Travailler en Angleterre?

Bonjour à tous!

Depuis plusieurs mois, je reçois ponctuellement des demandes d’information ou des conseils de la part de personnes qui souhaitent venir à Londres et/ou en Angleterre afin de travailler, pour quelques mois, une année ou plus.

Je suis bien sûre flattée de voir que mon avis peut vous importer et vous savez que je suis toujours heureuse de pouvoir vous donner des pistes si possible.

Par contre, parfois je doute que ces projets soient vraiment réfléchis, et ça me fait toujours de la peine d’entendre qu’un(e) tel(lle) a passé trois mois à Londres, qu’il/elle a dépensé toutes ses économies en auberge de jeunesse/hôtel/transport sans trouver de travail. Avec beaucoup de recherches, de préparation, de la bonne volonté et avec un peu de chance, je suis persuadée que les choses pourraient se passer mieux.

via

Pour ma part c’était différent, je suis née en Angleterre mais j’ai déménagé en France lorsque j’étais jeune, avec mes parents et mon frère. Je n’aimais pas le système universitaire français, j’avais envie de découvrir autre chose. J’ai quitté la France pour faire le Master anglais (c’est d’ailleurs à ce point que j’ai commencé à blogger!), sans idées préconçues (pas bien!). Il se trouve qu’après le Master à Durham j’ai décidé de déménager à Londres, afin de trouver du travail. J’ai eu de la chance, mais je n’ai pas la barrière de la langue, et j’ai un diplôme d’une grande université anglaise, et je suis convaincue que c’est mon Master estampillé « Durham » qui m’a le plus aidé lors de mon arrivée sur Londres. J’avais aussi déjà un logement sur Londres, donc ne pas payer de loyer quand on débute est également un avantage énorme, même si dans mon cas ça n’a duré que quelques semaines à peine, mais ceci est une autre histoire.

Je pense sincèrement que passer quelques mois, une année ou plus à l’étranger peut être une expérience inoubliable, et un atout incontestable sur son CV, ce qui servira toujours. Une année passée à l’étranger sera toujours riche en expériences, c’est ce genre de chose qui nous force à grandir, à évoluer, à apprendre, à mûrir.

Dans cet article, j’avais déjà parlé de la possibilité d’étudier en Angleterre, et j’ai tenté d’expliquer les différences entre le système français et anglais.

Avant de vous lancer et de venir à Londres pou travailler, sans vraiment savoir ce que vous allez y faire, j’aimerais juste vous pousser à vous poser les bonnes questions.

  • Que voulez-vous faire à Londres?
  • Pourquoi Londres?
  • Est-ce que vous parlez couramment l’anglais?
  • Est-ce que vous diplômes seront reconnus en Angleterre?
  • Avez-vous des connaissances pour vous accueillir?
  • Avez-vous écrit votre CV en anglais? Et attention, les CV anglais et français sont trèèès différents, que ce soit au niveau de la forme, du contenu ou du style.
  • Qu’est ce qui vous différencie des autres candidats?
  • Avez-vous fait une étude de marché? Est-ce qu’il y a des offres d’emploi dans votre domaine?
  • Est-ce que vous avez fait le test d’envoyer votre CV à de potentiels employeurs? Avez-vous eu des réponses?
  • Connaissez-vous toutes les différentes étapes de recrutement dans votre domaine? N’oubliez pas qu’à Londres, pour des emplois/employeurs intéressants, il y a au minimum 3/4 entretiens avant d’avoir la réponse pour un boulot. On peut nous demander de faire des présentations, il y a souvent des tests à faire sur PC, il y a des entretiens devant un jury et des entretiens en tête à tête.
  • Est-ce que vous avez un budget suffisant pour vous loger, nourrir et payer le transport en attendant de trouver du travail?
  • Est-ce que vous pouvez toucher des aides?

N’oubliez pas que vous allez être en compétition avec des graduates anglais, qui ont des licences/Masters de facs anglais réputés (Oxbridge…), et que ces facs seront toujours plus reconnus que les petites universités françaises dont personne n’en a entendu parler.

Consultez la presse anglaise régulièrement afin de prendre un peu la température concernant le recrutement dans votre domaine. A croire les analystes, la crise (the recession) serait officiellement terminé, mais par rapport à la recherche d’emploi, ça reste encore très difficile.

