Archives de Tag: V&A

Happy January

Hello!
.
Comment allez-vous ? J’espère que vous avez passé une bonne semaine. Le mois de janvier a été long mais tout plein de surprises et de bonnes choses ! Voici ce qui m’a fait plaisir ce mois-ci:
.
.
Expo Tim Walker au V&A
.
  • Je suis allée à l’expo Freud au Royal Academy, de quoi bien débuter mon programme culturel de l’année 2020!
  • Mes parents nous ont offert des places pour la pièce de théâtre The Act of God pour Noël. Nous n’avons pas eu à attendre longtemps, car les billets étaient pris pour le 11 janvier. La pièce était une vraie réussite ! Je suis allée au théâtre The Vaults pour la première fois, et la pièce était très drôle, c’était avec la comédienne Zoe Lyons.
  • Je suis allée à l’expo Éco du Royal Academy, c’était très intéressant et ça m’a fait réfléchir.
  • Je me suis offert mon premier massage de l’année. Trouver des petits moments pour soi est si important !
  • Je suis allée voir la nouvelle comédie musicale Mary Poppins. Je dois beaucoup au film ! Sans rigoler, c’est le film Mary Poppins qui m’a donné envie de vivre à Londres. Lorsque j’étais enfant, je me disais que vivre à Londres serait forcément comme dans le film: une très belle maison près de St James’ Park, un mari qui porte costume et chapeau melon… Au mois de janvier 2020, j’ai fêté mes 10 ans dans la capitale et je dois dire que pour moi, Londres reste une ville magique. Pour revenir à la comédie musicale, j’ai beaucoup aimé cette pièce haut en couleurs qui fait rêver et sourire.
  • Au milieu de tout ceci et de mon travail qui m’occupe à 100% pendant la semaine, le week-end j’ai aussi trouvé le temps de rencontrer deux courtiers hypothécaires concernant notre projet d’achat d’immobilier, et de visiter plusieurs maisons potentiels. Nous avons déjà trouvé notre bonheur, c’est un petit nid qui va nous ressembler (la maison est actuellement en construction, donc nous allons pouvoir choisir notre cuisine, salle de bains etc) et j’ai hâte de pouvoir vous en dire plus. Je croise les doigts pour que tout se passe bien!

Les deux photos qui illustrent le billet ont été prises au V&A à l’expo Tim Walker, que j’ai vu l’année dernière. L’expo est très originale et sera au V&A jusqu’au 22 mars. Si vous aimez la mode et les photos surprenantes et inattendues, je vous le recommande chaudement !

Expo Mary Quant au V&A

Bonjour,

J’espère que vous passez un excellent week-end. J’ai plein de choses à vous raconter! Malgré mon intention de passer un mois de janvier très calme, mon agenda s’est rapidement rempli entre les sorties entre amis, les expos et pièces de théâtre à voir. Notre projet d’acheter une maison à Londres démarre rapidement aussi, donc nous multiplions les rendez-vous avec les banques et bien sûr, les recherches (en-ligne pour l’instant) d’une maison qui nous convient!

Aujourd’hui je vous propose un aperçu d’une expo qui m’a vraiment plu et que j’ai vu il y a quelques semaines au V&A. Après la merveilleuse expo Dior au V&A, que j’ai eu la chance de voir deux fois, j’avais très hâte de voir ce qu’ils allaient nous proposer pour Mary Quant.

Je n’ai pas du tout été déçue, et cette expo haut en couleurs est une merveille! Ce qui n’apparaît pas dans les photos est que l’expo est vraiment très dynamique et vivante: il y a plein de vidéos montrant Mary Quant qui parle de ses idées sur la mode, de la musique des années 1960 qui joue…

Mary Quant était si jeune et fraîche dans les vidéos! Elle a beaucoup parlé du fait que la mode devait être quelque chose d’amusant, quelque chose qui met un peu de bonheur au quotidien et surtout quelque chose d’accessible pour tous.

