Back to the 1940s

Si tout comme moi vous avez parfois des envies inexplicables de remonter dans le temps, alors peut-être que ces livres sortis tout droit des années 1940 peuvent vous intéresser. Vous vous souvenez de toute la propagande « Make-Do-And-Mend » qui encourageait les femmes à  réparer et recycler leurs vêtements afin d’éviter les dépenses? Le livre « Make-Do-And-Mend », imprimé pour la première fois en 1943 sur l’ordre du ministère de l’information est maintenant disponible chez Amazon. En effet, l’année dernière on a eu la bonne idée de reproduire plusieurs livres des années 1940. Ce sont des reproductions fidèles de la version originelle. Un deuxième livre qui a l’air tout aussi intéressant: « Eating for Victory » reproduit pour la première fois en un seul livre les conseils officiels du « Ministry of Food », et explique comment continuer à manger sainement et surtout garder le moral même avec le rationnement.  Voilà un tout petit aperçu:

***

If you ever feel the urge to step right back in time, then perhaps these two books, produced from the original material held in archives, might interest you. Do you remember the « Make-Do-And-Mend campaign that was talked about in « Style on Trial »? Indeed, the « Make Do and Mend » instruction book that was first written in 1943 has only just recently been reprinted. « Make Do and Mend » focuses on how to make the most of the clothes rationing, and families were encouraged to recycle and to repair their used garments to save on using up vital resources.  On the other hand, « Eating for Victory » reproduces official Second World War instruction leaflets issued by the Ministry of Food, and shows how the government aimed to keep morale high and to help urge the population to make the most of their ration allowance. I think that I need to add both of these books to my wish list! Both of them are available on Amazon.

Make Do and Mend:

19

23

46

54

63

72

Eating for Victory:

39

83

93

102112

26 réponses à “Back to the 1940s

  1. Ca m’intéresse ce truc ! Mais je suppose qu’il n’existe pas en français ?

  2. @ Oriane: Hmmm je crois que ça n’existe qu’en anglais car ce sont des reproductions de pamphlets etc de l’époque! Mais ça reste de l’anglais basique, donc tu n’auras peut être pas trop de soucis pour comprendre? En plus les bouquins ne sont pas très chers sur Amazon, £5, donc ça vaut peut être le coup?! Bises!

  3. Les marchés aux puces et bouquinistes offrent aussi beaucoup de choix, même s’il faut s’y rendre régulièrement.
    Personnellement, je suis totalement accro aux bouquins de cuisine, guides de savoir-vivre et manuels de sexologie des années 50-60, avec une mention spéciale pour la série des Marabout Flash. C’est drôle et délicieusement décalé !

  4. Je suis comme mademoiselle Catherine… j’adore les Marabout Flash !
    Pour ce qui est de la seconde guerre mondiale, j’ai l’impression que la Grande Bretagne a plus souffert de privations que la Belgique. Evidemment je parle de ce qu’on raconté mes parents et grands-parents qui étaient plutôt privilégiés, les uns habitant à la campagne (avec jardin potager et animaux), les autres étant bouchers et ayant donc accès à de la viande qu’ils échangeaient contre d’autres denrées s’il le fallait. Par contre, je sens malgré tout ce sens de l’économie, du non gaspillage: ma tante et ma mère ont reprisé des chaussettes pendant des années, on ne jetait jamais les restes et ma mère a toujours acheté plein de choses en réserve pour « si jamais ».

  5. L’article sur les « dried eggs » m’a rappelé une consigne donnée aux cantines scolaires il y a quelques années et abandonnée depuis : plus d’omelettes à partir d’oeufs, mais à partir de poudre d’oeufs. C’était horrible et devait ressemblait à ces dried eggs des 40’s.

  6. @ Mademoiselle Catherine: J’ai la chance d’avoir hérité de ma grand-mère quelques livres de cuisine. Un date des années 1930 et l’autre des années 1950. Ils sont tous les deux extrêmement intéressants, et les recettes des années 1950 sont encore bien faisables aujourd’hui. Je trouve par contre que les recettes des années 1930 sont drôlement moins appétissantes, et il y a beaucoup d’ingrédients que l’on ne retrouve pas aujourd’hui. Je tiens énormément à ces livres, mais ils sont pour le moment chez mes parents en France. Lorsque j’y retournerai j’ai bien l’intention de tester quelques recettes!
    Je ne connais pas la série Marabout Flash, je vais me mettre à le recherche d’informations!
    As-tu donc quelques livres qui datent des années 1950-1960? Je serais curieuse d’en apprendre plus!!!

