Going home for Christmas

Je viens de réserver mes billets pour rentrer en France pour Noël, je vais chez mes parents, à la campagne, en Bretagne. A Noël nous ne serons que quatre: mes parents, mon frère, moi-même… et le chat bien sûr, donc ça va être vraiment très très calme.

A Durham tout ferme complétement à Noël, et la ville devient vraiment un village-fantôme. Les étudiants ont un mois de vacances, et il n’y a jamais de partiels au mois de janvier ici, donc pas de révisions, donc bibliothèques fermées… Le Château sera complétement fermé aussi, les chambre vides, pas de visites guidées, et ils ne louent même pas les chambres étudiantes aux touristes cette année. Donc heureusement que je ne reste pas!

Je pars de Durham le 18 décembre, et je ne reviens que le 13 janvier, quelques jours avant la graduation. Ensuite il y aura cette fameuse remise des diplômes, puis je rends mon appartement fin janvier, je déménage mes affaires à Londres, et ensuite je dois trouver un travail!

Ce programme me fait forcément angoisser d’avance, je n’ai pas particulièrement envie de quitter Durham mais en même temps ça ne sert à rien de rester dans ce village étudiant si je ne suis plus attachée à la fac. Argh. J’ai l’impression de partir un peu dans l’inconnu, et Dieu sait c’est quelque chose que je déteste! J’ai toujours préféré planifier les choses en avance, et là, pour la première fois de ma vie je ne sais pas vraiment où je vais, ni ce que je vais trouver dans la capitale. Au moins j’ai quelques points de repère à Londres: un peu de famille, une maison vide… Mais bon, ce n’est vraiment pas idéal!

Pendant les trois semaines en France je serais loin de tout et je vais pouvoir me concentrer sur les recherches de boulot à Londres via les annonces postées sur internet, parce qu’à Durham, entre le travail au Château, les rendez-vous pénibles qui me prennent tout mon temps, les quelques petites sorties, le tri que je fais dans mes affaires en vue du déménagement… J’ai plus qu’un peu du mal à me concentrer. Et c’est peut être idiot, mais à  Durham, à 15hrs30 maxi il fait nuit noire, et ça joue horriblement sur ma motivation et sur mon humeur!

En France je n’ai donc pas prévu de faire grand chose à part  chercher du travail, bouquiner, jouer avec mon chat, rester au coin du feu, voir une copine ou deux si possible, peut être faire un promenade autour du village… Finalement, ce Noël simple et traditionnel me convient bien!

Et votre Noël, vous le voyez comment?

***

Aujourd’hui je voulais également partager une recette avec vous, car c’est de saison! C’est la recette du Christmas Cake de Mummy, que j’avais déjà publié ici au mois de janvier, mais Noël était déjà passé et il était trop tard pour que vous puissiez en profiter! Aujourd’hui je vous redonne donc cette recette, au cas où vous avez envie de faire un Christmas Cake cette année!

Le Christmas cake est une spécialité anglo-saxonne, qui trouve toujours sa place à côté du Christmas pudding le jour de Noël. Cependant, en général, on commence à préparer ce gâteau au début du mois de décembre, car sa réalisation se fait en plusieurs étapes. Donc si vous souhaitez avoir un Christmas Cake anglo-saxon pour votre repas de Noël, il faut déjà commencer à songer à la préparer!

J’ai souvent entendu dire que chaque famille britannique qui se respecte avait SA recette traditionnelle, et nous ne sommes pas une exception à la règle. Notre Christmas cake se compose d’une base de gâteau aux fruits secs au cognac et d’amandes, cependant vous pouvez trouver bien d’autres recettes sur internet qui comportent du golden syrup, treacle, rhum ou whisky par exemple. Traditionnellement, lors de la confection du gâteau, chaque membre de la famille doit venir touiller la mixture, et faire un vœu en même temps.

Ingrédients:

Pour le gâteau:

  • 150g beurre
  • 150g sucre en poudre
  • 3 œufs
  • 225g farine + levure chimique
  • 300g de fruits secs (raisins blonds et noirs, abricots, figues, cerises…)
  • 100g de poudre d’amandes
  • 50g amandes entiers
  • quelques gouttes de cognac
  • Vous pouvez également ajouter des écorces d’orange et de citron, et de la cannelle si vous le souhaitez.

Pour le glaçage:

  • de la pâte d’amande
  • de la confiture d’abricots
  • 450g sucre glace
  • deux blancs d’œufs

Première étape:

  1. 24 heures avant la préparation du gâteau, mettre tous vos fruits secs dans un petit saladier et recouvrir de cognac. Protéger vos fruits avec du film alimentaire et laisser reposer au frigo.

