Archives de Tag: Covent Garden

The Queen’s Jubilee

Londres est en tenue de fête! Hier soir après le travail j’ai décidé de me promener un petit peu, je n’avais aucune idée précise en tête, juste une envie de me balader et de prendre l’air.

J’ai traversé Mayfair pour arriver à Piccadilly Circus. Ensuite j’ai poursuivi ma promenade jusqu’à Leicester Square, où j’ai enfin pu admirer la nouvelle place. Ensuite je me suis dirigé vers Covent Garden, où j’ai fait un tour des boutiques, du marché et où je me suis arrêtée afin de prendre une petite gourmandise. J’ai ensuite été voir près de Trafalgar Square puis j’ai fait le chemin inverse avant de reprendre le métro.

Il y a tellement de drapeaux partout, Londres est vraiment de bonne humeur ce week-end! Vive la Reine!

Le si joli Fortnum & Mason, dont la façade a été retravaillé pour le Jubilee:

Sur la photo ci-dessus vous pouvez voir l’horloge. A chaque heure la cloche sonne, les petites portes s’ouvrent et des figurines sortent danser. C’est incroyablement magique.

En se baladant le long de Regent Street et du Trocadero, des énormes Union Jack:

Et voici la version China Town, des énormes lampes ainsi que les deux drapeaux:

La nouvelle fontaine de Leicester Square:

Un véritable havre de paix! J’aime beaucoup les petites fontaines également.

Les pubs sont joliment décorés avec fleurs, bunting et drapeaux:

La plupart des boutiques se prêtent au jeu, j’aime beaucoup la version Aspinal of London:

Et les boutiques les plus audacieuses redécorent carrément leur façade pour l’occasion!

Le marché de Covent Garden est divinement bien décoré:

Et après cette promenade je n’ai pas pu résister à Ella’s Bakery, surtout lorsque j’ai vu leurs cupcakes « God Save the Queen! »

Adorable, n’est-ce pas?  Pour ma part j’ai penché pour un Chocolate Peanut Butter cupcake, quel délice! Le meilleur cupcake au Peanut Butter de Londres.

J’espère que ce petit aperçu de Londres vous a plu!

Aujourd’hui je me suis réveillé quelque peu tard, puis j’ai passé la matinée à lire au lit. J’avais vraiment besoin de dormir et de me reposer, ma semaine a été très longue. Cet après-midi je suis allée me promener à Harrow, il y avait des Street Party près de chez moi, beaucoup de rues étaient bloquées. Je suis allée faire les boutiques, les courses. J’ai trouvé le livre du Primrose Bakery archi-soldé donc je me suis fait plaisir.

Demain je retrouve mes amis pour une journée de fête, j’ai hâte!

God Save the Queen!

A Street Cat Named Bob

Récemment, j’ai redécouvert la lecture pour le plaisir. Lorsque j’étais beaucoup plus jeune je lisais énormément, des centaines de livres par an. Ayant grandi dans la campagne bretonne c’était pratiquement mon unique loisir, un moyen de voyager, de m’instruire, de me cultiver.

A la fac je lisais déjà moins, moins de temps, plus de choses à faire, et toutes mes lectures étaient concentrées sur la recherche académique. Depuis que je travaille c’est la même chose, la majorité de mes lectures se limitent aux articles et magazines juridiques.

Alors que j’attendais à l’aéroport pour aller à Jersey, je ne me sentais pas d’humeur à lire le tas de documents que j’avais apporté avec moi, donc je me suis dirigé vers WHSmith afin de choisir un livre ou deux.

Le premier livre qui me tente est « A Street Cat Named Bob« , tout simplement car je reconnaissais ce joli chat! En effet, Bob appartient à James, un musicien de la rue que je l’ai déjà croisé à Londres plusieurs fois, surtout à Covent Garden.

Intriguée, je lis les premières pages et je tombe tout de suite sous le charme de cette jolie histoire.

