Archives de Tag: stamp duty

Acheter une maison en Angleterre

Hello!

Comment allez-vous? J’espère que vous avez passé une bonne semaine. Pour ma part j’ai eu quelques très longues journées au travail donc je suis heureuse d’être en week-end! Hier nous avons été rendre les clefs de notre appartement à Londres et aujourd’hui j’essaye de m’occuper un petit peu de notre home sweet home.

J’ai déjà reçu quelques mails pour me demander comment je me suis pris afin d’acheter une maison en Angleterre! C’est vrai que ce n’est pas si simple de savoir comment procéder et au départ j’étais complétement perdue! Nous étions pourtant dans une situation assez classique puisque nous étions locataires, donc déjà nous n’avions pas de bien à vendre ce qui nous a facilité la tâche. Ensuite, nous avons acheté directement à un développeur immobilier donc le prix de notre maison était fixe ce qui nous a aussi simplifié la vie car nous n’avions pas eu à négocier un prix d’achat et nous n’étions pas en compétition avec d’autres acheteurs potentiels. Du moment que nous étions prêts à payer le prix fixe le développeur était satisfait et l’achat pouvait se faire. Voici comment on s’est pris afin d’acheter notre maison:

Apsley canal, une jolie promenade dans le Hertfordshire non loin de chez moi!

