Archives de Tag: lecture

L’armoire à livres – Pontivy

Bonjour!

J’espère que vous passez un bon début de week-end. Je viens de terminer le tri dans mes photos de vacances, voici un dernier article sur mon séjour en Bretagne. Lors de notre avant-dernier soir de vacances, nous avons invité mes parents et mon frère à aller dîner, puis nous avons fait une sortie à Pontivy. Lorsque j’habitais en Bretagne je trouvais cette ville un peu ennuyeuse, mais je suis ravie de voir que les temps ont changé et qu’il y a maintenant de bons restaurants, des boutiques sympathiques, et ce genre d’installation, que je trouve absolument charmant!

Coucou les parapluies multi-colores! Au milieu de l’installation se trouve un Armoire à Livres, où l’on peut échanger un livre gratuitement. Quelle bonne idée!

Presque la moitié des livres étaient en anglais!

A la douce lumière du soir, l’installation était vraiment très belle.

Nous avons continué la promenade jusqu’au château de Pontivy.

Et enfin, nous avons terminé la balade à côté de la rivière, dans la pénombre.

Quel drôle d’office de tourisme!

J’espère que la promenade Bretonne vous a plu! Très bon week-end!

Chocolat Chaud et Lectures

Bonjour!

Comment allez-vous? J’espère que vous avez passé une très bonne semaine. Je suis très contente d’être en week-end! J’ai des choses sympa de prévu, je vous raconterai…

En attendant, voici un petit ‘truc’ pour un lazy week-end, un délicieux chocolat chaud alcoolisé et à l’orange. J’ai opté pour mon Luxury Hot Chocolate de chez Whittards, un vrai délice.

Au passage, j’ai décidé de garder mes Robbins sur le bureau jusqu’à fin janvier, ils sont bien trop mignons pour être rangés aussi tôt.

e

Et j’y ai ajouté un petit shot de liqueur à l’orange Federica. J’ai trouvé cette liqueur chez Fortnum’s, j’ai été intriquée par cette jolie petite bouteille. Apparemment ça se boit nature ou bien dans le café. Comme je n’aime pas le café, que cela ne tienne, j’ai essayé dans un chocolat chaud et c’était très bon!

d

Ce chocolat était un délicieux accompagnement pour bouquiner un petit peu. Je viens de terminer ‘Maisie Dobbs‘ de Jacqueline Winspear, ceci est en fait le premier roman dans toute une série d’enquêtes. Ces romans sont décrits comme étant l’équivalent anglais des No. 1 Ladies’ Dectective Agency d’Alexander McCall Smith.

b

L’histoire se passe à Londres en 1929, le climat d’après-guerre est décrit avec conviction, on découvre une société traumatisée, où les blessures physiques et émotionnelles sont omniprésentes. C’est dans ce contexte que Maisie, une jeune enquêtrice va découvrir son premier dossier. En effet, un mari inquiet fait appel à ses services, car il soupçonne sa femme de lui tromper. Au cours de l’enquête, Maisie découvre que le cœur de cette femme appartient bien à quelqu’un d’autre, une victime de la guerre. Mais qui est-il et dans quelles circonstances est-il décédé? Maisie va être obligée de revisiter le passé pour le découvrir et notamment il aura lieu de revisiter les horreurs de la guerre, qui lui ont personnellement touché.

a

C’est une histoire étonnamment douce et humaine, où on apprend les choix terribles que la guerre a forcé certains protagonistes à prendre, et l’effet dévastatrice sur toute une communauté. Malgré cela, ce n’est pas une lecture dure ou triste, les situations sont souvent décrites avec humour et on s’attache aux personnages.

c

C’est un roman bien sympathique, intéressante, facile à lire, qui intrigue et qui donne envie de découvrir la suite des enquêtes de Maisie! Je file voir si je peux acheter le deuxième roman.

Bon week-end à vous!

Dark Places

15

Bonjour!

Comment allez-vous? Cet été j’ai profité de mon temps libre après le travail pour lire, lire, lire! C’est d’ailleurs une des choses qui me manquent le plus lorsque je suis débordée entre mon travail et l’école des avocats… Ne plus avoir le temps pour bouquiner, même pas dans le métro, est vraiment tragique. En effet, je travaille mes cours tous les jours dès que j’ai une minute de libre, même pas très réveillée dans le métro!

Parmi mes lecture estivales, il y a eu ‘Dark Places‘ de Gillian Flynn, le titre en français est « Les lieux sombres ». Le roman raconte l’histoire de Libby Day, qui a survécu par miracle au massacre de sa famille lorsqu’elle était enfant. Libby désigne alors le meurtrier à la police, en l’occurrence son frère, Ben, qu’elle est persuadée d’avoir entendu cette nuit-là. Le roman suit Libby vingt-cinq ans après les meurtres lorsque Libby accepte enfin de repenser aux faits tragiques. Comme vous pouvez l’imaginer, tout n’est plus si clair lorsque Libby commence enfin à découvrir les secrets du passé.

Je ne vous en dis pas plus car je n’ai pas du tout envie de gâcher ce roman à suspens! J’ai bien aimé ce livre et découvrir les personnages, même si pour moi Gone Girl était bien plus réussi comme roman. D’ailleurs si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas! J’hésite du coup à lire un autre roman de Gillian Flynn, même si je me laisserai sûrement tenter lorsque le temps me le permettra!

Belle journée et bonne lecture

A Confederacy of Dunces

8

Hello et happy Friday!

J’espère que votre semaine s’est bien passé, ouf, c’est bientôt le week-end. Pour moi ça a été une semaine de 12 jours donc j’ai hâte de pouvoir me reposer un peu, lire, cuisiner et rattraper les heures de sommeil perdues!

Cet été j’ai profité de mon temps libre après le travail pour lire, dont un très chouette roman de John Kennedy Toole, « La Conjuration des imbéciles ».

A Confederacy of Dunces est un roman humoristique, l’histoire se déroule à la Nouvelle-Orléans pendant les années 1960. Le personnage principal, Ignatius J. Reilly est un sacré caractère! Il est brillant, un vrai excentrique idéaliste, mais il est également très faignant et hypocondriaque. L’histoire montre un Ignatius fou, ingrat mais terriblement intelligent, on découvre alors son quotidien, sa famille difficile, ses tentatives souvent désastreuses de trouver et garder un travail…

C’est un roman qui m’a vraiment fait rire, notamment grâce au caractère si condescendant du personnage principal! Tout est très intelligent et bien écrit, je suis tombée sous le charme d’Ignatius, je n’avais pas envie que le roman se termine. Je ne vous en dis pas plus, mais je vous conseille fortement ce livre que j’ai beaucoup aimé.

Petits plaisirs du week-end

Happy Monday!

Ce week-end j’ai beaucoup travaillé, cependant je tenais tout de même à profiter de mon dimanche après-midi, que j’ai réussi à libérer. Ainsi, j’ai fait tout ce que je pouvais afin de remplir ces quelques heures d’une multitude de petits plaisirs!

★ Petit plaisir lecture: Vogue français du mois de septembre

★Petit plaisir rafraîchissant: Thé sur le Nil de chez Mariage Frères. Il est parfait pour l’été, vraiment frais et délicieux. C’est un thé vert citronné, léger, qui sent le soleil!

★Petit plaisir musique: Les années 1950 et 1930, what else?!

★Petit plaisir série: Garrow’s Law. Il est très intéressant, je vous le conseille vivement!

★ Petit plaisir gourmand: Les Spring into Summer Berry Puds with Pimm’s! Un régal! Ce sont des petits gâteaux aux fruits des bois avec un coulis framboise/Pimm’s. A 105kcal le pot, on aurait tort de se priver de ce joli dessert.

★Petit plaisir lecture: The Sealed Letter, qui m’a l’ai vraiment très chouette!

★Petit plaisir beauté: J’ai profité d’un dimanche soir paisible afin de tester mes nouveaux produits Caudalie: l’eau de beauté ainsi que le masque-crème hydratant. J’aime beaucoup les soirées détente-beauté à la maison!

Bon lundi!

De la lecture pour rentrer à Londres

Bonjour et bon lundi!

A l’heure où vous me lisez, je serais très certainement en train de rentrer à Londres. Pour le voyage, j’ai prévu un i-Pod bien rempli et de la lecture. J’ai acheté quelques magazines français, Elle et Glamour. J’avais déjà lu le Cosmo de ce mois-ci.

Dans mon sac à main, j’ai également « L’histoire d’O », que… ma grand-mère m’a conseillé! Elle l’aurait lu pendant les sixties. A Londres chez Waterstones on dit que ce livre a inspiré 50 Shades et selon ma grand-mère, il est bien plus intéressant, quoi qu’elle trouve l’héroïne vraiment ridicule. Je l’ai commencé et pour l’instant je ne le trouve pas génial, je vous dirai si je change d’avis!

Un article gourmand sera publié ce midi!

Bonne semaine!

Interviewée chez « Mes Petites Idées »

Delphine du blog « Mes Petites Idées » a eu la superbe idée d’interviewer différents bloggeurs autour du thème de la lecture. C’est avec bonheur que j’ai répondu à ses questions car la lecture pour moi est très important et fait partie de mes hobbies préférées!

N’hésitez pas à aller voir l’interview sur son joli blog littéraire. Je suis encore en train d’essayer de me rappeler de tous mes contacts Hotmail, mais je ne vais pas tarder à me préparer pour aller à la plage, j’ai très envie de me baigner!

Bon après-midi!

Before I go to sleep

Avant de quitter Londres, j’ai pris le soin d’aller à Waterstones et de choisir quelques livres pour mes vacances. C’était un vrai moment de plaisir, cela faisait depuis tellement longtemps que je ne lisais plus que des articles juridiques!

Dans mon sac, j’ai donc glissé ‘Before I go to sleep‘ de SJ Watson. L’histoire m’a captivé dès les premières pages, je n’ai pas pu reposer le livre!

C’est un thriller captivant, angoissant par moments et deux jours après avoir fini le livre, j’y pense encore. C’est le signe d’un bon livre, qui m’a vraiment marqué! Voilà de quoi vous mettre en bouche:

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée  d’un cas rare d’amnésie, sa mémoire efface tout dès qu’elle va dormir. En effet, chaque matin, Christine se réveille dans une chambre qu’elle ne reconnaît pas, aux côtés d’un homme qui lui est un parfait inconnu. Tous les matins elle doit chasser la panique et tout reconstruire à partir de bribes d’information, de quelques photos et de ses souvenirs éphémères.

Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien afin de reconstituer peu à peu son existence.

Le roman raconte le voyage de Christine, qui souhaite avant tout se souvenir de son accident, de son passé, afin de pouvoir avancer… Cependant, comme elle perd la mémoire toutes les nuits, le voyage est difficile, surtout que la seule personne à qui elle fait confiance, son mari, ne lui dit peut être pas toute la vérité.

Je n’en dis pas plus sauf que j’ai vraiment aimé le livre! Ce n’est pas forcément un roman hyper joyeux, ni très bien écrit, mais l’histoire est surprenante, captivante… Je l’ai lu en une journée et demi, je vous le conseille vraiment. Je viens de voir qu’ils vont en faire un film, Nicole Kidman va interpréter le personnage de Christine.

Avez-vous lu le livre? J’ai vu qu’il est disponible en français, le titre est alors ‘Avant d’aller dormir’. Si vous l’avez lu, je serais très curieuse d’avoir votre avis.

Belle journée!

A Street Cat Named Bob

Récemment, j’ai redécouvert la lecture pour le plaisir. Lorsque j’étais beaucoup plus jeune je lisais énormément, des centaines de livres par an. Ayant grandi dans la campagne bretonne c’était pratiquement mon unique loisir, un moyen de voyager, de m’instruire, de me cultiver.

A la fac je lisais déjà moins, moins de temps, plus de choses à faire, et toutes mes lectures étaient concentrées sur la recherche académique. Depuis que je travaille c’est la même chose, la majorité de mes lectures se limitent aux articles et magazines juridiques.

Alors que j’attendais à l’aéroport pour aller à Jersey, je ne me sentais pas d’humeur à lire le tas de documents que j’avais apporté avec moi, donc je me suis dirigé vers WHSmith afin de choisir un livre ou deux.

Le premier livre qui me tente est « A Street Cat Named Bob« , tout simplement car je reconnaissais ce joli chat! En effet, Bob appartient à James, un musicien de la rue que je l’ai déjà croisé à Londres plusieurs fois, surtout à Covent Garden.

Intriguée, je lis les premières pages et je tombe tout de suite sous le charme de cette jolie histoire.

James est un Sans Domicile Fixe, qui a un passé quelque peu trouble. Il est logé dans un appartement temporaire grâce à une association. N’ayant pas de domicile fixe ni de travail, il chante dans les rues et vend le Big Issue (magazine Londonien que vendent les SDF pour les aider à remonter la pente). Un jour il trouve un chat blessé dans l’immeuble de son appartement.

Le chat roux semble n’appartenir à personne, James frappe aux portes et essaye de chercher des annonces de chats perdus dans la rue mais en vain. Le chat est maigre, blessé à la patte.

Au bout de quelques jours, James fait entrer le chat dans son appartement, le nourrit de ce qui est à disposition. Le chat est affamé, n’a pas de forces, mais semble apprécier James.