James est un Sans Domicile Fixe, qui a un passé quelque peu trouble. Il est logé dans un appartement temporaire grâce à une association. N’ayant pas de domicile fixe ni de travail, il chante dans les rues et vend le Big Issue (magazine Londonien que vendent les SDF pour les aider à remonter la pente). Un jour il trouve un chat blessé dans l’immeuble de son appartement.

Le chat roux semble n’appartenir à personne, James frappe aux portes et essaye de chercher des annonces de chats perdus dans la rue mais en vain. Le chat est maigre, blessé à la patte.

Au bout de quelques jours, James fait entrer le chat dans son appartement, le nourrit de ce qui est à disposition. Le chat est affamé, n’a pas de forces, mais semble apprécier James.

James amène le chat chez le vétérinaire gratuit de Londres, et n’ayant pas d’argent pour les transports en commun il marche pendant 90 minutes avec le chat dans ses bras afin d’y parvenir.  James fait la queue pendant des heures afin que Bob soit vu par le vétérinaire. Les antibiotiques reviennent à quelques dizaines de livres, une grosse somme pour James, qui doit payer en plusieurs fois.

L’histoire est très touchante, on apprend alors que James chante à la rue pendant encore plus longtemps que d’habitude afin de pouvoir payer les médicaments et le nourriture du chat.

Très rapidement, Bob commence à suivre James lorsqu’il sort de l’appartement. Un jour, alors que James traverse une grande rue, il est étonné de voir Bob à ses côtés. Inquiet, il le prend dans ses bras, et Bob monte tout de suite sur ses épaules.

Bob semble ne plus avoir envie de quitter James, et plusieurs fois par semaine James emmène son chat avec lui pour vendre le Big Issue.

Avec Bob à ses côtés, James a tout de suite plus de succès dans les rues, mais rencontre également des personnes hostiles et violentes. Le livre est rempli d’anecdotes par rapport à la vie à la rue, il y a des petites histoires mignonnes et adorables, mais également des faits troublants.

Grâce à des photos et des vidéos postés en-ligne, James devient une sensation sur internet, mais n’ayant pas d’ordinateur il n’était pas du tout au courant. Ce n’est que quand des écoliers lui demandent si le chat est bien « Street Cat Bob » qu’il commence à se poser des questions.

D’une chose à l’autre, James commence à être un peu plus connu, et tente de sortir de la misère grâce à ce premier livre.

Je vous conseille ce livre sans aucun souci, j’ai absolument adoré l’histoire! Cette histoire est touchante, très inspirante et décrit d’une jolie façon le tissage du lien entre James et Bob. James était auparavant drogué et dormait à la rue, Bob lui a permis d’avoir des buts et prendre responsabilité pour autrui. Ce livre m’a aussi permis d’avoir un aperçu de la vie à Londres à la rue, une vie tellement dure et différente de la mienne.

L’histoire est écrite d’une façon très simple et ce livre se lit tout seul. En une soirée et une matinée, j’avais terminé l’histoire! Le livre est un peu plus cher que la norme (environ £14 je crois) mais j’espère que la vente de « A Street Cat Named Bob » va pouvoir aider James. Pour ma part j’ai ensuite donné à mon père pour qu’il puisse le lire!

Pour l’instant le livre n’a pas été traduit en français, mais c’est écrit d’une façon tellement simple que vous n’aurez aucun souci pour le lire et le comprendre si vous avez l’habitude des média anglais.

Bonne semaine!

I ♥ London

Hello! Happy Sunday!

Est-ce que vous passez un bon week-end? Mon week-end se passe à merveille, je suis ravie. J’avais déjà bien commencé le week-end avec mon vendredi soir au restaurant et au théâtre (que je vous raconterai plus en détails) mais j’ai enchaîné avec un samedi parfait aussi!