Mary Quant expliquait dans ses vidéos que les Londoniennes n’avaient plus le temps, les moyens ou l’envie d’attendre les collections de vêtements parisiens sûr-mesure. Pour Mary, les femmes avaient envie de s’amuser avec leur garde-robe, de mettre de la couleur dans la grisaille Londonienne et d’être sexy… Le prêt-à-porter s’est alors développé et le « style Londonien » sous la direction de Mary est né!

L’expo est sur deux étages, les vêtements du rez-de-chaussée sont plutôt sobres tandis qu’à l’étage c’est beaucoup plus funky.

J’ai adoré toute la partie de l’expo sur les sous-vêtements et collants. J’ai trouvé ça fascinant d’apprendre plus sur l’utilisation de corsets et le fait que petit à petit les femmes ont arrêté de les mettre. Les corsets sont devenus des gaines, ensuite il y a eu les gaines souples avec porte-jarretelles incorporés dans le tissu, ensuite des culottes/gaines jetables auxquels des bas étaient attachés et enfin, après multiples essais, le collant est né!

L’expo montre pas uniquement les vêtements, mais aussi beaucoup d’accessoires et maquillage, pour mon plus grand bonheur. Les années 1960 marquent aussi l’ère du développement du maquillage et Mary Quant a eu l’idée de lancer sa collection. Afin de rendre la collection de maquillage accessible aux jeunes femmes, elle a eu l’idée de créer une bande-dessinée pour montrer comment appliquer le maquillage. Le maquillage était bon marché, et l’idée était que les jeunes femmes pouvaient acheter un produit toutes les quelques semaines, et ainsi changer de look au fil des saison. Tout ceci était révolutionnaire à l’époque!

J’ai beaucoup aimé cette expo haut en couleurs, et je vous le conseille sans hésiter. L’entrée est à £14.50 et l’expo est jusqu’au 16 février 2020 au V&A.

Christian Dior au V&A

Bonjour!

J’espère que vous passez un très bon week-end! Pour ma part, je suis allée au V&A vendredi soir afin de voir la nouvelle expo Dior: Designer of Dreams. C’était une vraie merveille, une vraie réussite! J’ai encore des étoiles plein les yeux.

J’y suis allée après le travail, vers 19hrs. Il y avait un peu de monde, mais on a pu tout voir sans souci! Par contre, je préfère vous prévenir tout de suite: l’expo sera au V&A jusqu’au 14 juillet, mais tous les billets sont déjà complètement sold out en ligne…! Quelques billets seront mis en vente tous les matins, mais il faudrait certainement faire la queue, et les billets seront pour une heure déterminée pendant la journée. Ainsi, la seule vraie possibilité pour voir l’expo est de devenir membre du V&A ou d’être amie avec quelqu’un qui l’est. Pour ma part j’ai beaucoup de chance car j’étais l’invitée d’une copine.

L’expo est juste fantastique! Et pour mon plus grand plaisir, on a pu prendre autant de photos qu’on le souhaite. Il est très rare que l’on puisse prendre des photos lors d’une expo temporaire, j’en ai donc pro-fi-té! Un petit tour vous tente? On y va!

L’expo commence tout naturellement par présenter l’enfance de Christian Dior en Normandie, et un peu de son histoire familiale. Très rapidement, on arrive au New Look de Dior. Les robes, tailleurs, chapeaux et chaussures sont à couper le souffle!

J’ai beaucoup aimé la mise en scène des robes, les jeux de miroirs étaient très réussis. Tout est fait pour mettre les vêtements en valeur!

Ce que j’ai le plus aimé c’est que l’expo montre très bien tout le travail qui se cache derrière la confection d’une robe ou d’un sac à main. Tout part d’une idée, ensuite il y a les croquis, les toiles d’essai, la confection du vêtement, la décoration à la main, les finitions… Le tout dans la précision et dans les règles de l’art. Si jamais on a pu avoir un doute – la haute couture est un art complètement à part, le sens du détail et le talent de chaque personne qui aide à confectionner un vêtement ou accessoire Dior est admirable. Lorsque je vois tout le travail et le génie des créateurs derrière cette marque, je comprends beaucoup mieux les prix pratiqués!

