Archives de Tag: the duchess

Bye Bye Durham?

Ça y est, je viens de donner mon préavis de deux mois pour quitter mon appartement sur Durham. Comme vous le savez, j’adore et j’aime cette ville, mais je suis bien forcée de constater qu’en dehors de l’Université, du Château, de la Cathédrale et des 16 Colleges… Il n’y a pas grand chose. C’est vraiment comme un village étudiant, tout a un rapport avec l’Université ici, c’est la seule chose qui fait vivre la ville. Donc il faut bien avouer que je n’aurais pas beaucoup de chances de trouver un travail juridique si je reste dans le coin, et pour l’instant je ne peux toujours pas financer le Doctorat à Durham, même si ce n’est pas l’envie qui manque! Tous mes amis du LLM ont déjà quittés Durham pour aller trouver du travail ou étudier ailleurs, donc je ne me sens plus vraiment à ma place ici, même si je continue bien sûr de travailler et de sortir au Château.

Ainsi, mes recherches de boulot sont actuellement focalisées sur Londres et je me dis que j’ai toutes mes chances de trouver un travail intéressant dans la capitale. J’espère ne pas me tromper et ne pas faire d’erreur en voulant quitter le Nord…

Pendant toute ma période Collège-Lycée, je n’avais qu’une envie et c’était d’aller vivre à Londres. Je me souviens que les personnes de ma famille qui demeuraient à Londres me manquaient, et j’étais aussi persuadée que jamais je ne m’ennuierais dans la capitale. En France j’habitais dans un tout petit village, ennuyeux à crever pour l’adolescente que j’étais. La ville dans laquelle j’allais au lycée et où j’ai fait ma Licence était à bien 40minutes en voiture de chez moi, donc je me sentais plus qu’un peu isolé. Je pense que j’idéalisais la capitale anglaise un peu trop à cette époque, justement à cause de cet isolement.

Aujourd’hui je pense être bien consciente des avantages et des inconvénients qui sont intrinsèquement attachés à une vie Londonienne et finalement je pense que j’aimerais bien me lancer!

Du coup, la grande rêveuse que je suis commence à songer d’un appartement forcément minuscule mais cosy, dans le centre, où je pourrais aller à pied à Covent Garden ou à Soho, où je pourrais me promener dans St James’s Park, visiter un nombre infini de musées plus intéressants les uns que les autres…

Mais pour l’instant je dois me focaliser avant tout sur les recherches d’emploi, et je dois aussi commencer à réfléchir à ce que je veux faire de mes affaires à Durham. En regardant mon appartement, il n’y a vraiment pas grand chose qui m’appartient: une grande table en verre, un joli tapis, deux petits meubles chinés en France, mais énormément de livres et de cours, pas mal de chaussures et de sacs… Et c’est tout! Je pense qu’il faudrait déjà faire un tri dans les cours et les peut être dans les livres, j’en ai beaucoup trop! Je vais commencer ce week-end tiens!

Esprit de Noël

J’étais terriblement contente de rentrer en Bretagne à Noël, de retrouver mes parents, mon chat, la grande maison, ma chambre, un climat plus doux… Malheureusement je n’ai pas pu mener à bien tout ce que j’avais de prévu pour mes vacances, car comme beaucoup d’entre vous, j’étais moi aussi malade. N’empêche que j’étais ravie de retrouver mon « chez moi », avec le feu de cheminée, les bonnes recettes traditionnelles et bien-sûr la maison en tenue de fête.

1

2

3

Sans le flash, les couleurs sont plus douces, plus chaudes, plus « vraies »…

Il faut croire que j’ai été bien sage cette année, car j’ai été terriblement gâtée par le père Noël! Alors, que pourrait t-il bien y avoir dans mes petits souliers?!

4

Oh! Une grande bottine elfique, remplie de petits parfums, de bas et d’autres douceurs.

5

Un élégant sac à main, avec une bien jolie demoiselle des années folles.

6

Une ravissante petite bouteille de parfum aux airs art déco, qui vient compléter ma petite collection.

7

8

N’est-elle pas adorable? J’ai du la laisser en France, j’avais tellement peur de l’amener jusqu’à Durham! D’ailleurs j’ai énormément de jolies choses qui sont restées en France, malheureusement le transport ne se marie pas très bien avec mes petits objets de décoration; et notamment avec la plupart de mes figurines Swarovski.

9

10

Et voilà un ravissant cadeau que j’ai eu un mal fou à photographier! Par curiosité, pensez-vous connaître la marque de ce parasol/parapluie?

L’épisode du parapluie a failli finir en drame à l’aéroport de Londres, où on m’a affirmé que je ne pouvais prendre mon parasol avec moi dans l’avion, à cause du bout pointu. Heureusement que ma valise est tellement grande que j’ai pu le faire glisser tant bien que mal dans cette dernière, avec quand même un bout qui dépassait… Gare à vous si jamais vous essayez d’embarquer un parapluie avec vous dans l’avion! Cette petite phrase du monsieur sécurité a suffi pour me refroidir: « check it in or bin it ». Charment.

J’ai également eu des boucles d’oreilles Swarovski, des livres de cuisine, le Thé sur le Nil de Mariage Frères, des moules en silicone, un pashmina, des chocolats… Que des cadeaux qui me ressemblent, et j’en suis ravie! Merci Mummy!

Et de la part de mon boyfriend, un abonnement au Cosmopolitan français, beaucoup moins vulgaire que les magazines anglais qui existent; une figurine Swarovski ainsi que le livre « The Duchess ». Livre que j’ai déjà commencé d’ailleurs, et qui a l’air extrêmement passionnant. Je n’ai pas encore vu le film, donc je vais pouvoir le dévorer tranquillement, sans encore faire de comparaisons pour le moment. Vraiment, quel joli cadeau! Quoi de mieux qu’un livre choisi avec amour?

duchess