Hier matin je me suis empressée d’aller faire mes courses et ranger mon appartement pour que je puisse sortir en ville. Il faisait beau alors autant en profiter! J’ai pris le métro direction Covent Garden, pour une petite promenade, un peu de shopping et pour aller retrouver une copine de Durham.

Covent Garden était aussi joyeux et coloré que d’habitude, avec plein de belles choses à voir, un mignon petit marché, du street art et du théâtre dans les rues, de la musique aussi, des gourmandises partout…

J’étais également ravie de pouvoir continuer ma chasse aux œufs et de pouvoir ajouter ces photos à ma collection! Il y avait d’ailleurs un bon nombre de personnes qui cherchaient les œufs, une liste à la main. En effet, sur le site du Fabergé Egg Hunt, on peu imprimer les cartes des 12 zones où chercher les œufs de Pâques.  C’est très sympathique de voir comment ça plait autant aux petits qu’aux grands, autant aux Londoniens qu’aux touristes!

Je ne me lasse jamais de ces belles fleurs, chez mon fleuriste préféré de Covent Garden. Il y a que de délicieuses compostions, des associations de couleur raffinées:

Un jour j’espère vivement que j’aurais un appartement dans le centre de Londres (grand, calme, lumineux, baroque, sans voisins… Je peux encore rêver, hein!) et j’irais alors chercher mes fleurs à pied, pour illuminer mon intérieur.

J’aime particulièrement ces roses oranges:

Et les jonquilles me font toujours sourire, car le printemps arrive!

Encore un joli œuf à côté de Jamie’s Italian, que j’aimerais tester bientôt d’ailleurs:

Une journée à Covent Garden ne serait pas une réussite sans une petite pause divinement gourmande. A Covent Garden il y a vraiment un joli choix de gourmandises, entre le marché, Ben’s Cookies, The Icecreamists, Thorntons, The Primrose Bakery, le Pain Quotidien, Ladurée… On ne sait plus où donner la tête!

Hier je me suis arrêtée chez Ella’s Bakery, pour la première fois d’ailleurs. Oui, oui, la première fois! Deux ans à Londres sans y poser le pied, il fallait bien y remédier…  Ella’s Bakery est vraiment tout petit, mais il y a un large choix de cupcakes, qui ont l’air délicieux:

Lemon & Raspberry, Oreo, Mocha, Carrot, Chocolate, Walnut...

J’ai penché pour ma lubie du moment, un cupcake au Peanut Butter! La génoise est au crunchy peanut butter et le glaçage est divinement fondant… Un vrai régal! Je crois d’ailleurs que les cupcakes de Ella’s sont bien meilleurs que ceux de chez Lola’s ou de chez The Primrose Bakery car la génoise est tout simplement parfaite. A tester d’urgence donc!

Un des plus jolis œufs de Pâques est devant le Apple Store, l’œuf dinosaure!

Un petit détour par chez Neal’s Yard, que j’adore. C’est coloré, vivant, il y a quelques petites boutiques, c’est un endroit génial pour prendre un verre en terrasse et papoter. C’est également ici qu’il y a le Walk-in Back Rub, les massages shiatsu sans rendez-vous qui soulagent et qui apaisent. Cela fait depuis un bon moment que je ne suis pas allée d’ailleurs.

Neal’s Yard Remedies est une jolie boutique aussi, c’est là que je trouve mes huiles essentielles (que je ne brûle plus, non, non, promis!).

En allant vers la boutique Aubin & Wills:

Et en marchant vers les théâtres:

Nous avons également fait les boutiques, et comme à mon habitude je suis allée voir chez Hobbs, L.K.Bennett, Banana Republic, Reiss, Jigsaw, Gap, Jack Wills, Ted Baker et chez Pretty Ballerinas.

