Archives de Tag: cinema

Gone Girl

Bonjour!

Comment allez-vous? Ohlàlà, les semaines filent à toute vitesse ! En ce moment je sors tous les soirs, entre la law school deux fois par semaines, les sorties avec Alex et des amis, je suis habituellement pas chez moi avant 22hrs. Je commence à avoir vraiment hâte à mon long week-end d’anniversaire puis aux vacances de Noel pour que je puisse me reposer un peu !

Cette semaine je suis allée voir Gone Girl au cinéma, avec Alex et deux amis. Il est rare que j’aille au cinéma à Londres car je trouve ça vraiment très cher, c’est £16 la place en général alors que l’on peut aller au théâtre, au ballet ou à l’opéra pour pas beaucoup plus. Cependant, comme j’avais lu et beaucoup aimé le livre Gone Girl de Gillian Flynn (« Les Apparences » en français!), j’étais curieuse de voir l’adaptation au cinéma.

Tout d’abord, je vous conseille le film sans hésiter ! Cependant, je vous conseille le livre encore plus donc s’il fallait choisir je vous conseille plutôt la version écrite. Le livre est plus détaillé que le film et on saisit mieux la complexité des personnages grâce à leurs dialogues internes, qui ne sont pas toujours présentes au cinéma.

Gone Girl est un thriller, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, dans une ville du Missouri . Tout commence lorsque Amy, une jeune femme belle et intelligente  (Rosamund Pike) disparait d’une façon mystérieuse le jour de son cinquième anniversaire de mariage. Son mari, Nick (Ben Affleck), alerte la police et l’investigation commence. Au premier regard, Nick et Amy forment un couple modèle, mais petit à petit on découvre leur histoire et on commence à voir qu’il y a quelque chose de plus sinistre dernière cette façade.

A chaque anniversaire de mariage, Amy prépare un jeu de piste pour Nick. A travers les indices laissées par sa femme, la police, et Nick, retracent les derniers pas d’Amy avant sa disparition.  Le jeu devient de plus en plus glauque et on se demande alors qui est vraiment Amy? Son mari est-il impliqué dans sa disparition?

Le film raconte l’histoire exactement comme dans le livre, entre les flash-back des premières rencontres, narrations au présent et extraits du journal intime d’Amy, j’ai été captivé par ce film !  L’ambiance du film est sinistre et on découvres les nombreux rebondissements avec appréhension.

C’est un film vraiment intéressant, parfait pour cette période d’Halloween, n’est-ce pas! 

Je vous souhaite de passer un très bon début de week-end.

A bientôt!

Fall in love with… The Artist

Ce soir, je suis allée voir « The Artist« , un film muet en noir et blanc. « The Artist » raconte les destins croisés de George Valentin, un star Hollywoodien du cinéma muet et de Peppy Miller, une jeune actrice en devenir.

Il est très rare que je vous parle de films,  mais je ne pouvais faire d’impasse sur « The Artist« , car c’est un film que j’ai beaucoup aimé, et que je vous recommande chaudement.

Le film dure 1hr40, mais je n’ai pas vu le temps passer, tellement le film est bien réalisé et l’histoire passionnante. « The Artist » m’a beaucoup fait sourire, et j’ai beaucoup aimé découvrir l’univers Hollywoodien des années 1920 et 1930. Place aux belles robes, aux coiffures fabuleuses et au maquillage soignée pour les dames, et aux jolis costumes pour les hommes. En regardant ce film, impossible de ne pas craquer pour George Valentin, ce star si macho et orgueilleux!

Le film raconte les obstacles à l’histoire d’amour entre George et Peppy. Argent, gloire, célébrité, orgueil et le stress de la vie à Hollywood, à une époque où le monde est en train d’évoluer.

