Archives de Tag: 2020

Byebye 2020!

Hello!

Je vous souhaite absolument tout le meilleur pour 2021! J’espère que vous avez passé un bon réveillon. Pour ma part je suis toujours chez mes parents en France, donc nous avons préparé un petit dîner en famille et ouvert une bouteille de champagne rosé. Il n’en fallait pas plus pour dire au revoir à une année compliquée, et bonjour à 2021, que j’accueille avec joie et espoir.

J’ai pour l’habitude de faire un petit bilan de l’année écoulée, qui m’aide à me rendre compte du chemin parcouru et de me concentrer sur mes buts et souhaits pour l’année à venir. J’ai longuement hésité à rédiger un bilan de cette année car bien sûr, l’année n’a pas été des plus joyeuses.

2020 avait très bien commencé, avec la frénésie qui caractérise ma vie Londonienne bien remplie. Rien que de regarder mon agenda pour le mois de janvier me donne le tournis!

Janvier – L’année a commencé avec un premier de l’an chic! Je me souviens que je travaillais le 31, mais que j’ai pu terminer un peu plus tôt et que j’ai retrouvé ma copine Mélodie pour une tasse de thé à Carnaby Street avant d’aller faire le check-in au Royal Horseguards Hotel. Nous avons retrouvé une dizaine d’amis au bar du Royal Horseguards pour un cocktail, puis nous sommes allés à la fête du Liberal Club où nous avons pu voir le feu d’artifice Londonien en direct depuis la terrasse! Je portais une longue robe en velours rouge bordeaux avec mes Louboutin ainsi qu’une petite pochette scintillante. Pour éviter de prendre le métro après la fête nous avons dormi au Royal Horseguards Hotel, ce qui fait que nous avons pu profiter d’un délicieux petit-déjeuner le premier janvier. J’ai profité du premier week-end de janvier afin de m’offrir un massage. Le mois a aussi été riche culturellement, puisque je suis allée à l’expo Freud au Royal Academy, puis à l’expo écologie au Royal Academy. Je suis allée voir la pièce de théâtre « Act of God » et la comédie musicale « Mary Poppins ».  J’ai fêté l’épiphanie avec un petit groupe d’amis français dans mon quartier du Nord de Londres, avec une galette de rois maison et mon fondant au chocolat. Après une nuit où j’ai très mal dormi à cause d’un voisin bruyant j’ai décidé qu’il était largement temps d’essayer d’acheter une maison à Londres plutôt que de continuer à louer un appartement. Mes recherches ont été fructueuses car en moins de deux semaines nous avions pris rendez-vous avec deux courtiers hypothécaires afin de comprendre quel pourrait être notre budget pour l’achat, et nous avons visité plusieurs maisons avant de décider d’acheter une maison toute neuve, qui devait être construite pour fin 2020. Notre maison était désormais réservée!

Février – J’avait tellement hâte de voir l’expo Picasso & Paper au Royal Academy, et elle était vraiment merveilleuse. J’y suis allée avec ma copine Egle et nous avons été absolument enchantés. Après la frénésie des fêtes et mon mois de janvier bien rempli, je me suis offert un soin de visage de luxe chez John Bell & Croyden, ainsi que quelques produits beauté Guerlain afin de me pomponner. Nous avons fêté la Saint Valentin dans un de mes restaurants préférés à Londres, the Ivy. Je me suis offert une séance de réflexologie plantaire et un massage lors d’un week-end détente. J’ai organisé un brunch avec mon petit groupe d’amis français. J’ai invité ma grand-mère au Zetter Townhouse pour un Afternoon Tea. Les week-end, j’ai enchaîné les rendez-vous pour l’achat de notre maison. J’étais déjà inquiète par rapport à la vague Covid qui se rapprochait d’Europe.

