Archives de Tag: night club

Une nuit à Circus

Good morning!

J’espère que vous avez bien profité de votre week-end prolongé en France… Notre prochain jour férié n’est pas avant fin août, donc profitez-en pour moi!

Même si je n’ai pas de long week-end en vue, je profite, comme toujours, de Londres et de la vie en général. Voilà un tout petit aperçu des dernières quelques journées:

  • J’ai retrouvé des amis de Durham au bar à vin Gordon’s, près de Embankment. Il s’agirait du bar à vin le plus ancien de Londres, et nous on adore car ça nous fait penser à notre bar qui était au sous-sol du Château, notre college.
  • Je suis allée dîné près de la Tamise, dans un restaurant dont j’ai, hum, quelque peu oublié le nom. C’était en hauteur, donc nous avions une vue magnifique sur la rivière. C’était drôlement impressionnant lors du coucher de soleil.
  • Je suis allée à Circus, vendredi soir. Ambiance surréaliste et excentrique, je vous en reparle tout de suite!
  • J’ai visité les dernières expo au Saatchi Gallery.
  • Je suis allée faire le marché à Sloane Square. C’est un petit marché où l’on trouve toutes sortes de bonnes choses, des légumes, poissons, huitres, fromages, pains, plats exotiques, cocktails de fruits frais, viennoiseries, pains, fleurs, fairy cakes, macarons et j’en passe.
  • J’ai fait les boutiques à King’s Road. Mon butin était tout à fait respectueux, et même si je cherchais des chaussures ainsi qu’une robe ou deux, je suis revenue avec deux jupes de printemps dénichés chez Banana Republic, des petites choses de chez The White Company ainsi que du maquillage Chanel.

Revenons un peu à mon vendredi soir, où j’étais à Covent Garden avec un gentleman. Cela faisait depuis un petit moment que j’avais envie de découvrir Circus, un nouveau bar/restaurant/boîte de nuit caché dans une petite ruelle. Ambiance surréaliste, mi-cabaret, mi-théâtre; c’était drôlement spectaculaire.

Il faut connaître Circus, car ce bar est bien caché. Aucun panneau publicitaire, rien pour indiquer qu’un cabaret surréaliste se cache derrière une grande porte en métal industriel. Au plus, on remarque des petites gravures étranges sur le métal. Un homme en costume garde la porte.  A l’intérieur, un petit couloir très sombre, illuminé uniquement avec quelques petites lumières de couleur. On nous accueille, on prend nos manteaux puis on nous guide à l’intérieur.

Circus est donc composé d’une partie restaurant ainsi qu’une partie bar, mais tout se mélange à peu près. Remarquez que la grande table que vous pouvez voir ci-dessus est quelque peu étrange… En effet, il s’agit non seulement d’une des tables du restaurant, mais c’est également une scène.

Environ tous les 20 minutes à peu près, les lumières baissent, la musique monte et une danseuse/danseur/acrobate sort de nulle part, monte sur la table et fait un petit show de quelques minutes. Entre burlesque, cabaret, strip-tease, ballet et magie, il y a en a pour tous les goûts!

Jusqu’à trois personnes sont sur la scène, mais les danseurs ne restent pas que sur le table du milieu. En effet, nous avons droit à un véritable défilé surréaliste où les filles sont en talons très hauts, en porte-jarretelles, sur la pointe des pieds, où l’on joue avec le feu. Les acrobates sont impressionnants et font des figures avec les accessoires qui sont à leur disposition, comme le cercle que vous pouvez voir plus haut.

Le bar scintille, les petites lumières tournent, on vient vous servir, les cocktails sont excellents. Il y a également d’autres endroits plus cosy du bar, avec petits tabourets et coussins. Le Maître D’ est en chapeau haut-de-forme, bottes équestre et brandit volontiers son cravache.

Il n’y a pas que des danseuses, plusieurs hommes très doués font également des représentations surprenantes.

La réservation est obligatoire pour y dîner, mais vous pouvez aller directement au bar s’il y a de la place. Après le dîner, lorsqu’il est déjà très, très tard, Circus se transforme soudainement en boîte de nuit. La barrière entre spectateurs et  artistes devient alors très flou…

C’était une soirée très chouette, où les cocktails et le Champagne coulait à flots. J’ai essayé plusieurs cocktails, sans oublier une coupe de Perrier-Jouët Rosé. Je vous en reparlerai car j’y ai emprunté quelques idées recette! La carte est innovatrice et décadente, les cocktails sont à une dizaine de livres mais il y a pour tous les prix, car j’ai bien remarqué qu’il y avait tout de même des cocktails à partager, à £700.

En somme, un lieu délicieux et festif, réservé aux excentriques…!