Archives de Tag: peinture

Turner and the Sea

Happy Sunday!

J’espère que vous passez un très bon week-end. Pour ma part, j’ai passé un Saint Valentin absolument magique et j’espère que vous avez également pu profiter de cette belle journée. Hier je suis allée au National Maritime Museum avec mon copain afin de voir l’expo Turner and The Sea, que je vous conseille fortement!

The National Maritime Museum se trouve à Greenwich, c’est donc un petit peu loin de chez moi (nous avons mis 2 heures en ayant eu quelques soucis de métro!) mais cette expo vaut assurément le coup. J’aime beaucoup les œuvres de Turner, je suis donc très contente d’avoir pu voir ses célèbres peintures d’un peu plus près.

21

20

23

Il y  avait un petit peu de monde à l’expo, je vous conseille donc de prendre les billets en-ligne pour éviter toute déception à l’arrivée du musée. L’expo est jusqu’au 21 avril.

13

Voici un aperçu des œuvres que vous pouvez admirer au National Maritime Museum. Ce qui me frappe dans tous ses tableaux sont les jeux de lumière, la lumière est différente dans chaque scène, mais toujours omniprésente . Les images ci-dessous ne rendent pas justice aux peintures, qui sont absolument extraordinaires! J’ai également beaucoup apprécié la découverte de certains croquis et peintures inachevées que l’on a la chance de pouvoir regarder d’un peu plus près.

d

b

a

c

e

Nous avons passé une bonne heure à visiter l’expo, et nous avons également profité pour découvrir le Maritime Museum d’avantage. Il y avait du monde mais on avait quand même de la place pour apprécier chaque peinture! Les billets sont à £10 pour adultes ou £8 pour  étudiants, ce que je trouve tout à fait raisonnable.

J’espère que ce petit billet culturel vous a plu! A l’heure où vous me lisez je serai en route vers Paris, je reviendrai en fin de semaine prochaine.

Bon dimanche!

Helen Dryden

Helen Dryden (1887-1981) était une artiste américaine, essentiellement connue pour son travail publié dans « Vogue » dans les années 1910 et 1920. Parmi tous les artistes qui ont travaillé sur les couvertures des Vogues français et américains au début du siècle, les images d’Helen Dryden restent incontestablement celles que j’apprécie le plus. Dans son travail, j’aime l’utilisation des couleurs vives ainsi que sa vision de l’élégance et de la légèreté. J’apprécie également son style personnel en tant qu’artiste, elle a été notamment influencée par l’art nouveau, les livres illustrés pour enfants du début du siècle ainsi que les peintures japonaises. Tout cela contribue à son style immédiatement reconnaissable, et qui a conservé tout son charme, même plusieurs décennies après. A mon sens, ce qui est vraiment appréciable concernant les « Vogue » des années 1920, c’est que la mode était plus directement liée à l’art, et c’est vraiment l’artiste qui traduisait par ses peintures les nouvelles tendances. Aujourd’hui, on ne peut malheureusement pas retrouver des images de qualité équivalente dans notre presse féminine actuelle.

Helen Dryden est née à Baltimore aux États-Unis en 1887, mais a déménagé à New York afin de tenter sa chance en 1909, après seulement quatre ans d’apprentissage artistique. Après avoir initialement été rejetée par le domaine de la mode, lorsque « Condé Nast » a repris la direction de « Vogue », Helen Dryden a été tout de suite recontactée par la nouvelle équipe. Ceci a débouché sur une collaboration qui a duré treize ans, de 1909 à 1922. Selon le « New York Times », elle était une des illustratrices le plus payé de ce début de 20ème siècle aux États-Unis.

Je vous laisse contempler quelques unes des ses couvertures estivales de Vogue que j’aime le plus.

Avril 15, 1910

Juin 1, 1913

Juillet 1, 1913

Juin 1, 1914

Juillet 1, 1914

Juillet 15, 1914

Juin 1, 1917

Juillet 1, 1919