Les robes sont à l’honneur, mais le parfum joue aussi un rôle important. L’expo nous raconte l’importance du parfum pour Christian Dior, que son premier parfum a été influencé par sa petite sœur « Miss Dior » et qu’il pulvérisait généreusement le parfum dans les lieux où ont eu lieu les défilés.

Voici une des silhouettes que j’ai le plus aimé, les jupes tulipe! La décoration du tissu est juste incroyable.

Une salle était complètement décidée aux toiles d’essai, et il y avait plusieurs vidéos qui montrent le processus artistique. Une merveille!

Chaque directeur artistique a été mis à l’honneur à l’expo. Voici une création John Galliano:

..et une création Gianfranco Ferré:

L’expo est longue, nous avons passé pratiquement deux heures à nous émerveiller devant tant de belles choses. Notre salle préférée? Peut être la dernière, qui était consacrée aux robes de soirées Dior, toutes époques confondues. Il y avait des merveilles!

La mise en scène de cette dernière salle était très réussie. A travers des jeux de son et de lumière, les robes de soirée prennent vie! Voici une de mes préférées, j’adore le jeu de tulle, les différentes couleurs et épaisseurs ainsi que la petite cape. C’est la robe « Juno » de Maria Chiuri de 2017:

Comme vous pouvez le voir, il y avait du monde, mais on peut tout de même apprécier l’exposition!

Enfin, voici la dernière robe de l’expo, la robe « Éventail » inspirée par un éventail des années 1950. C’est une robe de Maria Chiuri de 2018.

J’ai été absolument ravie par cette expo! Quelle réussite! Il y avait des centaines de robes, j’aurai pu y rester toute la nuit pour les photographier. J’aurai juste voulu voir plus d’accessoires, comme les sacs à mains, chaussures, bijoux, chapeaux…  Cependant, nous sommes ressortis de l’expo avec juste une envie: nous offrir une création Dior dès que possible!

J’espère que la découverte vous a plu. Belle soirée!

Un après-midi au V&A

Bonjour!

J’espère que vous passez une bonne semaine. Il y a quelques jours je suis allée au V&A afin de faire leurs deux expositions du moment: « Fashioned from Nature » et « Videogames: Play/Design/Disrupt« .

La première expositions concernant les jeux vidéo était très intéressante. Je m’attendais à une expo sur l’histoire des jeux vidéos, mais en fait l’exposition avait pour thème la création et le design des jeux vidéo à partir des années 1990. L’expo était assez spécialisée dans le sens où je n’ai reconnu aucun des jeux vidéos exposés, ce qui n’est pas un mauvais point car ça m’a permis d’apprendre plein de choses! Les premières salles étaient dédiées à la conception des jeux vidéos: comment définir une histoire intéressante et la vendre aux utilisateurs.

Ensuite, il y avait une salle avec une vidéo vraiment ludique qui montrait tout l’univers associé aux jeux vidéos, par exemple les conventions de gamers avec des personnes qui font du Cosplay ainsi que les tournaments de jeux vidéos publics (qui font que les jeux vidéos deviennent un sport de spectateur). J’ai beaucoup aimé la salle où on aborde la thématique de la relation entre la violence virtuelle des jeux vidéos et la violence réelle (en donnant l’exemple d’assassins soi-disant influencé par les jeux vidéos), si importante et pas forcément évident à aborder. L’expo montre aussi des extrait de jeux vidéos qui ont été interdits à la vente à cause de leur thématique ou de leur violence.

Enfin, une salle de jeux était mis à disposition, où on peut découvrir des jeux d’arcade, ce qui a amusé autant les petits que les grands!

La deuxième exposition, « Fashioned by Nature » est dédiée aux liens entre la nature et la mode. Cette exposition était beaucoup plus petite que celle sur les jeux vidéo. Sur deux salles, on découvre comment la mode s’est inspiré de la nature au fil du temps, des années 1600 à nos jours.