J’ai trouvé ce film terriblement bien joué et réalisé, un véritable chef d’œuvre. La bande-son, les jeux de lumière, d’ombre, les chorégraphies, les scènes omniprésentes avec le chien de George … Tout est réfléchi, symbolique, travaillé. C’est d’ailleurs très étonnant de voir comment une histoire peut être aussi bien racontée sans paroles. C’est un film très original, osé même, et le pari du réalisateur a été incontestablement réussi!

Je vous souhaite de passer une très bonne soirée, et je vous retrouve bientôt! Il est presque l’heure pour moi d’aller faire mes valises, et de reprendre mon rythme de vie Londonien.En préparant mes affaires, j’ai essayé de prendre quelques petites photos, afin de pouvoir vous montrer ce qu’il y avait dans mes souliers à Noël.

***

Juste un petit mot concernant le tirage au sort pour le concours Guy de Jean: j’attends la confirmation de Catherine avant d’annoncer la gagnante!

Belle soirée!

Alice in Wonderland en 3D!

Après avoir longtemps parlé des maquillages spécial Alice, des cocktails servis dans des tasses à thé et des goûters féeriques, ça y est, j’ai enfin vu Alice in Wonderland… Et en 3D s’il vous plait!

C’est d’ailleurs la première fois que je vais au cinéma depuis cet été, et aussi la première fois que je vois un vrai film en 3D! Je peux vous dire que c’est tout simplement spectaculaire, ça vaut vraiment le coup. Je n’ai pas du tout été déçue, je suis même tout à fait ravie! Les personnages et décors sont d’autant plus jolis et impressionnants lorsque le film est visionné en 3D, on se sent ainsi vraiment impliquée dans l’histoire.

J’ai trouvé Alice in Wonderland parfaitement réussie, c’est une adaptation drôle et intelligente, qui à mon avis plaira plus aux adultes qu’aux enfants!

Les costumes sont merveilleux; mention spéciale pour les robes d’Alice et pour les tenues de la méchante Reine… C’est Alice version haute couture! La reine Blanche est aussi terriblement belle et tête en l’air, et son maquillage est à tomber!

Les coiffures et maquillages sont donc absolument spectaculaires, et la musique également très réussie. Si vous avez aimé Charlie et la Chocolaterie, ce film est pour vous!

On retrouve le côté magique et féerique de l’histoire, toutes ces petites absurdités qui se cumulent, les personnalités bien dessinées de chaque personnage… J’ai hâte de revoir ce film afin de pouvoir admirer le travail cinématographique plus en détail!

Je n’ai pas réussi à trouver toutes les robes en photo, mais vous pouvez déjà admirer celle là, qui est absolument superbe. Les détails des tenues sont vraiment remarquables, j’aime!

Moi aussi je veux bien des bas spécial Queen of Hearts!

Merci encore à la Souris Rose pour cette journée!

***

{Par contre j’avais vraiment honte pour les personnes qui étaient au cinéma avec nous; déjà on avait l’impression qu’ils étaient là que pour manger (KFC, McDo, boisson gazeuses, popcorn et bonbons à gogo), du coup ça sentait relativement mauvais, mais en plus ils faisaient du bruit, et le comble… Ils laissent tous leurs déchets derrière eux lorsqu’ils partent! Pas un seul aurait pensé à ramasser le packaging du McDo en partant! Je n’avais jamais vu ça, c’est tout simplement scandaleux!}

Wuthering Heights

Hier soir j’ai regardé l’adaptation cinématographique de ‘Wuthering Heights’, ou ‘Les Hauts de Hurle-Vent’. Maintenant je regrette de ne pas avoir lu le roman de Brontë avant d’avoir vu ce film, car j’aurais bien aimé découvrir cette ambiance gothique, surnaturelle et envoutante d’abord sur papier.