J’ai lu dans le journal récemment qu’un graduate sur cinq n’aurait toujours pas trouvé de travail six mois après la graduation, et que plus de 20% des jeunes entre 16 et 24 ans sont actuellement unemployed... En gros, un jeune sur cinq cherche actuellement du travail, cela concerne aussi bien les diplômés que les non-diplômés. Donc déjà que nous n’avons pas assez de travail pour alimenter nos propres graduates.

Cependant, cela ne veut pas dire que vous n’allez pas trouver un poste formidable! Je suis persuadée qu’avec de la bonne volonté, un bon CV et un peu de chance vous aurez la possibilité de réussir et de trouver ce qu’il vous convient. Where there’s a will, there’s a way!


Je vous conseille tout de même à envoyer beaucoup de CV et de lettres de motivation personnalisés (et uniques à chaque emploi) avant de quitter la France. La plupart du temps les employeurs anglais sont assez flexibles et il est souvent possible de passer le premier entretien par téléphone. Cela pourrait vous permettre de voir si vous avez déjà des réponses intéressantes ou pas. Croyez-moi, trouver LA façon de présenter son CV et ses lettres de motivation prend des semaines, voir des mois. C’est en essayant et en recommençant que l’on apprend.

Pour trouver du travail à Londres:

  • Faites marcher vos connaissances si vous pouvez. C’est le plus facile. Même si vous arrivez à dégotter un internship (stage non-rémunéré le plus souvent); c’est vraiment bien, car cela débouche très souvent sur un vrai travail à temps plein… Encore faut t-il avoir de quoi payer son loyer en attendant.
  • Inscrivez-vous dans des agences de recrutement. Les agences de recrutement sont très présentes à Londres et peuvent vous aider pour rédiger votre CV et préparer les entretiens notamment. Dans tous les domaines il y a des agences de recrutement spécialisées. Votre conseiller doit devenir votre meilleur ami! C’est grâce aux agences que j’ai trouvé mon premier boulot sur Londres (dans les bureaux d’Eurostar) et mon travail actuel, donc ça marche vraiment!
  • Je ne me répéterais jamais assez, mais faites en sorte d’avoir un bon CV, où les ‘skills’ sont mis en valeur sous forme de ‘bullet points‘. Mettez votre CV sur internet, sur plein de sites de recrutement différents. Les agences regardent les CV qui sont mis sur ces sites. Les chasseurs de tête ‘search & selection agencies‘ y rodent toujours. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu mon travail actuel: Une agence a vu mon CV, a estimé que mon profil correspondait aux critères de l’employeur donc m’a appelé pour que je m’inscrive chez eux, puis ils m’ont expliqué le potentiel travail plus en détails. La période des entretiens a alors commencé.
  • Répondez aux offres d’emploi directement sur internet. Regardez les sites spécialisés, le site du job center, les sites de agences comme Reed… Parfois il suffit d’envoyer vote CV, parfois il faut une lettre de motivation personnalisée. Parfois il faut répondre à des questions idiotes, mais il faut jouer le jeu. Je pourrais vous donner toute une liste de questions qui reviennent sans cesse lors des entretiens et/ou des questions où il faut répondre sur internet. Exemple: ‘How do you organise your diary?‘, ‘If you have 10 things to do, how would you prioritise them?‘, ‘What has been your biggest failure?‘, ‘How do you motivate yourself when the odds are stacked against you?. Ces questions sont débiles mais il faut vraiment prendre le tout au sérieux. Il faut préparer ses réponses à l’avance, il faut presque savoir ce qu’on va vous poser comme questions… C’est comme tout, c’est quelque chose qui vient avec de l’entrainement.
  • Faites de recherches sur vos potentiels employeurs. Regardez leur site, car si ce sont de grosses boîtes, il y a aura très souvent un ‘gradaute programme‘ ou alors des ‘graduate opportunities‘. Vous pouvez alors postuler directement sur leur site.
  • Pour les petits boulots, ça marche encore de passer directement dans des boutiques/restos/cafés afin de déposer son CV. On peu aussi appeler pour se renseigner.

via

Je m’excuse pour cet article quelque peu décousu, mais je pense que j’ai au moins le mérite d’être sincère.

J’espère que ces idées en vrac pourront vous aider à finaliser vos projets de travailler un jour à l’étranger! Si vous avez des commentaires, des idées ou suggestions à ajouter, n’hésitez pas, car je sais que toute information supplémentaire peut être une ressource utile!

Bon week-end!

19 réponses à “Travailler en Angleterre?