    Bises et merci pour le commentaire 🙂

  7. I love these War leaflets, I have one for knitting for the RAF, it is funny. I studied the clothing of ordinary women during World War 2, not the Utility stuff just what most people could really make do and mend with..it was fabulous, I got to visit tons of clothing collections, just looking for evidence of clothes being altered, not everything in museums has been listed as Make do and mend, lots of secrets can be unveiled by turning a dress inside out ha ha. Loved this post..I hope you get your wish
    Hugs Lynn xx

  8. @ Misssunalee: Oui je pense que tu as sûrement raison concernant les privations qui ont frappées l’Angleterre pendant la Seconde Guerre Mondiale. C’est intéressant ce que tu dis concernant l’attitude de tes proches, car ma grand-mère faisait tout pareil, et avait vraiment le sens de l’économie. Malheureusement c’est quelque chose qui se perd de nos jours.

    Merci pour le témoignage 🙂

  9. @ Olivier: Oui je pense que tu as raison concernant les « dried eggs » je pense que cela devait être assez dégoûtant, mais en tout cas l’article fait m’ bien fait rire là où ils expliquent comment reconstituer les œufs! Merci pour ton commentaire!

  10. @ Lynn: Oh gosh, you must have has such an interesting time studying the clothes and looking for evidence of alterations. Trying to determine the impact of the « Make Do and Mend » propaganda must be fascinating. Makes me think that Law probably wasn’t the most interesting thing to study when I hear about fabulous people with fabulous jobs that include going through clothing collections…. *sigh*!

    Thanks for the comment!

    xxxxx

  11. Faut que ce soit très basique alors ! 😉

  12. @ Oriane: Oh ne t’en fais pas! Comme tu vois dans les extraits, l’anglais reste assez basique quand même! Mais Mademoiselle Catherine et Misssunalee parlent de la série des Marabout Flash, j’imagine que ce soit écrit en français, et c’est peut être intéressant aussi? Faudrait que je fasse une petite recherche… 🙂

    Bonne nuit!

  13. oui, oui, c’est en français: http://fiat850.free.fr/marabout.flash/catalogue.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/Marabout_(%C3%A9ditions)
    Je viens donc d’apprendre que Marabout est une maison d’édition belge à l’origine, ce qui explique peut-être pourquoi on ne trouve pas aussi facilement les petits livres en France.

  14. C’est tout un programme que ces curiosités^-^

    Bonne journée,

    chuuu

  15. Les imprimeries Marabout se trouvaient non loin de chez mes grands-parents maternels, à Verviers, à mi-chemin entre Liège et la frontière allemande. J’ai grandi avec les Marabout Flash, et je soupçonne même ces petits guides d’être à l’origine de ma curiosité légendaire…

  16. Ouah c’est super ça de ressortir ce livre, ça me tente beaucoup!!!!

  17. ca pourrait être interessant d’acheter un de ses bouquins vu que perso jaime trop les années 40 ! c’est vrai que remonter dans le temps ca serait super quand meme.. ou avancer? why not!
    nouveau post chez moi
    les bisous!

    -A.

  18. j’avoue que je suis bleuffée de ton article et de ton intérres envers ce way of living développé pendant la guerre. En effet en angleterre, tout un design de pénurie c’est développé à ce moment là proche du recyclage et du make it yourself,… et c’est très créatif comme période!!!
    De plus le morale n’était pas au beau fixe alors les femmes portaient des robes à fleurs pour apporter un soupson de joie!!! on économisait tout les boutons, qq cm de tissus,…
    merci pour l’info de reproduction de ces livres

  19. Au fait, Mademoiselle M. : you’ve got mail !

  20. Aren’t they fab. I love the fact people had lots of information on how to achieve things – wish we had exciting and maningful gov stuff now but it is all so boring!

  21. Je me suis replongée dans les années 40 grâce à un bouquin dont je parlerai bientôt. Une inépuisable source d’inspiration…

  22. @ misssunalee: Merci beaucoup pour les liens, décidément il y a vraiment énormément de livres dans la série « Marabout Flash »! Merci pour la découverte, car je ne connaissais pas du tout 🙂

    @ Scheharazade: Oui, tout un délicieux programme ma chère! 😉

    @ Mademoiselle Catherine: Oh je vois que ces petits livres ont décidément beaucoup de succès! Il faudrait que j’examine plus attentivement la chose!

    @ Olivia: Merci, je suis contente que cela te plaise!

  23. @ Andy: Je pense que le mieux c’est de s’inspirer du passé pour mieux vivre dans le présent! 🙂

    @ mapetitegarderobe: Bluffée? Pourquoi donc? Cela te surprend que je m’intéresse à ce genre de chose? Quand même pas 😉 ! Toute la propagande Make Do and Mend incitait certes à la créativité mais faut dire qu’il n’y avait pas trop le choix non plus. Je pense que ce sont des valeurs que nous ferions mieux de cultiver aujourd’hui.

  24. @ Mademoiselle Catherine: Merci 😉

    @ Make Do Style: Indeed, the 1940s were interesting times..!

    @ frieda: Bah écoutes, ce livre dont tu parles m’a l’air vraiment super intéressant!! J’espère que tu vas en parler bientôt alors 🙂

    Des bisous! Et bonne soirée!

  25. entièrement d’accord!!!!

  26. @ mathilde: 🙂 Bises et bonne nuit!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.