Archives de Tag: étudier en Angleterre

Comment devenir avocat en Angleterre?

Good morning!

Comment allez-vous? Aujourd’hui je vais essayer de répondre à une question que l’on me pose relativement souvent, à savoir comment fait-t-on pour devenir avocat en Angleterre.

Le parcours est plutôt long et surtout il y a plusieurs façons d’y arriver, ainsi je vais essayer d’expliquer les étapes à franchir de façon aussi simple que possible.

Tout d’abord, il y a deux types d’avocat en Angleterre, le solicitor et le barrister.

Solicitor: un avocat aux fonctions élargies. Le travail d’un solicitor est de fournir à des clients (particuliers, entreprises, associations…) des conseils juridiques spécialisés, ainsi que de les représenter devant les tribunaux (uniquement devant les juridictions inférieures). La plupart des solicitors ont un statut de salarié et travaillent dans un cabinet privé mais on peut également être solicitor dans le cadre d’une entreprise (« in-house« ) ou dans le service public. En cas de question juridique ou de litige, le solicitor est contacté en premier, le dossier sera transféré au barrister uniquement s’il faut aller plaider, notamment devant une cour supérieure.

Barrister: un avocat qui est autorisé à comparaître à l’audience d’un tribunal pour plaider la cause d’un client. Il faut avoir été admis au barreau dans l’une des quatre confréries de barristers (Middle Temple, Inner Temple, Gray’s Inn et Lincoln’s Inn). Les barristers ont un statut libéral et travaillent en groupes dans des cabinets (« chambers« ) où ils sont désignés sous le nom de « tenant » (locataire) d’un cabinet. Chaque « tenant » est tenu de contribuer aux frais du cabinet.

6

Comment devenir solicitor ou barrister?

1. Licence: La première étape est d’avoir une licence (« degree« ), dans n’importe quel domaine! En Angleterre il est important d’avoir une licence, ce qui montre que l’on sait étudier un sujet jusqu’à un certain niveau. Que ce soit le droit ou pas, peu importe. Plus de la moitié de mes amis avocats à Londres n’ont pas étudié le droit à la fac. Le plus important c’est de réussir à rentrer dans une bonne fac et d’avoir de bonnes notes (pour être avocat, le minimum est d’avoir une licence « 2.1 » – c’est l’équivalent d’une mention AB sur chaque année de licence). Le coût est de £9.000 pour chaque année de licence.

Note: le Master et le doctorat (dans le droit ou autre) n’est pas obligatoire pour devenir avocat, même si ça peut potentiellement être avantageux pour son CV.

2. « GDL »: Si on n’a pas étudié le droit pendant sa licence (ou si comme moi, on n’a pas étudié le common law- j’ai une licence/master en droit civil), la deuxième étape est d’aller à la Law School (Il y a plusieurs Law School, la meilleure école est BPP, c’est là où j’ai étudié ces trois dernières années) et d’obtenir un diplôme appelé le GDL (« Graduate Diploma in Law« ). Le GDL se fait sur un an à temps plein ou 18 mois à temps partiel et c’est un condensé de licence en droit. On apprend les 7 matières principales: public law, contract law, tort, equity and trusts, European Union law, land law, criminal law. C’est complètement différent de ce que j’ai pu étudier au cours de ma licence en droit en France. Les matières sont différentes (le concept de « tort » et « equity and trusts » par exemple n’existe pas de la même façon en droit civil) et la façon d’étudier est complètement différente (on apprend les jugements, appelés « precedents », ainsi, chaque raisonnement doit être fondé sur un jugement que l’on aura appris. Il faut en apprendre des centaines!). Le GDL coûte £10.000

Si on étudié le droit pendant sa licence, on passe directement au « LPC » ou « BPTC« , que l’on fait toujours à la Law School.

3. LPC ou BPTC: C’est la dernière étape académique à la Law School. Il faut, à ce moment, choisir entre être solicitor ou barrister. Les solicitors étudient le Legal Practice Course (LPC) et les barristers étudient le Bar Professional Training Course (BPTC). Ces diplômes se font en un an ou 18 mois à temps partiel, ou 7 mois en accéléré. On apprend la pratique, c’est intellectuellement assez rigoureux, il y a beaucoup d’examens (16 examens en tout pour le LPC par exemple). Le LPC coûte £15.000 et le BPTC coûte £19.000

4. Training contract ou Pupillage: C’est l’étape la plus difficile. Après sa licence (et Master) et les années passées à la Law School, il faut trouver un stage qui permettre de devenir soit solicitor, soit barrister pleinement qualifié. Je ne peux pas vous dire comment c’est sélectif! C’est à ce moment qu’il y a souvent de très grosses déceptions: on peut avoir fait tout le parcours cité plus haut et ne pas trouver le stage qui permettre d’accéder au métier souhaité.

Training Contract pour devenir solicitor: Après le LPC, il faut chercher un « training contract« , qui est un stage de 18 ou 24 mois qui permettre de devenir solicitor pleinement qualifié. La compétition est rude et c’est très difficile de trouver un emploi! Il faut chercher son stage auprès de cabinets (ou entreprises), il y a une liste ici de gros cabinets à Londres (avec les détails concernant les salaires des solicitors, comme vous pouvez le voir, c’est intéressant). On est alors « trainee solicitor » (c’est ce que je fais actuellement).

Pupillage: C’est le stage de 12 mois qui permet de devenir barrister pleinement qualifié, et se fait au sein des chambers. la compétition est extrêmement rude, c’est plus sélectif que pour devenir solicitor.

5. Pour les deux cas, solicitor ou barrister, une fois que le stage est terminé, il faut postuler pour un emploi permanent en tant qu’avocat junior, auprès du cabinet ou chambers où on a fait sont stage (ou autre).

Voilà comment, de façon rapide, on devient avocat en Angleterre! Dans un deuxième billet je vous expliquerai à quel moment on peut postuler pour être juriste ou autre, car c’est une autre question que l’on me pose souvent.

Très bon week-end!

Congregation!

Congregation était une journée inoubliable qui m’a rendu encore une fois vraiment heureuse d’avoir fait partie d’une fac aussi merveilleuse.

Après être sortie très tard jeudi soir avec mes amis du LLM, il a fallu que je me lève relativement tôt vendredi matin pour commencer tous les préparatifs pour la graduation. Dès 10 heures du matin il a fallu que je sois à ma fac, présentable et en tenue de graduation pour aller chercher les billets réservés aux parents. Chaque étudiant dispose de deux billets pour ses invités, pour ses parents. La graduation est vraiment une cérémonie familiale pour fêter ensemble la réussite des étudiants. Après avoir été chercher les billets,je passe au Château pour récupérer ma robe noire avec la capuche du LLM. La capuche était donc de couleur lavande, avec un ruban de satin blanc, vraiment très jolie! J’espère que j’aurais bientôt des photos!

Sous ma robe de graduation je portais donc ma jupe Tara Jarmon, somptueuse, un brocard gris. C’est exactement celle-là mais j’ai préféré prendre la coupe droite, au genoux, plus classe et plus sobre:

Des bas opaques, petits talons, un pull fin en cachemire complétaient le tout! Je ne voulais pas une tenue trop extravagante, que de toute façon on ne voit pas tellement avec la robe noire.

Après avoir été chercher ma robe de graduation et les billets, je retrouve mes parents et Daddy m’achète un Teddy Bear de Durham Univeristy en tenue de graduation. Photos à suivre!

Un petit thé plus tard et mes parents me laissent pour aller se préparer. Déjà angoissée, je retrouve une copine, où on finit de se préparer et on enfile ensemble nos robes noires.

A midi nous devons être présents au Great Hall du Château, où on nous habille. Peu importe que vous soyez de University College ou pas, la cérémonie commence toujours au Château. On vérifie notre tenue, on nous met la capuche, on place les petites pinces pour qu’elle tienne.

Dans The Great Hall

Un petit discours puis on nous place par filière et par ordre alphabétique, ce qui prend pas mal de temps. Une fois placés, on marche du Great Hall jusqu’à la Cour extérieure du Château. Le maître des cérémonies refait un discours, on attend un petit peu, puis à 13hrs45 on commence à marcher du Château jusqu’à la Cathédrale. L’idée est que l’on rentre dans la Cathédrale en étant des graduands, et en ressort diplômés, et on obtient donc le statut des graduates.