Mars – Dès le début de mois j’ai commencé à réduire mes sorties à Londres. Ma dernière journée au bureau était le 6 mars, et depuis, je suis en télé-travail. Ma dernière sortie dans le centre de Londres date du 7 mars, où nous sommes allés au Talented Art Fair dans l’idée de peut être acheter une oeuvre pour notre future maison. Je me lavais de façon incessante les mains (comme on nous le demandait de le faire à l’époque) et on se tenait déjà à distance des autres. Les jours suivants sont assez floues, mais je me souviens de mon inquiétude qui grandissait chaque jour, surtout que le gouvernement anglais avait l’air bien décidé de ne strictement rien faire pour essayer de limiter la propagation du virus. Je fais de l’asthme et je sais très bien ce que c’est de ne pas pouvoir respirer, puisque dans mon enfance j’ai fait plusieurs grandes crises d’asthme qui m’ont rendu à l’hôpital pour plusieurs jours, donc l’idée d’attraper la Covid me fait peur, surtout qu’au début de la crise on insistait bien sur le fait que le seul traitement serait d’être sous ventilateur.  Il devenait de plus en plus difficile de trouver un créneau pour se faire livrer des courses et à chaque livraison il manquait plein de choses comme le riz, les pâtes, la farine…  Mon voisin immédiat à Londres est tombé malade avec la Covid, à l’époque où il n’y avait que quatre cas dans le Nord de Londres. Il y avait des médecins en combinaison hazmat dans notre couloir et mon voisin a été emmené à l’hôpital. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et en moins de 24 heures nous avons réservé un petit bungalow au milieu de nulle part dans le Connemara en Irlande, nous avons fait notre valise et nous sommes partis.

Avril, Mai, Juin: Nous sommes dans le Connemara où on peut aller se promener sans avoir peur de croiser du monde. On se fait livrer nos courses une fois tous les dix jours et on vit de façon simple. Je me concentre sur mon travail: en temps de crise on a vraiment besoin d’avocats et cette année, je n’ai jamais autant travaillé. Ce n’est pas si facile de travailler uniquement avec mon ordinateur et téléphone portable (contrairement à mes deux grands moniteurs au bureau) mais je m’adapte. En semaine, je travaille jusqu’à tard et le week-end, je me promène, j’apprécie la beauté du pays, le calme, les animaux. Je deviens très amie avec les ânes du quartier et je ne sors jamais me promener sans une pomme ou carotte dans ma poche! Pour notre deuxième anniversaire mariage, mes parents organisent un call Zoom surprise avec nos amis! Je redécouvre mes envies artistiques, je commande de la peinture aquarelle, des crayons de couleur… Au mois de juin on va chez le parents de Fintan à Galway et la situation Covid semble se calmer un peu. On a fait une unique sortie en ville au mois de juin afin d’acheter quelques vêtements d’été puisque je n’avais rien avec moi et j’étais horrifiée par la foule qui ne portait pas de masque et qui ne se tenait pas à distance. On a passé un bon moment avec les parents de Fintan, je me souviens de samedi soirs sympathiques où l’on commandait des pizza à emporter et que l’on regardait des émissions de voyage. J’ai profité du fait de moins dépenser au jour le jour pour donner d’avantage à mes associations caritatives préférées.

Juillet & Août: Nous avons pris le bateau pour rentrer en Bretagne, chez mes parents, que j’avais hâte de revoir. En semaine, je continue à travailler jusqu’à tard, et le week-end je profite de mes parents et de mes chats! Il fait trop chaud pour moi et mon système immunitaire n’arrive pas à suivre, ce qui est une autre raison de limiter mes sorties et de rester à l’intérieur, au frais. Mes sorties se limitent au marché fermier dans la ville la plus proche où j’achète de bons produits frais. Le week-end on fait des barbecue dans le jardin, je peins, je lis. Je commence à réfléchir à la décoration de notre future maison et c’est amusant d’essayer de trouver mon style!

Septembre: On rentre à Londres à la fin du mois alors que la situation Covid commence à s’empirer, puisque le développeur immobilier commence à nous mettre la pression pour signer des documents et choisir nos options pour la cuisine, le carrelage etc et qu’il faut aller faire tout ceci au site (bien sûr que l’on aurait pu faire tout ça à distance – c’est juste qu’ils ne se sont pas organisés!). Dans tous les case je suis vraiment heureuse de voir que la maison progresse!

Octobre & Novembre: Le télé-travail continue, ce qui n’est pas si pratique dans notre petit appartement Londonien. Nous avons acheté un mini bureau pour la chambre pour Fintan et je travaille sur la table de la cuisine. Je commence à faire des exercise en suivant des vidéos Youtube puisque je me promène beaucoup moins qu’en France ou Irlande. Le week-end on se promène à Trent Park où l’on peut aller à pieds, et parfois on retrouve des amis à l’extérieur, pour une promenade à Alexandra Palace. Le week-end on commande des plats à emporter dans un restaurant local. Pour mon anniversaire j’ai pris quelques jours de vacances et on a commandé un gâteau chez Betty’s!