Deuxième étape:

  1. Faire préchauffer votre four à 170°C
  2. Beurrer et tapisser votre moule à gâteau de papier sulfurisé. Préparer un disque de papier sulfurisé afin de protéger l’extrémité du gâteau.
  3. Mettre le beurre ramolli ainsi que le sucre dans un saladier, bien mélanger.
  4. Battre les œufs un par un avant de les ajouter à la mixture.
  5. Ajouter délicatement la farine et sa levure chimique en utilisant une cuillère pour touiller.
  6. Ajouter enfin les fruits secs, les amandes et la poudre d’amande. N’oubliez pas de faire un vœux!
  7. Vous pouvez éventuellement rajouter un peu de lait à la mixture si elle semble trop sèche.
  8. Verser la pâte dans votre moule et faire cuire pendant environ deux heures, sans oublier de protéger le Christmas cake avec le disque de papier sulfurisé pour éviter que le gâteau brûle.
  9. Attendez que le gâteau refroidisse et emballez-le dans du papier aluminium. Le gâteau se conserve ainsi une ou deux semaines jusqu’à la prochaine étape.

Troisième étape:

  1. Badigeonner votre Christmas cake de confiture. Nous utilisons de la confiture d’abricot. Recouvrir la gâteau de pâte d’amande.  Laisser sécher le  gâteau à l’air libre pendant 24 heures.

Quatrième étape:

  1. Monter les blancs d’œufs en neige. Il est préférable d’utiliser un batteur électrique! Ajouter le sucre glace petit à petit. Le glaçage doit former des piques.
  2. Verser le glaçage sur le gâteau, et décorer à votre guise!

Voilà le Christmas Cake de l’année dernière:


33 réponses à “Going home for Christmas

  1. cette année, je fais celui ci!!
    😉

    De grosses bises!! Et courage…j’ai bien compris comme il est difficile pour toi de quitter ton université:

  2. Comme je comprends ton angoisse de partir pour l’inconnu ! C’est terriblement inquiétant, mais ce ne sera le cas que pour un certain temps : très vite, tu prendras tes marques, certaines habitudes, et je te fais confiance pour trouver rapidement du travail (et je sais également que c’est très désagréable d’entendre ce genre de phrase, désolée !!).

    Ton programme pour Noël te permettra de te reposer, de préparer ton saut vers l’inconnu, afin que justement, ce soit moins « flippant » ! Et du repos, c’est toujours bon à prendre !

    Pour le Xmas pudding, je suis d’accord avec toi, chaque famille a sa recette ! Ma grand-mère irlandaise ne le faisait pas du tout de la même manière qu’une autre personne de ma famille ! En revanche, je ne connaissais pas l’existence du Xmas cake ! Au moins, la recette que tu nous a posté ne contient pas une liste d’ingrédients d’une page !
    J’avais essayé une fois une recette proche de ma grand-mère, mais l’étape la plus difficile, la suspension du gâteau dans l’appart avait été loupée. Au lieu de sécher, il avait moisi ! un jour, j’aurais le temps de me plonger sur les techniques ! Et puis, soyons honnêtes, le Xmas pudding, ça se prépare au plus tard en septembre !!!! 😉

    • Merci pour ton gentil commentaire! Oui, si j’arrive à trouver un travail qui me convient, le reste suivra j’en suis certaine… C’est juste que ça risque d’être difficile et bizarre au début, le temps de trouver mes repères et de me lancer dans la vie active. Pourtant j’ai tellement envie de connaître la vie dans la capitale… Bref. On verra comment ça se passe!

      Je ne connais personne qui fait son propre Christmas pudding, mais j’avoue que ça m’a fait rire, le coup de ton pudding qui moisi!! héhé… Déjà que le Christmas Cake est long à préparer, le pudding je n’imagine même pas s’il faut commencer au mois de septembre…

      Plein de bisous!

      • Le plus long dans la préparation, c’est de trouver tous les ingrédients !
        ma grand-mère passait 2 jours minimum à les acheter tous !

        après, le grand drame, ça a été au moment de la vache folle : plus moyen d’obtenir de la graisse de bœuf !!! il fallait donc faire le pudding avec de la margarine, et c’était beaucoup moins bon !
        j’ai essayé la graisse de bœuf, mais j’avais rien compris à son utilisation dans le gâteau, faudrait que je prenne des cours !

  3. Je fais comme toi, je rentre chez mes parents, je ne reviens que la veille de la reprise du boulot et des examens 🙂

    Je comprends que l’inconnu te fasse peur, en tous cas tu sais qu’on est là pour toi 🙂

    Bisous !

  4. hum ça m’a l’air délicieux!!!
    mon noël, est trop compliqué tous les ans c’est pareil et c’est trop
    l’an dernier la crise de fois ne m’est pas venue pour rien la douzaine d’huitres en première entrée n’est pas passée le 25, ou c’était peut être la deusième entrée avant le plat…????
    ou encore le deuxième dessert!!!
    mais j’aime quand même retrouvé tout le monde,
    le seul problème: on mange trop!!!
    j’espère que tes fêtes seront comme tu le souhaites!!!

