Archives de Tag: Noël anglo-saxon

Logs on the fire and gifts on the tree

‘Twas the night before Christmas, when all through the house
Not a creature was stirring, not even a mouse;
The stockings were hung by the chimney with care,
In hopes that St. Nicholas soon would be there.

Dans la salle à manger, des guirlandes se faufilent entre les tulipes de couleur pourpre, et le deuxième sapin triomphe fièrement avec ses rubans roses et argentés. Au somment du sapin, une très grosse fleur blanche, so chic!

Dans le salon, le miroir baroque domine, dans le reflet on aperçoit un tout petit bout de la cheminée avec ses décorations de Noël et ses bougeoirs féeriques.

Cette année le festin de Noël était composé d’un apéritif bien-sûr, où il y avait du Buck’s Fizz pour tout le monde (jus d’orange et Champagne), des mini canapés au fromage, et des toasts de saumon fumé sur un lit de crème fraîche citronné.

Pour le Christmas dinner, tournedos de bœuf au sauce Cranberry! En guise de dessert, pas de bûche, mais le Christmas pudding traditionnel, flambé à l’Armagnac et accompagné de crème épaisse que nous avons ramené d’Angleterre. Le Christmas pudding est un gâteau très dense composé de fruits secs et d’épices. Très très lourd mais tellement bon!

Pour terminer, dégustation de fromages (du Cheddar artisanal, miam miam!) accompagné d’un petit verre de Porto.

Oh, il ne faut pas non plus oublier le gâteau de Noël, notre Christmas Cake, qui est absolument délicieux cette année! J’avais déjà divulgué la recette de Mummy ici. Cette année des griottines au Kirsch sont venus se glisser dans le gâteau et le glaçage est à l’Armagnac. Des figurines en pâte d’amande décorent joliment le gâteau,et donnent une touche moderne à cette tradition britannique. Le gâteau se déguste tout au long des fêtes!

J’espère que vous avez bien fêtés Noël et que vous êtes régalés également!

Going home for Christmas

Je viens de réserver mes billets pour rentrer en France pour Noël, je vais chez mes parents, à la campagne, en Bretagne. A Noël nous ne serons que quatre: mes parents, mon frère, moi-même… et le chat bien sûr, donc ça va être vraiment très très calme.

A Durham tout ferme complétement à Noël, et la ville devient vraiment un village-fantôme. Les étudiants ont un mois de vacances, et il n’y a jamais de partiels au mois de janvier ici, donc pas de révisions, donc bibliothèques fermées… Le Château sera complétement fermé aussi, les chambre vides, pas de visites guidées, et ils ne louent même pas les chambres étudiantes aux touristes cette année. Donc heureusement que je ne reste pas!

Je pars de Durham le 18 décembre, et je ne reviens que le 13 janvier, quelques jours avant la graduation. Ensuite il y aura cette fameuse remise des diplômes, puis je rends mon appartement fin janvier, je déménage mes affaires à Londres, et ensuite je dois trouver un travail!

Ce programme me fait forcément angoisser d’avance, je n’ai pas particulièrement envie de quitter Durham mais en même temps ça ne sert à rien de rester dans ce village étudiant si je ne suis plus attachée à la fac. Argh. J’ai l’impression de partir un peu dans l’inconnu, et Dieu sait c’est quelque chose que je déteste! J’ai toujours préféré planifier les choses en avance, et là, pour la première fois de ma vie je ne sais pas vraiment où je vais, ni ce que je vais trouver dans la capitale. Au moins j’ai quelques points de repère à Londres: un peu de famille, une maison vide… Mais bon, ce n’est vraiment pas idéal!

Pendant les trois semaines en France je serais loin de tout et je vais pouvoir me concentrer sur les recherches de boulot à Londres via les annonces postées sur internet, parce qu’à Durham, entre le travail au Château, les rendez-vous pénibles qui me prennent tout mon temps, les quelques petites sorties, le tri que je fais dans mes affaires en vue du déménagement… J’ai plus qu’un peu du mal à me concentrer. Et c’est peut être idiot, mais à  Durham, à 15hrs30 maxi il fait nuit noire, et ça joue horriblement sur ma motivation et sur mon humeur!