Je suis sortie avec une envie de trouver une belle robe de soirée, une jolie jupe de soirée, quelque chose d’original, d’élégant, d’extravagant… En effet, j’ai quelques sorties au théâtre et à l’opéra de prévus, en plus d’un Afternoon Tea dans un joli hôtel de Mayfair et l’anniversaire d’un ami à fêter, donc j’ai envie de nouvelles robes ou jupes pour sortir. Mais je n’ai rien trouvé qui corresponde à ce que je cherchais, il va falloir que je poursuive mes recherches.

Cependant, j’ai trouvé de jolis basiques chez Gap, presque tout était soldé!

Trois gilets qui je pourrais porter avec mes jupes 1950s et mes jupes crayon, ainsi qu’une petite écharpe en coton, grise avec des petits papillons roses:

Vous n’allez pas le croire, mais j’ai également acheté un… jean! Un jean noir, celui-là pour être exact. Cependant, ce n’est pas un vrai jean, plutôt un legging qui a l’air d’être un jean, vous voyez? La matière est donc toute douce et vraiment confortable à porter et ça fait une joli silhouette affinée. Je me vois déjà le porter avec mes ballerines rose souris pour de longues promenades autour de Londres. Je ne me souviens même plus de la dernière fois que j’ai porté un jean, mais je sens que celui-là sera pratique.

Je me suis également arrêtée au parapharmacie de Covent Garden (le seul à ma connaissance à Londres!) où j’ai refait mon petit stock de crèmes, j’ai repris mon fond de teint Vichy ainsi que la crème pour les mains de chez Clarins que j’adore.

Après notre longue promenade à Covent Garden, c’était direction le cinéma pour voir Bel Ami ♥

J’ai beaucoup aimé ce très beau film, il y avait indéniablement de très belles costumes, de magnifiques corsets, et un décor plus que somptueux, qui m’a vraiment fait rêver! Et puis il faut quand même le dire… oh Robert! ♥ Je vous raconterai mes impressions sur le film la semaine prochaine, ce sera l’occasion de baver sur de jolis corsets… Et sur Robert, héhé!

Après le cinéma nous avons marché à jusqu’à Leicester Square,  nous avons traversé China Town, puis jusqu’à Piccadilly, un tour à Soho et direction Green Park pour une promenade nocturne autour de Mayfair. Il y avait beaucoup de monde partout, il faisait bon, c’était une très chouette promenade de nuit.

Une très belle journée en somme, et je suis très contente d’avoir vu Bel Ami, j’attendais sa sortie avec impatience.

Aujourd’hui c’est lazy Sunday comme à mon habitude: ménage, études, blog, sieste, cuisine et je vais faire du yoga et du pilates chez moi, et peut être lire dans mon jardin s’il continue à faire beau!

J’espère que vous avez aimé cet aperçu de mon week-end, en tout cas je prends toujours autant de plaisir à prendre des photos de ma jolie ville et à les partager avec vous.

Bonne journée!

La magie de Noël… A Londres! (2)

Venez avec moi car aujourd’hui je vous emmène voir les belles illuminations de Noël à Londres! Par la même occasion, je vais vous montrer mes endroits préférés pour faire du shopping de Noël.

Commencez à Covent Garden, où vous allez être accueillis par un joli Rudolph en tenue de fête…

Passez dans les galeries, là où les boules de Noël scintillent. Ici vous pouvez trouver un joli marché artisanal, avec des sacs, bijoux, chapeaux, bougies etc fait main. De quoi trouver des petits cadeaux sympathiques!

Dans les galeries de Covent Garden, n’oubliez pas de lever la tête, car les cannes à sucre brillent de mille feux! C’est vraiment très joli, festif et rétro, j’aime!

Les boutiques sont nombreuses dans le quartier de Covent Garden, j’aime:

  • Hobbs
  • Banana Republic
  • Joy
  • Accessorize
  • Tea Palace
  • Whittard’s
  • L.K Bennett
  • Swarovski
  • Paperchase
  • Jigsaw
  • The Garden Pharmacy
  • Jack Wills

En somme, il y a tout ce dont vous avez besoin! Pour les dos fatigués, le walk-in back rub est également pas loin.