    • Ha oui c’est vrai qu’on peut manger trop, j’ai l’habitude d’abuser des chocolats, ce qui n’est jamais terrible!
      J’espère que tu ne seras pas malade cette année! Le tout c’est de profiter des fêtes, mais avec modération! 🙂

      Bisous!

  5. ps: pas de soucis pour londres, une nouvelle ville s’ouvre à toi c’est superbe!!!!

  6. Merci pour la recette!
    Pour Londres, ce sera une nouvelle aventure, mais je suis sure que tu vas vite t’acclimater. En tout cas c’est bien que tu aie déjà quelques points de repère, si tu as une maison où loger, ce sera du stress en moins (parceque trouver un logement à Londres, j’imagine que ça ne doit pas être aisé, les prix sont tellement elevés.)
    Je te souhaite de trouver un travail intéressant, et pourquoi pas un charmant Londonien au passage 😉

    • Oui j’ai déjà quelques points de repère, c’est bien pour ça que j’ai envie de m’installer dans la capitale, car c’est une ville qui ne m’est pas complétement étrangère… Ça me semble logique d’aller là-bas vu que j’ai plus de chances de trouver un emploi intéressant…
      Oui les prix sont élevés, mais c’est moins pire qu’à paris!

      Bisous

  7. Je serai seule pour Noël. Ma mère vient d’entrer en maison de retraite, je ne sais pas si je pourrais la prendre chez moi… Etre seule ne me fait pas peur, j’ai simplement de la peine pour ma mère qui a tant aimé les siens et qui lui rendent si peu…
    Pardon pour ce com triste.

    • Oh j’espère que ça va aller quand même et que tu arriveras à voir ta maman le jour de Noël, même si tu ne passes pas la période des fêtes complètement avec elle…
      Bisous, et bon courage!

  8. Miam!! Il a l’air délicieux ce petit gâteau! Je vais sans aucun doute l’essayer 😉

    Courage pour Londres!! je pense que çà va être le début d’une grande (et de préférence longue) aventure!çà fait toujours peur au début de se lancer dans l’inconnu, mais on en revient souvent grandie et ravie!

  9. Bonne chance pour Londres !

    Je rentre aussi en France pour Noel, et ce sera aussi en famille. Parents, soeur, bouquins, lecture devant la cheminée et bon repas 🙂

  10. Je te souhaite de très bonne fête de Noel en famille.
    Pour moi ce sera quelques jours à la campagne chez mon père avec mon conjoint, ma sœur et son conjoint, au programme lecture, ballade en foret et plaisir d’être ensemble.

    Bon courage pour tes recherches d’emploi, je comprends que cela t’angoisses mais tu seras ensuite ravie d’avoir réussi ce challenge !

  11. Je viens de lire tes derniers articles et je me suis régalée! Où habite tu en Bretagne si ce n’est pas trop indiscret? Bon anniversaire en retard après l’avoir dit en avance 😉 bisous!

    • @ July: Hello! J’habite à la campagne, dans un village perdu entre Vannes et Pontivy. Je suis à une heure 30 de Rennes et à 2 hrs (en voiture) et Nantes…
      Voilà voilà 🙂

      Merci, et bisous!

  12. Trois semaines de coupure, ca va te permettre de te preparer au depart. Et puis l’inconnu, c’est excitant !! Qui sait ce que tu vas trouver? Un cheri, un super travail, de nouveaux amis… Ce n’est jamais facile de quitter sa vile, mais tu y retourneras ! En attendant, tu en as une toute nouvelle a decouvrir, a aimer, et a quitter, un jour…

  13. Un gâteau à la graisse de boeuf… Moi je veux goûter!
    En attendant, je t’enterais bien le cake, je vais demander à saint Nicolas de m’apporter du temps pour celà.

  14. Noël familial aussi, comme chaque année chez moi ça va être repas très copieux à une heure tardive… Et exceptionnellement, jour de l’an en famille également !

  15. Ton Christmas Cake me donne envie d’essayer!
    Cette année, je fêterai Noël trois fois: un Noël entre amis avant Noël, avec sapin et cadeaux tout de même (le principe: chacun amène un cadeau qui doit plaire à tout le monde et on tire au sort!), le Réveillon du 24 avec ma famille et le repas du 25 à midi avec la famille de Chéri!
    Hé hé 🙂
    Tu as bien de la chance d’aller vivre à Londres, je rêverai d’y habiter!

  16. Beau blog! Je vais suivre … au revoir!

  17. Pingback: Pêle-mêle « Smokethorn

  18. Bonsoir, je découvre votre blog et…… j’adore ! Du bonheur à parcourir. Je me suis permis de vous emprunter une carte ancienne pour illustrer un article. J’aimerais mettre votre blog dans mes liens si vous m’y autorisez.
    À très bientôt.
    Nathalie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.