Archives de Tag: roman

Chocolat Chaud et Lectures

Bonjour!

Comment allez-vous? J’espère que vous avez passé une très bonne semaine. Je suis très contente d’être en week-end! J’ai des choses sympa de prévu, je vous raconterai…

En attendant, voici un petit ‘truc’ pour un lazy week-end, un délicieux chocolat chaud alcoolisé et à l’orange. J’ai opté pour mon Luxury Hot Chocolate de chez Whittards, un vrai délice.

Au passage, j’ai décidé de garder mes Robbins sur le bureau jusqu’à fin janvier, ils sont bien trop mignons pour être rangés aussi tôt.

e

Et j’y ai ajouté un petit shot de liqueur à l’orange Federica. J’ai trouvé cette liqueur chez Fortnum’s, j’ai été intriquée par cette jolie petite bouteille. Apparemment ça se boit nature ou bien dans le café. Comme je n’aime pas le café, que cela ne tienne, j’ai essayé dans un chocolat chaud et c’était très bon!

d

Ce chocolat était un délicieux accompagnement pour bouquiner un petit peu. Je viens de terminer ‘Maisie Dobbs‘ de Jacqueline Winspear, ceci est en fait le premier roman dans toute une série d’enquêtes. Ces romans sont décrits comme étant l’équivalent anglais des No. 1 Ladies’ Dectective Agency d’Alexander McCall Smith.

b

L’histoire se passe à Londres en 1929, le climat d’après-guerre est décrit avec conviction, on découvre une société traumatisée, où les blessures physiques et émotionnelles sont omniprésentes. C’est dans ce contexte que Maisie, une jeune enquêtrice va découvrir son premier dossier. En effet, un mari inquiet fait appel à ses services, car il soupçonne sa femme de lui tromper. Au cours de l’enquête, Maisie découvre que le cœur de cette femme appartient bien à quelqu’un d’autre, une victime de la guerre. Mais qui est-il et dans quelles circonstances est-il décédé? Maisie va être obligée de revisiter le passé pour le découvrir et notamment il aura lieu de revisiter les horreurs de la guerre, qui lui ont personnellement touché.

a

C’est une histoire étonnamment douce et humaine, où on apprend les choix terribles que la guerre a forcé certains protagonistes à prendre, et l’effet dévastatrice sur toute une communauté. Malgré cela, ce n’est pas une lecture dure ou triste, les situations sont souvent décrites avec humour et on s’attache aux personnages.

c

C’est un roman bien sympathique, intéressante, facile à lire, qui intrigue et qui donne envie de découvrir la suite des enquêtes de Maisie! Je file voir si je peux acheter le deuxième roman.

Bon week-end à vous!

Yes Sister, No Sister

Happy Sunday!

Comment allez-vous? Hier je suis allée me promener et déjeuner avec ma tante, qui habite à Victoria. C’était vraiment paisible et sympathique! Nous avons déjeuné à All Bar One, puis eu le temps de faire quelques boutiques. C’était un plaisir de rentrer pas trop tard puis de regarder un film tranquillement chez moi.

Aujourd’hui s’annonce tout aussi lazy! Les trains ne marchent toujours pas chez moi le dimanche, pour cause de travaux, donc au lieu de passer une bonne heure dans le bus pour me rendre au centre, je passe une journée au calme chez moi.

Au programme: lecture, sieste, e-mails, lessives, rangements et un peu de cuisine. Ce soir le je tente le Steak and Ale Pie de Mary Berry!

13

En ce moment je lis « Yes Sister, No Sister » de Jennifer Craig, le livre m’a été prêté par ma grand-mère, qui est autant intéressée par les années 1950 que moi! Elle aime beaucoup se souvenir de comment les choses étaient pendant son adolescence, alors que moi, je rêve d’un temps plus simple, plus élégant.

Ce livre est vraiment intéressant, et facile à lire. Parfait pour lorsque on a juste envie de se poser au fond du canapé avec une tasse de thé et quelques gâteaux. L’auteure raconte avec brio son temps en tant qu’étudiante infirmière, il y a beaucoup de détails concernant la médecine de l’époque, les différentes façons d’apprendre, les interactions avec les médecins, chirurgiens et patients. C’est particulièrement intéressant de découvrir toute la hiérarchie qui existait au sein de l’hôpital pendant les années 1950. L’auteure décrit de façon charmante son temps à l’hôpital, et insiste sur les petits détails comme les tenues des infirmières et ses interactions avec les supérieurs, mais c’est surtout la camaraderie entre les étudiantes et collègues qui est au sein de ce livre.