Les boutiques sont toutes sur leur trente-et-un. Ci-dessus, la nouvelle boutique Rugby, de Ralph Lauren. On dirait une belle maison avec un déco qui fait rêver!

Le sapin de Noël de Covent Garden est majestueux en rouge, il est vraiment très grand!

A la tombée de la nuit, tout s’illumine, et vers 16 heures l’ambiance est vraiment pittoresque.

Lorsque vous êtes à Covent Garden, n’oubliez pas qu’il y a plein d’endroits pour faire des pauses gourmandes:

-On y vend du cidre chaud épicé, j’y ai goûté et c’est très bon! On dirait du jus de pommes chaud, avec un trait de miel et des épices de Noël, c’est une chouette alternative au vin chaud.

-La boutique Ben’s Cookies, qui propose les cookies les plus moelleux de Londres! Le chocolat blanc/cranberry est fort bon, et le cookie trois chocolats est tout simplement diabolique.

Ella’s Bakery, là où le glaçage des cupcakes est en forme de rose.

-Le Primrose Bakery, où on peut prendre un thé au jasmin et des gourmandises. Essayez leur cupcake à la rose!

Après avoir fait le tour de Covent Garden, on remonte vers Leicester Square, puis Piccadilly Circus et on se dirige vers Regent Street avant de dévier à Carnaby Street. Faites-le à pied, la promenade est très sympa, vous en avez peut être pour 10 min (ou deux stations de métro si vous descendez à Piccadilly).

Nous y voilà! J’adore Carnaby Street! Les décorations de Noël sont très belles, originales, et en jettent drôlement.

A Carnaby Street, j’aime beaucoup la petite galerie marchande ci-dessous. C’est un de mes endroits préférés à Londres pour faire les boutiques! On y retrouve pratiquement que des boutiques indépendantes, des friperies, des boutiques rétros aux noms absolument divins, comme « Fur Coat, No Knickers« .

Les différentes boutiques vendent de la lingerie What Katie Did, de véritables bas couture, de chapeaux sur-mesure, des robes Stop Staring… Cette galerie est une petite mine d’or, je pourrais y passer des heures! Si vous cherchez quelque chose d’original, je vous conseille d’y aller.

La galerie est illuminée de partout, j’aurais peut être du y aller plus tard afin de prendre mes photos car on ne ressent pas vraiment la magie de cet endroit sur mes clichés. Les arbres de la cour centrale sont très beaux, et brillent!

A Carnaby Street, vous pouvez également trouver une multitude de boutiques comme Muji, Office, American Apparel, Irregular Choice… Il y a de quoi trouver des choses sympathiques, surtout des chaussures.

N’oubliez pas Liberty et son adorable Chocolate Shop dont l’entrée se situe à Carnaby Street. Pour les amateurs de rétro, Absolut Vintage est également à deux pas et  vaut le coup d’œil, on peut y dénicher des trésors à des prix corrects.

Attention également aux galeries d’art éphémères qui se trouvent un peu partout dans ce quartier de Londres.  L’entrée est très souvent gratuite et on y fait parfois de belles découvertes!

J’espère que cela vous a fait plaisir de voir les illuminations de Covent Garden et de Carnaby Street! Cette semaine va être plutôt chargée pour moi, donc en attendant de vous retrouver, je vous envoie tout plein de magie de Noël de Londres!

* Bonne semaine *

Une beauté naturelle: Melvita

Cela fait depuis un petit moment que j’ai envie de vous présenter mes nouveaux produits Melvita, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette marque!

Tout d’abord, voici les engagements de Melvita, qui sont particulièrement louables:

-Les produits sont certifiés Bio, au moins 95% d’ingrédients sont naturels sur la liste totale d’ingrédients.