Le roman d’Emily Brontë retrace sur deux générations une histoire d’amour intense et dévastatrice. Le tout commence en 1801 lorsque M. Earnshaw adopte Heathcliff, un jeune garçon, un bohémien, et qu’il accueille au sein de sa famille. Ses deux autres enfants, Catherine et Hindley vont d’abord mépriser le jeune Heathcliff. Cependant, un amour intense et impossible va naître entre Catherine et Heathcliff, ce qui va provoquer disputes et trahisons. Lorsque Heathcliff apprend que Catherine a épousé un autre, il prépare une vengeance diabolique, qui provoque par la suite le décès de Catherine. Cette malédiction pèse sur toute la descendance, et la fille de Catherine tombe amoureuse à son tour du fils de Heathcliff, un homme malade et faible.

C’est avant tout une histoire tragique d’un amour fusionnel mais voué à l’échec, et c’est l’ambiance surnaturelle et mystérieuse qui rend cette histoire passionnante!

J’ai regardé la version de 2009 de Masterpiece Theatre, une adaptation plausible mais qui ne respecte apparemment pas chaque détail du roman de Brontë, qui serait terriblement compliqué à retranscrire à cause de la complexité des faits et des personnages.  Vous pouvez allez voir le site de Masterpiece Classics, où il y a un ‘making of’, très intéressant à regarder!

Je suis tombée sous le charme de Heathcliff, qui est tellement beau et horriblement diabolique!J’ai également aimé les tenues de Catherine, et ses jolies coiffures, ça m’a donné envie d’apprendre à faire de vrais chignons! Quelques captures d’écran pour essayer de vous montrer l’ambiance qui y règne:

Un manoir gothique perdu au milieu du Yorkshire… Les paysages dans le film me donnent envie de découvrir le Yorkshire d’ailleurs, la campagne a l’air tellement sauvage et on sent vraiment l’isolation qui y règne. Bon, je n’aimerais pas du tout y vivre, mais passer une journée à contempler les jolies paysages, pourquoi pas!

Catherine qui parle à Edgar, son futur mari. Remarquez son chignon parfait que je n’arriverais jamais à imiter! Rhaa! J’aime aussi son pendentif en forme de cœur, qu’elle porte tout au long du film.

Le beau Heathcliff qui vient semer le trouble… Il est horriblement et diaboliquement magnifique!

Heathcliff séduit une autre pour faire du mal à Catherine…

…Donc Catherine accuse Heathcliff de la trahir

…Au grand désespoir de Edgar, le mari de Catherine. Qui est beau aussi d’ailleurs, (et qui a plein de jolis foulards!) mais il a un caractère assez ennuyeux.

Je sais qu’il y a eu plusieurs adaptations de Wuthering Heights, aucune qui ne fasse apparemment honneur au roman de Brontë, mais je peux vraiment recommander cette version! Je ne sais pas si c’est sorti en français ou pas, mais en tout cas n’hésitez pas à le regarder si jamais vous avez l’occasion!

Quant à moi, je vais me dépêcher d’acheter le livre!

N.B: Ah oui, j’avais oublié, mais Wuthering Heights a également insipré une chanson terriblement kitsch des années 1970 au refrain assez inoubliable et agaçant. A écouter! Si, si!

« Nouvelle Donne »

« Nouvelle Donne », le premier film de Joachim Trier, un jeune norvégien ayant fait ses études à l’école de cinéma de Londres, a sans doute été le film le plus intéressant que j’ai vu cette année. Deux amis, Erik et Phillip, ont une ambition commune, qui est de devenir écrivains. Le manuscrit d’Erik est rejeté tandis que Phillip devient un symbole de la scène culturelle norvégienne. Cependant, Phillip vit mal son succès, et se retrouve à l’hôpital psychiatrique. « Nouvelle Donne » traduit à la fois l’espoir des rêves de la jeunesse intellectuelle norvégienne, mais sombre dans une ambiance dépressive lorsque le réalisateur démontre les angoisses et la folie liée à la créativité des jeunes écrivains. Joachim Trier a su démontrer les conflits internes des deux amis à travers un travail cinématographique ponctué de flashbacks et de scènes fantasmatiques où la réalité se mêle à l’imagination des personnages.

http://www.nouvelledonne-lefilm.com