Archives de Tag: Reine

Londres en deuil

Hello,

Comment allez-vous? J’espère que vous passez une bonne semaine. Pour ma part, je suis encore un peu sous le choc des tristes évènements de la semaine dernière.

Mardi dernier notre Reine a accueilli le nouveau Premier Ministre dans sa résidence en Écosse, puis nous avons appris le jeudi midi qu’elle était sous surveillance médicale. Je travaillais lorsque mon mari est rentré dans mon bureau afin de m’annoncer la triste nouvelle jeudi soir.

Pour moi la Reine Élisabeth a été une constante bienveillante, qui a toujours été là, qui représentait le Royaume-Uni avec dignité et grâce sur le plan international et qui, avec sa famille, a fait énormément de bonnes choses pour le pays en créant et en soutenant des associations caritatives, et en faisant de son mieux pour influencer les dirigeants internationaux à prendre action lorsqu’il s’agissait de causes importantes, comme le réchauffement climatique, ou plus récemment la guerre en Ukraine. On pouvait toujours compter sur sa Majesté pour nous signaler son soutien à une cause ou à une autre de façon discrète, par exemple à travers sa tenue, les bijoux qu’elle portait et même ses bouquets de fleurs dans ses photos officielles. J’attendais les discours de la Reine avec impatience chaque Noël, et je savais que je pouvais compter sur sa Majesté afin de nous présenter un bilan de l’année pertinent, mais toujours avec une tournure positive et un petit mot d’encouragement. J’ai aussi apprécié le discours rassurant et motivant de la Reine en Avril 2020, lorsque la Covid commençait à se répandre et que nous étions en train de vivre un événement historique terrifiant.

Pour ma part je trouve qu’on ne parle pas assez de tout le bien que la Famille Royale fait, par exemple la Reine Élisabeth était Présidente ou parraine de plus de 600 associations caritatives. C’est difficile de quantifier l’argent que la Reine a aidé à récolter pour ses associations, mais en 2012 le journal The Guardian a estimé qu’en 60 ans de règne, la Reine Élisabeth aurait aidé ses diverses associations à récolter plus de £1.6 milliard. Les dons de sa Majesté sont rarement rendus publiques, mais cette année la Reine a confirmé avoir fait un don personnel, généreux, destiné à une association qui aide les réfugiés Ukrainiens. Pour ma part, j’ai fait du bénévolat à plusieurs reprises avec The Prince’s Trust, une association fondée par le Prince Charles en 1973, qui aide les jeunes personnes qui sont sans emploi ou qui ont du mal à trouver leur voie professionnelle, qui ont souvent eu des jeunesses difficiles. J’ai pu voir de moi-même, et j’ai pu participer au travail important que l’association fait pour motiver et aider les jeunes personnes à réussir dans leur vie, par exemple en révisant des CV, en préparant de jeunes gens à un entretien, en préparant des ateliers pour aider les personnes à trouver sa voie ou tout simplement en prenant le temps d’écouter et d’encourager de jeunes gens qui n’ont peut être pas eu l’occasion d’avoir ce genre de conversation concernant leur carrière auparavant.

Il était déjà prévu que je me rende à Londres vendredi dernier afin de dîner avec une copine, et nous avons décidé de ne pas changer notre plan. En prenant le train pour Londres, notre conducteur a fait ce qu’il pouvait pour faire sourire. Il a mis un peu de musique (d’habitude il n’y en a pas dans les trains) et en arrivant à Euston nous a demandé de sourire les uns aux autres et d’applaudir pour la Reine, ce que nous avons fait bien volontiers.

Le vendredi soir, j’ai donc dîné dans mon Club à Westminster, où le drapeau était en berne, et où des images de sa Majesté étaient en évidence. Nous avons échangé avec d’autres amis et connaissances qui étaient au Club ce soir-là, et bien que nous avions des nationalités différentes et que nous sommes issus de milieux différents, nous avions tous à peu près la même impression: avec le décès de la Reine Élisabeth, c’est quelqu’un de notre famille qui a disparu. J’ai été frappé par les diverses anecdotes des uns et des autres, tout le monde qui était là avait une histoire à raconter, que ce soit parce que la personne a vu ou rencontré un membre de la Famille Royale, que la personne travaillait de façon directe ou indirecte pour la Famille Royale, ou parce que la personne a bénéficié ou participé d’une façon ou d’une autre à initiative organisée par la Famille Royale ou une de leurs associations. Avec chaque petite anecdote revenait les mêmes termes pour décrire la Reine Élisabeth: générosité, gentillesse, grâce, dévouement au pays.