-Les produits sont sans parfums et sans colorants de synthèse, sans paraffine ni silicone, ce qui est vraiment très important pour les peaux sensibles.

-Melvita est une marque qui est attachée à la nature, et fait un travail très positif grâce à la fondation Melvita, qui veille à la sauvegarde de l’abeille par exemple.

Je suis toujours très touchée par les grandes marques qui font ce qu’elles peuvent pour aider les autres, la nature… Et je suis beaucoup plus susceptible de les soutenir à mon tour en achetant et en parlant de leurs produits.

Voici un aperçu de ce que j’ai essayé:

♥ Le lait démaquillant ultra-doux : Olive, Miel d’Acacia, Karité.

-Ce lait sent vraiment très bon, sa texture est agréable à l’application, c’est une crème plutôt fluide. Je l’utilise sur un coton afin de me démaquiller. Le démaquillant est efficace, même sur le maquillage des yeux. Pas d’allergies en vue, youpi! Je m’en sers depuis quelques semaines et je ne suis pas du tout déçue.

♥ La Crème de Jour à la Nectar de Rose

-Une crème qui sent vraiment délicieuse elle aussi, pour les peaux délicates et sèches. La crème est assez épaisse mais sans effet masque, et s’applique facilement. Par contre la crème est assez grasse et « colle » un peu, donc je l’applique le soir avant de dormir. Aucune allergie en vue, mais cette crème ne suffit malheureusement pas à calmer les peaux fragilisée par la pollution, le vent, le soleil…

♥ Gel-Crème Contour des Yeux

Coup de cœur pour ce produit! J’aime beaucoup le côté frais de ce gel, qui glisse très facilement sur la peau. Les yeux sont alors moins fatigués et plus frais. Ce gel promet de lisser le contour des yeux, et je suis satisfaite des résultats, même si je pense qu’il faudrait que je m’en sers d’avantage pour mieux me rendre compte de l’effet promis. Si vous cherchez un contour des yeux pour hydrater et lisser les traits fatigués, je vous le conseille!

Melvita vient d’ouvrir une boutique à Covent Garden qui est vraiment très joli, j’y suis déjà allée deux fois. Les vendeuses sont adorables et vous proposent de découvrir les nouveautés, tout en vous servant une infusion au citron. On peut même goûter et acheter du miel! A chaque achat on vous offre des petits échantillons, ce qui est assez rare à Londres pour être souligné. Leur beurre de Karité est également sur ma wish-list, car est particulièrement recommandé pour les personnes avec une peau difficile et sèche.

Je serais curieuse d’avoir votre avis sur cette marque et si vous aviez un produit plutôt qu’un autre à me conseiller!

En vous souhaitant une bonne journée, je vous retrouve bientôt.

Fruits des soldes

Happy Friday!

Je vous souhaite avant tout de passer une très bonne fin de semaine. Quoi de mieux pour se remonter le moral que de parler un peu de shopping? Comme cela fait depuis longtemps que nous n’avons pas vraiment parlé de jolis vêtements! (huum.)

Moi qui était plutôt contente d’avoir pu mettre de coté quand même un petit peu d’argent ces derniers temps, je crois que ce mois-ci ne sera pas fabuleux pour faire des économies, car j’avoue que je me suis fait un petit peu plaisir. Mais après tout, lorsqu’on voit une très bonne affaire, on aurait tort de s’en priver, non? Nous ne vivons qu’une fois, autant être bien habillé et présentable en toute circonstance!

Comme d’habitude, je n’ai pas été très originale et je suis restée fidèle à mes marques fétiches.

Je suis allée faire un tour à Banana Republic où j’ai trouvé deux jolies jupes pour la saison printemps/été, que je pourrais porter soit avec des talons, soit avec mes ballerines. Une jupe en coton couleur pourpre, une deuxième jupe à tout plein de volants en satin, couleur turquoise pâle.

