De la lecture pour rentrer à Londres

Bonjour et bon lundi!

A l’heure où vous me lisez, je serais très certainement en train de rentrer à Londres. Pour le voyage, j’ai prévu un i-Pod bien rempli et de la lecture. J’ai acheté quelques magazines français, Elle et Glamour. J’avais déjà lu le Cosmo de ce mois-ci.

Dans mon sac à main, j’ai également « L’histoire d’O », que… ma grand-mère m’a conseillé! Elle l’aurait lu pendant les sixties. A Londres chez Waterstones on dit que ce livre a inspiré 50 Shades et selon ma grand-mère, il est bien plus intéressant, quoi qu’elle trouve l’héroïne vraiment ridicule. Je l’ai commencé et pour l’instant je ne le trouve pas génial, je vous dirai si je change d’avis!

Un article gourmand sera publié ce midi!

Bonne semaine!

9 réponses à “De la lecture pour rentrer à Londres

  1. Qu’est ce qu’il y a de beau dans ton ipod? J’ai souvent envie de nouveautés (nouveautés pour moi, ça n’a pas besoin d’être nouveau^^) mais j’ai du mal à me renouveler…
    Bon retour chez toi!
    Bisous

  2. je te souhaite une bonne réinsertion avec ton stock d’amour, de repos et de belles images
    déjà lu Cosmo ? n’aurait-il pas été plus plaisant pour le voyage ?
    pour « Histoire d’O », ce fut effectivement « le » livre, dont on a fait un film sans intérêt ; le seul intérêt du livre ? jugé comme porno, imprimé et lu sous le manteau, comme tous les marquis de Sade ! la réédition, très contestée et empreinte de scandales de tous ces livres interdits,, a été l’oeuvre de Jean Jacques Pauvert et Régine Déforges. ce n’est qu’un symbole d’une époque révolu, à connaître non pour une valeur littéraire (qu’il n’a pas) mais par curiosité ethnologique
    bonne rentrée

  3. Comme dit mag, « Histoire d’O » est le témoin d’une époque révolue, mais qu’il faut avoir lue.

  4. C’est déjà l’heure du retour… mince!
    Bon retour alors, bisous!

  5. Une histoire d’O possiblement écrit par un homme sous un pseudo féminin, avec les affres d’une époque et d’une révolution sexuelle en marche. Vous serez déçue, surprise aussi du décalage entre la naiveté, le machisme ambiant, la femme très objet, et la réelle beauté de la vie. Non, c’est à lire, pas à retenir car la découverte libertine (lecture ou non) est bien plus subtile, et les auteurs du 19e ont été plus loin sans porno, sans trash, sans SM.

    Prenez d’autres belles lectures plus savoureuses, plus épicuriennes, plus sensuelles, simplement amoureuses entre deux personnes.

  6. Bon Voyage!
    D’ailleurs, si tu as le temps, j’ai sur mon blog un article « Bhritish », tu verras…

  7. Hello !!!!! j’espère que tu es bien rentré…que tu es bien reposé…bisous

  8. Comment peut-on conseiller la lecture d’Histoire d’O tout en trouvant l’héroïne ridicule ?! Ca semble une piètre façon de se garder d’avoir réellement apprécié le roman, car il s’agit stricto-sensu d’une relation sado-maso ! Funky et irrévérencieuse ta mamie !

    ( je lis ton blog depuis des annnnnééées mais je ne commente que très rarement ^^)

    • Ma grand-mère est une féministe! Elle m’a conseillé ce livre car on discutait de 50 Shades qu’elle a également lu et elle m’a raconté que « L’historie d’O » était bien plus détaillé tout en précisant qu’elle trouvait l’héroïne complètement cruche. Je ne vois pas du tout le souci!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.