  1. Oui c est sure qu’il ne faut pas partir sur un coup de tête et bien se gérer une fois sur place. Cet article aidera bcp de personne je pense.

    Je viens à Londres quelques jours en mars, connais tu des auberges de jeunesses pas cher ? car le moins cher que j’ai trouvé est 20€ ??

    Des bisous

    • Bonjour et bienvenue chez moi! Bon courage et bonne chance pour ton projet de partir à Londres.

      Malheureusement je ne connais pas d’auberges de jeunesse à Londres, mais 20€ par nuit me semble déjà être pas cher du tout….! Je ne pense pas que tu trouveras pour beaucoup moins cher. Peut être que tu pourras te renseigner auprès des associations pour loger chez l’habitant?

      Bisous

  2. C’est vraiment adorable de ta part d’avoir pris le temps d’écrire tout ça! Nul doute que tes conseils seront utiles à beaucoup de gens!

    BISES!!

    • De rien! J’espère que cet article sera utile, et puis cela peut me permettre de renvoyer des personnes vers cet article la prochaine fois qu’on me pose une question 🙂 Je dis des choses toutes simples, qui semblent évidents, mais parfois ça fait du bien de voir tout ça par écrit!

  3. Ton article est très complet, et il est valable pour toute personne cherchant du travail, quel que soit l’endroit et le domaine ! Enfin ça me paraît évident qu’il ne faut pas partir comme ça pour une durée indéterminée et sans revenus fixes … mais ça échappe à certains !

    Bisous 🙂

    • Oh merci! 😀 Oui, j’entends souvent parler de personnes qui partent presque sur un coup de tête… Il ne faut pas! Partir à l’étranger pour y travailler demande beaucoup d’heures de préparation à mon sens.

  4. je ne l’ai pas trouvé décousu ton article, mais très clair, précis et avec pleins de tuyaux ! Bravo!

  5. De très bons conseils, ils vont être utile à beaucoup de monde!
    Bon weekend, bises!

  6. Excellent article, plein de délicatesse, de diplomatie et d’ honneteté de préciser que c’est un avantage d’avoir de la famille, et d’être « bilingue » (si je puis dire) « de naissance » pour une intégration réussie à l’étranger. Bravo ! J’apprécie beaucoup !

  7. Excellent article, très clair et qui sera utile à beaucoup de personnes, ça c’est sûr!
    Je trouve que tu es de très bon conseil, merci d’en faire profiter tes lecteurs!
    Passe un très bon week-end, bisous!

  8. Je ne pense pas aller vivre en angleterre, mais j’adore tes petites images de cet article, qui font rêver, et la description réaliste du « partir ailleurs »…bises

  9. Merci beaucoup pour tous ces conseils surtout pour le lien qui renvoie vers tes études car grâce à mes études j’ai la grande chance à partir de janvier 2012 de faire un semestre à Lincoln =D! Grâce à toi j’ai pu voir que le programme que j’ai suivre est classé comme le deuxième des meilleurs programmes de tourisme du pays donc je suis aux anges!
    J’aurai quand même 2/3 questions à te poser si ça ne te dérange pas =).
    J’aimerai connaître (si tu le sais) le prix moyen d’une chambre d’étudiant en Angleterre, je sais que les loyers sont bien plus élevés qu’en France et j’aimerai quand même savoir à quoi m’attendre un peu plus précisément ^^!
    Puis j’aimerai aussi connaître l’équivalent anglais de la SNCF histoire de regarder d’ors et déjà les excursions en train, le temps que ça prend et surtout leur prix d’avance!

    • Bonjour! Excuse-moi du retard dans la réponse à ton commentaire, j’ai du oublier j’y répondre, désolé!
      Tout d’abord félicitations pour l’année que tu vas effectuer en Angleterre, j’espère que tu vas t’y plaire et que ce sera une expérience inoubliable.
      Alors pour les chambres étudiants, personnellement je n’ai jamais loué de chambre à travers la fac mais je sais qu’à Durham, la chambre étudiante (tout compris: eau, éléc, taxes etc) était à environ £500/mois.
      Chez les particuliers ça dépend. On peut trouver des chambres à £70/la semaine, mais après je pense qu’il faut visiter. Je ne connais pas bien Lincoln (désolée, je ne sais pas où c’est! Je connais seulement Lincoln’s Inn et c’est pour les Barristers, à Londres.)
      Pour les trains, va voir le site de National Rail, c’est celui que j’utilise.

      Bisous et bon courage!

  10. Je suis très content pour tes conseilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.