Chez Hobbs, j’avais déjà repéré plusieurs petites choses ces derniers mois, et j’ai été ravie de les retrouver aux soldes. Mon butin est plutôt modeste, je me suis offert deux robes et une jupe, que je pourrais porter aussi bien au travail que pour sortir.

J’aime beaucoup la collection Printemps/Été de chez Hobbs, ily a de jolies pièces bien coupées et inspirées des fifities et sixties.

Tout d’abord, j’ai craqué pour cette jolie robe. Elle est très bien coupée et fait une taille toute fine! Ce n’est peut être pas conforme aux goûts de la majorité; jamais je ne ressemblerais à Mlle Toutlemonde. En vrai, le rendu est très dramatique. C’était en plus une vraie affaire, j’en suis très contente. Avec mon doctor’s bag noir et des talons la tenue sera parfaite, cette robe a tellement de présence que je n’aurais pas besoin d’en faire beaucoup plus.

Ensuite, j’ai trouvé cette jupe, elle se porte taille haute, elle tourne, elle a un mouvement qui est très féminin et flatteur. Avec un mini gilet, par exemple mon gilet mauve en soie avec son petit noeud (une trouvaille Hobbs du mois de janvier), cette jupe rend vraiment très bien je trouve. J’aimerais également porter cette jupe avec un petit gilet vert, dans ce style là:

Cette couleur me plaisait beaucoup avec le noir et le blanc de la jupe, mais je l’ai trouvé juste un peu trop court, et surtout, pas soldé. J’ai toujours du mal à mettre 50£ dans un petit gilet tout mini, même si les boutons sont très jolis.

Enfin, j’ai également penché pour cette robe, qui n’était pas trèèès soldé, mais je l’avais repéré depuis plusieurs mois et je la trouve très bien coupée. Caroline d’ailleurs s’en souviendra peut être de cette robe!

La coupe est vraiment très flatteuse, la robe est en cache-cœur et il y a un joli plissé qu’on voit mal sur la photo, et également un nœud que l’on peut faire devant ou derrière. J’ai déjà porté cette robe au bureau, et ça m’a valu de jolis compliments, donc je ne pense pas m’être trompée!

J’irais peut être refaire un petit tour en fin de soldes, car j’aime beaucoup la jupe sur la première photo par exemple, elle existe également en version robe et elle est ravissante. Hobbs fait toujours de très bons soldes, on peut trouver parfois de vraies merveilles à -60% ou -70%, les prix sont alors très abordables.

Comme d’habitude, ce sont de jolies pièces qui me ressemblent, que je porterais souvent, au travail, pour aller prendre un cocktail, ou pour aller danser avec mes amies.

J’ai également raflé un sac cousu par les petites mains de Karina (mais cela remonte à environ un mois,  c’est juste que j’ai omis de vous en parler!), et également une paire de ballerines pour l’été, mais ceci est une autre histoire.

En vous souhaitant de passer une bonne journée, si mon PC le veut bien, je vous dis à bientôt! Je répondrais à tous vos commentaires et e-mails dès que je peux. Merci!

Une nuit à Circus

Good morning!

J’espère que vous avez bien profité de votre week-end prolongé en France… Notre prochain jour férié n’est pas avant fin août, donc profitez-en pour moi!

Même si je n’ai pas de long week-end en vue, je profite, comme toujours, de Londres et de la vie en général. Voilà un tout petit aperçu des dernières quelques journées:

