Archives de Tag: Brexit

L’ambiance à Londres

Bonjour,

J’espère que vous avez passé une bonne semaine. J’avais commencé à écrire un article ludique sur mes envies de vêtements printaniers, mais je ne pouvais pas le terminer car à vrai dire mes journées sont occupées à penser à autre chose. Au mois de février j’ai juste eu le temps de passer sur mon blog quatre fois, ce qui un record et pas dans le bon sens du terme! Mes journées sont très occupées et je ne suis pas beaucoup chez moi le soir. Ainsi, voici quelques explications sur ce qui me préoccupe ces derniers temps.

Londres en 1700 – via 

Le government n’arrive pas à négocier le Brexit avec succès, ce qui est en train de créer un climat d’anxiété et d’incertitude. Chaque secteur est impacté par le Brexit, ce qui crée une montagne de travail et une montagne russe de sentiments! Depuis le début de l’année je vois mes amis Londoniens un peu moins puisque nous sommes tous un peu sous l’eau au bureau (la plupart de mes amis à Londres sont dans le secteur juridique, comme moi), à essayer de comprendre comment le Brexit va impacter nos clients respectifs. A chaque fois que je regarde les infos les nouvelles ne sont pas bonnes! On prédit une hausse de prix de 30% sur la nourriture, on a peur de manquer de médicaments… En pratique, ce sentiment général d’inquiétude est en train de déborder sur le quotidien et sur les comportements: les restaurants ont indiqué une baisse de 18% de réservations au mois de février comparé à l’année dernière, et le West End (Leicester Square, Piccadilly Circus…) souffre d’une baisse de traffic de plus de 11%. Le pouvoir d’achat est en déclin, ce qui fait que les magasins du milieu de gamme souffrent: j’étais assez dépitée hier de lire qu’une de mes marques préférées, L.K.Bennett, est sur le point de faire faillite et qu’un administrateur est prêt à prendre contrôle de l’entreprise.

De façon bien plus grave, les températures à Londres ont monté jusqu’à 20°C cette semaine, ce qui fait que 27 conseils municipaux ont déclaré l’urgence climatique, et sont en train de prendre des mesures pour essayer de minimiser l’impact de la hausse de températures sur la faune et la flore. Il y a quelques semaines j’ai assisté au programme « 80 minute MBA« , où le conférencier a affirmé que nous sommes la première génération à comprendre le réchauffement climatique, et la dernière génération à pouvoir faire quelque chose pour y remédier.

Que faire dans un climat où les facteurs macro-économiques et environnementaux me donnent envie de passer le week-end au lit, cachée sous la couette? Clairement, à mon échelle, je ne peux pas faire grand chose pour remédier aux maux énoncés ci-dessus. Cependant, ça ne veut pas dire que je ne peux rien faire: je peux néanmoins avoir de petits gestes qui auront peut être un impact positif. Au hasard:

  • Redoubler mes efforts professionnels et faire ce que je peux pour apporter mon conseil pendant cette période transitoire.
  • Tenter de réduire mon impact sur l’environnement: depuis mon test du mois végétarien au mois de janvier, nous n’achetons plus de viande. J’ai lu que changer sa façon de manger est le moyen le plus efficace de réduire son impact, et je suis contente de voir que le régime préconisé (je dois retrouver l’article) ressemble beaucoup à ce que je mange au quotidien. J’essaye de réduire mes déchets et je prends aussi des petites mesures au fur et à mesure de mes découvertes, par exemple j’ai remplacé les gels à lessive par des « soap nuts » (des noix à laver) naturels, qui me permettent de laver mon linge sans utiliser de produits chimiques. Je aussi suis en train de remplacer mes produits à nettoyer classiques par les produits Ecover. 
  •  Soutenir les petits commerçants de mon quartier: depuis plusieurs mois je fais ce que je peux pour privilégier des petits commerçants et restaurateurs. J’ai envie de soutenir d’advantage des commerces et créateurs indépendants, par exemple des petits coffee shop de quartier ou alors des créateurs qui vendent des objets fait à la main en Angleterre.
  • Manger local: j’essaye de faire mes achats d’advantage directement aux fermes qui se trouvent non loin de chez moi, et je suis en train d’explorer d’avantage les marchés fermiers comme celui d’Alexandra Palace. Je suis aussi en train de regarder si je peux m’abonner à un box qui livre des légumes directement chez moi, comme Farm Box, qui propose de produits de saison et de produits de petits producteurs qui sont rémunérés correctement pour leur travail.

Concernant mon programme du week-end, j’ai prévu uniquement des activités relaxantes qui ne me demandent que peu de mon temps. Ce matin je m’offre un massage d’une heure au centre de beauté Polonais qui se trouve non loin de chez moi, et ce soir je vais dîner avec des amis. Demain j’ai prévu de faire mes courses au marché puis d’aller prendre un thé et une part de gâteau dans un des petits cafés du quartier. Je vous souhaite de passer un excellent week-end! Demain je reviens avec la suite de notre petit séjour à Venise.

Belle journée!

#Brexit

Bonsoir!

Comment allez-vous? Quelle surprise en me réveillant ce matin! Je pensais sincèrement que l’on allait rester au sein de l’Union Européenne, je suis vraiment très déçue. Merci pour tous vos petits mots dans ma boîte mail, je suis touchée que vous ayez pensé à moi. Pour ceux qui m’ont demandé, oui, j’ai pu voter dans le référendum car je suis anglaise.

L’ambiance à Londres était morose aujourd’hui, surtout lorsque le Premier Ministre a annoncé son départ. La majorité des Londoniens (61% des votants) ont voté pour rester au sein de l’Union Européenne donc beaucoup de personnes se sentent très frustrés. Il faut cependant toujours voir le bon côté des choses, et il y avait indéniablement de bons (et bien sûr de très mauvais!) arguments des deux côtés, donc j’espère que cette décision du peuple aboutira à un avenir plus prometteur sur le long terme.

11Recto d’un billet de £5, distribué en 1957. Le lion représente la force de l’économie.

Le pays est divisé et je suis plus choquée par les réactions des uns et des autres que par le résultat en lui-même. En effet, c’est hallucinant de voir les insultes et accusations qui circulent sur les médias sociaux. Faut-t-il vraiment qualifier de raciste, xénophobe et inintelligent ses amis qui ont voté contre l’Union Européenne? Faut-t-il vraiment menacer physiquement des inconnus sur Twitter car la personne a osé penser différemment? Cette tendance à faire des généralités et cette incapacité à reconnaître un argument différent que le sien est grandement inquiétant. Les appels à un deuxième référendum sont déjà fatigants. Pourquoi est-il si difficile de respecter le choix démocratique?

Les mois et années à venir seront certainement turbulents, mais je suis très optimiste car ce changement apportera des nouvelles opportunités.  Cette décision n’est pas la mienne mais je me sens plein d’espoir pour l’avenir de mon pays, que j’aime tant.