Je vous ai déjà raconté mon anecdote concernant sa Majesté, puisque mon arrière tante travaillait pour la Famille Royale, et nous avons une lettre à la maison de la Reine, qui remerciait ma tante pour son travail, et qui lui demandait d’accepter un cadeau de remerciement, qui était en fait de la nourriture que la Reine a reçu à l’occasion de son mariage en 1947. Dans sa lettre la Reine indique qu’elle souhaite distribuer la nourriture du mieux qu’elle le peut. Le contexte historique c’est qu’à l’époque il y avait le rationnement, et ce cadeau généreux a été très apprécié par ma tante. C’est une petite histoire comme une autre, mais qui montre bien le caractère bienveillant de la Reine.

Après le dîner, ma copine et moi avons décidé de nous rendre à Buckingham Palace afin de présenter nos respects à la Reine. Nous avons marché jusqu’au Palais, et le vendredi soir le Mall était encore ouvert, donc nous avons pu marcher dans la rue et nous y rendre directement (beaucoup de rues autour de Buckingham Palace sont maintenant fermées). Nous étions nombreux, mais c’était très silencieux et très respectueux. L’atmosphère était triste mais pas morne, et j’ai ressenti une grande solidarité avec les autres personnes qui étaient là. J’ai vu beaucoup de personnes apporter des fleurs, des peluches, des dessins, des poèmes ou bien des sandwiches à la marmelade, pour rappeler le petit sketch que la Reine a fait avec Paddington Bear pour la Jubilee. Honnêtement j’étais encore sous le choc donc j’ai juste pris quelques photos à la va vite sur mon portable, afin d’essayer de capturer l’ambiance ce ce moment historique.

J’ai pris des photos dans la pénombre sans vraiment savoir ce que ça donnait. En rentrant j’ai regardé de plus près les inscriptions capturées. Des deux photos ci-dessous il y a dans la première photo une carte de la part de « Fatima », de la part de « Des gars originaux de l’escadron 205 », de la famille « Smith et Boyed » et dans la deuxième photo un bouquet magnifique et une longue inscription de la part d’une famille qui provient de l’Arabie Saoudite. Ce sont les deux photos des petits mots que j’ai pris, et je pense que ces deux échantillons montrent bien la diversité des personnes qui prennent le temps de laisser une carte et d’apporter des fleurs à Buckingham Palace. La Reine a touché tellement de personnes!

Et les dessins des enfants m’ont particulièrement touchés, comme le petit corgi ci-dessous.

Après avoir passé un peu de temps au Palais, il était bientôt 22 heures. Nous avons donc marché jusqu’à Victoria et avons pris un dernier verre. Ma copine et moi avions l’impression d’être seules à Londres! Une fois que nous étions un peu loin de Buckingham Palace les rues étaient désertes, les bar et restaurants semblaient fermer plus tôt que d’habitude. Beaucoup de magasins comme Selfridges et Liberty étaient déjà fermés le vendredi, par respect. Chaque pancarte dans la ville présentait une image de la Reine. Il en était de même pour chaque pancarte dans le métro. Soudain, il n’y avait plus aucune publicité à Londres, uniquement des images de la Reine. C’était tellement particulier,et comme vous pouvez le voir, ma copine marchait seule dans la rue, alors que nous étions quand même à côté de Victoria, qui d’habitude est remplie de monde.

Je suis rentrée vers minuit, et à cette heure là d’habitude Euston est rempli. Comme vous pouvez le voir j’étais presque seule, et mon train était vide. A la gare, il y avait juste cette pancarte énorme dédiée à la Reine. Je pense que beaucoup de personnes ont annulé leur sortie du vendredi soir en ville par respect, et aussi parce que tout le monde était un peu sous le choc. Contrairement à ce que des médias peuvent laisser penser, une majorité de personnes au Royaume-Uni soutenaient et respectaient la Reine. C’était inhabituel, étrange et déstabilisant de voir la capitale comme ça, et ça fait depuis la Covid que je n’ai pas vu la ville aussi vide. J’ai eu le temps de rentrer chez moi dans le calme.

Hier, c’était tout le contraire dans la ville! J’étais de nouveau à Londres, mais pour le travail cette fois-ci et le monde était incroyable. Des rues et stations de métro étaient déjà fermées à cause du grand nombre de personnes en ville. J’ai entendu à la radio qu’il est estimé que deux millions de personnes vont se rendre à Londres cette semaine afin de présenter leurs respects à la Reine. Il est estimé que les personnes vont faire jusqu’à 30 heures de queue pour voir le cercueil de la Reine au Parlement, qui est ouvert 24 heures sur 24 jusqu’à lundi, quand aura lieu l’enterrement.