Décembre: On décide de rentrer en France pour Noël, puisque le trajet se fait assez facilement. Je limite encore plus mes sorties avant de renter et j’achète tous les cadeaux de Noël en-ligne, ce qui ne veut pas dire que j’oublie les petites boutiques indépendantes!  Je travaille jusqu’au réveillon et ensuite je profite de ma première semaine de vacances entière de l’année! Que ça fait du bien d’être à la maison en France et d’avoir du temps pour lire, peindre, dessiner et me promener à la campagne.

Cette année compliquée se termine avec une lueur d’espoir car grand-mère s’est déjà fait vacciner contra la Covid, et normalement ça devrait être à mon tour à partir de fin mars.

Intentions et envies pour 2020

Hello!
.
Comment allez-vous? Nous voilà bientôt à la fin du mois de janvier alors que je n’ai pas encore parlé de mes intentions pour l’année à venir. A vrai dire l’année 2020 a commencé à 100 à l’heure, ce qui est plutôt en contradiction avec mes envies de calme et de repos pour cette nouvelle année. Cependant, on va dire que c’est pour la bonne cause: tout mon temps libre est occupé par notre projet d’acheter une maison à Londres, et je vous en reparlerai bientôt.
.
L’année dernière j’ai reçu une jolie carte dans mon abonnement Wildflower Illustration (un abonnement au mois proposé par une artiste que je suis sur les réseaux sociaux, qui comprend trois belles cartes chaque mois, avec souvent une surprise en plus, comme des stickers ou papier à lettres). C’est une carte d’intentions pour la nouvelle année à remplir soi-même et à garder! Cette petite carte m’a permis de me concentrer l’esprit sur les endroits que j’aimerais visiter, les livres que j’aimerais lire, et ce que j’aimerais faire en 2020.
.
.
Comme je vous le disais, avant tout, mon but principal pour 2020 est d’acheter une maison à Londres. Mis à part cet objectif, j’aimerais aussi visiter Prague, Florence, et retourner en Autriche. Nous aimerions visiter Graz, trouver un joli spa en Autriche et peut être retourner à Vienne. J’aimerais aussi rentrer en Bretagne trois fois par an, car en ce moment je ne rentre que deux fois, et je trouve que ce n’est pas assez. Comme vous pouvez le voir, ce sont avant tout de petits voyages qui rentrent dans mon optique de passer cette année à économiser pour notre future maison.
.

Ci-dessus, vous pouvez voir un exemple de jolies cartes que je reçois dans le cadre de mon abonnement. Ca me fait très plaisir de les découvrir chaque mois et j’aime aussi le fait que je soutiens une artiste indépendante. Culturellement, j’ai toute une liste d’expos qui me font envie cette année, à commencer par l’expo Picasso au V&A, suivie de l’expo Warhol au Tate et plus tard dans l’année de l’expo Alice aux Pays des Merveilles au V&A.
.

Enfin, en 2020 j’ai surtout envie de:
.
-Plus de calme et de repos. Il serait temps d’arrêter d’essayer de tout faire et de prendre d’avantage en compte le fait que je suis quelqu’un qui a besoin de passer du temps seule, en tête-à-tête avec moi-même afin de me ressourcer.
-Trouver plus de temps pour lire et écrire.
-Économiser d’avantage et dépenser moins.
-Passer moins de temps sur mon portable.
-Continuer ma réflexion sur ma façon de consommer et uniquement acheter un vêtement, accessoire ou autre si je l’adore et/ou que j’en ai vraiment besoin.
-Continuer à manger uniquement végétarien à la maison et réfléchir à devenir végétarienne à 100%.
-Continuer à soutenir les commerçants de mon quartier et les boutiques indépendantes, que ce soit en-ligne ou ailleurs.
-Choisir une association chaque mois et les soutenir en faisant un petit don. Au mois de janvier j’ai décidé d’envoyer des dons à des associations animalières en Australie, en contribuant au Go Fund Me de l’hôpital pour Koalas de Port Macquerie et en faisant un don au New South Wales Rural Fire Service. Ce sont des pompiers bénévoles qui combattent les incendies, et ils ont besoin de fonds pour continuer leur travail sur le terrain.
.

Quelles sont vos envies pour cette nouvelle année? Je vous souhaite de passer une merveilleuse semaine!