  • J’ai retrouvé des amis de Durham au bar à vin Gordon’s, près de Embankment. Il s’agirait du bar à vin le plus ancien de Londres, et nous on adore car ça nous fait penser à notre bar qui était au sous-sol du Château, notre college.
  • Je suis allée dîné près de la Tamise, dans un restaurant dont j’ai, hum, quelque peu oublié le nom. C’était en hauteur, donc nous avions une vue magnifique sur la rivière. C’était drôlement impressionnant lors du coucher de soleil.
  • Je suis allée à Circus, vendredi soir. Ambiance surréaliste et excentrique, je vous en reparle tout de suite!
  • J’ai visité les dernières expo au Saatchi Gallery.
  • Je suis allée faire le marché à Sloane Square. C’est un petit marché où l’on trouve toutes sortes de bonnes choses, des légumes, poissons, huitres, fromages, pains, plats exotiques, cocktails de fruits frais, viennoiseries, pains, fleurs, fairy cakes, macarons et j’en passe.
  • J’ai fait les boutiques à King’s Road. Mon butin était tout à fait respectueux, et même si je cherchais des chaussures ainsi qu’une robe ou deux, je suis revenue avec deux jupes de printemps dénichés chez Banana Republic, des petites choses de chez The White Company ainsi que du maquillage Chanel.

Revenons un peu à mon vendredi soir, où j’étais à Covent Garden avec un gentleman. Cela faisait depuis un petit moment que j’avais envie de découvrir Circus, un nouveau bar/restaurant/boîte de nuit caché dans une petite ruelle. Ambiance surréaliste, mi-cabaret, mi-théâtre; c’était drôlement spectaculaire.

Il faut connaître Circus, car ce bar est bien caché. Aucun panneau publicitaire, rien pour indiquer qu’un cabaret surréaliste se cache derrière une grande porte en métal industriel. Au plus, on remarque des petites gravures étranges sur le métal. Un homme en costume garde la porte.  A l’intérieur, un petit couloir très sombre, illuminé uniquement avec quelques petites lumières de couleur. On nous accueille, on prend nos manteaux puis on nous guide à l’intérieur.

Circus est donc composé d’une partie restaurant ainsi qu’une partie bar, mais tout se mélange à peu près. Remarquez que la grande table que vous pouvez voir ci-dessus est quelque peu étrange… En effet, il s’agit non seulement d’une des tables du restaurant, mais c’est également une scène.

Environ tous les 20 minutes à peu près, les lumières baissent, la musique monte et une danseuse/danseur/acrobate sort de nulle part, monte sur la table et fait un petit show de quelques minutes. Entre burlesque, cabaret, strip-tease, ballet et magie, il y a en a pour tous les goûts!

Jusqu’à trois personnes sont sur la scène, mais les danseurs ne restent pas que sur le table du milieu. En effet, nous avons droit à un véritable défilé surréaliste où les filles sont en talons très hauts, en porte-jarretelles, sur la pointe des pieds, où l’on joue avec le feu. Les acrobates sont impressionnants et font des figures avec les accessoires qui sont à leur disposition, comme le cercle que vous pouvez voir plus haut.

Le bar scintille, les petites lumières tournent, on vient vous servir, les cocktails sont excellents. Il y a également d’autres endroits plus cosy du bar, avec petits tabourets et coussins. Le Maître D’ est en chapeau haut-de-forme, bottes équestre et brandit volontiers son cravache.

Il n’y a pas que des danseuses, plusieurs hommes très doués font également des représentations surprenantes.

La réservation est obligatoire pour y dîner, mais vous pouvez aller directement au bar s’il y a de la place. Après le dîner, lorsqu’il est déjà très, très tard, Circus se transforme soudainement en boîte de nuit. La barrière entre spectateurs et  artistes devient alors très flou…

C’était une soirée très chouette, où les cocktails et le Champagne coulait à flots. J’ai essayé plusieurs cocktails, sans oublier une coupe de Perrier-Jouët Rosé. Je vous en reparlerai car j’y ai emprunté quelques idées recette! La carte est innovatrice et décadente, les cocktails sont à une dizaine de livres mais il y a pour tous les prix, car j’ai bien remarqué qu’il y avait tout de même des cocktails à partager, à £700.

En somme, un lieu délicieux et festif, réservé aux excentriques…!