James amène le chat chez le vétérinaire gratuit de Londres, et n’ayant pas d’argent pour les transports en commun il marche pendant 90 minutes avec le chat dans ses bras afin d’y parvenir.  James fait la queue pendant des heures afin que Bob soit vu par le vétérinaire. Les antibiotiques reviennent à quelques dizaines de livres, une grosse somme pour James, qui doit payer en plusieurs fois.

L’histoire est très touchante, on apprend alors que James chante à la rue pendant encore plus longtemps que d’habitude afin de pouvoir payer les médicaments et le nourriture du chat.

Très rapidement, Bob commence à suivre James lorsqu’il sort de l’appartement. Un jour, alors que James traverse une grande rue, il est étonné de voir Bob à ses côtés. Inquiet, il le prend dans ses bras, et Bob monte tout de suite sur ses épaules.

Bob semble ne plus avoir envie de quitter James, et plusieurs fois par semaine James emmène son chat avec lui pour vendre le Big Issue.

Avec Bob à ses côtés, James a tout de suite plus de succès dans les rues, mais rencontre également des personnes hostiles et violentes. Le livre est rempli d’anecdotes par rapport à la vie à la rue, il y a des petites histoires mignonnes et adorables, mais également des faits troublants.

Grâce à des photos et des vidéos postés en-ligne, James devient une sensation sur internet, mais n’ayant pas d’ordinateur il n’était pas du tout au courant. Ce n’est que quand des écoliers lui demandent si le chat est bien « Street Cat Bob » qu’il commence à se poser des questions.

D’une chose à l’autre, James commence à être un peu plus connu, et tente de sortir de la misère grâce à ce premier livre.

Je vous conseille ce livre sans aucun souci, j’ai absolument adoré l’histoire! Cette histoire est touchante, très inspirante et décrit d’une jolie façon le tissage du lien entre James et Bob. James était auparavant drogué et dormait à la rue, Bob lui a permis d’avoir des buts et prendre responsabilité pour autrui. Ce livre m’a aussi permis d’avoir un aperçu de la vie à Londres à la rue, une vie tellement dure et différente de la mienne.

L’histoire est écrite d’une façon très simple et ce livre se lit tout seul. En une soirée et une matinée, j’avais terminé l’histoire! Le livre est un peu plus cher que la norme (environ £14 je crois) mais j’espère que la vente de « A Street Cat Named Bob » va pouvoir aider James. Pour ma part j’ai ensuite donné à mon père pour qu’il puisse le lire!

Pour l’instant le livre n’a pas été traduit en français, mais c’est écrit d’une façon tellement simple que vous n’aurez aucun souci pour le lire et le comprendre si vous avez l’habitude des média anglais.

Bonne semaine!

Back to the 1940s

Si tout comme moi vous avez parfois des envies inexplicables de remonter dans le temps, alors peut-être que ces livres sortis tout droit des années 1940 peuvent vous intéresser. Vous vous souvenez de toute la propagande « Make-Do-And-Mend » qui encourageait les femmes à  réparer et recycler leurs vêtements afin d’éviter les dépenses? Le livre « Make-Do-And-Mend », imprimé pour la première fois en 1943 sur l’ordre du ministère de l’information est maintenant disponible chez Amazon. En effet, l’année dernière on a eu la bonne idée de reproduire plusieurs livres des années 1940. Ce sont des reproductions fidèles de la version originelle. Un deuxième livre qui a l’air tout aussi intéressant: « Eating for Victory » reproduit pour la première fois en un seul livre les conseils officiels du « Ministry of Food », et explique comment continuer à manger sainement et surtout garder le moral même avec le rationnement.  Voilà un tout petit aperçu:

***

If you ever feel the urge to step right back in time, then perhaps these two books, produced from the original material held in archives, might interest you. Do you remember the « Make-Do-And-Mend campaign that was talked about in « Style on Trial »? Indeed, the « Make Do and Mend » instruction book that was first written in 1943 has only just recently been reprinted. « Make Do and Mend » focuses on how to make the most of the clothes rationing, and families were encouraged to recycle and to repair their used garments to save on using up vital resources.  On the other hand, « Eating for Victory » reproduces official Second World War instruction leaflets issued by the Ministry of Food, and shows how the government aimed to keep morale high and to help urge the population to make the most of their ration allowance. I think that I need to add both of these books to my wish list! Both of them are available on Amazon.

Make Do and Mend:

19

23

46

54

63

72

Eating for Victory:

39

83

93

102112