En France je n’ai donc pas prévu de faire grand chose à part  chercher du travail, bouquiner, jouer avec mon chat, rester au coin du feu, voir une copine ou deux si possible, peut être faire un promenade autour du village… Finalement, ce Noël simple et traditionnel me convient bien!

Et votre Noël, vous le voyez comment?

***

Aujourd’hui je voulais également partager une recette avec vous, car c’est de saison! C’est la recette du Christmas Cake de Mummy, que j’avais déjà publié ici au mois de janvier, mais Noël était déjà passé et il était trop tard pour que vous puissiez en profiter! Aujourd’hui je vous redonne donc cette recette, au cas où vous avez envie de faire un Christmas Cake cette année!

Le Christmas cake est une spécialité anglo-saxonne, qui trouve toujours sa place à côté du Christmas pudding le jour de Noël. Cependant, en général, on commence à préparer ce gâteau au début du mois de décembre, car sa réalisation se fait en plusieurs étapes. Donc si vous souhaitez avoir un Christmas Cake anglo-saxon pour votre repas de Noël, il faut déjà commencer à songer à la préparer!

J’ai souvent entendu dire que chaque famille britannique qui se respecte avait SA recette traditionnelle, et nous ne sommes pas une exception à la règle. Notre Christmas cake se compose d’une base de gâteau aux fruits secs au cognac et d’amandes, cependant vous pouvez trouver bien d’autres recettes sur internet qui comportent du golden syrup, treacle, rhum ou whisky par exemple. Traditionnellement, lors de la confection du gâteau, chaque membre de la famille doit venir touiller la mixture, et faire un vœu en même temps.

Ingrédients:

Pour le gâteau:

  • 150g beurre
  • 150g sucre en poudre
  • 3 œufs
  • 225g farine + levure chimique
  • 300g de fruits secs (raisins blonds et noirs, abricots, figues, cerises…)
  • 100g de poudre d’amandes
  • 50g amandes entiers
  • quelques gouttes de cognac
  • Vous pouvez également ajouter des écorces d’orange et de citron, et de la cannelle si vous le souhaitez.

Pour le glaçage:

  • de la pâte d’amande
  • de la confiture d’abricots
  • 450g sucre glace
  • deux blancs d’œufs

Première étape:

  1. 24 heures avant la préparation du gâteau, mettre tous vos fruits secs dans un petit saladier et recouvrir de cognac. Protéger vos fruits avec du film alimentaire et laisser reposer au frigo.

Deuxième étape:

  1. Faire préchauffer votre four à 170°C
  2. Beurrer et tapisser votre moule à gâteau de papier sulfurisé. Préparer un disque de papier sulfurisé afin de protéger l’extrémité du gâteau.
  3. Mettre le beurre ramolli ainsi que le sucre dans un saladier, bien mélanger.
  4. Battre les œufs un par un avant de les ajouter à la mixture.
  5. Ajouter délicatement la farine et sa levure chimique en utilisant une cuillère pour touiller.
  6. Ajouter enfin les fruits secs, les amandes et la poudre d’amande. N’oubliez pas de faire un vœux!
  7. Vous pouvez éventuellement rajouter un peu de lait à la mixture si elle semble trop sèche.
  8. Verser la pâte dans votre moule et faire cuire pendant environ deux heures, sans oublier de protéger le Christmas cake avec le disque de papier sulfurisé pour éviter que le gâteau brûle.
  9. Attendez que le gâteau refroidisse et emballez-le dans du papier aluminium. Le gâteau se conserve ainsi une ou deux semaines jusqu’à la prochaine étape.

Troisième étape:

  1. Badigeonner votre Christmas cake de confiture. Nous utilisons de la confiture d’abricot. Recouvrir la gâteau de pâte d’amande.  Laisser sécher le  gâteau à l’air libre pendant 24 heures.

Quatrième étape:

  1. Monter les blancs d’œufs en neige. Il est préférable d’utiliser un batteur électrique! Ajouter le sucre glace petit à petit. Le glaçage doit former des piques.
  2. Verser le glaçage sur le gâteau, et décorer à votre guise!

Voilà le Christmas Cake de l’année dernière: