Archives de Tag: coronavirus

Nouvelles d’Irlande

Hello,

Comment allez-vous? J’espère que tout va bien.

Pour ma part, je suis toujours au Connemara, dans notre petit bungalow en face du lac. Nous avons pensé à aller chez les parents de mon mari bientôt, mais le confinement très stricte a été prolongé jusqu’au 18 mai. Ensuite, il y aura un dé-confinement très lent et progressif. Si j’applique les règles de dé-confinement à la lettre, il va falloir que j’attende le 20 juillet afin de pouvoir quitter le petit bungalow. En effet, avant cette date il y a une interdiction de sortir d’un rayon de 20km autour de sa maison. Je vais certainement demander conseil à la police locale pour savoir ce que l’on peut faire dans notre situation.

Lorsque nous avons pris la décision de quitter Londres au mois de mars, je me basais sur la situation en Chine. Je savais qu’ils étaient confinés depuis le 23 janvier et je savais qu’à mi-mars ils parlaient d’un dé-confinement suite à la baisse rapide de nouvelles infections. Je comptais donc sur deux mois pour que le pire passe et que le virus devienne presque inexistant, comme c’était le cas en Chine. En quittant Londres on pensait passer un mois à s’isoler au petit bungalow, puis on espérait passer deux semaines chez les parents de Fintan, puis deux semaines chez mes parents avant de retourner en Angleterre. Je sais maintenant que mes prédictions étaient basées sur des faits inexacts: aujourd’hui je ne crois plus du tout aux chiffres qui ont été reportés en Chine et je ne crois plus que le virus soit devenu inexistant là-bas. (Si vous ne connaissez pas le site Worldometer je vous le conseille vraiment, je le regarde tous les jours depuis janvier et ça me donne un très bon aperçu de la situation mondiale.)

Même si quitter l’Irlande va être compliqué, et pas pour tout de suite, je ne regrette pas notre décision d’être venu ici. J’adore mon appartement Londonien, mais malheureusement l’appartement est situé dans une zone très touchée par le virus. Ne serais-ce que dans mon code postal (qui comprend deux rues), il y a eu 18 décès à ce jour. Je sais aussi que le virus est dans notre immeuble. Ma plus grande question est donc que faire maintenant? L’Angleterre est tellement touché par le virus que je ne me vois pas y retourner tout de suite. En même temps, toutes mes affaires sont à Londres (et me manquent!) et notre bail continue. La situation est difficile n’est-ce pas?

Comme je ne sais pas quoi faire, pour le moment j’attends. J’attends de voir ce qui va être annoncé par le gouvernement anglais cette semaine concernant le dé-confinement, et j’attends aussi de voir quel effet le dé-confinement aura sur le taux d’infections en France, en Espagne et en Italie.

Courage et prudence ♥

Un dimanche dans le Connemara

Coucou!

Comment allez-vous? Pour ma part, c’est toujours la routine en Irlande et d’ailleurs je m’accroche à cette nouvelle routine et j’essaye de ne pas trop penser à ce que l’avenir nous réserve. Se concentrer sur l’ici et maintenant est déjà pas trop mal! En semaine mes journées se limitent à faire du télétravail, suivi d’une balade le soir, puis cuisiner, bouquiner et aller dormir. En week-end par contre je prends mon temps, je prépare un vrai petit-déjeuner et on fait de très longues balades dans le rayon des 2km autorisés autour de la maison.  Voici quelques photos prises dimanche!

Mon petit-déjeuner du week-end est d’habitude composé de toast, beurre et confiture, accompagné d’un thé vert (le petit pain au chocolat a été acheté à Londres avant que l’on parte, on en a acheté dans des petits emballages individuels puis congelés). Ce que je mange en Irlande est assez basique du fait qu’il n’est pas possible de faire des courses en-ligne: toutes les deux semaines on appelle le supermarché du coin avec une petite liste de courses et ils viennent nous livrer pratiquement dans la journée. J’essaye de faire simple pour tout le monde et on commande essentiellement des fruits, légumes, pain, beurre, lait et fromage.

Après le petit-déjeuner, on enfile nos baskets et on part se promener. Depuis que je suis arrivée en Irlande il a fait beau pratiquement tous les jours! C’est incroyable! Je m’attendais à de la grisaille et du froid, et j’ai été agréablement surprise par le temps. Il fait beau mais pas chaud et c’est donc parfait pour se promener. Il ne faut pas oublier la crème solaire: je brûle facilement ici! J’ai heureusement pensé à prendre une crème indice 50 avec moi.

D’habitude le week-end on marche jusqu’à la plage, mais cette fois-ci on a pris un nouveau chemin. Le paysage était magnifique!

Pour moi qui a toujours habité là où c’est plat, ça me fait bizarre de voir les collines. Je trouve le paysage si sauvage et surprenant!

Nous avons pris le petit chemin public, et au bout d’un moment, on arrive face à la mer.

Je fais ma touriste mais en réalité c’est complètement vide, on ne croise personne et lorsqu’on tombe sur le petit parking du village portuaire on se croirait vraiment à la fin du monde tant qu’il n’y a personne.

Hop, on aperçoit un petit village mails on décide de rebrousser chemin jusqu’au petit bungalow.

Rentrés à la maison, je prépare le déjeuner. J’aime ma routine et lorsque j’ai les produits frais, je prépare toujours la même salade! J’aime le mélange de tomates, herbes de Provence, poivrons, avocat et laitue accompagné d’un bout de cheddar et de fromage de chèvre, tous les deux des fromages Irlandais.

Mes fins de dimanche sont toujours consacrés à mes amis et à ma famille! Est-ce que je vous ai dit que ma maman et moi avons appris à ma grand-mère à se connecter à Skype pour la première fois? Ma grand-mère m’a dit que ça lui a changé la vie, et que ça lui fait très plaisir de pouvoir me voir tout en me parlant! Ma grand-mère est très active et à 86 ans sa vie sociale est plus fournie que la mienne donc ça lui fait tout drôle d’être à la maison en ce moment. Je reste en contact avec ma grand-mère tous les jours par sms (ma grand-mère n’a pas de smart phone par contre) et par Skype le dimanche.

J’ai lu un article dernièrement qui a dit que les conversations par Skype procurent une fatigue émotionnelle car il y a un vrai décalage: on a l’impression d’être avec ses proches mais ce n’est qu’une réalité virtuelle. Puisque les humains sont des êtres sociaux qui ont besoin de véritables interactions les conversations par Skype créent un vide et un manque. Pour ma part ça fait depuis 2008 que je n’habite plus dans le même pays que mes parents et mon frère donc on a l’habitude d’avoir nos conversations par Skype, donc de ce côté là ça ne change pas grand chose pour moi.  Et avec un peu d’imagination, on pourrait se croire dans la même pièce, même si je suis d’accord que rien ne remplace les interactions et discussions spontanées que l’on pourrait avoir si on habitait plus proche les uns des autres.

Est-ce que ça se voit que l’on parlait de l’absurdité de la situation actuelle et des décisions hallucinantes que nos gouvernements respectifs ont prises?! Il vaut mieux en rire qu’en pleurer!

Je vous souhaite de passer un bon vendredi ❤

Une journée à Galway

Bonjour!

Comment allez-vous? J’espère que votre semaine s’est bien passé et que le confinement se passe de façon convenable. Pour notre part, nous avons prolongé la location du bungalow à County Galway jusqu’à fin avril, avec la possibilité de rester encore plus longtemps s’il le faut. A présent, je m’adapte à ma nouvelle situation et j’essaye de m’ancrer dans une nouvelle routine.  Voici la vue sur le Connemara depuis notre salon:

Voici à quoi ressemble désormais mes journée:

7.45: Je me réveille naturellement, un peu avant mon réveil de 8hrs. Je dors bien à Galway et bien plus qu’à Londres. Je me lève la première, me lave, puis vérifie rapidement les infos sur la BBC en priant pour qu’il y ait de bonnes nouvelles. Hop, ce n’est pas le cas donc je referme la page aussitôt. Je m’habille assez chaudement puis je commence ma petite routine du matin: je désinfecte les plans de travail, la table du salon et les autres surfaces que l’on touche beaucoup comme les interrupteurs, poignées etc. Il n’y a pas d’aspirateur au bungalow donc je passe aussi le balai dans la cuisine et le salon. Enfin, je me prépare un petit déjeuner simple: une banane un peu mûre, un thé vert et un petit verre de jus d’orange.

J’avais pris le soin de prendre du thé avec moi en Irlande, dont cette collection de thés Kusmi, ce qui était une vraie bonne idée puisque j’ai donc le choix entre plusieurs parfums de thé. Ensuite, je prends mes vitamines! Pendant ce temps, mon mari prend son petit-déjeuner: il mange plus que moi et se prépare un grand bol de céréales suivi de tartines.

8.45: J’allume mon ordinateur portable et je vérifie mes mails. Nous avons une bonne connexion internet pour l’instant donc je peux travailler sans problème. Mes deux grands écrans de mon bureau Londonien me manquent, mais je fais de mon mieux avec mon ordinateur portable. Mon mari passe la plupart de ses matinées dans des vidéo call et prend ses appels dans une des chambres pour ne pas me déranger. Lorsqu’on n’a pas de vidéo call on travaille tous les deux sur la table du salon.

13.00: C’est la pause du midi! Le midi, je mange habituellement un peu de fromage et du pain, ou alors une soupe, ou alors des restes du dîner. Aujourd’hui ce sont des restes du dîner de la veille: j’avais préparé un faux-risotto aux champignons, poireaux et petits pois. Je dis faux risotto car j’ai tout simplement utilisé du riz blanc normal que j’ai ramené de Londres et pas du riz Arborio. Je peux confirmer que ça ne change pas grand chose!

C’est aussi à midi que je lis les infos. Je suis hyper connectée et au courant de ce qui se passe. Je fais un tour sur de multiples sites anglais, français et américains et je surveille WorldoMeter. Les nouvelles sont terrifiantes mais je préfère regarder la crise en face. Aujourd’hui, une histoire me touche particulièrement: deux infirmières anglaises sont décédées du virus, dont une qui avait 36 ans, l’autre 39 ans, et toutes les deux étaient en bonne santé avant d’avoir le virus. Une a attrapé le virus en vacances et l’autre à l’hôpital où elle travaillait. Misère! Honnêtement, il me faut quelques minutes pour me remettre des informations du jour donc je regarde par la fenêtre, j’accepte mon sentiment de désespoir et je me demande comment tout ceci va se terminer.

Mon mari a profité de sa pause du midi afin de faire une liste de courses. On ne peut pas faire de courses en-ligne là où on est, mais on peut appeler le magasin de la ville la plus proche pour passer commande et se faire livrer. Mon mari travaillait dans cette chaîne de magasins lors de ses vacances universitaires et me confirme que le système n’a pas changé depuis qu’il y travaillait il y a au moins 10 ans. Ca alors! La bonne nouvelle c’est qu’il connaît toutes les marques Irlandaises et sait exactement quoi demander au téléphone, et on se fera livrer lundi.

14.00: On reprend tous les deux le travail. Habituellement je travaille jusqu’à 19hrs, mais on est vendredi et j’ai déjà répondu à toutes les questions urgentes. Ainsi, vers 18hrs30 j’éteins mon ordinateur portable et je suis en week-end!

J’ai pris quatre ou cinq petites choses de mon appartement avec moi en Irlande, dont une photo de mariage et cette jolie bougeoir Mucha offerte par ma maman, pour me sentir un peu plus à la maison.

19.00: On enfile nos manteaux et on part se promener. En Irlande on peut faire une promenade tous les jours dans un rayon de 2km de chez soi, il ne faut pas d’attestation particulière pour sortir, mais on doit garder un minimum de 2m de distance entre nous et les autres gens. Il pleut et on prend les parapluies. On ne croise absolument personne, et c’et tant mieux!

Il y a beaucoup de rouge-gorges par ici, j’en vois à chaque fois que je sors. Ce joli petit oiseau chante et me rappelle que la terre continue de tourner et que de jours meilleurs arrivent!

On prend quelques photos du paysage et je prends le temps de poster sur Instagram.

20.00: Ce soir, mon mari cuisine et il prépare des saucisses Irlandaises, de la purée et des broccoli. A Londres on mange uniquement végétarien mais mon mari retombe dans ses habitudes Irlandaises! Puisque mon mari a cuisiné, c’est à moi de ranger et nettoyer, donc je nettoie et désinfecte la cuisine et autres surfaces comme d’habitude.

21.00: Il pleut et on entend le vent souffler autour du bungalow. On se croirait dans un roman de Daphne du Maurier! On allume le feu électrique et on joue à Jenga.

21.30: On regarde un épisode de « The Beginning of Everything » qui raconte l’histoire d’amour entre Zelda et Scott Fitzgerald. C’est disponible sur Amazon Prime et je vous le recommande!

22.00: Il fait nuit noir, le vent continue à souffler. Nous sommes tous les deux fatigués de la semaine donc c’est à la douche puis au lit. Voici les autres objets que j’ai pris avec moi en Irlande: une photo de ma grand-mère Lena, quatre livres et mon agenda. Avant de dormir je griffonne quelques phrases dans mon agenda et je regarde avec nostalgie mes entrées de journal des mois de janvier et février.

Comment allez-vous? Je vous souhaite de passer une bonne journée à la maison.

Bon dimanche ♡