Papotages du samedi

Coucou,

Comment allez-vous? Je vous souhaite de passer un excellent week-end.

-Les semaines sont difficiles en ce moment n’est-ce pas? Quel mal être!

-Pour ma part, je suis toujours dans le petit bungalow au Connemara, mais ce sera notre dernier week-end complet ici. Dès la semaine prochaine nous avons le droit de nous déplacer à plus de 20km de notre « résidence principale », donc nous allons pouvoir quitter le bungalow et aller chez les parents de mon mari qui habitent à Galway City, sans avoir peur d’être arrêtés par la police locale. Une des stratégies principales de l’Irlande contre le Covid était de faire en sorte que les gens restent à 2km (puis 5km, puis 20km) de chez eux, afin de ne pas propager le virus. La police locale était très active, et même dans les petites rues de campagne au Connemara lorsqu’on sortait à pieds pour marcher on voyait la Garda passer: ils arrêtaient les voitures et demandaient aux gens de rentrer chez eux. La stratégie a bien marché et d’après ce que j’ai vu, tout le monde était très respectueux des règles. Je suis déjà un peu triste de quitter le petit bungalow avec sa vue sur un joli lac! J’aime beaucoup le calme et la verdure, et le fait que la plage soit à une demi heure de marche de la maison. Cependant je dois me rendre à l’évidence: on ne peut pas continuer à payer un double loyer et il va bien falloir que je rentre à Londres un de ces jours, même si je n’en ai pas trop envie pour l’instant.

-Cette semaine, je me suis fait plaisir en commandant du chocolat artisanal, produit à Wexford en Irlande. J’ai commandé quatre tablettes de 70g, une tablette de chocolat noir aux algues du Connemara, et trois tablettes de chocolat au lait (une tablette au amandes, une aux noix pimentés et une au sel fumé). Ce sont des saveurs intéressantes! Moi qui en général n’aime pas tellement le chocolat noir j’ai été surprise de voir que mon chocolat préféré est justement le chocolat noir aux algues! Je vous recommande Bean & Goose pour le chocolat, c’est une bonne adresse!

-J’ai commencé à regarder des maisons dans la campagne Irlandaise, juste pour le plaisir! J’ai complètement flashé sur ce bungalow! Le bungalow était sur le marché pour €550,000 il y a un an, mais ils ont dû avoir beaucoup de mal à vendre car comme vous pouvez le voir, il est maintenant à €385,000. Il va sans dire que le prix est très intéressant par rapport à la maison que nous sommes supposés acheter à Londres. J’aime bien penser qu’il y a différentes possibilités qui s’offrent à moi. D’une façon, cette terrible pandémie m’a montré que tout est possible, en bien et en mauvais. Rien ne m’empêche de vider mon appartement Londonien et de m’installer n’importe où.

-Quel est votre programme pour ce week-end? Pour ma part je commence doucement à ranger mes affaires au bungalow, à vider le frigo. Nous allons aussi nous promener à la plage, préparer un gâteau, regarder un film. Je vais continuer à m’entraîner à la peinture.

Je vous souhaite de passer un doux week-end. A demain!

7 réponses à “Papotages du samedi

  1. Quelle jolie photo! Ah oui, rien de tel que le chocolat pour remonter un peu le moral. C’est vrai qu’après cette période de confinement, surtout quand on a eu la chance de la passer dans un beau cadre comme toi, la perspective d’une reprise dans le tourbillon du travail et d’un environnement différent est difficile. Personnellement, je me dis, « comment je réussissais à travailler autant avant », cela me semble fou maintenant que j’y pense. Tu fais bien de regarder les jolies maisons, rien de tel pour rêver et s’évader. L’idéal est d’avoir un logement en ville et une petite maison de campagne, mais c’est sûr que niveau budget, ce n’est pas la même chose!

    • Coucou! Pour ce qui est du boulot, je travaille encore plus qu’avant… En temps de crise on a vraiment besoin d’avocats 😀 D’habitude je suis sur mon ordi du boulot de 9hrs jusqu’à 19hrs30. Ensuite on se promène un peu puis le week-end je dors, je lis, je cuisine, je peins… Je n’ai plus trop envie de reprendre le métro pour me rendre au bureau; ça c’est sûr. Bises et bon week-end!

  2. Il est superbe ce bungalow que tu as repéré ! Cela doit faire étrange de savoir que tu vas quitter le bungalow où tu étais depuis si longtemps. Curieusement, j’ai une nostalgie du confinement. C’était une bulle protectrice. Ce week-end, les restaurants et les bars étaient ouverts. Dans les grandes surfaces, les mesures de sécurité n’étaient plus appliquées. Il y a des manifestations dans les grandes villes. J’ai du mal à croire que tout est revenu comme avant. Et j’avoue que cela me perturbe. Au travail, j’ai des collègues qui craquent car elles ne supportent pas les conditions que nous avons maintenant. Elles pensent changer de métier. J’avoue que je suis perdue. Et je crois ne pas être la seule. Mais j’aime bien aussi cette remise en question.
    Le chocolat aux algues m’intrigue !