Les graduands qui attendent par ordre alphabétique dans la Cour du Château

On entre dans la Cathédrale, les parents, amis et membres de la famille sont déjà présents et se lèvent. On se met en place, on s’assoit puis on se relève pour le « défilé académique » où tous les professeurs rentrent dans la Cathédrale, en tenue académique.

On entre dans la Cathédrale

A 14heures précises la cérémonie commence, notre Chancellor, Bill Bryson prend la parole. Divers membres de la faculté prennent la parole et font leurs petits discours. La remise des diplômes commence, nous sommes classés par filière. C’est en théorie tout simple, on énonce notre nom et notre College, on va serrer la main au Chancellor et on repart. Je n’ai pas de chance, la personne devant moi est le seul qui fait l’idiot: Au lieu de simplement aller serrer la main au Chancellor et de repartir, il fait une pause, fait un coucou aux caméras, attend que le photographe officiel prenne sa photo… Ça perturbe le rythme, tout le monde est confus! Enfin mon tour, j’entends « Madeleine Miranda … – University College », je réussis à sourire, à monter les trois marches sans tomber, à aller serrer la main à Bill Bryson, une seconde d’hésitation et je repars. Ouf!

On retourne s’asseoir, et une fois la remise des diplômes terminé, les discours reprennent. Bill Bryson prend la parole, fait un speech à la fois émouvant et humoristique, la cérémonie est close, on se lève de nouveau pour le défilé académique, on suit nos professeurs, on marche le long de la cathédrale, tout le monde applaudit, je retrouve mes amis dehors, c’est un moment fort, on se félicite mutuellement.

La sortie de la Cathédrale

Nos professeurs sont là, le Chancellor aussi. On retrouve nos parents, on prend des photos, dont une avec Bill Bryson… Il fait froid, je vais prendre les photos officielles puis je vais retrouver mes parents au Château où on prend un Afternoon Tea dans le Senate Suite pour fêter ma réussite!

A la sortie de la Cathédrale

Je vais rendre ma robe de graduation, puis on décidé d’aller au College Saint Chads où il y a un apéro pour fêter la réussite des LLM. Nos professeurs sont là de nouveau, on rencontre les parents des uns et des autres. Quelques verres plus tard et je vais chercher le DVD de la cérémonie avec quelques copines.

Une bouteille de Champagne rosé plus tard, je vais dîner avec mes parents et des amis dans un des restaurants chics de Durham. Beaucoup de vin, des bons plats, la soirée est une réussite! Deux copines dînent dans ce même restaurant (sur mes bons conseils!) juste à côté de nous, on rigole, on boit, on prend des photos… Les parents partent, on se retrouve toutes les trois pour papoter et terminer une bouteille de rouge. Nous sommes les dernières à partir du restaurant, puis on décide d’aller prendre un cocktail dans un bar branché avant de retourner dans notre bar à Champagne, où on reste jusqu’à la fermeture. La nuit n’est cependant pas terminée, on retourne à Saint Chads où on continue à discuter, on retrouve nos habitudes d’étudiants de Durham, on se balade dans le College, il y a du monde un peu partout, mais on trouve néanmoins une vieille salle remplie de fauteuils en cuir, de jolies tapisseries, il y a un piano, du Porto… J’adore le fait que jusqu’à la fin on découvre toujours de nouvelles choses, une vieille salle, de nouvelles personnes à Durham…

Le College Saint Chads, qui se trouve juste derrière la Cathédrale

Il est très tard, je suis fatiguée, je reprends mon chemin… Je fais une pause devant mon College, je remercie encore une fois mon Ange Gardien de m’avoir fait choisir la fac de Durham. Ou alors c’est sûrement Durham qui m’a choisie, je ne sais pas.

Tout est silencieux, il fait froid, il y a encore de la neige par terre, la Cathédrale et le Château sont illuminés, je suis si heureuse d’avoir passé un si bon moment mais j’ai indéniablement le sentiment qu’il est maintenant temps de laisser ma place aux prochains étudiants.

University College

University College

***

Je n’ai pas encore récupéré toutes les photos de la graduation! Une fois que ce sera fait, je pense que je mettrais une photo ou deux de moi en-ligne, dont ma photo avec Bill Bryson! Par contre je protégerais sûrement l’article avec un mot de passe, que vous aurez sur simple demande.