12

Si vous vous intéressez à la vie pendant les années 1950, alors je pense que ce livre vous plaira. J’ai passé un très bon moment à le livre!

Je vous souhaite de passer une douce soirée.

Wuthering Heights

Hier soir j’ai regardé l’adaptation cinématographique de ‘Wuthering Heights’, ou ‘Les Hauts de Hurle-Vent’. Maintenant je regrette de ne pas avoir lu le roman de Brontë avant d’avoir vu ce film, car j’aurais bien aimé découvrir cette ambiance gothique, surnaturelle et envoutante d’abord sur papier.

Le roman d’Emily Brontë retrace sur deux générations une histoire d’amour intense et dévastatrice. Le tout commence en 1801 lorsque M. Earnshaw adopte Heathcliff, un jeune garçon, un bohémien, et qu’il accueille au sein de sa famille. Ses deux autres enfants, Catherine et Hindley vont d’abord mépriser le jeune Heathcliff. Cependant, un amour intense et impossible va naître entre Catherine et Heathcliff, ce qui va provoquer disputes et trahisons. Lorsque Heathcliff apprend que Catherine a épousé un autre, il prépare une vengeance diabolique, qui provoque par la suite le décès de Catherine. Cette malédiction pèse sur toute la descendance, et la fille de Catherine tombe amoureuse à son tour du fils de Heathcliff, un homme malade et faible.

C’est avant tout une histoire tragique d’un amour fusionnel mais voué à l’échec, et c’est l’ambiance surnaturelle et mystérieuse qui rend cette histoire passionnante!

J’ai regardé la version de 2009 de Masterpiece Theatre, une adaptation plausible mais qui ne respecte apparemment pas chaque détail du roman de Brontë, qui serait terriblement compliqué à retranscrire à cause de la complexité des faits et des personnages.  Vous pouvez allez voir le site de Masterpiece Classics, où il y a un ‘making of’, très intéressant à regarder!

Je suis tombée sous le charme de Heathcliff, qui est tellement beau et horriblement diabolique!J’ai également aimé les tenues de Catherine, et ses jolies coiffures, ça m’a donné envie d’apprendre à faire de vrais chignons! Quelques captures d’écran pour essayer de vous montrer l’ambiance qui y règne:

Un manoir gothique perdu au milieu du Yorkshire… Les paysages dans le film me donnent envie de découvrir le Yorkshire d’ailleurs, la campagne a l’air tellement sauvage et on sent vraiment l’isolation qui y règne. Bon, je n’aimerais pas du tout y vivre, mais passer une journée à contempler les jolies paysages, pourquoi pas!

Catherine qui parle à Edgar, son futur mari. Remarquez son chignon parfait que je n’arriverais jamais à imiter! Rhaa! J’aime aussi son pendentif en forme de cœur, qu’elle porte tout au long du film.

Le beau Heathcliff qui vient semer le trouble… Il est horriblement et diaboliquement magnifique!

Heathcliff séduit une autre pour faire du mal à Catherine…

…Donc Catherine accuse Heathcliff de la trahir

…Au grand désespoir de Edgar, le mari de Catherine. Qui est beau aussi d’ailleurs, (et qui a plein de jolis foulards!) mais il a un caractère assez ennuyeux.

Je sais qu’il y a eu plusieurs adaptations de Wuthering Heights, aucune qui ne fasse apparemment honneur au roman de Brontë, mais je peux vraiment recommander cette version! Je ne sais pas si c’est sorti en français ou pas, mais en tout cas n’hésitez pas à le regarder si jamais vous avez l’occasion!

Quant à moi, je vais me dépêcher d’acheter le livre!

N.B: Ah oui, j’avais oublié, mais Wuthering Heights a également insipré une chanson terriblement kitsch des années 1970 au refrain assez inoubliable et agaçant. A écouter! Si, si!