A Street Cat Named Bob

Récemment, j’ai redécouvert la lecture pour le plaisir. Lorsque j’étais beaucoup plus jeune je lisais énormément, des centaines de livres par an. Ayant grandi dans la campagne bretonne c’était pratiquement mon unique loisir, un moyen de voyager, de m’instruire, de me cultiver.

A la fac je lisais déjà moins, moins de temps, plus de choses à faire, et toutes mes lectures étaient concentrées sur la recherche académique. Depuis que je travaille c’est la même chose, la majorité de mes lectures se limitent aux articles et magazines juridiques.

Alors que j’attendais à l’aéroport pour aller à Jersey, je ne me sentais pas d’humeur à lire le tas de documents que j’avais apporté avec moi, donc je me suis dirigé vers WHSmith afin de choisir un livre ou deux.

Le premier livre qui me tente est « A Street Cat Named Bob« , tout simplement car je reconnaissais ce joli chat! En effet, Bob appartient à James, un musicien de la rue que je l’ai déjà croisé à Londres plusieurs fois, surtout à Covent Garden.

Intriguée, je lis les premières pages et je tombe tout de suite sous le charme de cette jolie histoire.

James est un Sans Domicile Fixe, qui a un passé quelque peu trouble. Il est logé dans un appartement temporaire grâce à une association. N’ayant pas de domicile fixe ni de travail, il chante dans les rues et vend le Big Issue (magazine Londonien que vendent les SDF pour les aider à remonter la pente). Un jour il trouve un chat blessé dans l’immeuble de son appartement.

Le chat roux semble n’appartenir à personne, James frappe aux portes et essaye de chercher des annonces de chats perdus dans la rue mais en vain. Le chat est maigre, blessé à la patte.

Au bout de quelques jours, James fait entrer le chat dans son appartement, le nourrit de ce qui est à disposition. Le chat est affamé, n’a pas de forces, mais semble apprécier James.

James amène le chat chez le vétérinaire gratuit de Londres, et n’ayant pas d’argent pour les transports en commun il marche pendant 90 minutes avec le chat dans ses bras afin d’y parvenir.  James fait la queue pendant des heures afin que Bob soit vu par le vétérinaire. Les antibiotiques reviennent à quelques dizaines de livres, une grosse somme pour James, qui doit payer en plusieurs fois.

L’histoire est très touchante, on apprend alors que James chante à la rue pendant encore plus longtemps que d’habitude afin de pouvoir payer les médicaments et le nourriture du chat.

Très rapidement, Bob commence à suivre James lorsqu’il sort de l’appartement. Un jour, alors que James traverse une grande rue, il est étonné de voir Bob à ses côtés. Inquiet, il le prend dans ses bras, et Bob monte tout de suite sur ses épaules.

Bob semble ne plus avoir envie de quitter James, et plusieurs fois par semaine James emmène son chat avec lui pour vendre le Big Issue.

Avec Bob à ses côtés, James a tout de suite plus de succès dans les rues, mais rencontre également des personnes hostiles et violentes. Le livre est rempli d’anecdotes par rapport à la vie à la rue, il y a des petites histoires mignonnes et adorables, mais également des faits troublants.

Grâce à des photos et des vidéos postés en-ligne, James devient une sensation sur internet, mais n’ayant pas d’ordinateur il n’était pas du tout au courant. Ce n’est que quand des écoliers lui demandent si le chat est bien « Street Cat Bob » qu’il commence à se poser des questions.

D’une chose à l’autre, James commence à être un peu plus connu, et tente de sortir de la misère grâce à ce premier livre.

Je vous conseille ce livre sans aucun souci, j’ai absolument adoré l’histoire! Cette histoire est touchante, très inspirante et décrit d’une jolie façon le tissage du lien entre James et Bob. James était auparavant drogué et dormait à la rue, Bob lui a permis d’avoir des buts et prendre responsabilité pour autrui. Ce livre m’a aussi permis d’avoir un aperçu de la vie à Londres à la rue, une vie tellement dure et différente de la mienne.

L’histoire est écrite d’une façon très simple et ce livre se lit tout seul. En une soirée et une matinée, j’avais terminé l’histoire! Le livre est un peu plus cher que la norme (environ £14 je crois) mais j’espère que la vente de « A Street Cat Named Bob » va pouvoir aider James. Pour ma part j’ai ensuite donné à mon père pour qu’il puisse le lire!

Pour l’instant le livre n’a pas été traduit en français, mais c’est écrit d’une façon tellement simple que vous n’aurez aucun souci pour le lire et le comprendre si vous avez l’habitude des média anglais.

Bonne semaine!