L’exposition a expliqué comment on a pu utiliser des fleurs et des arbres afin de teindre des tissus et comment le cuir, les plumes et la peau des animaux a été utilisé de façon historique. L’exposition a aussi monté de jolis exemples contemporains, même si ma préférence va bien sûr pour les créations « cruelty-free » où on utilise de la fausse fourrure et où on recycle les matières. Un des examples éthiques montrés est la « Green Carpet Dress » porté par Emma Watson au Met Gala en 2016.

La première expo était à £18 et la deuxième à £14. J’ai eu beaucoup de chance car j’étais l’invitée d’une amie qui est membre du V&A et qui a un pass illimité qui lui permet d’accéder à toutes les expos tout au long de l’année.

Après notre après-midi culturel, nous sommes allées prendre un verre dans un hôtel à côté du musée!

Je n’aurai pas le temps de repasser ici avant mon long weekend a Venise, donc je vous souhaite d’ores et déjà passer une bonne fin de semaine et un bon weekend. A très bientôt!

The Glamour of Italian Fashion

Hello!

Il y a quelques petites semaines, je suis allée voir l’expo The Glamour of Italian Fashion au V&A. L’expo était absolument géniale, je vous le conseille sans hésiter une seconde!

J’adore le V&A, c’est vraiment de mes musées préférés à Londres. A chaque visite je suis émerveillée par tant de belles choses, et je suis bien loin d’en avoir fait le tour.

1

J’avais vraiment très hâte de voir cette expo, en effet, je lorgnais sur les jolies affiches dans le métro Londonien depuis longtemps.

Je suis allée à l’expo avec ma copine Miranda, qui tient le très chouette blog The Old Fashioned Girls. C’était un heureux hasard de découvrir que Miranda était également bloggeuse, ce n’est pas si souvent que je rencontre de nouveaux amis qui aiment aussi avoir leur petit espace virtuel!

2

Il y a plusieurs facettes de l’expo, toutes aussi agréables les unes que les autres! L’expo est chronologique, ce qui permet d’apprécier pleinement l’évolution de la mode Italienne. Tout d’abord, j’ai longtemps admiré les belles photographies d’antan, qui montent de si belles robes! Je suis sous le charme de ces jolies créations des années 1940 et 1950.

7

Malheureusement, les photos de l’expo sont interdites, mais la robe froufroutante ci-dessus était exposée. C’était d’une délicatesse étonnante! Et la taille était toute mini!

4

Il va sans dire que j’avais envie de tout prendre, tout ramener chez moi!

5

En plus des photographies et robes exposées, il y avait également divers clips et musiques pour se mettre dans l’ambiance et apprendre toujours plus sur l’évolution des créateurs Italiens.

Au fil des années, les créations sont de plus en plus surprenantes, et on peut bien se rapprocher des vêtements afin d’admirer les belles silhouettes:

6

Très gros coup de cœur pour la robe blanche ci-dessous avec les jolies fleurs! Elle était ravissante!

8

Je ne vous montre pas tout afin de laisser bien des surprises si vous avez l’occasion d’y aller. L’expo se prépare depuis trois ans, et tout ce travail a vraiment payé, car c’est une très grande réussite. Je suis allée un samedi après-midi, il n’y avait pas tellement de monde et on a pu admirer les créations à notre guise, ce qui est vraiment appréciable.

L’entrée adulte est à £12 et l’entrée étudiante à £8, c’est un excellent rapport qualité-prix pour une expo de qualité où l’on passe un bon moment!

Belle journée

My lovely V&A

Quoi de mieux qu’une petite visite de mon musée préféré pour se détendre après une longue semaine? Même si je n’ai que quelques petites minutes de libre avant de retrouver des amis à South Ken, je prends toujours le temps de m’isoler au sein du V&A, qui ne cesse de m’éblouir. C’est exactement ce que j’ai fait le week-end dernier!