  3. Bonjour Madeleine,

    Tu as fait preuve d’une grande capacité d’adaptation en séjournant en Irlande pendant la grande période de confinement. Tu as vécu ces derniers mois avec beaucoup de sagesse. Je comprends bien ton désir de vouloir un train de vie différent. Je te souhaite de trouver l’équilibre entre le avant et l’après de la crise sanitaire.

    Tu habites, à mes yeux, une des capitales européennes des plus intéressantes et inspirantes. Il me semble que tu pourras encore vivre des moments enrichissants professionnellement et personnellement à Londres. Nous finirons bien par sortir de cette affreuse pandémie et nous pourrons encore profiter pleinement de la vie culturelle et artistique qu’offre une grande ville. Pour ma part, c’est ce qui me manquerait le plus si j’habitais toujours à la campagne. Raison pour laquelle je me trouve privilégiée de partager mon temps entre la maison de Montréal et des Laurentides. Comme tu l’écris si bien, il est toujours permis de rêver, d’ci quelques années, il vous sera toujours possible d’avoir le projet de déménager dans un nouvel environnement. Le monde est vaste.

    Au final, je partage ton point de vue pour le métro. Moi non plus, j’ai pas le goût des transports collectifs. Malgré un déconfinement progressif, je reste très méfiante et prudente. Je profite du jardin et de quelques jolies balades dans les environs. Les mesures sanitaires découragent toutes sorties inutiles. Une chance nous avons une douce météo.

    Toujours heureuse d’avoir de tes nouvelles et au plaisir de te lire pour la suite.

    Bises,

    Louise

  4. Hello Madeleine,
    Ton séjour et ton adaptation ont eu raison de ce bon choix pour passer le plus sereinement possible cette période de confinement. Actuellement de voir le comportement de certaines personnes cela fait peur de cet après….cet inconnu.
    Je comprend aussi ta décision à double sens, quitter le calme et la verdure là ou la vie est seine et sereine, contre les plaisirs d’une grande capitale.
    Le fait de sortir du confinement n’allons pas nous revoir nos habitudes justement loin de la pollution de ces grandes villes.
    Nul ne peux parler à ta place, nul ne peux parler pour tes choix de vie tu es avec Fintan à même de pouvoir savoir ce qui vous convient le mieux pour vous deux.
    Il y a quelques années nous vivions dans une grande ville, mais nous avons très vite ressenti un étouffement à tout points de vue et notre choix c’est très vite orienté, lors de l’achat de notre maison, de nous retrouver à la campagne et depuis, nous concernant, ce n’est qu’un bonheur de vivre totalement différent, nous préférons faire quelques kilomètres en voiture pour rejoindre nos lieux de travail plutôt que de prendre bus et métro avec tout le stress qui va avec, en fait le travail nous prend plus de temps sur notre vie que les loisirs au final.
    Bien sur nous prenons plaisir lorsque nous descendons en ville pour aller soit au cinéma, voir des concerts, ou bien visiter de nouvelles expositions dans les musées, mais avec toujours ce sentiment de vite en repartir pour nous retrouver dans notre coin de bulle bien plus serein, mis à part lorsque nous nous retrouvons dans notre bord mer ou dans notre montagne.
    Un choix pas facile à faire mais je pense que vous le ferez au mieux pour vous.
    Passe un très beau dimanche dans cette campagne si belle
    Bisous
    Marie-Mary

  5. Marylène LENOIR

    Bonsoir Madeleine,

    J’avoue avoir été épatée par ta capacité d’adaptation ! Tu ne nous as jamais montré d’énervement contre un bungalow pas vraiment équipé comme une maison, tu savourais le fait d’avoir une vue exceptionnelle, de faire de jolies promenades etc…Chapeau !
    Je suis contente d’apprendre que vous allez pouvoir bouger ! Et oui, 2 loyers, ce n’est pas évident !
    Le bungalow que tu as repéré est très chouette ! Ce confinement nous aura fait réfléchir sur beaucoup de choses, habitudes…en bien, je pense !
    Profite bien de tes derniers jours, dans ce beau Conemara !
    Bonne soirée !

  6. Ce n’est pas l’idée qu’on se fait d’un bungalow en Irlande (j’imaginais du chintz, des pierres, des poutres !) mais c’est splendide !
    J’espère que tu trouveras ton nid idéal et l’endroit où tu te sentiras merveilleusement bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.