28 réponses à “A Street Cat Named Bob

  1. C’est une belle histoire, je crois que je vais offrir ce livre à ma mère ! Bises.

  2. Quelle histoire touchante, je crois que je commanderai ce livre. Et si aça peut aider quelqu’un c’est encore mieux

  3. Jolie histoire, c’est magnifique cette relation merci de nous la faire partager, je n’en avais jamais entendu parler

  4. Coincidence, moi non plus je n’ai plus guère que des lectures qui ont un rapport avec ma profession et il depuis quelques jours (semaines…?) je recommence à lire sur des sujets plus variés comme je le faisais étant ado.
    Merci pour ce conseil lecture Madeleine! L’histoire est touchante et donne envie d’ouvrir le bouquin. En plus Bob a une bouille adorable!

  5. ça à l’air d’être une chouette histoire, et j’adore les chats, je verrais à mon prochain passage à londres (qui ne devrait plus tarder j’espère!)

  6. J’adore lire et quand j’étais à la fac j’étais comme toi, moins de temps, trop de choses à faire…puis j’ai commencé à travailler et j’essaie le soir avant d’éteindre les lumières de lire au moins quelques pages =)
    Quelle belle histoire….j’espère de tout coeur qu’il pourra s’en sortir et que leur vie a tous deux s’améliorera =)
    Mercii à toi d’en parler

    • De rien! Le soir je n’ai pas souvent beaucoup de temps pour moi… Je rentre tard du boulot, le temps de préparer à manger, prendre une douche et vérifier mes mails, il est l’heure d’aller dormir! J’aime également lire avant d’aller dormir, je le faisais tout le temps lorsque j’étais plus jeune 🙂

  7. Superbe histoire, j’ai très envie de la lire! Merci!

  8. Une bien jolie histoire ! Mon anglais n’est pas très fluent mais je vais surement tenter de le lire.

  9. La façon dont tu en parles nous donne bien envie de plonger dans cette histoire vraie en tous cas !! et comme je suis une mémère à chats ….

  10. En ce qui concerne les personnes aimant la littérature, quelque soit leur niveau de vie ou d’études, elles suivent toutes le même chemin, happées par la vie « active », elle s’éloigne peu à peu de cette source infinie de richesses….
    Bon choix de livre, qui donne un éclairage nouveau sur ton humanité… chaque chose en son temps, et un temps pour chaque chose…

  11. « elles s’éloignent » : excuses mes fautes de grammaire ou d’orthographe, je suis meilleur au stylo qu’au clavier… 😉

  12. Ce livre a l’air très émouvant ! ça me tente bien mais hélas je ne lis pas en VO … je vais y réfléchir car c’est peut-être l’occasion de m’y mettre et de faire une bonne action ^_^

  13. Quelle histoire touchante, j’ai très envie de lire ce livre, et tant mieux s’il n’est pas encore traduit en français, ça me permettra de travailler mon anglais, hop sur ma wishlist! 🙂
    En plus j’adore les chats roux, difficile de ne pas craquer pour ce matou des rues! ^^
    J’ai pris pour habitude lire tous les soirs avant de me coucher, mais souvent la fatigue me gagne rapidement et je n’ai le temps de lire qu’une dizaine de pages, autrefois je lisais bien plus, mais bon je sais que l’ordi y est pour beaucoup.
    Passe une bonne fin de semaine, bisous!

  14. Une porte sur deux continents

    C’est une très belle histoire et j’ai bien envie de me plonger dans ce livre après avoir lu ton billet pour connaitre tous les détails ! Bises

  15. Il est écrit en français et c’est un pur bonheur. Ayant moi même des chats j’ai été émue aux larmes de lire cette bouleversante et merveilleuse histoire. Je la recommandé à tous mes proches et mes amis, je l’ai déjà fait lire à mon époux

  16. LABORDE-CLAUSTRES marie

    Quelle merveilleuse et émouvante histoire de deux etres d’exeption !! Je l’ai lue en français dans un premier temps et maintenant je vais lire la VO.
    J’adore les chats et Bob semble particulièrement doué d’intelligence, en plus d’etre magnifique…
    Beaucoup d’admiration et de sympathie pour James au grand cœur, qui mérite après une vie si dure, une belle place au soleil avec son « bébé »..

    J’aimerais tant les rencontrer, partager des moments avec eux…Il y a tant de tendresse dans ce récit, je le conseille à tous les amoureux des chats et des gens qui les aiment…Pour çà il faut que j’aille à Londres, à moins qu’en attendant, je puisse communiquer avec james & Bob par mail, s’ils ont une adresse..;Qui sait??.Je pourrais leur envoyer des petits cadeaux..

    Many hugs for Bob and James..

    Marie from Bordeaux France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.