Leurs publicités dans le métro crient haut et fort: Inspiring. Beautiful. Free. …Ou quelque chose comme ça! Et je dois l’admettre que je suis bien d’accord ♥

Les grandes salles lumineuses sont vraiment impressionnantes:

Et le lustre très moderne me plait toujours autant! J’étais au début assez réticente mais on s’y fait, et je le trouve maintenant très joli, très réussi, très décalé:

Le contraste entre les styles différentes est surprenant, mais j’aime beaucoup…

Il y a toujours de vraies nouveautés à découvrir, c’est un musée qui bouge beaucoup, j’espère que cet aperçu vous plaira:

Une de mes galeries préférées est la galerie ‘sculpture’, juste devant l’entrée de la cour:

La prochaine fois que je retourne au V&A ce sera très certainement pour voir l’expo ci-dessous:

Autrement, juste de l’autre côté de la rue, il y a le Natural History Museum, dont le bâtiment est vraiment particulièrement splendide…

Happy Saturday! Je file me préparer, je vais faire mes courses, puis je retrouve un copain et ce soir je fête l’anniversaire d’une amie à Covent Garden. Je reviendrais tout vous raconter.

Bon week-end!

Un après-midi au V&A

Il y a à peine deux semaines, je revoyais ma copine Claire que je n’avais pas vue depuis si longtemps. J’aime toujours lorsque mes amies viennent à Londres, j’adore pouvoir leur montrer quelques un de mes musées, quartiers, salons de thé et restaurants préférés. Il y a tellement de choses à faire à Londres, la grande majorité de musées et galeries sont gratuits, donc nous sommes bien gâtés et n’avions que l’embarras du choix ! Après avoir réfléchi à un petit parcours, nous avons finalement décidé de visiter le Victoria & Albert, puis de faire un tour à Knightsbridge avant de se rendre à Covent Garden pour faire les boutiques, admirer le théâtre dans les rues et assouvir notre curiosité en découvrant le nouveau Ladurée.

J’aime le V&A pour l’architecture du bâtiment, pour la splendeur des collections permanentes ainsi que pour la diversité et le renouvellement perpétuel des expositions temporaires. Je tombe toujours sur des nouvelles choses au V&A, l’été dernier que j’ai pu admirer les croquis de Beatrix Potter par exemple. Cette fois-ci, nous avons longuement regardé l’expo consacrée au théâtre (Ohh les jolies costumes ! Le ballet ! L’opéra ! Les mini-théâtres !) ainsi que l’expo consacré aux arts décoratifs dans les années 1920 et à partir des années 1945.

C’était vraiment une très bonne journée, nous avions tellement de choses à nous raconter, dans ce si joli cadre. Même si aujourd’hui nous nous voyons désormais peu cela ne change en rien notre amitié, et c’est quelque chose de très rare et précieux. Merci pour cet après-midi !

Je ne résiste pas à l’envie de partager ces quelques clichés avec vous, je vous recommande chaudement le V&A pour votre prochaine virée à Londres. En plus des découvertes culturelles, il y a la cour intérieure où l’on peut flâner tranquillement à l’ombre, en mangeant une glace, et n’oubliez pas la boutique très bien fournie en jolies livres, cartes postales, vêtements de créateurs et jeux pour enfants. En cas de petit creux ou envie d’un thé, leur salon de thé dans un cadre twenties est vraiment somptueux, et lors des ouvertures nocturnes on peut y dîner. C’est alors bon marché et délicieux, les plats sont simples mais cuisinés avec beaucoup de légumes frais.

Parmi toutes les expos, j’ai vraiment adoré celle sur les arts décoratifs depuis 1945, qui avait lieu dans une des grandes bibliothèques. La pièce était très lumineuse, et j’ai beaucoup aimé le contraste entre livres anciens et meubles des sixties.

C’est un vrai régal pour les yeux, je vous laisse découvrir:

Ce serait un peu trop long de publier toutes les jolies photos prises, mais j’espère que cet aperçu vous a convaincu!

Je vous souhaite de passer un délicieux week-end… A demain!