  1. Tout d’abord, il faut comprendre sa capacité d’emprunt. En règle générale, en Angleterre, le maximum que l’on peut emprunter est jusqu’à 5 fois ses revenus annuels. Ainsi, pour faire très simple, si dans un ménage on gagne £100,000 par an, il sera en théorie possible d’emprunter £500,000 (c’est sujet à divers facteurs – par exemple si on a déjà des crédits à rembourser alors le montant que la banque voudrait vous prêter sera moindre). Il y a des calculatrices en-ligne qui sont très utiles pour aider à se rendre compte de la somme que l’on peut emprunter. Pour notre part nous étions dans une situation très classique puisque nous travaillons tous les deux et n’avions pas d’autres emprunts à rembourser, donc la banque nous a proposé d’emprunter jusqu’à 5 fois notre salaire annuel.
  2. Ensuite, il faut établir son budget. Même si en théorie on peut emprunter jusqu’à 5 fois son salaire, il faut aussi regarder quel serait le montant à rembourser tous les mois et vérifier que ce soit abordable. Pour notre part, nous avons emprunté au final 3,5 fois nos revenus annuels, ce qui fait que le montant que nous remboursons tous les mois n’est pas plus élevé que ce que l’on payait en loyer.
  3. Quel que soit le montant que l’on emprunte, il faut savoir qu’il faut obligatoirement verser un montant initial (le « deposit »). Dans le passé, ce montant était habituellement 10% de la valeur de l’achat, mais à cause de divers facteurs dont la pandémie, les banques demandent maintenant un apport initial d’au moins 15%, et c’est le montant que nous avons versé. (Il y a une initiative du gouvernement anglais appelé « Help to Buy » pour aider à acheter si on n’arrive pas à économiser pour l’apport initial – il sera alors possible d’acheter avec un apport initial de 5% mais l’achat sera soumis à de nombreuses conditions.)
  4. En plus de l’apport initial, il ne faut pas oublier les autres frais qui vont venir s’ajouter à l’achat: il faut payer une taxe sur l’achat appelé « Stamp Duty ». C’est une taxe vraiment onéreuse (je trouve) et c’est calculé selon le prix de l’achat (la taxe sera à entre 0% et 12% du prix de l’achat, et divers facteurs influencent le taux. Il faut là aussi regarder les calculatrices en-ligne afin de comprendre le montant de la taxe à payer). Nous avons eu énormément de chance car à cause de la Covid, afin de revitaliser le marché immobilier le gouvernement a déclaré que les acheteurs ne payeront pas de taxe sur les premier £500,000 de l’achat, ce qui fait que nous avons économisé £15,000 en taxe. Ca s’appelle la « Stamp Duty Holiday » et c’est prévu que ça se termine au mois de septembre 2020 mais il faut regarder sur le site du gouvernement pour être sûr des mises à jour. Ainsi, nous avons uniquement payé la Stamp Duty sur le prix de la maison au-dessus de £500,000. En plus de cette taxe il ne faut pas oublier les frais de notaire ainsi que les frais du courtier immobilier.
  5. En effet, nous avons fait recours à un « mortgage broker » (courtier immobilier) afin de nous conseiller sur notre budget et quel emprunt choisir. C’est une pratique très courante en Angleterre. Il y a une multitude d’offres d’emprunt avec des taux variés. Le taux varie selon différents facteurs comme le montant de l’apport initial (le taux sera plus avantageux si on verse 20% en tant qu’apport initial que si on verse 15%) ainsi que la durée de l’emprunt (le taux sera plus avantageux si on fait un emprunt sur 30 ans que si on fait un emprunt sur 35 ans). Nous avons parlé à trois courtiers avant de choisir celui qui nous a accompagné pendant le projet. Notre courtier nous a rendu la vie vraiment simple car il a étudié les propositions de diverses banques avant de nous faire une recommendation. Une fois qu’on a décidé d’acheter il s’est ensuite occupé de toute la communication avec la banque et a préparé notre dossier pour l’emprunt. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’un courtier immobilier et je vous indiquerai ses coordonnées.
  6. Ensuite, il faut bien sûr trouver le bien à acheter! Pour ma part, j’ai tendance à être assez sûre de moi et je me connais assez bien pour savoir ce que j’aime. Nous avons commencé à chercher une maison en janvier 2020 et en moins d’une semaine nous avons trouvé notre bonheur. J’avais une liste très précise en tête de ce que je souhaitais dans une maison: une maison détachée (pas si facile à trouver en ville en Angleterre), avec quatre chambres, au moins deux salles de bains, un petit jardin et près de Londres. Mon mari était aussi complètement d’accord et en phase avec moi. Ainsi, le premier rendez-vous était le bon! Nous avons été attirés vers un développeur immobilier qui construisait des maisons moderns près de Londres (nous sommes à 25 min de Londres Euston en train), et dès que nous avons vu les plans de notre future maison j’ai été séduite. Nous avons tout de même pris une semaine pour y réfléchir, et nous avons été visiter trois autres maisons avant de nous décider et de réserver notre maison. Pour notre part, le prix de la maison était fixe donc nous n’avons pas eu à négocier (même si j’ai pu négocier des petits plus dans le prix de la maison, par exemple nous n’avons pas eu à acheter de frigo, four etc). Puis la pandémie est passée par là et nous nous sommes posés beaucoup de questions: est-ce que nous avons toujours envie de vivre et travailler près de Londres? Pour l’instant la réponse est toujours oui donc nous avons décidé de continuer le projet d’achat.
  7. Une fois qu’on a décidé d’acheter, il faut trouver un notaire qui puisse s’occuper du contrat. De façon très classique j’ai fait quelques recherches et demandé quelques devis et j’ai choisi un cabinet spécialisé dans l’achat de biens immobiliers. Même si j’aurai pu faire le travail juridique moi-même, c’est toujours mieux de faire appel à un notaire spécialisé car si quelque chose ne se passe pas comme prévu alors je pourrai me retourner contre le cabinet qui aura une assurance spécialisée un place.
  8. Ensuite, puisque nous avons acheté directement au développeur immobilier nous n’avions plus qu’à attendre. Nous avons bien attendu car avec la pandémie, la maison qui devait être prête début novembre 2020 a été retardé de plusieurs mois et nous avons finalement déménagé fin mars. Juste avant de signer le dernier contrat il faut aussi mettre en place une assurance sur le prêt et une assurance sur la maison ainsi que ses biens. Notre courtier nous a là aussi conseillé concernant l’assurance sur le prêt et je me suis occupée de l’assurance sur la maison et les biens.

Et voilà! Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir acheter cette année, car à un moment je n’y croyais plus avec les diverses attentes et remises en question. De plus, le marché immobilier connaît en ce moment une vraie croissance en Angleterre, surtout en dehors de Londres. En effet, beaucoup de personnes quittent leurs appartements en ville pour avoir un peu plus d’espace en dehors de la cité. C’est ce que nous avions déjà eu l’intention de faire avant la pandémie, mais voilà que tout le monde nous rejoint un peu en dehors de Londres! J’ai d’ailleurs remarqué que l’appartement que l’on louait n’a toujours pas trouvé de nouveaux locataires et qu’ils ont déjà baissé le loyer par rapport à ce que l’on payait…

Je vous souhaite de passer un excellent dimanche! Et n’hésitez pas si vous avez des questions, je sais que c’est compliqué d’acheter en Angleterre donc ma boîte mail est toujours ouverte. A bientôt!