J’espère que le résumé vous a plu!

Le château en tenue de Noël

J’ai travaillé au Château hier, et j’y travaille encore aujourd’hui. J’aime toujours autant faire les visites guidées même si, avec l’hiver, les touristes sont de moins en moins nombreux, et ils semblent être moins intéressés par l’histoire du Château et de l’utilisation que nous en faisons aujourd’hui. C’est vraiment ma dernière semaine à Durham, et autant le passer dans un endroit que j’adore, à faire quelque chose que j’aime, à parler d’Art et d’Histoire.

Pour celles qui commencent tout juste à me lire, le Château dont je parle régulièrement n’est ni un restaurant, ni un simple lieu historique… Le Château date de 1072, et en 1832 l’Université de Durham s’est implanté au sein du Château, qui est devenu le College fondateur de l’Université. Pour comprendre Durham il faut savoir que l’Université a un système collégial, tout comme Oxbridge.

Maintenant il y a 16 Colleges au sein de Durham University, nous avons également le College de St John’s, St Mary’s, Hatfield, Van Mildert, St Chad’s... Donc c’est au sein du College que les étudiants vivent et travaillent, et donc au sein du Château, pour ceux qui appartiennent comme moi, à University College. Aller à l’Université en Angleterre c’est comme aller au pensionnat en quelque sorte, les étudiants y sont tout le temps, le soir, le week-end… C’est très vivant! J’en parle régulièrement ici, donc au lieu de m’envoyer des mails à ce sujet, vous pouvez juste regarder dans les archives, ça revient au même!

Avec l’hiver, tout semble être plus calme à Durham. La Château, toujours impressionnant, domine encore plus, car les arbres se retrouvent sans feuilles, et le caractère historique de ce lieu magique devient omniprésent.

L’entrée du College

The Keep, où il y a une centaine de chambres étudiantes

L’entrée du Great Hall et de la bibliothèque.

The Keep

The Great Hall avec son sapin de Noël… Lorsque je dis que je vais dîner au Château, c’est ici que je mange, à la Harry Potter, vêtue de la robe noire traditionnelle.

Lorsque l’on mange au Château, on appel ça un ‘formal dinner’, un dîner solennel.

Sur les tables, il y a toujours des grands bougeoirs en argent, et on dîne à la lumière des bougies.

Le dress code est très strict, sous notre robe noire les femmes doivent être en talons avec une robe ou jupe, et les hommes doivent porter un costume, avec cravate ou nœud de papillon, sinon l’entrée au Great Hall vous sera refusé.

Au premier plan il y a ce que l’on appelle ‘Low Table‘, où les étudiants en licence/maîtrise dînent. Tout au fond, sur une estrade, il y a le ‘High Table’ où les professeurs et où le Master du Château mangent. Les doctorants et étudiants en Master peuvent également manger au High Table sur invitation uniquement.

Voilà le High Table!

J’ose espèrer que ces quelques photos peuvent montrer l’ambiance féerique qui règne au sein de ma fac. J’aimerais tellement vous inviter à un formal dinner, juste pour que vous puissiez vivre un de ce moments magiques aussi! Il faut vraiment imaginer The Great Hall rempli d’étudiants, tous portant leurs robes noires, avec des bouteilles de vin à la main, le tout éclairé avec des bougies sur chaque table…

Mais même avec mes descriptions et même avec ces photos, je sais pertinemment que ça ne suffit pas, et qu’appartenir à une telle institution semble être merveilleux et incroyable… C’est quelque chose qu’il faut vraiment vivre pour comprendre!

A chaque fois que je vais au Château, je me répète que j’ai la chance d’avoir étudié dans un endroit pareil, et que même si ça doit se terminer bientôt, avec ma graduation au mois de Janvier; que j’aurais passé le meilleur année de ma vie ici. Et comme je l’ai déjà dit, je ne perds pas de vue l’idée d’un éventuel doctorat à Durham. On s’attache très rapidement à la fac, au Château (qui est devenu mon Château bien-sûr!), aux autres étudiants, au personnel, au professeurs, au Master du Château… Dur, dur de partir!