Archives de Tag: Rennes

Rentrer sur Londres: Quel calvaire!

Pour faire la Bretagne/Londres, il a fallu:

1hr30 de voiture + 5min d’enregistrement des bagages + 1hr30 d’attente à l’aéroport + 30min de confusion où personne n’a pu expliquer pourquoi mon avion, qui devait arriver sur Rennes semblerait avoir atterri à Nantes + 10 min de chaos général: faut-t-il récupérer ses valises enregistrées? Où faut-t-il aller prendre le car? Va-t-on pouvoir reprendre un avion à Nantes? + 1hr30 de car, car qui était trop petit d’ailleurs, certains ont du suivre en taxi + 10 min de confusion à Nantes, personne pour nous dire où aller ni quoi faire + 30min pour re-renregistrer les bagages, un seul guichet ouvert pour notre vol + 20min d’attente dans la salle d’embarquement + 1hr d’attente dans l’avion, le temps qu’on nous trouve un créneau pour voler +1hr15 de vol + 30min pour récupérer les valises + 20 min d’attente pour un train + 1hr30 de train, dans un wagon complétement blindé, aucune place assise disponible pour faire Southampton/Londres, tout le monde était assis par terre, entre les valises + 1hr15 de métro, avec deux changements sans escalator, sinon ce n’est pas drôle + 5min de marche.

Voilà comment j’ai mis pratiquement 12heures à rentrer chez moi aujourd’hui, quel record. Tout ceci à cause de l’aéroport de Rennes, qui n’a pas su mettre en place les mesures de sécurité nécessaires pour le décollage et l’atterrissage des vols. L’aéroport a ainsi fermé ses portes in extremis, chaque vol ayant été soit annulé, soit dérouté le temps qu’ils remplissent les conditions de sécurité. L’aéroport devrait rouvrir ses portes demain, parait t-il.

Tout ceci m’apprendra à quitter mon île sans chauffeur, pilote et majordome personnel, je savais bien que c’était quelque peu osé de quitter le pays dans ces conditions…

La bonne nouvelle c’est qu’il fait tellement froid à Londres que je pourrais bientôt porter mes nouvelles bottines victoriennes + bas opaques sans aucun souci.

Bonne nuit! Demain mon réveil va sonner à une heure indécente. Vive la rentrée, tiens.