbles jusqu’à une corruption extrême. La séduction et l’obsession ainsi que l’argent et la réussite font partie des thèmes récurrents.

Malgré un casting impressionnant, j’ai tout de même trouvé les dialogues quelque peu creux. Bien qu’il y ait divers allusions à la politique et à l’économie, on ne détecte pas vraiment les observations de Maupassant sur la société Parisienne du 19ème.

Cependant, j’ai beaucoup apprécié ce film, j’ai adoré les costumes et le décor, c’était vraiment très inspirant et m’a fait rêver!  Je trouve que la transformation du caractère de Georges Duroy a été très bien montré et j’ai beaucoup aimé les personnages des trois femmes principales.

En somme, Bel Ami est un joli film que je vous conseille, et qui se regarde très facilement. Cependant, il faut avouer que ce film ne m’a pas laissé de souvenir mémorable. Pour ma part, ceci est dû au fait qu’il manque un petit quelque chose au dialogue, qui aurait pu rendre les personnages plus… réalistes.

Malgré ce défaut, Bel Ami est un film que j’ai vraiment apprécié et que j’aimerais beaucoup revoir, et je suis sûre que ça plaira à bon nombre d’entre vous!  Et puis soyons honnêtes, j’ai très envie de revoir ce film si ce n’est que pour le plaisir des yeux, car notre Georges Duroy reste terriblement, terriblement beau ♥

Je serais curieuse d’avoir votre avis sur ce film également!

Bonne journée!

The Iron Lady

Hier j’ai profité d’un vendredi soir plutôt calme afin de pouvoir retrouver une copine ou deux, nous avons été dîner comme prévu dans un petit pub afin de pouvoir papoter tranquillement autour d’un verre.

Plusieurs films nous tentaient, mais on s’est finalement décidés pour The Iron Lady, que j’avais très hâte de voir! Les billets sont pris, le popcorn au caramel et Maltesers achetés, le film peut désormais commencer!

Je m’attendais à vrai dire à un film plein d’inspiration, un film qui représente Margaret Thatcher comme étant une dame forte, intelligente et opiné telle que je l’imagine. De ses débuts humbles à son admission à Oxford, ses débuts dans le Conservative Party encore dominé par les hommes, sa prise de pouvoir progressive au sein du Party pour enfin être voté première et unique femme Premier Ministre.  J’attendais un film concentré sur ses réussites, sur sa façon de prendre les décisions qui ont marqué l’Histoire du Royaume-Uni.

Au lieu de tout ceci, j’ai été confronté à un film plutôt difficile à regarder.

L’histoire de Margaret Thatcher est racontée à travers la personne qu’elle est supposée être maintenant, c’est-à-dire une vieille femme de plus de 80 ans, qui vit désormais dans une maison de retraite Londonienne. Ses années en tant que Prime Minister sont racontés à travers de vagues souvenirs, ponctués de confusions et d’hallucinations.

Le film insiste sur sa vieillesse, sa maladie, son déclin physique et mental. La solitude, les regrets et les souvenirs sont omniprésents. On retrouve une Margaret Thatcher seule, qui a du mal à s’exprimer, qui est enfermé dans un monde rempli d’hallucinations, qui rêve que son mari décédé est encore près d’elle.

Le film est incontestablement bien joué, Meryl Streep est fabuleuse, mais je trouve ce film vraiment indélicat et presque indécent. Je ne suis pas étonnée que Margaret Thatcher ainsi que sa famille ont refusé l’invitation d’assister au première.

J’ai du mal à comprendre l’intérêt de ce film, ce que l’on essaye de montrer. Redonner une touche humaine à la Dame de Fer? Peut être. Dans tous les cas, ce film nous laisse indéniablement sur notre faim.